Archives mensuelles : avril 2021

Unis contre les médias toxiques

Ça fera ! Ils veulent y mettre un stop. Des personnalités aussi diverses que Catherine Dorion, Joël Lightbound, Boufeldja Benabdallah et Michel Juneau-Katsuya s’unissent pour lutter contre la désinformation, l’intimidation et les propos haineux dans certains médias.

lesoleil.com

Liberté d’oppression : campagne contre l’intimidation médiatique

Le collectif Liberté d’oppression lance une campagne de sensibilisation contre l’intimidation médiatique. Il souhaite « favoriser l’inclusion, la diversité, la liberté d’expression, le respect, l’intégrité physique et morale, la liberté de croyance et les débats sains ». Formé de personnalités publiques et citoyen.ne.s, dont plusieurs vivent et travaillent dans les quartiers centraux de Québec, le collectif signe la déclaration qui suit.

La lettre et les signataires se trouvent sur monquartier.quebec

​Méga Fitness Gym: le brusque réveil des invincibles

Ceux qui formaient autrefois une « équipe » avec Daniel Marino préfèrent la discrétion. L’avocat Guy Bertrand, l’ex-animatrice Josée Turmel et l’adepte des théories complotistes Stéphane Blais avaient assuré à Daniel Marino « qu’ils étaient derrière [lui] », avait dit ce dernier sur les ondes de Radio X le 16 juin. Désormais, ils évitent les entrevues. « Non, je n’ai aucun commentaire sur le sujet », a fait savoir Mme Turmel au Devoir. Mon « attention » et mon « énergie » sont ailleurs, a aussi déclaré Me Bertrand. « Je n’ai jamais rencontré cette personne et n’entends pas la rencontrer non plus », a-t-il écrit dans une réponse au Devoir. Stéphane Blais n’a quant à lui pas répondu à nos demandes d’entrevue.

ledevoir.com

CHOI a fait du propriétaire du Mega Fitness Gym « une vedette », accuse Labeaume

Le maire Régis Labeaume continue de s’interroger sur la responsabilité de CHOI Radio X dans l’éclosion de COVID-19 au Mega Fitness Gym de Québec. Selon lui, la station de radio controversée a contribué à promouvoir l’opposition du propriétaire, Daniel Marino, aux mesures sanitaires.

« Je suis toujours étonné de voir une entreprise sérieuse acheter de la publicité dans ce média-là », a déclaré le maire de Québec jeudi matin.

« Je ne connais pas le mandat du coroner, mais je pense que l’ensemble de l’œuvre devra éventuellement être étudiée. »

Radio-canada.ca