215 corps d’enfants retrouvés à Kamloops: Jeff Fillion se plaint de devoir se sentir coupable

Jeff Fillion

Attention propos déshumanisants envers les autochtones.

Cette semaine, 215 corps d’enfants ont été retrouvés près d’un pensionnat autochtone à Kamloops en Colombie-Britannique. Ces institutions dirigées par des ordres religieux ont fait subir de nombreux sévices aux enfants autochtones: famine, violence, interdiction d’utiliser la langue et agressions sexuelles, entre autres.

Au Québec, le dernier des six pensionnats autochtones a fermé ses portes en 1992, il y a moins de 30 ans.

Mais ce qui préoccupe surtout Jeff Fillion là-dedans, c’est sa propre petite personne. Il reproche à on ne sait qui d’utiliser les dépouilles des enfants dans le but de le faire sentir coupable.

Dans cette longue lamentation, on peut entendre

  • Son empathie précaire
  • Que personne n’est responsable de rien
  • Qu’il se considère «zéro raciste» #not
  • Qu’il ne connait pas de «gens méchants»

Rappelons que lorsque des femmes autochtones de Val d’Or se sont plaintes d’avoir été sexuellement agressées par des flics en 2016, Jeff Fillion va prétendre que c’est impossible puisque les femmes sont laides et que les flics sont beaux. Pour ces propos, le Conseil de presse l’a blâmé pour propos racistes, sexistes, dégradants, haineux, pour préjugés et atteinte à la dignité.

Fillion fuit toujours ses responsabilités. L’éclosion du Méga fitness gym? «C’est pas moi, c’est Maurais, les entrevues». Le dégout suscité par ses entrevues complaisantes avec le complotiste Alexis Cossette-Trudel? «Je ne le connaissais pas». Pourquoi l’avoir invité? «C’est pas moi, c’est mon producteur qui l’a fait!».

Après avoir perdu un procès intenté par le journaliste Pierre Jobin après 4 ans de harcèlement suite au reportage du golf érotique, Jeff Fillion va lui faire un autre procès, prétextant que c’est lui la vraie victime dans l’affaire!

Jeff Fillion est vraiment le roi du j’ai l’doua et du lavage de mains.

La responsabilité et l’imputabilité, c’est juste bon pour les autres.

Mais comme le dit Dominique Payette, en citant Hannah Arendt dans Les Brutes et la punaise:

«On ne porte jamais la culpabilité d’un acte qu’on n’a pas posé soi-même. Seul le criminel est coupable. Mais on peut être collectivement responsable des crimes que d’autres ont commis si on a laissé s’établir les conditions sociales qui les rendent possibles»

Pas de danger que Fillion ressente la moindre responsabilité pour quoi que ce soit, celui-là.

CHOI: Les enfants de Kamloops

1 juin 2021, Fillion, avec Jean-François Fillion, Ian Sénéchal, Gerry

JF: « Sujet très touchy, euh, les enfants. Hier c’était présenté bizarre. Ça nous est présenté comme si c’était arrivé il y a 2 ans. C’est arrivé il y a longtemps. C’est une histoire qui est… un, c’est à vomir; deux, c’est à brailler; trois, le Canada doit arrêter de faire la leçon un peu à tout le monde. Le Canada a ses histoires un peu comme tout le monde. Alors les grandes patentes sur l’esclavage, les ci, les ça. On a toutes nos bébelles » (Traduction: Fillion n’aime pas que des Canadiens critiquent des Étasuniens sur la question de l’esclavage des noirs).

(…)

« Ce que je constate, je ne sais pas si c’est la nouvelle mode, mais on doit porter le fardeau sur nos épaules de ce qui est arrivé il y a 125 ans. Ça n’enlève pas la honte, ça n’enlève pas la peine, mais un allemand qui est né en 1995 n’a pas à porter l’horreur de l’holocauste (…) « 

« Ça n’a rien à voir avec une grande majorité du monde. Même de cette époque-là. Et encore moins ceux qui sont nés 25, 40 ans plus tard. Peut-être, quelque part, quelqu’un se sent concerné par ça. Tout en ayant de la peine, je sens que j’ai rien à voir dans cette histoire-là. Je suis canadien, c’est mon pays, c’est nous qui avons créé ça, mais si c’était arrivé il y a 4 ans je me sentirais responsable (#not). »

(…)

« Le temps fait que… c’est une autre époque (…) On essaie de mettre ça sur nos épaules à tout le monde, tous les Canadiens. C’est comme une nouvelle manière de faire. Chaque fois qu’il y a eu un drame il y a 100 ans, on doit tous collectivement s’excuser. »

(…)

« Le pm s’excuse à tous les jours. J’ai pas besoin qu’il s’excuse tant que ça pour moi. Moi, j’ai rien à voir là-dedans. J’ai zéro à voir là-dedans. J’ai zéro graine de racisme en-dedans de moi. Zéro. »

(…)

« Je ne connais pas de gens pas fins. Je ne connais pas de gens méchants. J’en connais pas. Je ne sais pas c’est quoi cette game là de toujours trouver du méchant en-dedans de plein de monde. Je ne sais pas d’où ça vient. »

rx-2021.06.01-fillion-kamloops.mp3