Black Lives Matter: Benjamin « prof » Tremblay se met les pieds dans les plats

Benjamin Tremblay est un gars connu pour 7 jours sur terre, une série de courts vidéo sur internet abordant toutes sortes de sujets.

Il intervient aussi chaque semaine à l’émission de Denis Gravel à Radio X. Cette semaine il y était pour parler de Black Lives Matter.

Et il y va de toutes sortes d’affirmations boiteuses: le racisme systémique est un concept « dangereux » qui ne s’applique pas au Québec. Il minimise la violence policière. Il considère qu’Antifa est « presque » un groupe terroriste.

Lorsque Tremblay aborde la question des États-Unis, il a presque tout bon. C’est quand il parle du Québec que ça se gâte.

Tout d’abord, il rejette le concept de racisme systémique au Québec. Tout comme Mathieu Bock-Côté, il trouve que c’est un concept qui ne s’applique pas ici. Ce serait même un concept « dangereux ».

Plus dangereux que de reconnaitre que le phénomène existe? Combien de morts l’utilisation de ce concept a-t-il causé cette année?

Il ajoute que « d’importer » le concept du racisme systémique porte le risque de se « coloniser à l’américaine ». Sauf que Radio X travaille depuis 20 ans à l’annexion politique et culturelle du Québec par les États-Unis. C’est donc assez ironique.

Il minimise le racisme québécois, affirmant que la dernière personne noire tuée par la police au Québec est Freddy Villanueva (qui était latino).

Ce qui est faux, il y en a au moins 22 autres personnes depuis Villanueva, dont 4 hommes noirs.

Benjamin dit aussi que de classer Antifa comme une organisation terroriste est « une question légitime ».

Antifa n’est pourtant pas une organisation, ce qui est suffisant pour discréditer Benjamin. Et combien de morts a causé Antifa cette année aux États-Unis?

Il considère que le passé raciste étatsunien est pire que celui du Québec. Peut-être. Mais ça ne doit pas être un prétexte pour éviter de parler du racisme québécois ou canadien.

Image

Puisqu’il y a beaucoup de faussetés, vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ. Vous pouvez aussi écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: Benjamin Tremblay considère légitime de déclarer Antifa « terroriste »

3 juin 2020, Gravel dans le retour, avec Denis Gravel et Benjamin Tremblay

BT: « On ne viendra jamais à bout du racisme (…)

BT: « Antifa est un groupe qu’on pourrait pratiquement qualifier de terroriste, c’est une question très débattable (sic), Donald Trump a choisi de les qualifier de terroristes, c’est un débat qui peut avoir lieu (…) « 

DG: « Est-ce qu’on pourrait faire des parallèles à la situation au Québec, au niveau du racisme? »

BT: « Ça, je trouve que c’est extrêmement dangereux comme parallèle. D’abord parce que le système d’exploitation (?) de l’esclavage systématique (?) pour lequel on s’est battu (?) et pour lequel il y avait des dispositions législatives… on n’a pas vécu ça au Québec (…) Le passé historique québécois n’est pas aussi chargé (…)

Le racisme systémique c’est un concept qui a été importé des États-Unis, des université américaines (…) On tente de l’appliquer au Québec sans même vérifier s’il s’applique. Il y a un danger là-dessus, à vouloir se coloniser à l’américaine (LOL) (…) »

BT: « Oui, le Québec a un enjeu de racisme. Mais des noirs abattus par la police? (…) On voit pas ça. Le dernier, ça remontait à Freddy Villanueva (…)

rx-2020.06.03-14-benjamin-tremblay-blacklivesmatter.mp3