Camarades journalistes, de grâce, dénoncez

L’affaire Geneviève Pettersen est un autre malheureux épisode d’une journaliste ciblée par un populiste.

Une de plus.

Ce message s’adresse aux victimes de cette violence.

Il y a plein de gens qui subissent de l’intimidation de la part des populistes. Et des menaces plus concrètes de la part de leurs disciples.

Le disciple, la pauvre cloche téléguidée, sera sanctionné. Le gourou, lui, bien planqué, restera intouché.

C’est arrivé à tellement de personnes. Prenez Jeff Fillion. Il s’est attaqué, au fil des ans à…

Solange Drouin (ADISQ)
Colette Samson (Journaliste)
Julie Lemieux (Journaliste)
Sophie Chiasson (Présentatrice météo)
Pierre Jobin (Journaliste)
Geneviève Quinty (Organisatrice communautaire)
Safia Nolin (Artiste)
Josée Blanchette (Journaliste)
Alexandre Taillefer (Entrepreneur)
Régis Labeaume (Maire)
Karine Gagnon (Journaliste)
Et bien d’autres…

Souvent des journalistes. Souvent des femmes. Souvent des femmes avec du pouvoir. Souvent des lesbiennes.

Prenons Pierre Jobin. Il a subi un harcèlement constant de Jeff Fillion pendant 4 ans. Les disciples de Fillion l’interpellaient dans la rue. Ils le menaçaient sur son répondeur. Jobin avait peur de sortir dans la rue et a développé des idées suicidaires.

Ça a été une longue et douloureuse saga mais Fillion et/ou Radio X ont fini par être condamnés. Et Fillion bien, il a fini par fermer sa gueule. Du moins sur Jobin.

Ça, c’est une des 3 fois où le rôle de Fillion dans ce harcèlement a été mis à jour lors d’un procès. Des procès, c’est arrivé seulement 3 fois (Sophie Chiasson, Pierre Jobin, Solange Drouin).

La plupart des victimes ne veulent pas porter plainte. Comment les en blâmer? Le processus est long, coûteux et douloureux.

Il y a toujours de bonnes raisons pour éviter de se donner du trouble.

Mais, en laissant toujours tout passer, c’est comme si on donnait le permis de diffamer, de harceler, à l’intimidateur. On envoie un malheureux message à tous les autres journalistes subissant le même harcèlement.

Le message qu’il vaut mieux encaisser et serrer les dents.

De grâce, si vous êtes la cible d’un populiste, dénoncez. Et vous en avez les moyens? Poursuivez.