Archives pour la catégorie analyse

Radio X sous pression

Radio X est en mode damage control. La station est critiqué de toutes parts pour avoir invité des conspirationnistes lors d’entrevues complaisantes.

Le maire, le gouvernement provincial, Karine Gagnon, Claude Villeneuve, Patrick Lagacé, et les ex-animateurs Jérôme Landry, Jonathan Trudeau, Richard Martineau, Stéphane Gasse et Marie Saint-Laurent (ex co-animatrice de Jeff Fillion quand même!), et même un animateur (Denis Gravel s’est dissocié de ses collègues) ont tous dénoncés les prises de positions dangereuses de Radio X dans les derniers jours.

Le directeur de la station, Philippe Lefebre, a justifié aujourd’hui son refus de diffuser la publicité anti-conspirationniste du gouvernement.

Il démontre, dans son communiqué, qu’il s’entête dans l’extrémisme en affirmant que de faire jouer la pub reviendrait à associer l’auditoire de Radio X aux conspirationnistes.

Alors que c’est toujours bien Radio X qui invite les conspirationnistes à pleines portes! Ken Pereira, Alexis Cossette-Trudel et Lucie Laurier pour ne nommer que ceux-la.

Nous sommes en pleine pandémie. Remettre en doute quotidiennement la crédibité de la Santé publique, la dangerosité de la covid19 et diffuser de la désinformation est irresponsable et fait planer un danger à toute la population.

Pour le dire clairement: En ce moment, il y a des morts dans la région de Québec qui sont causés par le discours de la radio-poubelle.

Parallèlement, Radio X a retiré les capsules d’Alexis Cossette-Trudel, démontrant qu’ils ne s’assument pas tout à fait complètement.

En entrevue avec Patrick Lagacé, l’ex-animateur de Radio X Stéphane Gasse, a affirmé avoir enregistré la publicité bénévolement. Il a aussi ajouté:

« Il n’y a pas de débat quand tu entend qu’une seule version (…) On essaie de faire croire qu’il y a un débat alors qu’il n’y en a pas »

Pour écouter l’entrevue au 98.5

Duhaime fait le bacon contre Patrick Lagacé

Dans un texte publié cette semaine, le journaliste Patrick Lagacé critique les anti-masques en les traitant d’idiots. Il reproche à Éric Duhaime, qu’il qualifie de « loin d’être un imbécile », de vouloir devenir le « leader d’imbéciles ».

Texte ici

S’est immédiatement ensuivi une plainte d’Éric Duhaime dans la Presse, puis un texte de l’IEDM, ensuite un soutien de Michelle Blanc, Jeff Fillion, Maxime Bernier et Alexis Cossette-Trudel. Bref, la crème de la crème.
La grosse méga crise du bacon toé.

Éric Duhaime a exigé des excuses et a dit a Lagacé qu’il n’était pas « assez homme » pour débattre.

lol

Mais cet épisode demeurerait parfaitement insignifiant si, dans son texte, Duhaime ne s’était pas lancé dans une défense passionné du droit de pétitionner, manifester et voter.

Image
Non, on ne met pas l’hyperlien vers son texte

Étonnant de sa part, compte tenu de ses prises de position passées.
Savez-vous comment il avait qualifié une manif véganes de 8 minutes dans un Ashton?

Il avait dit que c’était du terrorisme

Savez-vous comment avait réagit Éric Duhaime quand des brutes d’extrême-droite étaient allé intimider les journalistes de Vice?
Il a banalisé l’intimidation et critiqué les antiracistes et les journalistes

C’est ici

Et visiblement l’expression de son mécontentement peut inclure de fusiller des fidèles dans une mosquée comme méthode légitime…

…parce qu’Éric Duhaime a qualifié le tueur de « prisonnier politique »

ici >

Et rappelons que Duhaime veut diminuer le poids du vote des pauvres et augmenter celui des riches

ici >

Bref Duhaime est un très très très médiocre et peu crédible défenseur du débat, de la démocratie et de la liberté d’expression.

En passant la Coalition sortons les radio-poubelles de Québec ne croit pas que les conspirationnistes ou les anti-masques sont des imbéciles.

La pandémie déstabilise la radio-poubelle

L’épidémie de covid19 a des effets surprenants et inattendus: Voila que la radio-poubelle mange une méchante claque.

Du côté du FM93, Éric Duhaime et Pierre « Doc » Mailloux perdent leur emploi. Bing, bing.

Ensuite, toute la relève de Radio X quitte le navire.

Puis, tous les partis politiques de droite endurcissent leur boycott présumé de Radio X.

Cette semaine le premier ministre François Legault était en entrevue au FM93. Il n’est pas allé à Radio X.

Aussi, Richard Martel est le seul élu du Parti conservateur du Canada qui est allé prendre la parole à Radio X depuis l’élection de leur nouveau chef, alors qu’ils se sont bousculés au FM93 (Alain Rayes, Gérard Deltell, Erin O’Toole et Richard Martel).

Radio X serait-il devenu trop toxique, trop compromis par le complotisme, trop marginal dans son opposition aux mesures sanitaires pour être considéré comme un média crédible par leurs alliés d’hier?

Radio X se retrouve a devoir combler les trous avec des chroniques sur le vin et des collaborateurs présents dans toute la programmation comme Pierre Couture et Éric Duhaime.

Bref, la déchéance.

La radio-poubelle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Et c’est une très bonne nouvelle.

Denis Gravel s’attaque subtilement à Jeff Fillion

Dans une sorte de mise au point pour son premier jour du retour de ses vacances, Denis Gravel a mis cartes sur table aujourd’hui: Il en a assez du côté « militant » de Radio X.

C’est le départ de 3 jeunes (Laurence Gagnon, Martin Busuttil et Alexandre Leblond) de leur propre chef qui lui a provoqué cette réflexion.

Chose inédite, il s’est en partie attribué la responsabilité de ces démissions:

« Il y a une partie de ce qu’on fait et de ce qu’on est qui est responsable ».

Il a ajouté souhaiter une plus grande communication entre la gauche et la droite, tout en s’interrogeant sur la véritable raison des départs:

« Peut-être qu’on a pêché par manque d’ouverture et qu’à cause de ça des jeunes ont décidé de plus faire de radio », a-t-il ajouté.

« Si vous pensez que des végés-pâtés qui vont crier fuck la viande dans un Ashton c’est une agression et que 2 gars pas masqués qui vont coller une journaliste c’est pas une agression… pack your shit! », a-t-il résumé.

Ça fait depuis plusieurs années que Radio X a pris un virage nettement plus politique, notamment sous l’impulsion de Jeff Fillion. Radio X est devenue une radio de combat au service de la droite. Celle qui est très complaisante avec l’extrême-droite.

Quand Gravel dit qu’il en a assez des militants endurcis, incapables de dialoguer ni de raisonner, bien sûr qu’il pense à Fillion. Il fait même plusieurs références délicates et polies à Fillion pendant son speech de 15 minutes.

Ceux qui suivent Radio X auront remarqué que Gravel a mis la pédale douce depuis plusieurs années. Depuis le départ de son co-animateur Jérôme Landry, environ. Celui avec qui il feignait d’entretenir une riche amitié.

Et quand Gravel se dit étonné qu’il y ait 3 jeunes qui ont quitté Radio X de leur propre chef, sans passer chez un compétiteur, il a raison. C’est inhabituel.

RADIO%20X%20OPINIONS-2020.08.10-09-R%C3%A9flexion%20de%20Denis%20sur%20le%20show%20du%20retour.mp3

Les trous noirs dans l’histoire de Gilles Proulx

On parle histoire, racisme, colonialisme et esclavage, cette fois avec le polémiste et sommité poussiéreuse du monde des médias, Gilles Proulx.

Dans cette chronique avec Dominic Maurais le 16 juin, Proulx démontre, soit une ignorance abyssale, soit une mauvaise foi gigantesque soit une vision périmée de l’histoire. Tout ça épicé de masculinisme et de nationalisme crasse.

Allons-y dans l’ordre. Il est d’abord question, dans la foulée des manifestations de Black Lives Matter, des destructions de statues de Churchill et de Christophe Colomb. Proulx trouve que ces derniers étaient des petits poulets sans défense et qu’on a tort de les critiquer.

Il est ensuite question d’esclavage. Proulx semble dire qu’on exagère l’importance de ce sujet.

Et ça finit avec la mairesse de Montréal qu’il qualifie de « conasse ».

Affirmation 1: Churchill admirait Mussolini à cause de la gymnastique obligatoire

Proulx affirme, de façon simpliste, qu’alors qu’il était ministre de l’économie britannique, Winston Churchill, admirait Mussolini parce qu’il « redressait son peuple puis il l’amenait vers la fierté et la gymnastique obligatoire ».

C’est ironique parce que c’est une version teintée par le fascisme. Comment ça « redresser son peuple? » Ça veut dire quoi concrètement? C’est de la pure foutaise inventée par la propagande fasciste!

La réalité est que Churchill l’appréciait parce qu’il partageait des affinités avec lui. Son amour de l’autorité. Son plan économique. Et son anticommunisme.

Affirmation 2: Christophe Colomb était un ange

Proulx semble affirmer que Christophe Colomb n’a commis aucun crime contre les autochtones des Amériques. Il dit que ce sont plutôt ces derniers qui l’ont maltraité!

Encore une fois, de la bouillie pour les chats. Dès sa première expédition en 1492, Colomb est obsédé par l’or. À Hispaniola (Haïti et République dominicaine), il fit de nombreux prisonniers chez les Arawaks parce que ceux-ci possédaient des petits bijoux en or. Lors de leur retour en Espagne, tous les captifs décédèrent. Il fit un rapport délirant au roi, ajoutant qu’il lui rapporterait « autant d’or qu’ils en auront besoin (…) Et autant d’esclaves qu’ils en exigeront ».

Lors de sa seconde expédition, il enferma 1500 Arawaks et en sélectionna 500 pour les ramener en Espagne. 200 moururent en chemin.

Et ainsi de suite. Chaque expédition de Colomb laisse quantité de morts, de pillages, destructions et viols dans son sillage. Il y en eu 4 de ces expéditions.

Le roi d’Espagne était tellement indigné par la violence de Colomb à Hispaniola qu’il l’a condamné à la prison en 1500.

Affirmation 3: on exagère avec l’esclavage

Ce que Proulx dit est tellement confus qu’il est difficile d’en tirer quelque chose. Grosso-modo il semble dire qu’on a tort d’insister sur l’esclavage au Canada.

Pourtant ce n’est pas un sujet très connu ni discuté.

L’historien Webster vient de faire paraitre un petit livret sur le sujet intitulé L’esclavage au Canada. C’est disponible gratuitement ici.

En gros il y eu des milliers d’esclaves au Canada, même Gilles Proulx le reconnait. Les 2/3 étaient autochtones et le 1/3 restant était composé de personnes africaines ou afro-descendantes.

Puisque Proulx propage beaucoup de faussetés, vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ. Vous pouvez aussi écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI : Christophe Colomb n’a rien à se reprocher selon Gilles Proulx

16 juin 2020, Maurais live, avec Dominic Maurais et Gilles Proulx

Au sujet du déboulonnement de statues de racistes

9h07: DM- « Oui on doit questionner l’histoire mais doit-on éradiquer des pans complets de l’histoire? (…) Il y a une offensive très agressive des talibans de l’extrême-gauche qui veulent démolir à coup de masse des statues… quelle est ta réaction toi qui est un amoureux de l’histoire? »

GP- « Churchill avait une admiration pour Mussolini. Parce que, bon, il redressait son peuple puis il l’amenait vers la fierté et la gymnastique obligatoire, il a eu des relents d’admiration. Ça a duré le temps que ça a pu (…) »

GP- « J’en ai marre qu’on dise que Christophe Colomb était un raciste (…) Est-ce que c’est de sa faute parce que ses anticorps étaient plus forts que ceux qui l’accueillaient. Qui l’accueillaient pas tellement tant que ça parce que les Caraïbes étaient des Autochtones très durs. Donc plusieurs vont finir dans la bouilloire avec ses explorateurs. Alors est-ce que c’était de sa faute? »

Au sujet de l’esclavage (?)

GP- « Plus tard, c’est sûr, l’Espagne va profiter de la découverte pour encourager l’expédition de noirs (?) (…) La France va y aller aussi dans les villes… mais pas au Canada, quelques milliers près, des boys, des servantes, alors on a exagéré encore une fois! La France était ici 200 ans de temps, c’est grâce à ses alliances avec ses Indiens. Donc, il n’y a pas de racisme là-dedans! (…) Est-ce qu’on doit blâmer tout ça, Christophe Colomb, l’origine de la première arrivée en Amérique du Nord? Non (…) »

GP- « La solution à ce maudit problème-là, parce que là, c’est la minorité qui vont mener la majorité, mais la solution, c’est simplement la connaissance de l’autre #RegardeQuiParle. Si on avait plus de culture et d’éducation dans l’enseignement (…) »

GP- « La gauche a noyauté tous les groupes ethniques (…) »

DM- « Valérie Plante, elle s’excuse beaucoup (…) À la prochaine séance du conseil municipal, elle va mettre son genou à terre (…)

GP- « C’est une connasse! (…) Elle est manipulée… d’abord, de donner un nom de rue aux Iroquois (…) Pourquoi honorer un Iroquois? Elle aurait pu honorer un Algonquin, c’était nos alliés, un Huron, Membemtou (…) Elle préfère faire croire aux Mohawks, il y a un vote anglais là-dedans très fort, que Montréal a été volé, que ça leur appartenait alors qu’on sait qu’ils n’étaient pas ici entre Jacques Cartier et Champlain, ils avaient été chassés (…)

GP- « Elle continue à japper ses maudites âneries. Le problème c’est que ce qu’elle dit, c’est une femme, puis c’est bien, c’est l’affirmation d’une femme frêle, qui représente enfin une force montante puis nous autres, les blancs, les conquistadors, les durs de durs, des racistes, des Africains du sud (?) on doit se taire (…) »

À propos de Defund the police, un mouvement pour réduire les budgets ou abolir la police:

GP- « On est à l’avant-gardisme de la bêtise quand il y a un mouvement bête et stupide et facile, pourquoi pas désarmer la police. Sauf que là, on l’a déjà fait, mais on a été obligé de se réarmer (?) devant la montée de la multitude de ces anciennes colonies, avec des cultures et des agressivités différentes (…) C’est la victoire du sud qui monte vers le nord, mais ne s’adapte pas au continent nord et qui exige au nord de se conformer à la mentalité du sud.

rx-2020.06.16-maurais-live-gilles-proulx-debloque-colonialisme.mp3