Archives pour la catégorie analyse

Covid19: Fillion est prêt à ce que vous mouriez pour sauver l’économie

Jeff Fillion

Cette semaine, Radio X adopte à fond la ligne de Donald Trump sur le coronavirus qu’on résume ainsi: pour sauver «l’économie», laissons faire les mesures de distanciation sociale, embrassons le coronavirus et assumons les décès que ça va causer.

Une économie faisant abstraction des humains qu’elle est censée servir, seul un esprit inepte et corrompu peut arriver à faire ça.

Cette pratique s’appelle du « néolibéralisme épidémiologique ». Un rapport de l’Imperial College de Londres a évalué qu’elle pourrait causer 250,000 morts en Angleterre, ce qui a causé son abandon par le gouvernement populiste de Boris Johnson.

La semaine dernière, nombre d’animateurs de Radio X insultaient les boomers refusant de respecter les consignes de distanciation. Cette semaine, les mêmes réclament la fin des consignes de distanciation parce que la Covid19 «c’est juste une grippe».

C’est aussi fascinant de constater la rapidité et la docilité avec lesquelles ils adoptent et reproduisent le discours de Donald Trump. Un virage si prévisible qu’on l’avait annoncé dès lundi.

Dans l’extrait ci-joint, Fillion fait intervenir deux de ses disciples qui répètent les mots de leur gourou: Le docteur Marc Lacroix, patron des cliniques de santé privées du même nom, et Ian Sénéchal, conseiller financier.

Ah oui, un dernier point avant l’écoute: ces animateurs ont sans doute des parents âgés. La propre mère de Fillion a plus de 70 ans et reste confinée chez elle à Chicoutimi. Est-ce que ça veut dire qu’il est prêt à sacrifier la vie de sa mère en échange du bien-être de l’économie?

Probablement pas celle de sa mère. Mais celle de la VÔTRE, oui.

Notons que les animateurs Fillion, Gravel et Maurais ont tous adopté cette position politique.

Ça, c’est la radio qui se la joue «chaine d’information en continue sérieuse et crédible sur la Covid19», en ce moment. Les mêmes qui empochent les revenus des pubs du gouvernement invitant les gens à rester confinés.

CHOI: mourir pour l’économie

25 mars 2020, Fillion, avec Jean-François Fillion, Marc Lacroix et Ian Sénéchal

11h30: JF- « Dans certains pays en Europe, ils sont en train de se rendre compte que la moitié de la population a eu le coronavirus et que la moitié du temps, il n’y a aucun feeling pour les gens qui l’ont. Et déjà, les anticorps sont installés (…) »

JF- « On va suivre de près les gens des Pays-bas, les gens de la Suède qui ont décidé de ne pas faire ce que nous faisons » [Ces deux pays sont en train de changer d’orientation ]

JF- « De se cacher, au niveau statistique on se donne une chance, mais un jour ou l’autre on devra sortir dehors et il va être là. Est-ce que de l’affronter et de laisser notre corps faire son travail. De temps en temps, il va lui arriver une bonne grippe. De temps en temps, il y a des gens plus âgés, avec des conditions un peu plus difficiles, qui risquent d’être hospitalisés et est-ce qu’il y en a qui risquent de mourir? Sans doute (…) »

JF- « On ne pourra pas rester cachés dans nos maisons plus que 2 ou 3 semaines, sinon on ne pourra jamais se relever de ça (…) Il faut que Legault nous prépare ça. Moi, je commencerais par enlever la madame de la santé [misogynie] (…) En conférence de presse, c’est toujours la boring de la gang (…) Je la tasserais et j’amènerais monsieur [Christian] Dubé (…) »

JF- « Plus on retarde, et plus il y aura des drames (…) Plus on retarde, et moins on donne espoir aux créateurs d’emploi et plus ces gens-là vont s’écrouler (…) C’est le cri du cœur d’une tonne de personnes qui ont des entreprises qui m’écrivent [#VraiMonde]. Je le sais, vous en voulez à ces gens-là. Ils ont un plus beau char que vous autres. Ils ont un chalet. Ils ont peut-être un condo quelque part en Arizona. Je sais que vous avez toujours eu l’impression que c’était des privilégiés (…) »

11h48: Entrevue avec le bon docteur Marc Lacroix

ML: « A propos de l’étude qui est sortie hier… en tout cas la théorie des gens de l’Université d’Oxford selon laquelle plus de la moitié de la population en Angleterre aurait déjà été infectée par le coronavirus et que la grande majorité de ces gens-là n’auraient eu aucun, sinon pas de symptômes (…) Si la théorie se démontre (…) Ça voudrait dire que c’est juste une version 2020 d’une bonne vieille grippe (…) » [La théorie du « herd immunity » a été réfutée dans le rapport cité plus haut, le 16 mars, soit lundi de la semaine dernière. Pour les comparaisons avec la grippe, voir cet article de la Presse]

JF: « Le remède pour sauver le cheval va tuer le cheval (…) »

ML: « Je veux pas dire qu’il faut mettre des gens à risque… euh… puis l’économie est plus importante que la vie humaine, mais peut-être qu’en ce moment on regarde le télescope, mais par le mauvais bout. »

11h54: Entrevue avec Ian Sénéchal

JF: « Les États-Unis… le Canada ont des très bons chiffres. Enlève New-York (…) quand tu regardes les États-Unis, c’est du 1% (…)  » [1% de la population des États-Unis, ça fait 3 272 000 cas. Mais faut avoir des connaissances de base en maths pour comprendre ça.]

IS: « Il y a de décisions importantes qui vont se prendre. Les gens qui vont prendre la décision… Le premier dans toute la gang, je pense que ça va être Donald Trump (…) et les gouverneurs (…) Donc eux, ils vont être confrontés… bon est-ce qu’on ouvre les valves de l’économie (…) en sachant que ça va occasionner des décès? Parce que, veut, veut pas, la journée que tu ouvres les valves, plus il va y avoir des gens qui vont être contaminés et ça va amener des décès chez les 70 ans et plus, bien évidemment (…) Merci à la science, le data va s’améliorer, et ça va être plus facile de faire des décisions intelligentes en balançant l’économie et la santé. »

rx-2020.03.25-Fillion-covid19-juste-une-grippe.mp3

Stéphan Dupont: la voix du peuple

Dans cet article il est question d’un important virage dans la radio de Québec vers un ton moins polémiste.

Mais surtout il est question d’une révolution chez les sondages Numéris. Le public n’est pas trop au courant de ça mais ce sont les Numéris qui déterminent la vie et la mort d’une radio. C’est comme le moteur.

Numéris fait désormais des sondages en continu! Résultat? Moins de vacances pour les animateurs!

Ils avaient tous 4 mois, maintenant auront-ils, comme à Montréal, plus que 2 mois?

lesoleil.com

Qui se cache derrière No way tramway / Tramway non merci?

Un nouveau « groupe citoyen » vient d’apparaitre pour contester le projet de tramway. Ils ont déjà planifié une manifestation au mois de mars.

Composé de six personnes, seulement quatre d’entre elles étaient présentes à leur lancement: Marc Roussin, Robert Lavoie, Nathalie Breton Lachance et Stéphane Lachance. La moitié n’habite pas à Québec.

Marc Roussin, Robert Lavoie et Nathalie Breton Lachance lors du lancement

Celui qu’on entend le plus, Stéphane Lachance, est le directeur d’une entreprise active dans l’événementiel, Concert plus.

Mais qui sont les deux personnes manquantes? C’est un mystère qu’on va tenter d’élucider.

Ce groupe ne se trouve en fait qu’à être composé… des membres de la même famille proche d’idées et de groupes d’extrême-droite et de partis libertariens marginaux.

Le lancement du groupe a eu un tel impact que plusieurs politiciens, dont certains du gouvernement provincial, se sont vus forcés de réagir, réitérant leur appui au tramway et allongeant 2,5 millions de $ pour le promouvoir.

Voyons voir qui sont ces moineaux.

Nathalie Breton Lachance

Celle-ci est présentée comme « Membre fondatrice de No way tramway ».

C’est aussi l’organisatrice d’une manif de 50 personnes en faveur du troisième lien en juin 2018.

On pouvait reconnaitre dans les rangs de cette micro-manif des logos de Storm Alliance et de l’Équipe Autonomiste. Équipe Autonomiste est un parti aux mêmes idées que le Parti conservateur du Québec, soi-disant libertarien, mais voulant que l’État paie pour un pont de 8 milliards sans péage.

Nathalie est une islamophobe virulente

Image
alterinfo.ch

Et aussi promotrice de la théorie du complot du deuxième tireur à la mosquée de Québec.

Image

Elle est aussi co-administratrice du groupe d’extrême-droite Independance day.

Photo de Xavier Camus.

Marco désigne Julie, à gauche, comme membre de sa famille sur son compte Facebook.

Marco Breton

Marco Breton est le fondateur et chef d’Independance Day, un groupe d’extrême-droite ayant participé aux fameuses manifestations dans des parkings du groupe La Meute à Québec et ailleurs.

Il était absent au lancement de No way tramway, mais c’est l’administrateur du groupe Facebook. Il a aussi été nommé par Stéphane Lachance lors d’une entrevue à Radio X. On a notre 5e membre.

Image

Sur cette photo, on peut reconnaitre Marco au centre, Nathalie et Julie à gauche… et Michel Larocque ex leader du KKK de Montréal dans les années 90’, avec la cravate.

z3f leur mariage
Nathalie et Julie à gauche, Marco au centre.

Marco BRETON est fort probablement le mari de Nathalie BRETON Lachance puisqu’ils partagent le même nom de famille. D’ailleurs…

Marco est un islamophobe virulent…

Image

Et un fan de Trump bien entendu.

Image

Stéphane Lachance

Ayant fait une entrevue le jour précédent le lancement à Radio X, Stéphane Lachance a comparé la démocratie au Québec avec celle de Cuba et du Vénézuela, qu’il déteste.

« Labeaume est de plus en plus déconnecté (…) Il l’a dit lui-même, il prend des décisions de façon totalitaire. On vit dans une démocratie, moi j’ai pas décidé de vivre au Vénézuela ou à Cuba, là »

Stéphane Lachance, Radio X, 11 février 2020

Dominic Maurais de Radio X l’a qualifié d’auditeur régulier de Radio X.

« Je sais que Stéphane c’est un auditeur, parce qu’on voit le nom Stéphane Lachance quand il commente de temps à autre. Je suis content de lui avoir parlé »

Dominic Maurais, Radio X, 11 février 2020

Pendant son entrevue, Stéphane a salué le travail du docteur Marc Lacroix avec sa pétition contre le tramway.

Ce n’est pas par hasard si c’est lui que le groupe met de l’avant, parce que c’est aussi lui qui a l’air le plus respectable, avec son statut de directeur général de Concert plus.

Stéphane LACHANCE est peut être le frère de Nathalie Breton LACHANCE puisqu’ils partagent le même nom de famille.

A noter qu’à l’époque de la manif des Cols rouge, l’organisateur qui était de mèche avec le FM93 était aussi un organisateur d’événements publics.

Marc Roussin

Marc est militant du Parti Conservateur du Québec, un parti se prétendant libertarien.

Image

Le chef du PCQ a une chronique hebdomadaire avec Jeff Fillion, à Radio X.

Robert Lavoie

Pas de détails sur Robert.

Le sixième membre du groupe est peut-être Julie, apparentée avec Marco et Nathalie.

Au sujet du nom du groupe, c’est ironique. L’inventeur de l’expression « No way tramway » est le politicien conservateur Gérard Deltell quand il était avec la CAQ en politique provinciale. Il s’était opposé au projet de tramway parce qu’il passait seulement en haute ville:

«S’il n’y a pas d’amélioration dans les banlieues, je ne vois pas comment on pourrait être partie prenante à ça»

lesoleil.com

Sauf que le tracé du tramway de 23 kilomètres, est prévu pour se rendre en banlieue: Beauport, Charlesbourg, Sainte-Foy. Et qu’un métro pour le même prix, de 5 kilomètres, ne pourrait se faire qu’en haute-ville.

Suivant cette logique, No way tramway s’opposant au tramway, mais pas à une autre forme de réseau structurant, l’alternative ne pourrait pas être le métro. Alors, vous proposez quoi?

A noter que lors des élections partielles dans Jean-Talon, le PCQ avait fait campagne contre le tramway. Est-ce que No way tramway ne serait qu’un paravent pour le Parti conservateur du Québec? Est-ce que le PCQ compte se servir de ce groupe aux prochaines élections?

Si c’est le cas, No way tramway se qualifie pour l’épithète d’astroturf, un groupe se présentant comme citoyen mais dont les ficelles sont en réalité tirées par des intérêts bien (ou mal) cachés.

En résumé, sur 6 membres, 3 n’habitent pas Québec. Quatre font partie de la même famille proche, famille s’étant fièrement fait prendre en photo avec un membre violent du KKK à Montréal; famille toujours active dans des groupuscules d’extrême-droite. Et l’un des 6 membres est militant du Parti Conservateur du Québec, un parti ultra marginal.

Tout sauf « Monsieur et Madame tout le monde ».

Pas nazis, mais…

Les 27 janvier 1945, les soviétiques pénétrent dans le camp d’extermination Auschwitz, mettant fin aux opérations. Depuis 2005, le monde utilise cette journée pour commémorer la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

75 ans plus tard, les rejetons bâtards des nazis se portent très bien merci.

Non cet article ne vise pas à qualifier les animateurs de nazis. Ils ne le sont pas. Ils sont simplement très perméables et complaisants envers le national-socialisme et, surtout, ses idées.

Saviez-vous que Pierre « Doc » Mailloux a déjà déclaré être nazi? Il l’a fait pas plus tard qu’en 2019. Peut-être juste par provocation, difficile de juger. Ses propos sont par contre très clairs:

« Trois enfants, les familles ne paient plus d’impôt sur les revenus familial. Ça c’est un incitatif financier de Mailloux pour que les meilleurs éléments de notre société se reproduisent. C’est de l’eugénisme. C’est comme ça que ça s’appelle les amis. Mailloux c’est un nazi, autoproclamé. »

clubdesmalcites.com

Mailloux a aussi déjà stipulé l’existence d’inégalités intrinsèques entre les « races ».

Et comment réagissent Denis Gravel, Jérôme Landry et Sylvain Bouchard, en 2011, lorsque le groupe d’extrême-droite Légitime Violence est banni du festival Envol et Macadam parce qu’ils chantent leur amour du Zyklon B, le gaz utilisé pour tuer les détenus dans les camps de concentration?

Ils défendent les violents sympathisants nazis au nom de la libarté d’expression, multipliant les encouragements et les félicitations.

En 2014, un animateur va jusqu’à suggérer la chambre à gaz pour certaines catégories de criminels. Le regretté Carl Monette est celui qui affirme:

Moi lui une balle dans le front j’ai aucun problème avec ça (…) Moi Guy Turcotte, m’en débarasserait ça prendrait pas de temps (…) Tant qu’à moi, je les passerais toutes. Les pédophiles, les meurtriers, les violeurs, je les mettrais toutes dans la même chambre puis je partirais le gaz ça serait pas long.

Sortonslespoubelles.com

Et que dire de la fois ou il avait affirmé qu’on devrait envoyer les itinérants, castrés, faire des travaux forcés derrière un mur dans le Nord.

Toujours en 2014, Gabriel Nadeau-Dubois sort son livre Tenir tête. Sylvain Bouchard, furieux, ne trouve rien de mieux que de proposer une activité prisée des nazis: une grande crémation collective de livres.

Les animateurs ne sont pas des nazis. Mais il n’en manque pas tant que ça pour que, dans un contexte favorable, des atomes crochus ne se forment.

Mettez les animateurs de la radio-poubelle dans l’Allemagne des années 30 et il n’y a aucune illusion à se faire.

Si tu n’es pas antifa t’es quoi? La radio-poubelle a fait son choix.

La pétition anti-tramway fait patate

Comme tout le monde avec un peu de jugeote l’avait prévu, la pétition anti-tramway du bon docteur Lacroix est presque stallée en cette période des fêtes.

L’objectif de 50,000 signatures est loin d’être atteint et ça fait une semaine qu’on est autour de 32,000 signatures.

Pour vous donner une idée, les sondages Numéris attribuent 25 700 auditeurs chaque 15 minutes à Jeff Fillion, le midi. Maurais fait 21 400 et Bouchard en parle au FM93, 22 000 le matin.

Ils parviennent à peine à faire signer leurs propres auditeurs.

La ville de Québec compte 540 000 habitants et la communauté métropolitaine, 810 000 environ.

Il n’y a donc que 4% de la population de la communauté métropolitaine qui aurait signé la pétition, si bien sûr on croit que ce sont tous des humains qui ont voté. Notez qu’on peut signer cette pétition peu importe où on se trouve dans le monde.

Jeff Fillion lui-même a affirmé que les signataires faisaient signer leurs chiens alors ça vous donne une idée du niveau de crédibilité.

Tant de bruit et de tapage pour ça.

On peut classer ça tout de suite dans la section échec, pour eux, et victoire, pour nous.

C’est légèrement plus que la pétition que Québec 21 avait lancé il y a quelques mois (22,000).

C’est maintenant clair que les anti-tramway vivent dans un dôme s’entretenant lui-même et que, même s’ils parviennent à crier très fort, ils sont incapables de mobiliser des personnes en dehors de leur petit cercle.

C’est aussi maintenant clair que la population de Québec est massivement derrière son projet de tramway.