Archives pour la catégorie environnement

Pas de hausse du niveau de la mer, selon Du Berger

Dans sa chronique hebdomadaire cette semaine, Reynald Du Berger raconte que la hausse du niveau de la mer serait une fable et qu’il n’y a pas de réchauffement climatique.

Du Berger raconte que d’ici 2100, la Terre risque de se réchauffer d’un degré.

En fait les milliers de scientifiques du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prédisent plutôt une hausse de 4 à 7 degrés.

C’est spécial parce que le GIEC calcule que la Terre s’est déjà réchauffée d’environ 1 degré depuis 1901.

Échouer à prédire quelque chose qui s’est déjà passé, c’est assez spectaculaire.

Et au sujet de la hausse des eaux, il est vrai que les sources varient sur son ampleur mais tous s’accordent à dire qu’il y a bel et bien une hausse.

« la NASA estime qu’en 20 ans, de 1990 à 2011, la mer a monté en moyenne de 3,2 mm/an »

Wikipedia.com

Du Berger dit que: « Aux îles Fidji, la hausse des océans, c’est zéro millimètre par année ».

Mais selon un article de Reuters, les îles Fidji ont déjà déplacé 3 villages et s’apprêtent à en déplacer 43 autres en raison de la hausse des eaux.

Il y a quelques semaines, Du Berger s’est félicité pour sa responsabilité dans la popularité du climatoscepticisme dans la région de Québec. En effet, toute la radio-poubelle est climatosceptique. C’est la dictature d’une seule opinion sur l’environnement.

En effet, c’est impressionnant de voir quelqu’un s’entêter autant contre le consensus scientifique. Pour un gars qui dit que le mouvement écologique ressemble à une religion, nier la science pour ne se fier qu’à ses propres préjugés et dogmes, c’est quelque chose qui ressemble beaucoup à de la ferveur religieuse.

Puisqu’il s’agit de fausse information, vous pouvez porter plainte au CCNR, au CPQ, et/ou écrire un courriel aux annonceurs.

CHOI: Pas de hausse du niveau des océans

30 septembre 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais et Reynald Du Berger (00:12:16)

9h00 – RD: « Cette marche pour le climat (…) cette cause est devenue une religion. Ça l’a un aspect religieux profond. Nous, on disait: sauvez-vos âmes, demandons pardon à dieu maintenant, c’est demandons pardon à Gaïa, sauvons la planète (…) »

DM: « Pourtant on avait eu la nouvelle inverse, il y a quelques mois, concernant l’eau des océans. Qu’il n’y avait pas de hausse faramineuse. Là, le GIEC est sorti pour faire peur au monde en disant: l’eau monte (…) c’est bien épouvantable (…) »

RD: « Il y a des endroits où la mer monte, il y a des endroits où la mer descend par rapport au niveau du continent (…) »

RD: « La dernière COP qu’il y a eu en Allemagne aurait dû avoir lieu aux îles Fidji mais c’était trop petit pour accueillir tous ces gens-là. Pourquoi on avait choisi Fidji? Parce qu’on pensait aux réfugiés du climat qu’on pense qui ont déjà les orteils dans l’eau. Ils n’ont pas les orteils dans l’eau. Aux îles Fidji, la hausse des océans, c’est zéro millimètre par année à l’heure actuelle (…) »

RD: « C’est pas 7 degrés, 5 degrés, c’est même pas 3 degrés, c’est à peine un degré de plus qu’on aura en 2100, si on continue, si la tendance se maintient, donc il n’y a pas lieu de s’alarmer (…) »

reynald-du-berger-eduque-un-climato-anxieuxet-se-fait-bloquer-par-radio-canada_2019-09-30.mp3

Un geste futile pour l’environnement

En marge de la manif pour le climat de 25,000 personnes aujourd’hui à Québec, la radio-poubelle organisait sa propre réplique: une scéance de collecte d’ordures dans Lebourgneuf.

C’était organisé par le FM93 Cogeco.

Jeff Gosselin, chef de l’opposition officielle à Québec et Patrick Paquet, conseiller municipal dans Neufchatel ont promis de participer.

Gosselin a déja affirmé qu’il était climatosceptique.

Les animateurs Myriam Ségal et Sylvain Bouchard, d’autres négationnistes du climat, ont aussi dit qu’ils allaient venir.

L’événement Facebook affichait 19 participants, le FM93 prétend qu’il y avait 50 personnes… Une dizaine de personnes apparaissent sur les photos.

C’est tout à fait correct de faire une collecte d’ordure. Mais lorsqu’on appelle son événement « Un geste UTILE pour l’environnement » en martelant son dégout et son mépris pour les protestataires écolos pendant des jours, il ne faut pas se méprendre.

Le but est d’insulter les écolos et de normaliser les climatosceptiques.

En prétendant nettoyer un coin de la ville, ils contribuent à pourrir le climat social.

MAJ: Le chef de l’opposition à la ville, le climatosceptique Jeff Gosselin, était bel et bien sur place

Mobilisation de droite: c’est un MÉGA FAIL!

La radio-poubelle est en pleine période de crise du bacon dans l’anticipation de la manif pour le climat de vendredi.

Le FM93 Cogeco a donc lancé une grande contre-manifestation « un geste CONCRET au lieu de faire la grève », histoire de bien dénigrer les jeunes qui marcheront dans un effort pour survivre à une nouvelle extinction de masse.

Le but du FM93, aller dans un trou et y ramasser les poubelles!

Malgré que Sylvain Bouchard en a parlé ce matin, notez la très forte participation prévue de 11 participants! Bravo!

N’est pas Greta Thunberg qui veut.

Ce qui les dérange c’est qu’il y a encore des opposants qui respirent

Revenons deux minutes sur la sortie de Gilles Lehouillier cette semaine sur le 3e lien.

Gilles Lehouillier est maire de Lévis. C’était jadis un homme calme et d’allure respectable en public. En privé, c’était un tyran qui lance des objets en criant dans son bureau mais ça, c’est une autre histoire.

En effet, en mai 2013, à Radio-Canada, Lehouillier termine l’entrevue en louangeant l’émission de Claude Bernatchez: « Pour moi, c’est l’émission la plus reposante le matin (…) on sent pas que c’est polluant ».

Aussitôt, les animateurs de radio-poubelle virent écarlates. Cette déclaration prouverait que Lehouillier « méprise les gens de Lévis »!

Nos brutes hypersensibles, intolérants à la critique, le prennent personnel.

« Prenez-le en note, Lehouillier vous regarde de haut. Si vous écoutez CHOI Radio X ce matin et que vous êtes à Lévis, vous avez le droit de vote! », dénonce Jérôme Landry, tout à coup en campagne pour faire échec à la réélection de Lehouillier . Une offensive qui s’étendra sur plusieurs jours.

Tout ça pour une courte déclaration d’amour à Radio-Canada saupoudrée d’une inoffensive critique de la radio privée locale.

Mais depuis 2013, les choses ont bien changé. Monsieur le maire s’est métamorphosé en marionnette de la radio-poubelle.

Disant ce que la radio-poubelle dit, faisant ce que la radio-poubelle dit de faire et parlant de la même façon que la radio-poubelle parle.

Le maire Lehouillier est devenu le singe en chef de Radio X.

C’est ainsi qu’il faut voir la sortie de cette semaine contre la « petite élite de Québec et de Montréal » qui veut nuire à son précieux 3e lien.

Tout le monde a déjà compris que le projet est hors de prix, farfelu, inutile, polluant et nuisible, mais il y a encore des gens qui s’y accrochent.

La plupart du temps il n’y a pas d’opposition à Québec pour ce genre de projet. À cause du régime de peur dénoncé par Dominique Payette. Si bien que la radio-poubelle se retrouve contrainte de toujours chialer, depuis plus de 20 ans, contre l’opinion des « gens de Montréal ».

Là, on a 3 personnes de Québec se retrouvant à penser différemment de la radio-poubelle: Alexandre Turgeon, du Conseil régional de l’environnement, Étienne Grandmont, d’Accès transports viables et Christian Simard, de Nature Québec.

La plupart d’entre vous lisent sans doute ces noms pour la première fois: « Alexandre qui? »

Pourtant ce sont bien là les membres de cette « élite maléfique » fantasmée par Lehouillier, tirant les ficelles d’un sombre et puissant complot destiné à saboter la construction du 3e lien.

Alors qu’en réalité, ces trois personnes ne font que faire leur travail pour représenter une opinion pro-environnementale largement répandue dans la population mais ayant peu de portée dans l’espace public.

Plusieurs événements anti-3e lien des derniers mois ont récolté des records d’affluence. L’an dernier, 2000 personnes ont marché dans une manifestation contre le 3e lien.

La radio-poubelle attise tellement la haine contre cette « élite », ces 3 boucs-émissaires, que c’est à se demander si le pire ne pourrait pas arriver. Il arrive par exemple de plus en plus souvent que la radio-poubelle se plaint des « gens se trouvant au Centre Frédéric Back ». Est-ce que des auditeurs un peu zélés ne pourraient pas y causer du trouble?

Cessons d’être naïfs. C’est arrivé à plein de monde. Karine Gagnon, Pierre Jobin, Sophie Chiasson, Julie Lemieux, etc. C’est arrivé au Centre multiethnique le mois dernier.

Et pourquoi toute cette haine? Simplement parce que des gens pensent différemment d’eux. Des gens ayant eu l’audace de disposer d’une autonomie de pensée.

Cette soi-disant « petite élite », qu’on entend nulle part, qu’on ne voit nulle part et dont personne ne connait les noms, même si elle n’a aucune influence, aucune présence, aucun média, aucune caméra, aucun micro et qu’on entend une fois par mois sur je ne sais quelle antenne ou sur un stupide mur Facebook, bien, dispose déjà de trop de visibilité pour des populistes s’étant pourtant autoproclamés « défenseurs de la liberté d’expression ».

L’hégémonie de la radio-poubelle est totale. Tous les animateurs, gagnant un salaire dans les 6 chiffres, appuient le 3e lien et plusieurs radios ont déjà fait campagne pour l’obtenir, forçant le gouvernement à investir des millions dans de futiles études. Des politiciens rampent à leur pied pour obtenir la faveur de 15 minutes à l’antenne. Ils rejoignent des centaines de milliers d’auditeurs chaque jour.

Face a eux, 3 boy-scouts en culottes courtes.

Le rapport de force est complètement disproportionné.

Et c’est déjà trop.

Tout le monde doit penser la même chose ou souffrir intimidation, harcèlement, moqueries.

Hors de la pensée unique déterminée par la radio-poubelle, point de salut.

Le problème n’est donc pas qu’il y ait une petite clique de Québec ou de Montréal opposée au projet. Le vrai problème c’est qu’ils osent s’exprimer.

Bon courage, les boy-scouts.

Les écolos sont tous des terroristes en puissance et l’extrême-droite est sans danger, selon Fillion

Pour la première fois, le Canada a ajouté des groupes extrémistes de droite sur sa liste d’entités terroristes.

Jeudi, la raffinerie Valéro a connu une petite panne sans importance. Un problème réglé en 15 minutes.

Il n’en fallait pas plus pour que Jeff Fillion se mette à fantasmer des écolos terroristes partout et de partir sur un long délire dont la conclusion est la suivante:

Écolos = ISIS.

Et Fillion de tout mélanger dans un même sac. ISIS, Québec Solidaire, les groupes écolos du Centre Frédéric-Back, Greenpeace, les protestataires du Printemps Érable et… la secte de Waco.

Tous des terroristes en puissance.

Ceux qui vont trouver ça drôle, attendez une minute. Pensez-y. Fillion est en train de dire que les écolos (les groupes cités plus haut) sont pleins d’extrémistes préparant une guerre et un grand suicide collectif.

C’est tu assez cinglé à votre gout? Et si un des crinqués de la secte de Fillion décidait de prendre ces propos au pied de la lettre pour protéger sa famille, comme le tueur de la mosquée?

On rappelle que Jeff Fillion a revendiqué l’étiquette d’extrême-droite lors de la venue de Marine Le Pen en 2016. On rappelle aussi, puisque Fillion l’a déjà oublié, qu’un grand attentat d’extrême-droite a fait 6 morts et 8 blessés il y a 2 ans dans une mosquée à Québec.

On peut aussi ajouter que…

Right-wing extremists were linked to at least 50 extremist-related murders in the United States in 2018, making them responsible for more deaths than in any year since 1995

adl.org, merci Antagoniste

Notons que Radio X a pris soin d’enlever l’audio de son site internet. Précaution inutile puisqu’on enregistre désormais en continu. Bien essayé les bouffons.

En raison de la quantité de faussetés véhiculées, vous pouvez porter plainte au CCNR, au CPQ et/ou écrire un courriel aux annonceurs

CHOI: les écolos sont tous des terroristes

27 juin 2019, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry

12h15 : LG- « J’ai des sources qui affirment que ce n’était pas grave, c’est la torchère qui était juste hyperactive (…) ce n’est pas dangereux pour l’instant. Des sources assez sûres (…) »

JF- « Hier, le gouvernement canadien a embarqué dans le mood qu’il y aurait une épidémie d’extrême-droite. On comprend pas trop c’est quoi. On a vu beaucoup d’histoires relier pas mal toujours la même chose, les ISIS de ce monde (…) « 

JF- « Mais là, les médias et les politiciens sont allés inventer une histoire qu’il y aurait une résurrection des mouvements d’extrême-droite. Je dis pas que ça existe pas, on a de la misère à voir un événement, quelle place, vraiment c’est tu quelque chose qui nous fait si peur? Moi non. Moi, ceux qui me font peur dans le futur, parce que pour moi, les groupes qui vont devenir les plus dangereux ce sont les activistes crinqués green. »

JF- « Et je sais que dans les raffineries du monde entier, les mesures de sécurité ont été augmentées parce qu’écoute, la semaine passée des membres de Greenpeace sont montés (…sur) une plateforme de forage, je sais pas trop où (…) ils ont pris des selfies. Tu voyais qu’ils étaient là pour faire de la marde. »

JF- « C’est ça qui me fait le plus peur, parce que c’est ça qu’on est en train de provoquer. Chaque fois qu’il y a quelque chose à la mode, ça réveille toujours les bizarres un peu. Qui cherche la cause à laquelle s’identifier. Ça a fait ça pour ISIS. Les esprits tordus. Ils ont commencé à fouiller sur le web pour trouver des vidéos et des places de recrutement (…) Depuis qu’ISIS s’est fait battre par les États-Unis et les Russes, il faut toujours que les malades mentaux se trouvent une nouvelle cause (…) »

JF- « Les extrémistes, ils font quoi? Ils vont rejoindre les plus extrémistes des extrémistes du mouvement vert. Quand c’est arrivé, l’autre fois, à Philadelphie, je me suis dis : oh attention (?) (…) À force d’alimenter la haine envers le pétrole, les compagnies pétrolières, toute cette histoire-là (…) On va réussir à attirer les plus débiles dans ces groupes-là qui sont des extrémistes (…) »

JF- « Crains-tu les groupes d’extrême-droite? »

G- « Non (…) »

JF- « Moi, pour moi, les plus extrêmes en ce moment, je vous dis pas que ce sont eux qu’on voit à la télé qui ont leur bureau sur la rue Salaberry, je vous dis que les organisations green sont en train d’inclure sans le savoir (…) les plus dangereux de notre société, les plus weirdos, ceux qui se sont enrôlés dans ISIS (…) »

LG- « Le meilleur exemple, le printemps érable. On a débâtit littéralement un pavillon de l’UQAM (…) »

JF- « Et le comportement des activistes green, les groupes politiques comme Québec Solidaire, la manière qu’ils divisent, la manière qu’ils s’attaquent à quelque chose qui devrait être plus réfléchi, ça va chercher les plus dangereux de ce monde (…) »

JF- « Moi je pense que c’est pas l’extrême-droite qui est la prochaine menace (…) Parce que les gens qui sont là-dedans, ils ont besoin d’un fond religieux pour provoquer une guerre (…) Un jour, il y a des sectes qui vont décider de se suicider toute la gang en même temps, vous m’auriez dit: Jeff, c’est complètement malade, non non. Quand tu rentres dans une secte, c’est arrivé à Wacko au Texas, (…) tout est permis (…), moi, j’ai la chienne de ça, c’est ça qui me fait le plus peur. Parce qu’on est dans la division, (…) QS est spécialiste là-dedans pour diviser, pour une gang du cirque Barnum, c’est des diviseurs (#RegardeQuiParle) (…) « 

JF- « Là, c’est pas le cas, la gang de Valéro, on n’a pas toute l’info, mais ça a vraiment un lien avec la panne de courant (…) « 

fillion_2019-06-27-12h15-ecolo-isis-p1.mp3