Archives pour la catégorie homophobie

Maquillage des hommes: une « guerre culturelle de la gauche et des médias », selon Maurais

Male tears

Dominic « le serrage des bras et des ouïes est tout indiqué pour les enfants » Maurais fait semblant de se préocupper du sort des enfants.

Dans l’extrait suivant, l’équipe de Maurais live commente un article indiquant qu’il y a une augmentation du nombre de demandes de changement de sexe par des mineurs.

Mais ça dévie vers les hommes qui se maquillent. Maurais dit que ça n’existe pas, que ça peut « fucker les enfants » et que c’est une « guerre culturelle » de la gauche. Rien de moins.

La liberté d’avoir l’apparence que l’on veut serait l’équivalent de déclencher une guerre? Il y a des hommes dont la masculinité est tellement fragile qu’elle ne repose sur vraiment pas grand chose. Pauvre petit #MaleTears.

En passant, les sondages Numéris viennent de commencer #BraceYourself.

Il s’agit ici très certainement de transphobie et d’homophobie. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: le maquillage chez les hommes

4 mars 2019, Dominic Maurais, Dany Gravel avec Laurent Gaulin (00:10:09)

8h15 : DM- « Arrêtez de fucker les enfants. Laissez les enfants tranquille (…) »

DM- « Combien d’enfants ce matin à Québec dans les écoles veulent changer de sexe?Ça n’existe pas (…) »

DG- « C’est de l’endoctrinement! »

DM- « Soit que c’est des parents dangereux. Soit que c’est des enfants qui sont profondément perturbés. Une chose est sûre, ils ont besoin d’aide (…) »

DM- « Un enfant de 15 ans, ça ne pense pas à changer de sexe. Ça pense à avoir du sexe. That’s it (…)

DM- « Il y a comme une guerre culturelle actuellement qui est menée par la gauche avec l’appui des médias. Je pense qu’on peut prendre l’exemple du maquillage chez les hommes (…) Il n’y a pas d’homme à Québec ce matin qui se maquille. Ça n’existe pas. À moins de faire une imitation de Kiss (…) »

DM- « Tout pour fucker les jeunes (…) C’est la tyrannie des hétéroclites (…) Je trouve ça bizarre et dangereux (…) »

maurais-live_2019-03-04-maquillage.mp3

Les transgenres et les homosexuels lancent le signal de la fin de la société, selon Fillion

Jeff Fillion

Calme toi Fillion, les Numéris sont terminés. Le voici vociférant sa haine des gais, des personnes transgenres, des travestis, des drag-queens, de Safia Nolin et de Catherine Dorion. Ouf.

Fillion commence par dire qu’une personne transgenre allant parler à des enfants du primaire dans une école c’est la « fin de la société ». Il continue en laissant entendre que le déclin de l’empire romain a débuté avec une augmentation de l’homosexualité, ce qui l’aurait affaibli. Puis il met les drag-queens dans la soupe et ça se poursuit avec Safia Nolin et Catherine Dorion.

Tout ça pour tenter de démontrer une soi-disant « décadence morale de la société » en cours.

Il y a un paquet de militants d’extrême-droite qui doivent applaudir.

Fillion avait proféré des propos similaires en juin 2015.

Ces propos sont homophobes et transphobes, vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: transgenres fin de la société

7 décembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry et Dominic Dumas (00:22:14)

11h45 : « On a des transgenres ou encore des gars qui s’habillent en fille qui vont donner des cours dans des classes primaires. On a vu ça hier. Je sais pas si c’est arrivé… »

DD- « C’est à Montréal. »

JF- « C’est à Montréal? Wow. On est un peu comme les Romains, c’est le début de la fin. Les Romains, c’est pas arrivé en 24h.

G- « Le déclin tu veux dire? La fin de l’Empire? »

JF- « Ouais, d’ailleurs commencer à jouer avec le péteux, c’est là, ça a été un 20-25 ans de péteux. »

G- « Ouais, mais une cinquantaine d’années, là. Tout s’est effondré, là. »

JF- « Bien, c’est vrai! Ils ont commencé à jouer avec le péteux. Il y a eu du viraillage de péteux pas mal. »

LG- (gênée) « Lâche le péteux. »

JF- « C’est vrai! Les Romains, ils ont commencé à se jouer avec le péteux, ils sont devenus tellement riches… »

*Autres protestations de LG*

JF- « Ça se dit pas? Pourtant c’est très québécois. C’est Willie Lamothe. Il nous disait ça. C’est la Soirée canadienne. Les Romains ont joué avec leur péteux longtemps et ça l’a mené à la fin des Romains.  »

G- « L’oisiveté! Ça a joué un tour. »

JF- « Les Romains, ils arrivaient avec leur armée, ils rencontraient 4 barbus pas propres et ils se faisaient battre par les 4 barbus. »

G- « Oui. »

JF- « C’était rendu le bordel. On est un peu dans l’époque romaine de notre société. On a des… comment on appelle ça, des madames habillées en fille?

LG- « Des transgenres. »

JF- « Non »

DD- « Des drag-queens. »

JF- « Donc des drag-queens qui s’en vont donner un cours a des jeunes de maternelle ou de première année, je sais pas trop. J’ai vu ça hier. J’ai dit: oh my god. On est rendu. On est rendu tellement wild que ça commence a être fucké un peu. Mais, regarde, on est pas tous pareils. Je vais peut-être pas à la même vitesse que les autres. Mais, on est ce qu’on est. On est pas contre l’avancement ni le progrès, mais des fois on a une certaine résistance. Faut pas avoir peur de le dire quand même. Je sais que dans la société d’aujourd’hui c’est très très très dangereux de dire ça. Mais c’est important de le dire. »

(…)

JF- « On est rendu à Safia Nolin. C’est peut-être la fin. T’sais c’est la fin de la musique. Safia Nolin gagne des prix, Safia Nolin se fait dire qu’elle est bien habillée. On est rendu à la fin. On a fait le tour de la patente, il y aura un reset. Et ça va repartir avec quelque chose de différent (…) Je suis pas sûr qu’on peut considérer ça vraiment comme de la musique. Je suis pas certain que c’est vraiment une chanteuse (…)

Catherine Dorion est la Safia Nolin de la politique. Safia Nolin sait pas chanter. Je suis désolé (…) Catherine Dorion quand elle parle… (…)  »

JF- « Il y a personne qui donne de l’argent à l’Arabie Saoudite. Il y a personne qui envoie de l’argent directement à des pétrolières. Ça arrive pas (sauf une fois au chalet). »

Et Filllion dénigre l’habillement de Catherine Dorion « qui ne respecte pas le décorum ». C’est le même gars qui applaudit Donald Trump. Évidemment, in en profite pour ramener ça à lui: « on peut plus rien dire » et bla bla bla. Pour conclure:

JF- « La démocratie c’est quasiment dangereux. »

fillion_2018-12-07-11h45-transgenre-declin-empire-romain.mp3

Des experts répliquent aux propos transphobes de Fillion

Des experts répliquent à Fillion affirmant que les enfants trans: c’est un « cas de DPJ ».

Donc au lieu d’accuser les personnes qui essaient tant bien que mal de favoriser une plus grande inclusion des enfants trans dans notre société, de contribuer à augmenter l’intimidation que subissent ces enfants, et de dire que «la gauche est folle. Sont dangereux. Ils veulent rentrer ça dans les écoles (…)», cessez donc de propager des faussetés pour faire augmenter votre cote de popularité et renseignez-vous sur les faits.

Enfants transgenres: en finir avec les faussetés, lesoleil.com, 16 septembre 2018.

Les enfants trans: Jeff Fillion en fait un « cas de DPJ »

Jeff Fillion

Le militant LGBT Jasmin Roy sort des vidéos pour enfants sur le thème de la réalité des personnes transsexuelles. Et la radio-poubelle fait sa crise du bacon.

Dans l’extrait audio suivant, Jeff Fillion laisse entendre que ces vidéos pourraient « fucker » les enfants.

C’est légitime de se poser des questions lorsqu’on est en présence d’enfants. Les parents ont une influence déterminante sur ceux-ci.

Mais de laisser entendre qu’un enfant est « fucké » parce qu’il se questionne sur son identité, que ses parents représentent un danger pour lui et, finalement, mêler la pédophilie à ça, c’est fort stigmatisant et discriminatoire.

Les propos de Fillion visent à intimider ceux qui sortent de la norme.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: des enfants trans? Un cas de DPJ

6 septembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion et ses faire-valoir

13h20: JF- « Les adultes, ils font ce qu’ils veulent. Mais les enfants? Pour moi c’est un cas de DPJ (…) »

JF- « On est en train de mêler les enfants, on va amener ça dans les écoles (…) On est sur le bord de pardonner la pédophilie et d’expliquer que c’est quelque chose de normal? (…) Dans le cas des enfants, c’est les parents qui utilisent leurs enfants pour leurs bibittes (…)

La DPJ devrait enquêter les parents (…) »

JF – « Le pseudo-mélange là, quelqu’un qui sait pas ce qu’il est, r’garde. La DPJ s’occupe de bien des affaires. Avant de statuer, vous devez aller voir si c’est pas un parent qui l’a fucké. Et je suis certain, 10 sur 10, que l’enfant de 8 ans qui n’est pas bien d’être un garçon et qui veut devenir une fille, je suis certain qu’il a été influencé par soit maman, soit papa.

La gauche est folle. Sont dangereux. Ils veulent rentrer ça dans les écoles (…) »

fillion_2018-09-06-les-trans.mp3

« On va s’autodétruire comme être humain si on peut plus s’affirmer comme hétérosexuel », selon Jérôme Landry

Le Pharmachien va sortir un livre pour enfants intitulé « Le petit garçon qui pose trop de questions ». Il y aurait une « controverse sur les réseaux sociaux », les gens se plaignant qu’ils auraient préféré une fille comme personnage principal.

Il n’en faut plus pour que Jérôme Landry pète une crise du bacon, affirmant qu’être ambigu sur la question du genre, de déroger d’une vision stéréotypée de l’homme de la femme, conduirait l’espèce humaine à l’autodestruction.

Et son discours dérape complètement alors qu’il affirme que l’objectif des féministes est d’éliminer le désir et les rapports sexuels.

C’est pourtant l’inverse. Les féministes ont toujours revendiqué une plus grande liberté sexuelle. Landry est malhonnête en détournant complètement les propos de gens qui ne pensent pas comme lui. Il fait son gros sexiste alors qu’aujourd’hui même il disait trouver « admirable » les hommes qui se déguisent en femmes pour jouer.

Dur à suivre, le Landry.

« Un retour moderne » dit l’autopromo. lol.

NRJ: on va s’autodétruire comme être humain si on peut plus s’affirmer comme hétérosexuel

15 juin 2018, Jérôme Landry au retour, avec Katherine Guillemette et Jérôme Landry (00:09:04)

JL- « Est-ce qu’on a encore le droit d’exister en tant que gars hétérosexuel? (…) Savez-vous où ça va mener ça? Ça va mener à l’autodestruction de l’humanité, si ça continue (…) »

JL- « Ultimement, on va s’autodétruire comme être humain si on peut plus s’affirmer comme hétérosexuel. Si on peut plus trouver une femme belle parce qu’elle a un décolleté. Ça veut pas dire de jouer au gros colon, mais là, on dirait qu’on voit plus la différence entre être un maudit gros colon qui va fixer pendant une demie-heure le décolleté d’une femme et quelqu’un qui va peut-être juste jeter un regard sur une fille qui est belle et qui, oui, a une poitrine intéressante. On veut tellement se dénaturer, que ça va nous mener à quoi? ça va nous mener à plus de relations sexuelles, ou quoi? Si on peut plus être allumé et attiré sexuellement par le corps de la femme? Faut tout rabrouer. Ça va être quoi, l’humanité? (…) »

JL- « Un jour, ça va arriver, les gars les filles vont s’habiller exactement de la même façon. Ils vont avoir les cheveux coupés tous exactement de la même façon. Ça va arriver, mais il va arriver quoi avec l’espèce humaine quand ça va être comme ça? Sérieusement, là? On es-tu en train de s’auto-éliminer? (…) »

jerome_landry_au_retour_-15-juin-2018-15h10-les-genres-disparition-humanite.mp3