Archives pour la catégorie influence et propagande

«Les conservateurs sont de retour au Québec», lance Éric Duhaime à Ottawa

«Il ne reçoit pas assez de crédit pour [l’important] soutien dont le Parti conservateur [du Canada] bénéficie dans la Ville de Québec, et cela est dû à son travail sur la radio parlée à Québec et dans les chroniques qu’il écrit», a lancé le sénateur Housakos.

journaldemontreal.com

Québec Nouvelles : un média sous influence

Le média en ligne Québec Nouvelles est lié à des personnes proches du Parti conservateur du Québec (PCQ) et à des lobbies pro-pétrole albertains. Étrangement, après que Pivot ait posé des questions, des preuves de ces liens ont commencé à disparaître du Web. Enfin, presque.

pivot.quebec

Comment dépenser 7 milliards sans arguments

Quand on fait la généalogie de ce « troisième lien », on se rend compte que s’il a été rêvé depuis longtemps à Lévis, il est devenu un enjeu politique quand certaines radios de Québec ont décidé d’en faire un combat. Les candidats de la CAQ y ont adhéré. C’est devenu une promesse régionale. Tellement qu’on a d’abord annoncé ce tunnel, le plus large au monde, sans la moindre étude. Quand ils ont réalisé que ça n’avait aucun sens, ils sont revenus avec cette nouvelle mouture. Car le projet ne peut pas mourir.

lapresse.ca

Le député de Chauveau «pas stressé» par la concurrence de Duhaime

«J’ai quand même eu à plusieurs reprises des bons adversaires, a-t-il souligné. Je vous rappelle qu’à la dernière campagne, j’ai eu une ministre [déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay] contre moi. J’avais le chef du Parti conservateur [Adrien Pouliot] contre moi, qui avait l’appui des radios de Québec. Alors oui, j’ai eu de l’adversité. Je vous rappelle aussi que ma partielle, en 2004, j’avais des gros débats. C’était l’époque où la fermeture de Radio X existait et j’avais eu une grosse bataille à mener. J’ai beaucoup d’expérience. Ça ne me stresse pas», a affirmé M. Lévesque.

lesoleil.com

Politique Anatomie d’un « virage à droite »

Il faut dire que M. Duhaime maîtrise l’art d’être le caillou dans le soulier de la CAQ. Quand il demande soit un référendum, soit un moratoire (il a fait les deux…) sur le projet de tramway à Québec, il vise exactement la clientèle qui serait prête à abandonner la CAQ. Le tout ciblé vers la grande région de Québec, là où les conservateurs ont le plus de chances de gagner des sièges et où plusieurs radios se font ses relais fidèles.

lapresse.ca