Archives pour la catégorie islamophobie

L’agression raciste au CCIQ n’était surtout pas raciste, selon Maurais

Fidèle à l’approche habituelle, l’équipe de Radio X travaille très fort pour camoufler le racisme des racistes.

Le samedi 25 mai a eu lieu une altercation au Centre culturel islamique de Québec. Un homme est venu insulter quelques membres de la communauté musulmane en réclamant de voir leurs passeports. Une altercation s’en est suivie.

« C’était très agressif comme message […] Il leur a demandé : « Vous êtes les trois ses femmes? La polygamie, c’est interdit ici (…) Il avait vraiment ciblé [les musulmans] et il a atteint sa cible […] Je crois qu’il avait un message à passer»

Radio-Canada

Maurais commente l’affaire. Selon lui, c’est un « débile », un « gorlo », un « bizarre »…

Mais jamais, au grand jamais, un raciste.

Il faut dire que leur version se base sur un témoignage cité dans un article de Taieb Moallah qui va à peu près dans ce sens-là. Voir sur journaldequebec.com.

Le seul hic c’est que plus tard dans la journée, après Maurais live, le témoin ayant porté plainte à la police a révélé que l’agresseur avait fait un salut hitlérien.

C’est du moins ce qu’affirme l’homme qui a porté plainte à la police. Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, il raconte que le suspect a insulté sa famille, dénigré l’islam en plus d’effectuer un salut hitlérien.

Radio-canada.ca

Et Maurais de se lancer dans une grande diatribe anti-médias et pro-PL21. Jusqu’à ce qu’il prononce des mots qui pourraient bien devenir la citation de l’année : « Moi je ne sens pas du tout de haine actuellement au Québec envers les immigrants (…) Je ne sens absolument rien. Je sens une paix sociale ».

Et pourtant, si quelqu’un cherche de la haine islamophobe, le premier endroit où chercher, c’est bien sur la page Facebook de Maurais live. Voir par exemple la cliqueduplateau.com.

On reconnait le pattern. C’est le même que pour banaliser le crime du tueur de la mosquée: Nier l’existence du racisme. Minimiser les actes racistes. Éviter l’emploi même du mot en « R ».

Et surtout éviter de faire preuve d’empathie pour une communauté endeuillée et traumatisée. Cet incident a eu lieu à la même mosquée victime d’un attentat il y a 2 ans.

Radio X: un acte raciste pas raciste

27 mai 2019, Maurais live, avec Alexandre Leblond, Laurent Gaulin et Dominic Maurais

6h35 – AL: « Il y a des fidèles qui jasent et il y a un homme qui s’approche de la mosquée. Il se met à gueuler. Entre autres sur le fait que les musulmans ont plusieurs femmes. Il est un peu bizarre. Et là, il y a un chauffeur de taxi qui approche qui essaie de s’interposer entre les fidèles et le débile en question. Le débile donne un léger coup de poing… selon une entrevue avec la victime ce matin… c’était pas Mike Tyson, on s’entend. Donc léger coup de poing (…) »

AL: « On considère l’altercation comme un incident haineux (…) »

DM: « C’est un taré. C’est quelqu’un qui est un déséquilibré. Un taré (…) C’est un gorlo. »

AL: « La victime se confie au journal, il dit: <<regarde c’est d’avantage un acte isolé d’un malade plutôt qu’un crime haineux ou islamophobe>>. Et là, je te cite ce que la victime dit dans l’article: <<les commentaires de l’individu étaient contre les musulmans parce qu’il y avait des musulmans devant lui. S’il avait croisé des Noirs ou des Chinois, il aurait fait probablement la même chose. D’après moi c’est plus un acte anti-immigration qu’un acte islamophobe (…) Le langage du gars était décousu. Franchement je ne crois pas qu’il savait c’est quoi le projet de loi 21.>> »

DM: « Mais malgré tout des journalistes ont posé des questions au ministre Jolin-Barette en plein congrès de la CAQ. Sérieux. Il n’y a pas plus stupide comme question (…) Il aurait dû dire ‘pas de commentaire’, ou carrément faire un Trump de lui-même: ‘parle moi d’une question de cave’. Une question imbécile, ridicule. Malgré tout, il y a des médias qui sont allés voir des musulmans dans la région. Ils trouvent le moyen de faire la curve vers le projet de loi sur la laïcité alors que ça n’a aucun espèce de rapport. On parle d’un déséquilibré mental. »

?- « Si on était pour parler du PL21, oui, je vous dirais qu’il y a eu une augmentation des crimes haineux… »

DM: « Non… C’est complètement faux. Il n’y a pas de substance, il n’y a pas de faits, c’est non-factuel. Mais, ça prend un ou deux quidams qui ont l’opinion que vous voulez (…) et à ce moment-là, on met ça dans un reportage et c’est complètement faux, là. »

DM: « Moi je ne sens du tout de haine actuellement au Québec envers les immigrants (…) Je ne sens absolument rien. Je sens une paix sociale. Il y a Adil Charkaoui qui a fait des simagrées. Je sens une paix sociale. »

DM: « Il y aura toujours des niaiseux, des débiles malheureusement »

LG : « Eux autres, qu’il y ait un projet de loi, qu’il n’y en ait pas, premièrement, ils ne le savent pas, deuxièmement, ça ne les affectera pas sur leur haine. »

DM : « Moi, avec mon micro, je peux rencontrer n’importe quel taré, n’importe quel radical (histoire vécue, en effet). Ma responsabilité en tant que diffuseur, c’est de pas le mettre en ondes (LOL les radicaux d’extrême-droite sont des réguliers à Radio X!) (…) »

maurais-live_2019-05-27-cciq-p2.mp3

Maurais propose aux musulmans mécontents: « Allez-vous-en! »

Maurais commente la manifestation du 7 avril à Montréal contre le projet de loi 21. Celle où la présence controversée d’Adil Charkaoui a fait tant réagir le milieu médiatique et politique.

Aux personnes dénonçant le projet de loi comme étant raciste, Maurais fait cette réplique raciste: « Allez-vous-en! »

Il y a de bonnes raisons d’être critique de la manifestation du 7 avril mais il est irresponsable, lorsqu’on dispose d’une tribune pareille, de lancer ce genre de propos.

La liberté de conscience est garantie par nos chartes. Une personne, qu’elle soit musulmane ou pas, a le droit de dire ce qui lui chante peu importe que ça nous plaise ou non. C’est un droit fondamental.

La liberté d’expression n’est pas juste bonne pour les animateurs de radio.

Maurais met de l’huile sur le feu, ce qui doit faire plaisir autant aux intégristes religieux musulmans qu’à l’extrême-droite raciste, qui ne demandent pas mieux que de polariser la situation.

Puisque Maurais dit des propos racistes, vous pouvez porter plainte au CCNR, au CPQ et/ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: Allez-vous-en!

8 avril 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais, Alexandre Leblond

8h12- Participante à la marche- « C’est scandaleux que les mêmes politiciens qui ont déploré le massacre de janvier 2017 mettent maintenant en place des lois qui vont mettre en danger la vie des musulmanes. »

DM: « Il n’y a rien à faire avec ça (…) Si vous détestez le Québec à ce point-là, allez-vous en! (…) »

DM: « Si j’étais dans une société d’accueil telle qu’eux la décrivent, pourquoi restent-ils ici à ce moment-là? C’est très particulier pareil. C’est délirant. Il n’y a rien à faire avec eux autres. Tu peux pas discuter avec ces gens-là. »

maurais-live_2019-04-08-manif-charkaoui.mp3

La genèse d’une tuerie

Le mardi 17 avril 2018. Au palais de justice de Québec, les survivants et les familles des victimes de la tuerie défilent devant le juge François Huot. Bissonnette a déjà avoué son crime, mais pour eux, témoigner de l’horreur est une forme de catharsis, une délivrance.

Au même moment, une station de radio de Québec offre à ses auditeurs une autre sorte de défoulement. La tribune téléphonique, ce jour-là, porte sur le voile islamique.

Pendant que les victimes de Bissonnette racontent leur vie brisée, la radio ouvre ses lignes. Et les vannes.

« Je regarde ça aller, pis c’est comme l’érosion. Ils sont en train de nous gruger tranquillement », s’inquiète un auditeur. « Sentez-vous l’énergie de cette vague irrépressible de l’arrivée de musulmans dans notre société ? », demande un autre.

Les musulmans forment 3 % de la population québécoise. Sur les ondes de cette station, pourtant, l’heure n’est pas à la nuance. On est déjà passé à un autre appel affolé.

Lapresse.com

Islamophobie: dans quelle société vit François Legault?

À ce sujet, tout le monde peut visiter le site Sortons les poubelles, qui présente des extraits de propos tenus en ondes auprès de milliers d’auditeurs, incluant même des enfants qui les subissent dans des autobus scolaires (voir bit.ly/2S0tD8f). Un exemple parmi tant d’autres, Jeff Fillion a été condamné en 2017 par le Conseil de presse pour ses propos discriminatoire alors qu’il affirmait en ondes que «Leur technique [aux musulmans] est de s’intégrer pis de vivre comme nous pis de se rapprocher de nous, pis à un moment opportun de frapper». Ces positions nourrissent le climat raciste, comme le dénoncent des gens de tous horizons.

LeSoleil.com