Archives pour la catégorie islamophobie

Maurais propose aux musulmans mécontents: « Allez-vous-en! »

Maurais commente la manifestation du 7 avril à Montréal contre le projet de loi 21. Celle où la présence controversée d’Adil Charkaoui a fait tant réagir le milieu médiatique et politique.

Aux personnes dénonçant le projet de loi comme étant raciste, Maurais fait cette réplique raciste: « Allez-vous-en! »

Il y a de bonnes raisons d’être critique de la manifestation du 7 avril mais il est irresponsable, lorsqu’on dispose d’une tribune pareille, de lancer ce genre de propos.

La liberté de conscience est garantie par nos chartes. Une personne, qu’elle soit musulmane ou pas, a le droit de dire ce qui lui chante peu importe que ça nous plaise ou non. C’est un droit fondamental.

La liberté d’expression n’est pas juste bonne pour les animateurs de radio.

Maurais met de l’huile sur le feu, ce qui doit faire plaisir autant aux intégristes religieux musulmans qu’à l’extrême-droite raciste, qui ne demandent pas mieux que de polariser la situation.

Puisque Maurais dit des propos racistes, vous pouvez porter plainte au CCNR, au CPQ et/ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: Allez-vous-en!

8 avril 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais, Alexandre Leblond

8h12- Participante à la marche- « C’est scandaleux que les mêmes politiciens qui ont déploré le massacre de janvier 2017 mettent maintenant en place des lois qui vont mettre en danger la vie des musulmanes. »

DM: « Il n’y a rien à faire avec ça (…) Si vous détestez le Québec à ce point-là, allez-vous en! (…) »

DM: « Si j’étais dans une société d’accueil telle qu’eux la décrivent, pourquoi restent-ils ici à ce moment-là? C’est très particulier pareil. C’est délirant. Il n’y a rien à faire avec eux autres. Tu peux pas discuter avec ces gens-là. »

maurais-live_2019-04-08-manif-charkaoui.mp3

La genèse d’une tuerie

Le mardi 17 avril 2018. Au palais de justice de Québec, les survivants et les familles des victimes de la tuerie défilent devant le juge François Huot. Bissonnette a déjà avoué son crime, mais pour eux, témoigner de l’horreur est une forme de catharsis, une délivrance.

Au même moment, une station de radio de Québec offre à ses auditeurs une autre sorte de défoulement. La tribune téléphonique, ce jour-là, porte sur le voile islamique.

Pendant que les victimes de Bissonnette racontent leur vie brisée, la radio ouvre ses lignes. Et les vannes.

« Je regarde ça aller, pis c’est comme l’érosion. Ils sont en train de nous gruger tranquillement », s’inquiète un auditeur. « Sentez-vous l’énergie de cette vague irrépressible de l’arrivée de musulmans dans notre société ? », demande un autre.

Les musulmans forment 3 % de la population québécoise. Sur les ondes de cette station, pourtant, l’heure n’est pas à la nuance. On est déjà passé à un autre appel affolé.

Lapresse.com

Islamophobie: dans quelle société vit François Legault?

À ce sujet, tout le monde peut visiter le site Sortons les poubelles, qui présente des extraits de propos tenus en ondes auprès de milliers d’auditeurs, incluant même des enfants qui les subissent dans des autobus scolaires (voir bit.ly/2S0tD8f). Un exemple parmi tant d’autres, Jeff Fillion a été condamné en 2017 par le Conseil de presse pour ses propos discriminatoire alors qu’il affirmait en ondes que «Leur technique [aux musulmans] est de s’intégrer pis de vivre comme nous pis de se rapprocher de nous, pis à un moment opportun de frapper». Ces positions nourrissent le climat raciste, comme le dénoncent des gens de tous horizons.

LeSoleil.com