Archives pour la catégorie la gauche

Les transgenres et les homosexuels lancent le signal de la fin de la société, selon Fillion

Jeff Fillion

Calme toi Fillion, les Numéris sont terminés. Le voici vociférant sa haine des gais, des personnes transgenres, des travestis, des drag-queens, de Safia Nolin et de Catherine Dorion. Ouf.

Fillion commence par dire qu’une personne transgenre allant parler à des enfants du primaire dans une école c’est la « fin de la société ». Il continue en laissant entendre que le déclin de l’empire romain a débuté avec une augmentation de l’homosexualité, ce qui l’aurait affaibli. Puis il met les drag-queens dans la soupe et ça se poursuit avec Safia Nolin et Catherine Dorion.

Tout ça pour tenter de démontrer une soi-disant « décadence morale de la société » en cours.

Il y a un paquet de militants d’extrême-droite qui doivent applaudir.

Fillion avait proféré des propos similaires en juin 2015.

Ces propos sont homophobes et transphobes, vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: transgenres fin de la société

7 décembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry et Dominic Dumas (00:22:14)

11h45 : « On a des transgenres ou encore des gars qui s’habillent en fille qui vont donner des cours dans des classes primaires. On a vu ça hier. Je sais pas si c’est arrivé… »

DD- « C’est à Montréal. »

JF- « C’est à Montréal? Wow. On est un peu comme les Romains, c’est le début de la fin. Les Romains, c’est pas arrivé en 24h.

G- « Le déclin tu veux dire? La fin de l’Empire? »

JF- « Ouais, d’ailleurs commencer à jouer avec le péteux, c’est là, ça a été un 20-25 ans de péteux. »

G- « Ouais, mais une cinquantaine d’années, là. Tout s’est effondré, là. »

JF- « Bien, c’est vrai! Ils ont commencé à jouer avec le péteux. Il y a eu du viraillage de péteux pas mal. »

LG- (gênée) « Lâche le péteux. »

JF- « C’est vrai! Les Romains, ils ont commencé à se jouer avec le péteux, ils sont devenus tellement riches… »

*Autres protestations de LG*

JF- « Ça se dit pas? Pourtant c’est très québécois. C’est Willie Lamothe. Il nous disait ça. C’est la Soirée canadienne. Les Romains ont joué avec leur péteux longtemps et ça l’a mené à la fin des Romains.  »

G- « L’oisiveté! Ça a joué un tour. »

JF- « Les Romains, ils arrivaient avec leur armée, ils rencontraient 4 barbus pas propres et ils se faisaient battre par les 4 barbus. »

G- « Oui. »

JF- « C’était rendu le bordel. On est un peu dans l’époque romaine de notre société. On a des… comment on appelle ça, des madames habillées en fille?

LG- « Des transgenres. »

JF- « Non »

DD- « Des drag-queens. »

JF- « Donc des drag-queens qui s’en vont donner un cours a des jeunes de maternelle ou de première année, je sais pas trop. J’ai vu ça hier. J’ai dit: oh my god. On est rendu. On est rendu tellement wild que ça commence a être fucké un peu. Mais, regarde, on est pas tous pareils. Je vais peut-être pas à la même vitesse que les autres. Mais, on est ce qu’on est. On est pas contre l’avancement ni le progrès, mais des fois on a une certaine résistance. Faut pas avoir peur de le dire quand même. Je sais que dans la société d’aujourd’hui c’est très très très dangereux de dire ça. Mais c’est important de le dire. »

(…)

JF- « On est rendu à Safia Nolin. C’est peut-être la fin. T’sais c’est la fin de la musique. Safia Nolin gagne des prix, Safia Nolin se fait dire qu’elle est bien habillée. On est rendu à la fin. On a fait le tour de la patente, il y aura un reset. Et ça va repartir avec quelque chose de différent (…) Je suis pas sûr qu’on peut considérer ça vraiment comme de la musique. Je suis pas certain que c’est vraiment une chanteuse (…)

Catherine Dorion est la Safia Nolin de la politique. Safia Nolin sait pas chanter. Je suis désolé (…) Catherine Dorion quand elle parle… (…)  »

JF- « Il y a personne qui donne de l’argent à l’Arabie Saoudite. Il y a personne qui envoie de l’argent directement à des pétrolières. Ça arrive pas (sauf une fois au chalet). »

Et Filllion dénigre l’habillement de Catherine Dorion « qui ne respecte pas le décorum ». C’est le même gars qui applaudit Donald Trump. Évidemment, in en profite pour ramener ça à lui: « on peut plus rien dire » et bla bla bla. Pour conclure:

JF- « La démocratie c’est quasiment dangereux. »

fillion_2018-12-07-11h45-transgenre-declin-empire-romain.mp3

« Chaque fois, ça finit dans le sang »: la radio-poubelle parle de Québec Solidaire

redscare

Si vous n’avez pas vécu la chasse au communisme des années 50, vous pouvez en avoir un aperçu en ce moment à la radio-poubelle. On peut y entendre des discours complètement insensés sur le thème de la peur du rouge.

C’est ainsi que plusieurs démagogues ont vu dans la légère montée de Québec Solidaire ni plus ni moins que le retour en force du communisme. On en a sorti deux échantillons qu’on partage plus bas

Jeff Fillion affirme que les gens qui optent pour Québec Solidaire sont des « cruches » qui ne devraient pas voter. L’ex-ministre péquiste Jacques Brassard craint qu’un Québec dirigé par les solidaires ne devienne le Venezuela du nord. Luc Lavoie traite le parti de « bouffon ». Un article du Journal de Québec a d’ailleurs été rédigé sur le sujet, soulevant de judicieuses questions sur le rôle des médias comme instrument de propagande en période électorale.

Remarquez que ces animateurs sont tellement inquiets de l’extrémisme qu’ils font ami-ami avec l’extrême-droite (1, 2, 3). Qu’ils admirent des pays anti-démocratiques, même la Chine communiste (1, 2, 3, 4, 5). Qu’ils veulent supprimer votre droit de vote (1, 2, 3). Qu’ils veulent que les policiers soient plus violents (1, 2, 3). Qu’ils critiquent les Chartes des droits et libertés à la moindre occasion (1, 2). Qu’ils veulent des entraves au droit de manifester. Qu’ils applaudissent aux coups de fouets contre Raïf Badawi. Qu’ils revendiquent la peine de mort,  justifient la torture, le bombardement des Palestiniens, etc.

Encore plus, qu’ils veulent « tirer une balle entre les deux yeux » à ceux qui revendiquent des droits.

C’est Sylvain Bouchard lui-même qui, reprenant l’idée du fasciste Bernard Guay, invitait les carrés verts, en 2012, à agir comme les chemises brunes des années 30. Cet épisode a même provoqué la création de la Coalition sortons les radios-poubelles.

Donc, pour en ce qui concerne la défense des droits et libertés, les animateurs de radio-poubelle ne peuvent duper personne. Ce sont les pires autoritaires et ça leur ferait plaisir de les piétiner.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs.

93.3: QS, ça va finir dans le sang

28 septembre 2018, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard et Pierre Vézina

6h55 : SB- « Dans le programme de QS, il n’y a rien sur un État policier et de la violence (…) Vous avez en partie raison. Il n’y a pas de goulag avec Manon Massé (…) Ceci étant dit, on va parler d’histoire à long terme (…) Quand l’extrême-gauche a pris le pouvoir, à moyen et à long terme, il y a toujours eu un État policier violent. Tout le temps (…) Castro l’a fait (…) Chaque fois, ça finit dans le sang (…) Pourquoi ça termine toujours en violence? Parce qu’il y a derrière les mouvements d’extrême-gauche, une frustration (…) et quand ils prennent le pouvoir, ils se vengent (…) »

SB- « Au départ, Mao, c’était plein de bonnes intentions. Quand il a pris le pouvoir, il est devenu un monstre sanguinaire (…) Ils ont fait le grand bond en avant et des millions de mort (…) »

SB- « Tous les gouvernements pro-soviétiques de l’Europe de l’est ont été élus au départ »

fm93-28sept2018-bouchard-6h55-redscare.mp3

CHOI: Avec Québec Solidaire, tout va être détruit

26 septembre 2018Fillion, avec Jean-François Fillion et Ian Sénéchal

12h30: IS- « Une des raisons pourquoi je vais voter c’est… écoute, je suis pas communiste (…) Si Québec Solidaire prend le pouvoir, c’est simple, je déménage. C’est pas vrai que je vais faire vivre à mes enfants un système d’éducation à la soviet (…) »

« C’est pas cool, voter Québec Solidaire. Tu es en train de détruire l’entreprenariat, t’es en train de détruire l’innovation, t’es en train de détruire des belles jobs dans le futur (…) »

« Tout va être détruit. C’est du communisme. C’est du markisme (sic) (…) »

« Fait juste Google. Tu vas voir rapidement c’est quoi. Le communisme, c’est quoi? C’est une place où il fait pas si bon que ça vivre. Les essais ont été faits, là, Cuba, Corée du Nord (…) »

« Moi, je veux qu’on ramène Québec Solidaire à 10%. C’est des clowns, c’est là qu’ils méritent d’être (…) Moi j’ai donné mon vote à la CAQ. »

ian-senechal-fillion-communisme_2018-09-26-12h30.mp3

Les enfants trans: Jeff Fillion en fait un « cas de DPJ »

Jeff Fillion

Le militant LGBT Jasmin Roy sort des vidéos pour enfants sur le thème de la réalité des personnes transsexuelles. Et la radio-poubelle fait sa crise du bacon.

Dans l’extrait audio suivant, Jeff Fillion laisse entendre que ces vidéos pourraient « fucker » les enfants.

C’est légitime de se poser des questions lorsqu’on est en présence d’enfants. Les parents ont une influence déterminante sur ceux-ci.

Mais de laisser entendre qu’un enfant est « fucké » parce qu’il se questionne sur son identité, que ses parents représentent un danger pour lui et, finalement, mêler la pédophilie à ça, c’est fort stigmatisant et discriminatoire.

Les propos de Fillion visent à intimider ceux qui sortent de la norme.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: des enfants trans? Un cas de DPJ

6 septembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion et ses faire-valoir

13h20: JF- « Les adultes, ils font ce qu’ils veulent. Mais les enfants? Pour moi c’est un cas de DPJ (…) »

JF- « On est en train de mêler les enfants, on va amener ça dans les écoles (…) On est sur le bord de pardonner la pédophilie et d’expliquer que c’est quelque chose de normal? (…) Dans le cas des enfants, c’est les parents qui utilisent leurs enfants pour leurs bibittes (…)

La DPJ devrait enquêter les parents (…) »

JF – « Le pseudo-mélange là, quelqu’un qui sait pas ce qu’il est, r’garde. La DPJ s’occupe de bien des affaires. Avant de statuer, vous devez aller voir si c’est pas un parent qui l’a fucké. Et je suis certain, 10 sur 10, que l’enfant de 8 ans qui n’est pas bien d’être un garçon et qui veut devenir une fille, je suis certain qu’il a été influencé par soit maman, soit papa.

La gauche est folle. Sont dangereux. Ils veulent rentrer ça dans les écoles (…) »

fillion_2018-09-06-les-trans.mp3

À la poubelle!

Installation artistique, ready-made rehaussé à la feuille d’or et dispositif sonore, Université populaire du Centre de recherche Cultures Arts Sociétés (CELAT), Place de l’Université du Québec, Québec, Canada, 2018.

À Québec, le vivre-ensemble est miné par les propos intolérants des radios populistes. Remettons ces discours à leur place.

Diaporama photo sur Facebook.

Catherine Dorion, candidate de Québec solidaire, louange la radio-poubelle

Une des choses qu’on déteste le plus des politiciens, c’est leur capacité de dire une chose et son contraire. De dire et se dédire.

Dans cette catégorie, la candidate de Québec Solidaire dans Taschereau, Catherine Dorion, vient de faire une spectaculaire démonstration.

Catherine Dorion, qui pas plus tard qu’en février se réjouissait de l’opportunité de faire un doigt d’honneur à la radio-poubelle, se présente aujourd’hui à Radio X en… louangeant la radio-poubelle. Elle était en entrevue à Radio X aujourd’hui pour parler du G7 suite à la parution de sa lettre intitulée « Sommet du G7: ignorons les casseurs, pensons à la suite du monde ».

Tout au plus critique-t-elle la manie des animateurs qui, selon elle, lancent trop d’insultes. En fait elle a juste l’air de ne pas trop savoir de quoi elle parle.

Se présenter à la radio-poubelle pour une entrevue, peut-être. Mais taire toute critique de l’antiféminisme, le racisme, l’homophobie et l’autoritarisme tout en se présentant pour Québec Solidaire, c’est juste incroyable. Tout ça en couvrant Radio X et Richard Martineau de louanges.

Rappelons que pas plus tard que le 9 mai, il n’y a même pas un mois, Jeff Fillion, à la même antenne, suggérait de « mettre une balle dans la tête » aux manifestants contre le G7.

Radio X : Catherine Dorion louange la radio-poubelle

5 juin 2018, Martineau-Trudeau avec Catherine Dorion, Richard Martineau et Jonathan Trudeau

11h15: CD- « Salut Richard, je pense que c’est notre première entrevue ensemble. Enchantée. J’avais très hâte! (…) »

JT- « Catherine, tu parle souvent des rednecks de Québec (…) Je te donne la chance de t’expliquer (…) »

CD- « Ces critiques la viennent souvent de l’extérieur de Québec. Ça doit être énervant et moi ils m’énervent moi-même (…) La plupart des idées que vous véhiculez je suis pas pour. Sauf qu’il y a une affaire que j’aime, c’est qu’on peut se tutoyer en onde. Ça je trouve ça précieux (…) »

JT- « Est-ce que tu trouve qu’on fait de la radio-poubelle? »

CD- « Quand je l’écoute dans mon char c’est rare que j’entend de quoi et je dis ça c’est du trash radio (…) Mais des fois oui. Et ce que je trouve trash, c’est les insultes personnelles qui ont plus de bon sens. Ça finit plus la genre couillon, pissou, bébé gâté, lavette, trou de cul, moi quelqu’un dit ça chez nous je dis va-t-en ou calme toi (…) »

en-studio-une-candidate-de-quebec-solidaire-explique-ses-propos-sur-la-radio-de-quebec_2018-06-05-12h.mp3

Ce qu’elle disait en février:

« Québec Solidaire peut gagner Taschereau. Imaginez les radios qui flippent. Imaginez le monde de Montréal qui dit hey Québec c’est pas une ville de redneck de conservateurs plattes finis? »