Archives pour la catégorie la gauche

Catherine Dorion et Safia Nolin ramassent la radio-poubelle

Un événement rare. Depuis la fondation de la Coalition Sortons les poubelles en 2012, ça n’est jamais arrivé. On avait perdu tout espoir que ça pouvait être possible, mais ça vient bel et bien de se produire.

Une élue critique ouvertement la radio-poubelle.

C’est la nouvelle députée de Taschereau, Catherine Dorion, qui s’y colle en entrevue avec l’autrice-compositrice-interprète Safia Nolin. Ça a été publié hier dans une vidéo de la série Nous ne sommes pas seuls.

Ça va très loin. Et pourtant, ça ressemble aussi beaucoup à ce que bien du monde dit à propos de la radio-poubelle, depuis des années. En fait il n’y a rien à redire, tout est là.

Que Fillion a un discours apocalyptique à la Alex Jones (inspirateur du tueur de la mosquée). Que c’est comme une secte qui rend les gens malades. Que c’est de la haine, de l’intimidation, que ça polarise. Que ça nuit à la liberté d’expression.

Que ça mobilise les gens racistes et homophobes.

La radio-poubelle a réagi aujourd’hui et fait planer des menaces de poursuites judiciaires contre Dorion. Avouez que ça serait amusant. Enfin, on aurait un débat de fond sur le pouvoir nocif de la radio-poubelle. Et ça tombe en pleine période de sondages Numéris.

On vous avait dit, il y a quelques jours, que la crise du bacon de Fillion contre la Coalition était un symptôme de la peur qu’il ressent face à une opposition grandissante. Vous en avez ici une nouvelle démonstration.

C’est d’autant plus surprenant que Catherine Dorion ne semblait pas s’enligner du tout vers ça, à ses débuts comme politicienne.

La peur serait-elle est en train de changer de camp?

Discussion sur l’intimidation entre Nolin et Dorion

À partir de 51 minutes

SN: « Avant on disait: Richard Martineau est pas cool. Maintenant il y a Sophie, Richard, Denise, Lise, il y a Jeff Fillion, tout le monde de Radio X, Éric Duhaime, Bock-Côté. Là, ils sont rendus 25.

CD: « Et ils ont tous des grosses tribunes »

(…)

CD: « C’est une droite qui, dans la culture ou la moralité, est super autoritaire. Soit de même. C’est l’inverse de la liberté. C’est comme de la religion. Sous des curés au Québec (…) »

SN: « C’est juste de la haine. Je ne comprends pas que les gens font ça. Je ne comprends pas qu’ils ont encore moyen de le faire (…) J’ai écouté un extrait de Jeff (L’extrait est ici) (…) L’autre jour, il y a un gai qui est allé faire son cours habillé en femme. Et là, il est fâché, et il parle d’un transgenre. C’est wrong sur plein de levels. Il dit pas son prénom, il l’appelle monsieur (…) Il dit que si c’est moi la culture au Québec, c’est la fin. Et que bientôt il va y avoir un mystère. C’est quasiment épeurant ce qu’il dit (…) Ça me fait penser à Alex Jones. La cour de Jeff Fillion, qui dit que dans pas long il va y avoir un restart. Safia Nolin c’est la culture au Québec. Ça s’en vient à la fin. Il va y avoir un restart. Ça me fait penser à Alex Jones (…) »

CD: « C’est dangereux »

SN: « On dirait, ‘’on est rendu au bout et il va y avoir une genre de guerre civile’’. On n’est pas sûr de ce qu’il veut dire. »

CD: « Un genre de preacher »

SN: « Un genre de preacher fou. Bref je l’haïs. Je comprends pas que c’est légal de dire ça. C’est de l’incitation à la haine. »

CD: « Clairement. Peut-être que c’est illégal, mais faut que quelqu’un poursuive. »

SN: « Mais je ne comprends pas, il a eu plein de poursuites, Jeff Fillion »

CD: « Mais le modèle fait que c’est décourageant d’en faire. Ça va me faire chier, ça va me couter cher (…) »

SN: « A chaque fois que je viens à Québec, je mets la radio à Radio X pour savoir qu’est-ce qu’ils disent (…) »

CD: « C’est comme des intimidateurs de l’école secondaire »

SN: « Ils intimident tout le Québec (…) »

CD: « Ils rendent du monde malade, aussi »

SN: « Calisse, ils rendent du monde xénophobes, homophobes, misogynes (…) »

CD: « Ces types de radio là, ils ont scrappé la vie de mon père à une certaine époque. Ils lui ont rentré dedans. Il a fallu qu’il déménage à Montréal à cause de ça. Il a changé de job (…) »

SN: « Je comprends la liberté d’expression, mais il y a toujours bien des limites. »

CD: « En fait ça enlève de la liberté. Ça atteint psychologiquement du monde qui, après, n’osent plus s’exprimer. »

SN: « C’est comme la gangrène (…) L’attentat à Québec, quand ça s’est passé, j’étais même pas surpris (…) Il y a quelque chose à Québec qui se passe et qui monte de plus en plus, je trouve. »

CD: « C’est l’occupation médiatique par du monde méchant qui encourage la division, la haine et tout ça, qui nous fait dire que le Québec c’est de la marde. Ça fait que, oui, ils vont radicaliser du monde. Comme du monde qui font des actes haineux et qui font des meurtres. Ils vont faire ça. Et c’est pour ça que je pense que c’est dangereux (…) »

SF: « J’ai réussi à me faire menacer de mort parce que j’étais Arabe à Québec (…) Il y a une switch chez les gens, et Radio X mettent la switch vers la mauvaise partie (…) C’est juste un baril d’huile géant qui fait juste essayer de grossir des feux partout dans la tête du monde (…) »

CD: « Je ne comprends pas ce qui motive à faire ça. »

SN: « L’argent, la haine (…) Ils font du cash beaucoup avec ça (…) »

Radio X chez Québec Solidaire

Alex Leblond

Le valet de service de Radio X, Alexandre Leblond, est allé à l’événement de Québec Solidaire contre le 3e lien la semaine dernière.

Fidèle à son habitude, il ne faut pas plus qu’une salle remplie de solidaires dans un bar de Québec pour que Maurais n’entrevoit un retour de l’URSS et ses cortèges de l’Armée rouge.

CHOI : Radio X chez Québec Solidaire

14 mars 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais, Alexandre Leblond et Laurent Gaulin

8h30 : DM- « Sont organisés. Hier, je peux pas vous dire qui j’ai rencontré, mais disons que c’est quelqu’un d’assez important en politique (…) Il a rencontré quelqu’un en Grande-Bretagne. Il parlait de la montée du néolibéralisme (…), et de la chute de l’URSS.  »

DM- « Les gauchistes, on pensait les avoir battus, les communistes. Mais les communistes sont retournés dans leur campagne et ils ont continué de travailler sans relâche à brainwasher des kids (…) »

LG- « Un des intervenants hier, c’est Simon-Pierre Beaudet (…) Il a écrit un texte Fuck le 3e lien. Il était là pour parler de l’influence des radios à Québec. »

*extrait*

Et Maurais de répliquer à, sans toutefois la contester, l’affirmation que Québec 21 est une création de Radio X.

maurais-live_2019-03-14-radiox-chez-qs.mp3

Les transgenres et les homosexuels lancent le signal de la fin de la société, selon Fillion

Jeff Fillion

Calme toi Fillion, les Numéris sont terminés. Le voici vociférant sa haine des gais, des personnes transgenres, des travestis, des drag-queens, de Safia Nolin et de Catherine Dorion. Ouf.

Fillion commence par dire qu’une personne transgenre allant parler à des enfants du primaire dans une école c’est la « fin de la société ». Il continue en laissant entendre que le déclin de l’empire romain a débuté avec une augmentation de l’homosexualité, ce qui l’aurait affaibli. Puis il met les drag-queens dans la soupe et ça se poursuit avec Safia Nolin et Catherine Dorion.

Tout ça pour tenter de démontrer une soi-disant « décadence morale de la société » en cours.

Il y a un paquet de militants d’extrême-droite qui doivent applaudir.

Fillion avait proféré des propos similaires en juin 2015.

Ces propos sont homophobes et transphobes, vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: transgenres fin de la société

7 décembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry et Dominique Dumas (00:22:14)

11h45 : « On a des transgenres ou encore des gars qui s’habillent en fille qui vont donner des cours dans des classes primaires. On a vu ça hier. Je sais pas si c’est arrivé… »

DD- « C’est à Montréal. »

JF- « C’est à Montréal? Wow. On est un peu comme les Romains, c’est le début de la fin. Les Romains, c’est pas arrivé en 24h.

G- « Le déclin tu veux dire? La fin de l’Empire? »

JF- « Ouais, d’ailleurs commencer à jouer avec le péteux, c’est là, ça a été un 20-25 ans de péteux. »

G- « Ouais, mais une cinquantaine d’années, là. Tout s’est effondré, là. »

JF- « Bien, c’est vrai! Ils ont commencé à jouer avec le péteux. Il y a eu du viraillage de péteux pas mal. »

LG- (gênée) « Lâche le péteux. »

JF- « C’est vrai! Les Romains, ils ont commencé à se jouer avec le péteux, ils sont devenus tellement riches… »

*Autres protestations de LG*

JF- « Ça se dit pas? Pourtant c’est très québécois. C’est Willie Lamothe. Il nous disait ça. C’est la Soirée canadienne. Les Romains ont joué avec leur péteux longtemps et ça l’a mené à la fin des Romains.  »

G- « L’oisiveté! Ça a joué un tour. »

JF- « Les Romains, ils arrivaient avec leur armée, ils rencontraient 4 barbus pas propres et ils se faisaient battre par les 4 barbus. »

G- « Oui. »

JF- « C’était rendu le bordel. On est un peu dans l’époque romaine de notre société. On a des… comment on appelle ça, des madames habillées en fille?

LG- « Des transgenres. »

JF- « Non »

DD- « Des drag-queens. »

JF- « Donc des drag-queens qui s’en vont donner un cours a des jeunes de maternelle ou de première année, je sais pas trop. J’ai vu ça hier. J’ai dit: oh my god. On est rendu. On est rendu tellement wild que ça commence a être fucké un peu. Mais, regarde, on est pas tous pareils. Je vais peut-être pas à la même vitesse que les autres. Mais, on est ce qu’on est. On est pas contre l’avancement ni le progrès, mais des fois on a une certaine résistance. Faut pas avoir peur de le dire quand même. Je sais que dans la société d’aujourd’hui c’est très très très dangereux de dire ça. Mais c’est important de le dire. »

(…)

JF- « On est rendu à Safia Nolin. C’est peut-être la fin. T’sais c’est la fin de la musique. Safia Nolin gagne des prix, Safia Nolin se fait dire qu’elle est bien habillée. On est rendu à la fin. On a fait le tour de la patente, il y aura un reset. Et ça va repartir avec quelque chose de différent (…) Je suis pas sûr qu’on peut considérer ça vraiment comme de la musique. Je suis pas certain que c’est vraiment une chanteuse (…)

Catherine Dorion est la Safia Nolin de la politique. Safia Nolin sait pas chanter. Je suis désolé (…) Catherine Dorion quand elle parle… (…)  »

JF- « Il y a personne qui donne de l’argent à l’Arabie Saoudite. Il y a personne qui envoie de l’argent directement à des pétrolières. Ça arrive pas (sauf une fois au chalet). »

Et Filllion dénigre l’habillement de Catherine Dorion « qui ne respecte pas le décorum ». C’est le même gars qui applaudit Donald Trump. Évidemment, in en profite pour ramener ça à lui: « on peut plus rien dire » et bla bla bla. Pour conclure:

JF- « La démocratie c’est quasiment dangereux. »

fillion_2018-12-07-11h45-transgenre-declin-empire-romain.mp3

« Chaque fois, ça finit dans le sang »: la radio-poubelle parle de Québec Solidaire

redscare

Si vous n’avez pas vécu la chasse au communisme des années 50, vous pouvez en avoir un aperçu en ce moment à la radio-poubelle. On peut y entendre des discours complètement insensés sur le thème de la peur du rouge.

C’est ainsi que plusieurs démagogues ont vu dans la légère montée de Québec Solidaire ni plus ni moins que le retour en force du communisme. On en a sorti deux échantillons qu’on partage plus bas

Jeff Fillion affirme que les gens qui optent pour Québec Solidaire sont des « cruches » qui ne devraient pas voter. L’ex-ministre péquiste Jacques Brassard craint qu’un Québec dirigé par les solidaires ne devienne le Venezuela du nord. Luc Lavoie traite le parti de « bouffon ». Un article du Journal de Québec a d’ailleurs été rédigé sur le sujet, soulevant de judicieuses questions sur le rôle des médias comme instrument de propagande en période électorale.

Remarquez que ces animateurs sont tellement inquiets de l’extrémisme qu’ils font ami-ami avec l’extrême-droite (1, 2, 3). Qu’ils admirent des pays anti-démocratiques, même la Chine communiste (1, 2, 3, 4, 5). Qu’ils veulent supprimer votre droit de vote (1, 2, 3). Qu’ils veulent que les policiers soient plus violents (1, 2, 3). Qu’ils critiquent les Chartes des droits et libertés à la moindre occasion (1, 2). Qu’ils veulent des entraves au droit de manifester. Qu’ils applaudissent aux coups de fouets contre Raïf Badawi. Qu’ils revendiquent la peine de mort,  justifient la torture, le bombardement des Palestiniens, etc.

Encore plus, qu’ils veulent « tirer une balle entre les deux yeux » à ceux qui revendiquent des droits.

C’est Sylvain Bouchard lui-même qui, reprenant l’idée du fasciste Bernard Guay, invitait les carrés verts, en 2012, à agir comme les chemises brunes des années 30. Cet épisode a même provoqué la création de la Coalition sortons les radios-poubelles.

Donc, pour en ce qui concerne la défense des droits et libertés, les animateurs de radio-poubelle ne peuvent duper personne. Ce sont les pires autoritaires et ça leur ferait plaisir de les piétiner.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs.

93.3: QS, ça va finir dans le sang

28 septembre 2018, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard et Pierre Vézina

6h55 : SB- « Dans le programme de QS, il n’y a rien sur un État policier et de la violence (…) Vous avez en partie raison. Il n’y a pas de goulag avec Manon Massé (…) Ceci étant dit, on va parler d’histoire à long terme (…) Quand l’extrême-gauche a pris le pouvoir, à moyen et à long terme, il y a toujours eu un État policier violent. Tout le temps (…) Castro l’a fait (…) Chaque fois, ça finit dans le sang (…) Pourquoi ça termine toujours en violence? Parce qu’il y a derrière les mouvements d’extrême-gauche, une frustration (…) et quand ils prennent le pouvoir, ils se vengent (…) »

SB- « Au départ, Mao, c’était plein de bonnes intentions. Quand il a pris le pouvoir, il est devenu un monstre sanguinaire (…) Ils ont fait le grand bond en avant et des millions de mort (…) »

SB- « Tous les gouvernements pro-soviétiques de l’Europe de l’est ont été élus au départ »

fm93-28sept2018-bouchard-6h55-redscare.mp3

CHOI: Avec Québec Solidaire, tout va être détruit

26 septembre 2018Fillion, avec Jean-François Fillion et Ian Sénéchal

12h30: IS- « Une des raisons pourquoi je vais voter c’est… écoute, je suis pas communiste (…) Si Québec Solidaire prend le pouvoir, c’est simple, je déménage. C’est pas vrai que je vais faire vivre à mes enfants un système d’éducation à la soviet (…) »

« C’est pas cool, voter Québec Solidaire. Tu es en train de détruire l’entreprenariat, t’es en train de détruire l’innovation, t’es en train de détruire des belles jobs dans le futur (…) »

« Tout va être détruit. C’est du communisme. C’est du markisme (sic) (…) »

« Fait juste Google. Tu vas voir rapidement c’est quoi. Le communisme, c’est quoi? C’est une place où il fait pas si bon que ça vivre. Les essais ont été faits, là, Cuba, Corée du Nord (…) »

« Moi, je veux qu’on ramène Québec Solidaire à 10%. C’est des clowns, c’est là qu’ils méritent d’être (…) Moi j’ai donné mon vote à la CAQ. »

ian-senechal-fillion-communisme_2018-09-26-12h30.mp3

Les enfants trans: Jeff Fillion en fait un « cas de DPJ »

Jeff Fillion

Le militant LGBT Jasmin Roy sort des vidéos pour enfants sur le thème de la réalité des personnes transsexuelles. Et la radio-poubelle fait sa crise du bacon.

Dans l’extrait audio suivant, Jeff Fillion laisse entendre que ces vidéos pourraient « fucker » les enfants.

C’est légitime de se poser des questions lorsqu’on est en présence d’enfants. Les parents ont une influence déterminante sur ceux-ci.

Mais de laisser entendre qu’un enfant est « fucké » parce qu’il se questionne sur son identité, que ses parents représentent un danger pour lui et, finalement, mêler la pédophilie à ça, c’est fort stigmatisant et discriminatoire.

Les propos de Fillion visent à intimider ceux qui sortent de la norme.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: des enfants trans? Un cas de DPJ

6 septembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion et ses faire-valoir

13h20: JF- « Les adultes, ils font ce qu’ils veulent. Mais les enfants? Pour moi c’est un cas de DPJ (…) »

JF- « On est en train de mêler les enfants, on va amener ça dans les écoles (…) On est sur le bord de pardonner la pédophilie et d’expliquer que c’est quelque chose de normal? (…) Dans le cas des enfants, c’est les parents qui utilisent leurs enfants pour leurs bibittes (…)

La DPJ devrait enquêter les parents (…) »

JF – « Le pseudo-mélange là, quelqu’un qui sait pas ce qu’il est, r’garde. La DPJ s’occupe de bien des affaires. Avant de statuer, vous devez aller voir si c’est pas un parent qui l’a fucké. Et je suis certain, 10 sur 10, que l’enfant de 8 ans qui n’est pas bien d’être un garçon et qui veut devenir une fille, je suis certain qu’il a été influencé par soit maman, soit papa.

La gauche est folle. Sont dangereux. Ils veulent rentrer ça dans les écoles (…) »

fillion_2018-09-06-les-trans.mp3