Archives pour la catégorie liberté d’expression

Maurais appelle encore les concessionnaires à boycotter le Journal de Québec

Maurais n’en revient pas que des journalistes daignent avoir une opinion contraire à celle des annonceurs finançant leur média. Ça le renverse que la chroniqueuse (sur la vingtaine qu’emploie le Journal de Québec) Karine Gagnon soit critique du 3e lien.

Et il réclame que les concessionnaires automobiles boycottent le Journal de Québec. Qu’ils retirent leurs publicités de ce média.

Il souhaite la mort du journal.

Ça veut dire au moins deux choses: Maurais oriente son opinion en fonction de ses annonceurs, donc il n’est nullement honnête ni neutre. Informer ses auditeurs? Ce n’est pas sa priorité.

Ça veut aussi dire que Maurais a une bien étrange conception du journalisme. Les journalistes ont toujours revendiqué leur indépendance face à toute ingérence extérieure et particulièrement de la gang de la salle des ventes. C’est dans l’ADN du métier.

Et Maurais, plutôt que de saluer ce noble objectif, trouve ça déplorable. Pour lui, un bon journaliste doit penser comme son patron et promouvoir ses intérêts.

C’est ça qui est bizarre. Maurais fait, ouvertement, la promotion d’un journalisme corrompu, de l’anti-journalisme. Pour Maurais, ce qu’il faut, c’est que les journalistes soient des menteurs, des agitateurs, des mercenaires de l’opinion et des lèches-bottes. Tout ce qu’on déteste des journalistes.

Un bon chroniqueur n’est pas quelqu’un qui pense comme nous. C’est quelqu’un qui nous fait réfléchir et qui nous apprend des choses qu’on ignore. Quelqu’un d’indépendant d’esprit.

C’est admirable que Karine Gagnon critique le 3e lien. Précisément parce que les concessionnaires automobiles sont une source de financement important pour le journal. C’est la meilleure garantie que Mme Gagnon est honnête et authentique, que c’est son opinion personnelle.

C’est plutôt courageux.

A noter que Maurais disait la même chose en 2018.

Allo, Québecor, il y a un gars qui demande à vos clients de vous boycotter. Qu’est-ce que vous dites?

CHOI: appel au boycott des concessionnaires

23 avril 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais

7h40 – DM: « Encore un beau texte de Karine Gagnon à matin contre le 3e lien! (…) Campagne anti-voiture encore qui se poursuit. Quand même spécial pareil. Page 4, Ste-Foy Hyundai, page 9, Citadel, Cartier à la page 17, Chevrolet Équinox, page au complet page 19, Nissan, Ste-Foy Chrysler, page 21 (…)

DM- « Si les concessionnaires se parlent un moment donné, ouais là, tramway, tramway, tramway, pas de 3e lien. L’auto, c’est de la marde (…) Ça en fait beaucoup d’argent pour payer les journalistes qui viennent cracher dans la soupe de la voiture. Je veux pas une couverture pro-voiture (LOL), je veux juste l’équilibre. Je veux juste les deux »

maurais-live_2019-04-23-7h40-karine-gagnon.mp3

Entrevue Dorion-Nolin: Duhaime et Radio X envoient des mises en demeure

Duhaime affirme avoir envoyé une mise en demeure à Catherine Dorion.

Cela fait suite à l’entretien filmé de Catherine Dorion avec Safia Nolin, dans lequel elles affirment que la radio-poubelle entretient un climat de haine et pousse indirectement au meurtre. Éric Duhaime est, entre autres personnalités médiatiques, nommé dans la conversation.

Il n’y a rien de surprenant dans la discussion Dorion-Nolin. Plusieurs personnes ont déjà confirmé dans le passé le rôle toxique de la radio-poubelle. On en a fait des listes. Un ancien agent du SCRS a même affirmé, après l’attentat à la mosquée de Québec, que la radio avait du sang sur les mains.

Tout le monde habitant à Québec depuis quelques années n’a pu être sincèrement surpris par la teneur de cette discussion.

Duhaime est une personne habile. Il sait que pour maintenir l’omerta, toute discussion publique en profondeur sur le rôle de la radio-poubelle doit être suivie de représailles. Sa mise en demeure est un bon coup de semonce.

Mais, à notre avis, c’est du bluff. Ce serait surprenant que ça aille plus loin.

C’est surtout payant pour les sondages Numéris.

Radio X l’a bien compris aussi comme par hasard le boys club a fait suivre sa propre mise en demeure le matin même ou Dorion devait se présenter en studio avec Éric Duhaime, au FM93. C’est ce qui explique qu’elle ne s’est pas présentée en studio. Bon timing les boys.

Imaginez si Duhaime allait en procès pour diffamation. Il devrait démontrer, tout comme Jérémy Gabriel, un préjudice. Un dommage grave.

Tout à l’heure, Duhaime a dit qu’il avait passé la fin de semaine sur son cellulaire « à cause de l’affaire Dorion » et du lancement de sa pétition sur le crucifix. Son chum se plaignait d’être négligé.

Il a vécu un petit stress.

En comparaison, Jérémy Gabriel affirme qu’il se faisait apostropher dans la cour d’école par d’autres élèves pour l’intimider, avec les mêmes mots que Mike Ward. Pendant des mois.

Le père de Catherine Dorion a poursuivi André Arthur pour une affaire de diffamation. L’avocat Louis Dorion a été forcé de changer de ville et de métier en plus de faire une dépression. Ça a duré des années. Sa famille a été dédommagée à hauteur de 300,000$, montant dont il n’a pas pu jouir puisqu’il est décédé avant la conclusion du procès.

En comparaison, combien croyez-vous que ça vaut, le petit frisson à Duhaime?

De notre côté, bien qu’on puisse se réjouir qu’une élue parle, pour la première fois, de la radio-poubelle, nous déplorons l’improvisation de cette première sortie.

Si on veut faire bouger les choses pour vrai, face la radio-poubelle, il va falloir s’organiser.

Catherine Dorion a réagi elle-même à la menace de poursuites dans une vidéo ici:

Cher Éric…

Je devais aller à Éric Duhaime cet après-midi, entre temps, j'ai reçu une mise en demeure d'une autre radio. Voici ma réponse à tout ça.

Gepostet von Catherine Dorion am Montag, 1. April 2019

À suivre

Entrevue Dorion-Nolin: la radio fait sa crise du bacon

Avant-hier, Catherine Dorion a publié la vidéo d’une entrevue avec Safia Nolin sur l’intimidation. Dans cette entrevue de plus d’une heure, les 10 dernières minutes sont consacrées à la radio-poubelle.

Safia et Dorion discutent à bâtons rompus de l’impact toxique de la radio-poubelle sur leur vie, sur la culture et sur la société en général.

Catherine dit même quelques mots troublants sur son propre père, Louis Dorion, qui a poursuivi André Arthur puis qui aurait été forcé de quitter la ville de Québec et de changer de métier.

La radio-poubelle a donc réagi comme d’habitude envers tous ceux qui brisent l’omerta: elle a fait une grosse crise du bacon dont les extraits sont ci-joints.

Nos brutes hypersensibles démontrent qu’ils sont toujours incapables de prendre la critique.

Radio X: incapable de tolérer la dissension

25 mars 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais, Alexandre Leblond

DM: « Ils font la démonstration que ce sont des faibles (…) Quelqu’un qui déteste la dissension (#RegardeQuiParle) dans une société libre et éclairée comme la nôtre, c’est quelqu’un qui est foncièrement faible. Quelqu’un qui veut faire taire la critique (ironique compte tenu de la suite) (…) »

*Extrait de Dorion disant que les animateurs de radio vont radicaliser du monde qui font des actes haineux

DM: « Un moment donné elle me nomme, mais de lancer des âneries de la sorte, c’est non seulement irresponsable mais c’est dangereux et c’est faux. C’est complètement bête ce qu’elle dit. Elle nage dans la bêtise (…) Ça mérite une poursuite! (…) C’est minable, ça fait pitié. C’est pathétique. Oui oui! ça vaut une mise en demeure. C’est vous qu’elle insulte (#not)

catherine-dorion-en-guerre-contre-radio-x-ils-vont-radicaliser-du-mondequi-font-des-meurtres_2019-03-25.mp3

Radio X: Fillion aime ses filles, mais pas tant

25 mars 2019, Fillion, avec Jean-François Fillion, Dominic Dumas

12h30 – JF: « A propos de Dorion, sur ce qu’elle avance, qu’on est quasiment des meurtriers (…) Les gens de Québec qui l’ont élue, va falloir se rendre compte qu’ils ont engagé une ado. »

JF: « Sans vouloir vexer ma fille de 14 ans, c’est exactement… je l’aime bien ma fille, il y a des genres… des fois tu as hâte que ça conclut. »

DD: « Ils s’expriment comme leur âge. »

JF: « S’il n’y a pas quelqu’un qui gère Catherine Dorion pour de vrai dans les prochaines semaines, elle ne se rend pas à Noël comme politicienne. Elle va se mettre un pied dans la bouche et elle ne sera pas capable de s’en sortir (…) »

Et Fillion d’y aller avec des remarques condescendantes et méprisantes sur Dorion.

JF: « Moi j’ai rien contre (#not), comment elle s’appelle? Safia Nolin? (…) Ça fait vraiment jeune fille »

Puis Fillion dit que du cheerleading, la poutine du Cosmos, un film sur Motley Crue et Metallica, c’est de la culture comme n’importe quoi d’autre.

fillion_2019-03-25-reaction-dorion-nolin.mp3

FM93: Duhaime menace Dorion

Duhaime qui demande des preuves, on se demande, est-ce que Duhaime a déjà dévoilé ses sources pour son fameux « agenda islamiste caché » d’Amir Khadir?

25 mars 2019, Duhaime dans le retour, avec Éric Duhaime

15h – ED: « Ce qui est dangereux, ce qu’elle dit c’est qu’on est des agents de radicalisation. Je veux savoir qui j’ai radicalisé et que j’ai invité à faire des meurtres et à propager la haine. Je veux des preuves. Mme Dorion c’est excessivement grave ce que vous nous accusez. C’est de nature criminelle ce que vous dites. »

eric_sur_dorion_2559527_1553543879810566.mp3

Catherine Dorion et Safia Nolin ramassent la radio-poubelle

Un événement rare. Depuis la fondation de la Coalition Sortons les poubelles en 2012, ça n’est jamais arrivé. On avait perdu tout espoir que ça pouvait être possible, mais ça vient bel et bien de se produire.

Une élue critique ouvertement la radio-poubelle.

C’est la nouvelle députée de Taschereau, Catherine Dorion, qui s’y colle en entrevue avec l’autrice-compositrice-interprète Safia Nolin. Ça a été publié hier dans une vidéo de la série Nous ne sommes pas seuls.

Ça va très loin. Et pourtant, ça ressemble aussi beaucoup à ce que bien du monde dit à propos de la radio-poubelle, depuis des années. En fait il n’y a rien à redire, tout est là.

Que Fillion a un discours apocalyptique à la Alex Jones (inspirateur du tueur de la mosquée). Que c’est comme une secte qui rend les gens malades. Que c’est de la haine, de l’intimidation, que ça polarise. Que ça nuit à la liberté d’expression.

Que ça mobilise les gens racistes et homophobes.

La radio-poubelle a réagi aujourd’hui et fait planer des menaces de poursuites judiciaires contre Dorion. Avouez que ça serait amusant. Enfin, on aurait un débat de fond sur le pouvoir nocif de la radio-poubelle. Et ça tombe en pleine période de sondages Numéris.

On vous avait dit, il y a quelques jours, que la crise du bacon de Fillion contre la Coalition était un symptôme de la peur qu’il ressent face à une opposition grandissante. Vous en avez ici une nouvelle démonstration.

C’est d’autant plus surprenant que Catherine Dorion ne semblait pas s’enligner du tout vers ça, à ses débuts comme politicienne.

La peur serait-elle est en train de changer de camp?

Discussion sur l’intimidation entre Nolin et Dorion

À partir de 51 minutes

SN: « Avant on disait: Richard Martineau est pas cool. Maintenant il y a Sophie, Richard, Denise, Lise, il y a Jeff Fillion, tout le monde de Radio X, Éric Duhaime, Bock-Côté. Là, ils sont rendus 25.

CD: « Et ils ont tous des grosses tribunes »

(…)

CD: « C’est une droite qui, dans la culture ou la moralité, est super autoritaire. Soit de même. C’est l’inverse de la liberté. C’est comme de la religion. Sous des curés au Québec (…) »

SN: « C’est juste de la haine. Je ne comprends pas que les gens font ça. Je ne comprends pas qu’ils ont encore moyen de le faire (…) J’ai écouté un extrait de Jeff (L’extrait est ici) (…) L’autre jour, il y a un gai qui est allé faire son cours habillé en femme. Et là, il est fâché, et il parle d’un transgenre. C’est wrong sur plein de levels. Il dit pas son prénom, il l’appelle monsieur (…) Il dit que si c’est moi la culture au Québec, c’est la fin. Et que bientôt il va y avoir un mystère. C’est quasiment épeurant ce qu’il dit (…) Ça me fait penser à Alex Jones. La cour de Jeff Fillion, qui dit que dans pas long il va y avoir un restart. Safia Nolin c’est la culture au Québec. Ça s’en vient à la fin. Il va y avoir un restart. Ça me fait penser à Alex Jones (…) »

CD: « C’est dangereux »

SN: « On dirait, ‘’on est rendu au bout et il va y avoir une genre de guerre civile’’. On n’est pas sûr de ce qu’il veut dire. »

CD: « Un genre de preacher »

SN: « Un genre de preacher fou. Bref je l’haïs. Je comprends pas que c’est légal de dire ça. C’est de l’incitation à la haine. »

CD: « Clairement. Peut-être que c’est illégal, mais faut que quelqu’un poursuive. »

SN: « Mais je ne comprends pas, il a eu plein de poursuites, Jeff Fillion »

CD: « Mais le modèle fait que c’est décourageant d’en faire. Ça va me faire chier, ça va me couter cher (…) »

SN: « A chaque fois que je viens à Québec, je mets la radio à Radio X pour savoir qu’est-ce qu’ils disent (…) »

CD: « C’est comme des intimidateurs de l’école secondaire »

SN: « Ils intimident tout le Québec (…) »

CD: « Ils rendent du monde malade, aussi »

SN: « Calisse, ils rendent du monde xénophobes, homophobes, misogynes (…) »

CD: « Ces types de radio là, ils ont scrappé la vie de mon père à une certaine époque. Ils lui ont rentré dedans. Il a fallu qu’il déménage à Montréal à cause de ça. Il a changé de job (…) »

SN: « Je comprends la liberté d’expression, mais il y a toujours bien des limites. »

CD: « En fait ça enlève de la liberté. Ça atteint psychologiquement du monde qui, après, n’osent plus s’exprimer. »

SN: « C’est comme la gangrène (…) L’attentat à Québec, quand ça s’est passé, j’étais même pas surpris (…) Il y a quelque chose à Québec qui se passe et qui monte de plus en plus, je trouve. »

CD: « C’est l’occupation médiatique par du monde méchant qui encourage la division, la haine et tout ça, qui nous fait dire que le Québec c’est de la marde. Ça fait que, oui, ils vont radicaliser du monde. Comme du monde qui font des actes haineux et qui font des meurtres. Ils vont faire ça. Et c’est pour ça que je pense que c’est dangereux (…) »

SF: « J’ai réussi à me faire menacer de mort parce que j’étais Arabe à Québec (…) Il y a une switch chez les gens, et Radio X mettent la switch vers la mauvaise partie (…) C’est juste un baril d’huile géant qui fait juste essayer de grossir des feux partout dans la tête du monde (…) »

CD: « Je ne comprends pas ce qui motive à faire ça. »

SN: « L’argent, la haine (…) Ils font du cash beaucoup avec ça (…) »

Fillion mettrait les journalistes qui pensent différemment en prison

« Libarté, je crie ton nom »?

Bullshit. Pure bullshit.

CHOI: Les journalistes en prison

15 octobre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion

13h15: JF- « Les journalistes qui disent qu’il y a eu austérité au Québec devraient être mis en prison. C’est des gens qui désinforment. Il n’y a rien de pire que désinformer. Il n’y a rien de pire que mentir. Ces gens-là devraient être en prison. Manipuler le monde de même, c’est incroyable. C’est jamais arrivé, il n’y a jamais eu d’austérité. »

fillion_2018-10-15-13h12-journalistes-en-prison-austerite.mp3