Archives pour la catégorie liberté d’expression

France et Québec: la répression versus l’impunité

Le 17 septembre 2019, la Cour de cassation en France refuse une demande d’appel du polémiste Éric Zemmour. Il est condamné pour un discours islamophobe prononcé en 2016. Le juge soutient que ses propos « visaient les musulmans dans leur globalité et constituaient une exhortation implicite à la discrimination ».

En France, on condamne des gens à verser des milliers de dollars pour avoir proféré des discours haineux. L’ex-chef du parti d’extrême-droite Jean-Marie Le Pen a déjà été condamné 18 fois. L’ex-actrice Brigitte Bardot, l’humoriste Dieudonné et Éric Zemmour cumulent aussi les condamnations.

Nous avons sorti les verbatims de citations qui ont valu des condamnations à leurs auteurs en France. Et nous les avons comparés avec des citations de populistes québécois.

Le TLDR est le suivant: La France condamne en justice les auteurs de propos dont l’équivalent au Québec suscite rarement l’indignation et encore moins de condamnation judiciaire. Les propos de nos populistes locaux sont pourtant 10 fois pires que ce qu’on peut entendre en France.

Plusieurs défenseurs de la liberté d’expression libérale croient que la loi doit fixer les limites de l’acceptable. Mais chaque pays a ses propre lois. La limite serait ainsi modulable selon les frontières du pays dans lequel on se trouve? Pourquoi tel propos, jugés inacceptables en France, pays des droits de l’homme, deviendraient soudainement acceptables au Québec?

Propos condamné en France

Les juifs «C’est des gens qui ont une certaine compétence dans le dressage de nègres; le commerce des esclaves, c’était une spécialité juive au départ»

Dieudonné, 2014

Versus impunité québécoise

« Je redis constamment que si tous les musulmans ne sont pas terroristes, à l’heure actuelle tous les terroristes sont musulmans. »

Jacques Brassard, 2015

Propos condamné en France

« Vous avez quelques soucis, paraît-il, avec quelques centaines de Roms qui ont dans la ville une présence urticante et disons odorante »

Jean-Marie Le Pen, 2013

Versus impunité québécoise

« Il y a un problème avec les Roms en France. (…) Ces gens-là arrivent massivement (…) Ces gens-là passent leur temps à ériger des campements. C’est insalubre. Et ils ne travaillent pas. Ils passent leur temps à quêter avec leurs enfants, ils envoient pas leurs enfants à l’école (…) Les gens ordinaires, ils se sentent plus chez eux. Ils ont peut-être raison aussi. (…) Un moment donné, quand y a rien que le Front National qui parle de ce que tu veux entendre, bien tu votes Front National »

Richard Martineau, 2013

« j’ai une hantise pour les Arabes, la culture arabique maghrébine. Pour moi, ce sont des peuples profondément tarés, l’Asie Mineure, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord. Culture porteuse de profondes tares. »

Pierre « Doc » Mailloux, 2012

Propos condamné en France

Les musulmans « ont leur code civil, c’est le Coran »

Éric Zemmour, 2014

Versus impunité québécoise

« Est-ce que le Coran est un livre d’amour fraternel? Pas du tout. La religion de l’Islam est fondée sur la terreur et la violence (…) Le Coran, c’est un livre vraiment infect. C’est un livre qui devrait être défendu tellement c’est violent (…) Cette émigration… c’est une invasion! »

Claude Simard avec Dominic Maurais, 2015

Propos condamné en France

Il faut donner aux musulmans « le choix entre l’islam et la France ». La France vit « depuis trente ans une invasion » et que « dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire », « un djihad »

Éric Zemmour, 2016

Versus impunité québécoise

Les musulmans, «leur technique est de s’intégrer pis de vivre comme nous, pis de se rapprocher de nous, pis à un moment opportun, de frapper»

Jeff Fillion, 2017

« Est-ce qu’ils vont renverser le régime et que ce sera une république islamiste, pas à court terme (…) Les islamistes intègrent lentement le système politique (…) Mais c’est juste pour vous dire à quel point ces gens-là sont en train d’utiliser notre système politique. »

Maurais, 2018

« On accepte les illégaux. Et on demande où va la facture. Mais ça les achale pas qu’il va y avoir 1 million d’illégaux d’ici peu (…) on peut pas se faire envahir. »

Ken Pereira avec Dominic Maurais, 2018

« L’Islam n’est pas compatible avec les valeurs occidentales, c’est ça la réalité. Même l’Islam qui n’est pas terroriste, même un musulman qui n’est pas terroriste, s’il applique la charia, il est incompatible avec les valeurs occidentales (…) Les musulmans qui s’intègrent, ils ont cessé d’être musulmans. »

Jacques Brassard, 2016

Propos condamné en France

C’est un « danger mortel », « l’hégémonie tenant à l’explosion démographique du tiers-monde, et en particulier du monde islamo-arabe, qui actuellement pénètre notre pays »

Jean-Marie Le Pen, 1984

Versus impunité québécoise

« Héma Québec est-ce qu’ils vont identifier le sang qui provient d’un musulman, parce que moi (…) je suis pas intéressé à recevoir leur sang, considérant leur façon de penser à eux. »

un auditeur du FM93, 2012

Propos condamné en France

Dans une lettre condamnant l’égorgement rituel des moutons lors de la fête de l’Aïd al-Adha par les musulmans « il y en a marre d’être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes. »

Brigitte Bardot, 2006

Versus impunité québécoise

« si une religion ou une doctrine dit à ses adeptes qu’il faut exterminer les autres personnes qui ne veulent pas adhérer à cette doctrine, comme c’est le cas de l’Islam, là j’ai un problème (…) Il n’y a pas d’Islam radical, il n’y a pas d’Islam modéré, il y a un seul Islam qui ordonne, pas permet, à tous les musulmans d’exterminer, par égorgement de préférence, tous ceux qui ne veulent pas adhérer à la doctrine de l’Islam. »

Reynald Du Berger, 2017

« Tu leur as-tu demandé, à l’intérieur de cette belle réunion avec un mouton qui meurt tranquillement au bout de son sang, est-ce qu’on leur a demandé ce qu’ils pensaient des homosexuels? (…) Je l’ai déjà dit et je vais le dire encore: on n’est pas fait pour vivre ensemble. C’est-tu assez clair? (…) On n’a pas les mêmes valeurs, on n’a pas les mêmes buts, on voit pas les choses de la même manière, ça se peut tu qu’on n’est pas fait pour aller ensemble? »

Jeff Fillion, 2016

L’Islam n’est pas compatible avec nos valeurs (…) L’Islam est incompatible avec la démocratie, l’Islam est incompatible avec la liberté de presse, l’Islam est incompatible avec l’égalité de la femme, avec la diversité sexuelle, ça fait beaucoup là. On est des mécréants! »

Dominic Maurais, 2016

Propos condamné en France

« Voilà que mon pays, la France, ma patrie, ma terre, est de nouveau envahie, avec la bénédiction de nos gouvernements successifs, par une surpopulation étrangère, notamment musulmane, à laquelle nous faisons allégeance. De ce débordement islamique, nous devons subir à nos corps défendant, toutes les traditions. D’année en année, nous voyons fleurir les mosquées un peu partout en France alors que nos clochers d’églises se taisent, faute de curés […] Serai-je obligée de fuir mon pays devenu terre sanglante pour m’expatrier ? »

Brigitte Bardot, 1996

Versus impunité québécoise

« Nous, les mous canadiens-français, on va se faire dicter comment se comporter, comment respecter notre culture, par une personne venant de l’Algérie, qu’on sait même pas prononcer son nom » (…) ils sont en train de gruger tranquillement avec un beau langage »

Jean Tremblay, 2012

« À Montréal je subis quotidiennement des conséquences directe de notre submersion. C’est l’État québécois qui paie pour ces immigrants-là (…) On va vous noyer dans l’immigration. Là, ils se sont mis à multiplier les manœuvres pour nous tasser dans notre propre province. »

Carl Brochu et Éric Duhaime, 2018

« l’Islam dans son ensemble est incompatible avec l’Occident, la démocratie, les valeurs occidentales, les droits fondamentaux, les droits de l’homme. C’est incompatible avec l’Islam et pas juste l’Islam radical. »

Jacques Brassard, 2016

« Et vous êtes conscients que, s’il faut abolir le mot Noël, j’espère qu’on va abolir le mot halal de tout ce qu’on mange? J’espère qu’on va abolir le mot Ramadan aussi dans l’espace public? »

Éric Duhaime, 2017

Propos condamné en France

« Ce que je réprouve profondément, c’est que soi-disant pour une religion, pour un culte, pour un rituel, on en arrive à faire souffrir des animaux dans de telles conditions. C’est ce qui est à la base de tous les procès de racismes que l’on me fait à cause du fait que je m’attaque à une religion »

Brigitte Bardot, 2003

Versus impunité québécoise

« L’agenda islamiste est en train, les amis, d’entrer et d’entrer et d’entrer, comme le couteau dans le cou d’une brebis. Tranquillement, tranquillement, tranquillement. »

Dominic Maurais, 2007

Propos condamné en France

« […] D’autant que, quand je dis qu’avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français raseront les murs, des gens dans la salle me disent non sans raison : « Mais Monsieur Le Pen, c’est déjà le cas maintenant. »

Jean-Marie Le Pen, 2004

Versus impunité québécoise

« On a choisi de mettre la langue comme premier critère. Ce qui fait en sorte que le bassin d’immigration c’est le Maghreb, le Liban, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie. C’est de là que viennent la majorité de nos immigrants. »

Éric Duhaime, 2016

« Donc, on a sorti notre religion et nos symboles [le crucifix] (…) On a sorti ces symboles-là des garderies de nos enfants et on a rentré la bouffe halal. »

Éric Duhaime, 2019

« La gang qui est ouvertement en guerre contre les occidentaux et nos valeurs, c’est les musulmans (…) On veut pas des quartiers comme à Paris où personne va (…) La police y va plus là, parce que c’est la guerre. »

Jeff Fillion, 2015

Propos condamné en France

En parlant de l’homosexualité d’un policier tué dans un attentat djihadiste sur les Champs-Élysées: « Je pense que cette particularité familiale doit être tenue à l’écart de ce genre de cérémonie, qui gagnerait d’ailleurs à plus de discrétion. »

Jean-Marie Le Pen, 2017

Versus impunité québécoise

En s’adressant à la communauté musulmane endeuillée du CCIQ: « Je sais pas combien les amis vous vous sentez victimes, mais moi je vous voyais pas comme des victimes et je ne vous considère pas comme des victimes. »

André Arthur, 2017

Propos condamné en France

Les employeurs « ont le droit de refuser des Arabes ou des Noirs ».

Eric Zemmour, 2010

Versus impunité québécoise

«Ça prend plus d’Asiatiques et moins d’Arabes», estime Claude Roy, qui voit dans les immigrants des pays d’Asie, un peuple «qui a le travail à cœur.»

Claude Roy, 2012

« On devrait reconfigurer les quotas, en fonction de la capacité d’intégration. Plus d’immigration latine! (…) Les extrémistes puis les crinqués… Là, on les fait rentrer avec leur culture. Les gens arrivent du Maroc et de l’Algérie. »

Dominic Maurais, 2012

Propos condamné en France

La Shoah est de la « pornographie mémorielle ».

Dieudonné, 2005

Versus impunité québécoise

Sur ce sujet, il n’y a pas vraiment d’équivalent. L’Holocauste est rarement abordé à la radio-poubelle, donc on peut estimer que l’antisémitisme y est moins virulent qu’en France.

Liberté d’expression à deux vitesses: oui pour l’extrême-droite, non pour l’extrême-gauche

Liberté à deux vitesses

Ce vidéo est la plus éloquente preuve de l'hypocrisie de la radio-poubelle et de leur discours sur la "liberté d'expression".D'un côté un groupe de musique d'extrême-gauche dont les animateurs réclament l'expulsion d'un festival, de l'autre un groupe d'extrême-droite louangé par les animateurs.Pour l'extrême-droite, les animateurs se gargarisant de liberté d'expression avec toute une panoplie de beaux arguments. Pour l'extrême-gauche, les mêmes arguments ne tiennent plus, les animateurs réclamant plutôt la censure.En 2012, le groupe d'extrême-gauche Mise en demeure est invité au festival de musique Envol et Macadam. Le groupe d'humour acidulé s'en prend aux policiers et aux vitrines de commerces de luxe. Le jugement de la radio-poubelle est sans appel: ils doivent être bannis du festival.Pourtant, quelques semaines avant, en 2011, le groupe d'extrême-droite violent Légitime Violence est booké au même festival. Le groupe fait des blagues sur les camps de concentration nazi. Une de leur chanson parle de "poignarder des gauchistes efféminés", ce qui fait référence à un vrai événement ou l'un des membres du groupe a poignardé 6 personnes au Bar-Coop l’AgitéE en 2007. Ce groupe reprend aussi des chansons d'un groupe néo-nazi. Plusieurs des membres du groupe ont un lourd dossier criminel (agression, menaces, trafic de stupéfiants etc).Depuis, les membres de Légitime Violence ont fondé Atalante qui s'est fait connaitre entre autre en intimidant les journalistes du média Vice.Écoutez maintenant ce vidéo. Les animateurs vont très loin dans leurs appréciation du groupe en multipliant les encouragements et les félicitations. Les animateurs vont juste qu'à défendre les paroles de la chanson vantant l'épisode ou un bonehead a poignardé de sang froid 6 personnes désarmées. C'est à glacer le sang.La logique de la radio-poubelle est donc la suivante: qu'un groupe d'extrême-gauche fantasme de poignarder des policiers, c'est inacceptable et doit être condamné. Mais qu'un groupe d'extrême-droite se vante d'avoir déjà poignardé des personnes innocentes, ça, c'est correct.Ce vidéo est la preuve que la radio-poubelle ne peut plus jamais revendiquer l'étendard de la liberté d'expression. Ils en brandissent l'étendard de façon ostentatoire quand ça fait leur affaire pour se torcher avec 5 minutes après. Ils ne sont pas crédibles.Dehors les radios-poubelles.

Julkaissut Sortons les radio-poubelles Keskiviikkona 2. lokakuuta 2019

Ce vidéo est la plus éloquente preuve de l’hypocrisie de la radio-poubelle et de leur discours sur la « liberté d’expression ».

D’un côté un groupe de musique d’extrême-gauche dont les animateurs réclament l’expulsion d’un festival, de l’autre un groupe d’extrême-droite louangé par les animateurs.

Pour l’extrême-droite, les animateurs se gargarisant de liberté d’expression avec toute une panoplie de beaux arguments. Pour l’extrême-gauche, les mêmes arguments ne tiennent plus, les animateurs réclamant plutôt la censure.

En 2012, le groupe d’extrême-gauche Mise en demeure est invité au festival de musique Envol et Macadam. Le groupe d’humour acidulé s’en prend aux policiers et aux vitrines de commerces de luxe. Le jugement de la radio-poubelle est sans appel: ils doivent être bannis du festival.

Pourtant, quelques semaines avant, en 2011, le groupe d’extrême-droite violent Légitime Violence est booké au même festival. Le groupe fait des blagues sur les camps de concentration nazi. Une de leur chanson parle de « poignarder des gauchistes efféminés », ce qui fait référence à un vrai événement ou l’un des membres du groupe a poignardé 6 personnes au Bar-Coop l’AgitéE en 2007. Ce groupe reprend aussi des chansons d’un groupe néo-nazi. Plusieurs des membres du groupe ont un lourd dossier criminel (agression, menaces, trafic de stupéfiants etc).

Depuis, les membres de Légitime Violence ont fondé Atalante qui s’est fait connaitre entre autre en intimidant les journalistes du média Vice.

Écoutez maintenant ce vidéo. Les animateurs vont très loin dans leurs appréciation du groupe en multipliant les encouragements et les félicitations. Les animateurs vont juste qu’à défendre les paroles de la chanson vantant l’épisode ou un bonehead a poignardé de sang froid 6 personnes désarmées. C’est à glacer le sang.

La logique de la radio-poubelle est donc la suivante: qu’un groupe d’extrême-gauche fantasme de poignarder des policiers, c’est inacceptable et doit être condamné. Mais qu’un groupe d’extrême-droite se vante d’avoir déjà poignardé des personnes innocentes, ça, c’est correct.

Ce vidéo est la preuve que la radio-poubelle ne peut plus jamais revendiquer l’étendard de la liberté d’expression. Ils en brandissent l’étendard de façon ostentatoire quand ça fait leur affaire pour se torcher avec 5 minutes après. Ils ne sont pas crédibles.

Dehors les radios-poubelles.

Éric Duhaime: Le meilleur du pire

Éric Duhaime est tout un personnage. Co-fondateur de Québec FIER, une patente financée par l’industrie pétrolière pour influencer les élections, ex-lobbyiste de l’industrie du tabac, propriétaire immobilier, locateur Airbnb voyou, millionnaire, auteur de mauvais livres, négationniste de l’homophobie, collaborateur de l’IEDM, ex-apparatchik du Bloc Québécois, du parti réformiste, de l’ADQ, co-fondateur du Réseau Liberté Québec, ex-employé du secrétariat d’État américain, de La National Endowment for Democracy et du National Democratic Institute.

C’est un agitateur politique de haut calibre.

Il est aussi intarissable. Il a œuvré ou travaille toujours à Radio X, TVA, Canal V, Journal de Québec, Toronto Sun, FM93 et au 98,5 FM Montréal, ainsi qu’au média d’extrême-droite The Rebel.

On l’entend déjà tellement qu’on peut se demander quelle est la pertinence de lui offrir une tribune de plus chez Urbania. Quand, en plus, on vient prétexter la sauvegarde de la liberté d’expression… prenez-nous pas, tous, pour des valises.

Il travaille chaque jour à la radio la plus écoutée de la région de Québec, le FM93 Cogeco, à la plage horaire la plus populaire, le retour.

C’est donc une personnalité qui a un poids disproportionné dans l’espace public et qui s’en sert pour persuader et convaincre.

Regardons maintenant ses idées, surtout celles qui n’ont pas défrayé les manchettes. Elles sont toutes accompagnées du fichier audio prouvant ce qu’on dit.

Contre la liberté d’expression

Savez-vous comment a réagi Éric Duhaime quand le groupe violent d’extrême-droite Atalante est allé intimider les journalistes de Vice en 2018?

Il a banalisé l’intimidation, critiqué les antiracistes et les journalistes et défendu… la suprémaciste blanche Faith Goldy.

Réécoutez l’extrait sur Intimidation chez Vice: la radio-poubelle soutient l’extrême-droite violente

En fait Duhaime défend l’extrême-droite violente à chaque occasion (1) (2) (3).

Contre la démocratie surtout quand il s’agit des pauvres

Duhaime veut priver les pauvres de leur droit de vote et le réserver aux plus riches.

Écoutez l’extrait de 2017 dans Éric Duhaime veut supprimer votre droit de vote.

Démocratie est formé de deux mots du grec ancien. Démos, pour « peuple » puis « kratein » pour « commander » donc « le peuple aux commandes ».

Éric est donc un populiste voulant enlever le droit de vote à la tranche du peuple la plus nombreuse, les pauvres.

Contre les pauvres

Quand une itinérante est menacée par écrit (l’auteur propose de se « débarrasser des quêteux » au lance-flamme, au napalm ou par une balle dans la nuque), Éric Duhaime… défend l’intimidateur. Ça s’est passé en 2013.

Réécoutez l’extrait sur Duhaime critique la victime d’une lettre haineuse

En décembre 2017, Duhaime fait une ligne ouverte haineuse contre les pauvres à la veille de Noël. Il remettra ça avec sa fakenews islamophobe sur la buche des fêtes quelques jours plus tard.

Instrumentaliser Noël pour disséminer la haine… Faut être particulièrement tordu pour arriver à faire ça.

Défenseur du tueur de la grande mosquée de Sainte-Foy

Duhaime trouve que le tueur est un prisonnier politique, un peu comme Nelson Mandela.

C’est en 2018 dans Le tueur de la mosquée est un « prisonnier politique », selon Éric Duhaime

Pour les croix et contre les voiles

Éric Duhaime croit qu’on doit conserver les croix catholiques dans les établissements publics (CPE, hopitaux, écoles, Assemblée Nationale) comme une sorte de bouclier contre un islam qualifié de conquérant et menaçant.

Il est toutefois capable de changer ce discours raciste selon le contexte.

À voir en 2019 dans le Retrait du crucifix à l’Assemblée nationale: la nouvelle croisade islamophobe de Duhaime

Une posture rappelant le Crucifixgate, un épisode de 2017 dans lequel le duo Duhaime et Drainville se lance à la défense d’un crucifix entre deux ascenceurs de l’hopital Saint-Sacrement. Ils seront rejoint par un groupe intégriste catholique, le Mouvement Tradition Québec.

Contre les survivantes de la tuerie de Polytechnique

Cette année, quelques jours avant la commémoration de la tuerie à la mosquée de Québec, Éric Duhaime trouve que ça serait une bonne idée de ridiculiser et dénigrer les survivantes de la plus grande tuerie au Canada, Polytechnique.

Registre des armes à feu: Morin et Duhaime ridiculisent les survivantes de Polytechnique

Pour la banalisation du harcèlement sexuel

Quand son ami Gilles Parent démissionne dans la foulée de #metoo, suite à des accusations d’harcèlement et d’agression sexuels contre d’ex-collègues, Duhaime atténue les faits.

Il dit, en 2018, qu’il s’agit simplement de « flirt ».

Le FM93 manœuvre pour réhabiliter le harceleur sexuel Gilles Parent

Contre les femmes

Lors d’une discussion avec Myriam Ségal en 2016, Duhaime et Ségal affirment que les femmes gagneraient un salaire plus bas par choix, qu’elles auraient des prédispositions génétiques à la faiblesse, qu’elles sont plus « prudentes » et plus « protectrices » « par nature ».

Et ça se termine pas un réquisitoire réclamant la suppression de toutes les institutions féministes existantes.

Les femmes sont inférieures à l’homme pour des raisons biologiques, selon Myriam Ségal

Contre les écolos

En 2015, Duhaime propose de donner des « claques sur la gueule » aux militants de Greenpeace.

Greenpeace: « Ça va prendre des claques sur la gueule »

Contre les Autochtones

Lorsque la cheffe autochtone fait une grève de la faim pour dénoncer les conditions de vie déplorables dans sa communauté en 2012, Duhaime attaque sa crédibilité.

« Elle boit du bouillon de poisson (…) a gagné trois livres depuis le début de son régime (…) elle fait bien pitié (…) Plus d’argent, ça veut dire plus de corruption, pis on remplit encore plus les poches du monde comme Theresa Spence » a-t-il affirmé.

Theresa Spence attaquée par la radio-poubelle

Contre les musulmans

En 2012, Reynald Du Berger affirme qu’« un bon musulman ça existe pas ». Il est en train de citer Éric Duhaime.

Reynald Du Berger: « un bon musulman ça existe pas »

Pour les animaux

Duhaime déteste peut-être les pauvres mais il aime les animaux.

L’urgence d’être lucide face au populisme haineux

Avant-hier, la journaliste Isabelle Hachey a rejoint le débat sur l’embauche de Duhaime au journal de gauche Urbania.

Elle se demande: Est-ce que toutes les idées, même les plus nauséabondes, méritent d’être entendues?

Est-ce qu’en feignant la main tendue, la tolérance, on ne se retrouverait pas à faire exactement l’inverse?

La question est bonne et le texte mérite d’être lu.

Le lendemain, Éric Duhaime répond. L’habile communicateur revient sur les propos qui lui sont reprochés par Hachey, dont la fameuse histoire de la tête de porc ensanglantée déposée à l’entrée d’une mosquée de Québec quelques jours avant l’attentat. « Une bonne blague » comparable à une fausse livraison de pizza, avait à l’époque commenté Duhaime.

On ne saurait tarir d’éloges pour les talents de persuasion de Duhaime. Posé et sans effusion, celui-ci semble répondre de façon mesurée à chacune des accusations.

Sauf que les observateurs attentifs constateront tout de même un hic. Duhaime est aussi le roi des sophistes.

Dans l’affaire de la tête de porc, Duhaime dit qu’il était contrarié par la façon dont les médias traitaient la nouvelle d’un attentat homophobe, la tuerie d’Orlando.

C’est très intéressant, mais ça n’a aucun rapport. Ce n’est pas parce qu’on juge que l’attentat d’Orlando a été mal couvert par les médias que ça rend un acte d’intimidation haineux sur une mosquée plus « drôle »!

Ça s’appelle un sophisme de faux dilemme.

Et, à travers ça, Éric Duhaime prend soin d’éviter de répondre à la question fondamentale posée par Mme Hachey. Est-ce que toutes les idées se valent? Est-ce que, derrière de nobles intentions de tendre des ponts, on n’érige pas, en réalité, de nouveaux barbelés?

Le racisme est-il aussi « bon » que l’antiracisme?

Il y a une chose sur laquelle on est d’accord avec Duhaime, cependant, c’est qu’il faut bien connaître la radio avant d’en parler avec justesse.

Heureusement, on est là pour ça.

Par ailleurs on n’a aucun doute que Mme Hachey a fait ses devoirs avec rigueur et professionnalisme. On parle d’une journaliste de l’émission Enquête récipiendaire de nombreux prix de journalisme.

Lors de son émission tout à l’heure, Duhaime a affirmé être content que l’artiste Stéphane Venne prenne sa défense, suite à sa réponse.

Les naïfs se font berner par le beau parleur qui écrit bien. On va le répéter pour que ce soit clair: Duhaime est peut-être le plus grand communicateur au Québec. Manipulateur, persuasif, convaincant, il en a toutes les qualités.

Avez sa verve, tout a été facile dans la vie pour ce millionaire. L’embauche par Urbania ne fait que le démontrer une fois de plus.

On va le dire et le répéter, le problème avec Duhaime, et la radio-poubelle, c’est le racisme, l’homophobie, le sexisme et l’anti-journalisme systématique.

Et ça, ça ne se corrige pas avec de séduisants sophismes. Un minimum d’esprit critique est de mise.

Le texte d’Isabelle Hachey

La réplique de Duhaime

L’audio de l’affaire de la tête de porc

Peut-être le pire audio qu’on a de Duhaime, c’est lorsqu’il défend un intimidateur violent qui veut bruler une itinérante au lance-flamme