Archives pour la catégorie média

La bourse du climatosceptique islamophobe Reynald Du Berger résilié par l’Université Laval

Bien que M. Du Berger soit connu pour ses positions climatosceptiques (ou plutôt «climato-réalistes», selon lui), la vraie raison de cette résiliation est plutôt à chercher du côté des sorties publiques sur l’islam et les musulmans de M. Du Berger, qui «vont à l’encontre de nos valeurs universitaires d’inclusion et de respect», selon la porte-parole de l’Université Laval Andrée-Anne Stewart.

Ricochet.media

« Qu’est-ce que l’Islam radical, y a-t-il un manuel? Pour moi, il n’y a qu’un seul Islam, il est dans le Coran, il permet, pas permet, ordonne, à tous ses adeptes d’exterminer tous ceux qui ne veulent pas y adhérer », avait notamment affirmé le professeur retraité de l’Université du Québec à Chicoutimi alors qu’il s’entretenait avec Dany Houle. Des propos qui n’ont pas échappé au Collectif Sortons les poubelles, qui a retranscrit l’extrait sur son site internet.

lesoleil.com

Pour qui travaille Éric Duhaime?

Mais au nom du «faut qu’on se parle», le fondateur et éditeur d’URBANIA Philippe Lamarre est allé chercher, à droite, un chroniqueur qu’on pourrait s’imaginer en service commandé, si on croyait aux théories de complot.

Cute. Mais dangereux.

Ricochet

L’urgence d’être lucide face au populisme haineux

Avant-hier, la journaliste Isabelle Hachey a rejoint le débat sur l’embauche de Duhaime au journal de gauche Urbania.

Elle se demande: Est-ce que toutes les idées, même les plus nauséabondes, méritent d’être entendues?

Est-ce qu’en feignant la main tendue, la tolérance, on ne se retrouverait pas à faire exactement l’inverse?

La question est bonne et le texte mérite d’être lu.

Le lendemain, Éric Duhaime répond. L’habile communicateur revient sur les propos qui lui sont reprochés par Hachey, dont la fameuse histoire de la tête de porc ensanglantée déposée à l’entrée d’une mosquée de Québec quelques jours avant l’attentat. « Une bonne blague » comparable à une fausse livraison de pizza, avait à l’époque commenté Duhaime.

On ne saurait tarir d’éloges pour les talents de persuasion de Duhaime. Posé et sans effusion, celui-ci semble répondre de façon mesurée à chacune des accusations.

Sauf que les observateurs attentifs constateront tout de même un hic. Duhaime est aussi le roi des sophistes.

Dans l’affaire de la tête de porc, Duhaime dit qu’il était contrarié par la façon dont les médias traitaient la nouvelle d’un attentat homophobe, la tuerie d’Orlando.

C’est très intéressant, mais ça n’a aucun rapport. Ce n’est pas parce qu’on juge que l’attentat d’Orlando a été mal couvert par les médias que ça rend un acte d’intimidation haineux sur une mosquée plus « drôle »!

Ça s’appelle un sophisme de faux dilemme.

Et, à travers ça, Éric Duhaime prend soin d’éviter de répondre à la question fondamentale posée par Mme Hachey. Est-ce que toutes les idées se valent? Est-ce que, derrière de nobles intentions de tendre des ponts, on n’érige pas, en réalité, de nouveaux barbelés?

Le racisme est-il aussi « bon » que l’antiracisme?

Il y a une chose sur laquelle on est d’accord avec Duhaime, cependant, c’est qu’il faut bien connaître la radio avant d’en parler avec justesse.

Heureusement, on est là pour ça.

Par ailleurs on n’a aucun doute que Mme Hachey a fait ses devoirs avec rigueur et professionnalisme. On parle d’une journaliste de l’émission Enquête récipiendaire de nombreux prix de journalisme.

Lors de son émission tout à l’heure, Duhaime a affirmé être content que l’artiste Stéphane Venne prenne sa défense, suite à sa réponse.

Les naïfs se font berner par le beau parleur qui écrit bien. On va le répéter pour que ce soit clair: Duhaime est peut-être le plus grand communicateur au Québec. Manipulateur, persuasif, convaincant, il en a toutes les qualités.

Avez sa verve, tout a été facile dans la vie pour ce millionaire. L’embauche par Urbania ne fait que le démontrer une fois de plus.

On va le dire et le répéter, le problème avec Duhaime, et la radio-poubelle, c’est le racisme, l’homophobie, le sexisme et l’anti-journalisme systématique.

Et ça, ça ne se corrige pas avec de séduisants sophismes. Un minimum d’esprit critique est de mise.

Le texte d’Isabelle Hachey

La réplique de Duhaime

L’audio de l’affaire de la tête de porc

Peut-être le pire audio qu’on a de Duhaime, c’est lorsqu’il défend un intimidateur violent qui veut bruler une itinérante au lance-flamme