Archives pour la catégorie média

Quand l’industrie du bien-être sombre dans le complotisme

Entre ces deux alliés improbables, le principal point de rapprochement est toutefois ailleurs, poursuit Jonathan Jarry. C’est cette idée, très libertaire, que chacun est responsable de sa propre santé.

Cette idée qu’il suffit de faire de l’exercice et de bien se nourrir pour « booster » son système immunitaire et éviter de tomber malade.

Cette idée-là, on l’entend autant sur les ondes de Radio X que dans les ateliers de réalignement de chakras.

lapresse.ca

Le Dr Marc Lacroix devant le conseil de discipline

L’audition devant le conseil de discipline du Collège des médecins du Dr Marc Lacroix, qui fait face à neuf plaintes déontologiques, a débuté lundi par le témoignage du plaignant.

S’affichant ouvertement contre le port du masque obligatoire lors de la première vague de la pandémie au printemps 2020, le Dr Lacroix, fondateur des cliniques médicales privées Lacroix, avait multiplié les entrevues à la station CHOI radio X, où il minimisait les conséquences de la COVID. Sur sa page Facebook, il avait notamment fait la promotion d’une manifestation contre le port du masque organisée en juillet par la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple du complotiste Stéphane Blais.

journaldequebec.com

La fermeture de la page Facebook «Sortons les radios-poubelles»

Le Devoir publie une belle lettre de soutien envers la Coalition et pour la liberté d’expression

Nous nous opposons à cette tentative de bâillonner et de refuser toute espèce de critique, qui porte atteinte de façon frontale à la liberté d’expression. L’argent et le bullying judiciaire ne devraient pas dicter qui, dans notre société, a le droit de s’exprimer et qui doit se la fermer. Qui peut être critiqué, et qui ne peut pas l’être. Dans une démocratie, la liberté d’expression doit être plus forte que la liberté d’oppression. Sans cela, nous sommes foutus.

ledevoir.com

Devant la pression, un groupe d’opposants aux «radios poubelles» supprime sa page Facebook

« Radio X piétine encore une fois la liberté d’expression. Ils n’en ont rien à faire de la liberté d’expression. Ce sont des intimidateurs », clame un administrateur de la page en entrevue avec Le Devoir. Se présentant sous le nom d’emprunt d’Étienne Lantier, il fait valoir que l’anonymat est « garanti par les chartes », citant en exemple des jugements allant en ce sens, comme l’invalidation en 2016 de l’interdiction de manifester en portant un masque.

ledevoir.com