Archives pour la catégorie transport actif

À go, on fait un tramway

Et il y a ce climat toxique entretenu par des radios populistes qui ont pris le tramway en grippe. Le résultat, c’est que 40 % des résidants de la Capitale-Nationale sont contre le projet. On répète : à Québec, deux personnes sur cinq s’opposent à une injection de plus de 3 milliards de dollars dans leur ville. Disons qu’on ne voit pas ça souvent. Mais cette opposition influence la politique.

lapresse.ca

Tramway: Gabriel Nadeau-Dubois parle de la radio-poubelle

Gabriel Nadeau-Dubois: « Au lieu de dessiner des lignes sur une carte, le rôle du gouvernement du Québec, c’est de mettre l’argent sur la table et de donner le go à un projet qui est réclamé depuis des années par toute la région, puis pas juste les écolos qui votent pour Québec solidaire. Le milieu économique au complet à Québec est pour ce projet-là.

Donc, à un moment donné, la CAQ doit choisir son camp, soit ils écoutent les citoyens et citoyennes de la région de Québec, le milieu économique de Québec, la société civile de Québec, soit ils écoutent les radios-poubelles. C’est un ou l’autre.

(…)

M. Lacroix (Louis) : Juste par curiosité, M. Nadeau-Dubois, quand vous parlez des radios-poubelles, vous faites référence à quoi, à qui? Vous avez dit : Les radios-poubelles…

M. Nadeau-Dubois : Oui. Bien, il y a dans la région de Québec, depuis de nombreuses années, un climat médiatique…

M. Lacroix (Louis) : Oui, mais c’est qui, les radios-poubelles, là?

M. Nadeau-Dubois : …et une convergence de plusieurs voix médiatiques qui sont très claires dans leur opposition féroce et dogmatique au projet de tramway. Moi, je me rappelle de députés de la CAQ dans l’opposition qui allaient sur ces tribunes parler en long et en large contre le tramway.

M. Lacroix (Louis) : Ma question, ce n’est pas ça. Ma question, c’est : Vous faites référence à quelles tribunes? C’est qui les tribunes?

M. Nadeau-Dubois : Bien, je…

M. Lacroix (Louis) : C’est qui les radios-poubelles?

M. Nadeau-Dubois : Bien, je pense que…

M. Lacroix (Louis) : …les nommer?

M. Nadeau-Dubois : Bien, d’abord, je ferais une nuance, là. Il y a, sur certaines… il y a de la diversité médiatique à Québec plus que jamais. Il y a eu une diversification médiatique dans les dernières années, puis ça, d’ailleurs, il faut le saluer. Je pense qu’il y a des gens qui tombent dans la catégorie radio-poubelle dans les gens qui prennent encore la… bien…

M. Lacroix (Louis) : Bien, c’est qui?

M. Nadeau-Dubois : Je pense qu’à Radio X il y a des discours qu’on peut mettre dans la catégorie des radios-poubelles.

M. Lacroix (Louis) : Et les autres, c’est qui?

M. Nadeau-Dubois : Vous voulez que je fasse une liste des stations? Pour moi, ce n’est pas une liste de stations…

M. Lacroix (Louis) : Les radios-poubelles, moi, je veux savoir qui sont les radios-poubelles.

M. Nadeau-Dubois : Bien, moi, je pense qu’à CHOI Radio X il y a des discours de radio-poubelle. Je vous donne un exemple.

M. Lacroix (Louis) : C’est une radio-poubelle, là.

M. Nadeau-Dubois : Bien, ça en est une bonne. Moi, j’ai déjà entendu des discours au 93,3. Ça ne fait pas du 93,3 une radio-poubelle, par contre, parce qu’il y a une diversité d’opinions sur plusieurs de ces antennes-là, mais je vous donne un exemple où je pense qu’il y a des discours qui se mettent dans la catégorie des radios-poubelles, puis c’est CHOI Radio X.

Assemblée Nationale

Tramway: Des radios sans conscience sociale, selon Labeaume

Lors du point de presse d’aujourd’hui, le maire Labeaume a répondu à la question d’un journaliste au sujet de l’opposition au tramway bruyante à la radio. C’est à partir de 39 minutes.

Journaliste: « Est-ce que les opposants disposent de tribunes plus bruyantes, ce matin Québec Solidaire l’a laissé un peu entendre? »

Régis Labeaume: « Bien écoutez c’est toujours le cas à Québec. Vous savez la bulle politique, la bulle médiatique. Les gens se parlent, se répondent et ils sont sur qu’ils ont raison. Et après on se rend compte que c’est pas ça. Bon. C’est pas nouveau, on a vécu ça dans d’autres dossiers. Mais il y en a, un certain nombre, qui sont vocaux. Il y a du monde pour qui c’est payant faire ça. Il y a des postes de radio, peu importe le projet, il n’y a aucune idée, il n’y a aucune conscience sociale, aucun principe personnel, l’idée c’est de faire du cash. Fait que. Ils font du cash. Mais le monde est pas fou. »

Ici Québec sur Facebook

Tramway: les élus caquistes ont «peur de se faire varloper par les radios poubelles» dit Massé

Québec solidaire accuse le gouvernement Legault de retarder volontairement le projet de tramway du maire Labeaume parce qu’une poignée d’élus caquistes de la région « ont peur de se faire varloper par les radios poubelles de Québec ».

TVA nouvelles

Tramway : la CAQ à la solde des « radios poubelles », selon QS

100 millions sortent des poches de tous les contribuables annuellement, parce que la vice-première ministre et une petite gang de députés caquistes dans le coin ont peur de se faire varloper par les radios poubelles!

ICI Radio-Canada

Plus de tramway, moins d’idéologie

« Les opposants les plus viscéraux au projet de réseau structurant sont, dans les faits, des tenants de la droite dure et du libertarisme. Ils réfutent les changements climatiques, ne veulent rien savoir de développer le transport collectif et sont prêts à tous les arguments fallacieux et mensongers pour atteindre leur but Influencés par des animateurs de radios privées, on les retrouvera dans une manifestation près de chez vous, en mars prochain »

monquartier.quebec