Catherine Dorion, candidate de Québec solidaire, louange la radio-poubelle

Une des choses qu’on déteste le plus des politiciens, c’est leur capacité de dire une chose et son contraire. De dire et se dédire.

Dans cette catégorie, la candidate de Québec Solidaire dans Taschereau, Catherine Dorion, vient de faire une spectaculaire démonstration.

Catherine Dorion, qui pas plus tard qu’en février se réjouissait de l’opportunité de faire un doigt d’honneur à la radio-poubelle, se présente aujourd’hui à Radio X en… louangeant la radio-poubelle. Elle était en entrevue à Radio X aujourd’hui pour parler du G7 suite à la parution de sa lettre intitulée « Sommet du G7: ignorons les casseurs, pensons à la suite du monde ».

Tout au plus critique-t-elle la manie des animateurs qui, selon elle, lancent trop d’insultes. En fait elle a juste l’air de ne pas trop savoir de quoi elle parle.

Se présenter à la radio-poubelle pour une entrevue, peut-être. Mais taire toute critique de l’antiféminisme, le racisme, l’homophobie et l’autoritarisme tout en se présentant pour Québec Solidaire, c’est juste incroyable. Tout ça en couvrant Radio X et Richard Martineau de louanges.

Rappelons que pas plus tard que le 9 mai, il n’y a même pas un mois, Jeff Fillion, à la même antenne, suggérait de « mettre une balle dans la tête » aux manifestants contre le G7.

Radio X : Catherine Dorion louange la radio-poubelle

5 juin 2018, Martineau-Trudeau avec Catherine Dorion, Richard Martineau et Jonathan Trudeau

11h15: CD- « Salut Richard, je pense que c’est notre première entrevue ensemble. Enchantée. J’avais très hâte! (…) »

JT- « Catherine, tu parle souvent des rednecks de Québec (…) Je te donne la chance de t’expliquer (…) »

CD- « Ces critiques la viennent souvent de l’extérieur de Québec. Ça doit être énervant et moi ils m’énervent moi-même (…) La plupart des idées que vous véhiculez je suis pas pour. Sauf qu’il y a une affaire que j’aime, c’est qu’on peut se tutoyer en onde. Ça je trouve ça précieux (…) »

JT- « Est-ce que tu trouve qu’on fait de la radio-poubelle? »

CD- « Quand je l’écoute dans mon char c’est rare que j’entend de quoi et je dis ça c’est du trash radio (…) Mais des fois oui. Et ce que je trouve trash, c’est les insultes personnelles qui ont plus de bon sens. Ça finit plus la genre couillon, pissou, bébé gâté, lavette, trou de cul, moi quelqu’un dit ça chez nous je dis va-t-en ou calme toi (…) »

en-studio-une-candidate-de-quebec-solidaire-explique-ses-propos-sur-la-radio-de-quebec_2018-06-05-12h.mp3

Ce qu’elle disait en février:

« Québec Solidaire peut gagner Taschereau. Imaginez les radios qui flippent. Imaginez le monde de Montréal qui dit hey Québec c’est pas une ville de redneck de conservateurs plattes finis? »