Deuxième bain en CHSLD: Fillion propose l’abolition de l’assurance-emploi et le travail forcé

Jeff Fillion

Le gouvernement offre un seul bain par semaine aux personnes agées dans les CHSLD de la Capitale-Nationale alors qu’il en avait promis deux. La solution de Fillion?

Abolir l’assurance-emploi (et, si on sait lire entre les lignes, l’aide sociale et les pensions) pour forcer les gens à aller donner des bains aux personnes âgées.

Fillion a l’air de penser que des gens ont inventé l’assurance-emploi par charité chrétienne. Ce n’est pas le cas du tout. C’est un acquis obtenu chèrement par le sang et la sueur du monde ordinaire. Ceux sur lesquels Fillion crache chaque jour.

Il parait que le populisme c’est d’offrir des solutions simples à des problèmes compliqués. Alors, on en a une solution simple aussi.

L’évasion fiscale au Canada, ça représente 353 milliards $ au Canada. Alors Fillion et ses amis du 1% ont juste à payer leurs taxes et impôts, comme tout le monde. Miracle, on pourra offrir un bain par jour à toutes les personnes placées en CHSLD!

L’utilisation du terme « BS » est discriminatoire et contraire à la déontologie, vous pouvez porter plainte au CCNR, au CPQ et/ou écrire une lettre aux annonceurs

CHOI: abolir l’assurance-emploi et forcer le monde à travailler

30 avril 2019, Fillion, avec Jean-Francois Fillion et Dominique Dumas

13h45 – La discussion commence à propos du deuxième bain par semaine dans les CHSLD.

JF- « Y a tu des gens qui ont pris leur retraite à 55 ans et qui manquent d’activité? Il y en a plein. Avant de tomber dans ceux-là, est-ce qu’il y a des BS à Québec qui sont capables de travailler, oui y en a. Est-ce qu’il y a des gens sur le chômage en train de checker tel job mais qui refusent à cause de telle ou telle affaire? Un moment donné, va falloir que tout le monde participe.

Il y a des choses qu’on a données à des gens dans le temps, une sécurité financière dans une certaine mesure, et aujourd’hui, là, on n’a plus besoin de ça. Il y a tellement de jobs de disponibles en raison du vieillissement de la population que ces programmes-là, on n’en a plus besoin! (…)

L’assurance-chômage, on n’a plus besoin de ça. Demain matin, quelqu’un perd sa job, des jobs il y en a plein (…) le fait de ne pas forcer les gens à travailler pour avoir quelque chose fait en sorte, qu’en ce moment, bien nos vieux en paient le prix. Il y a des gens qu’on paie à ne rien faire (…) Si on motivait les BS (…) Si on leur donnait un indicatif. »

fillion_2019-04-30-13h45-travail-force.mp3

« Le bien être social on va mettre un stop à ça » -Elvis Gratton