Discipline des enfants: « Vivement un retour du serrage des ouïes », selon Maurais et François Lambert

maurais

La violence c’est mal. Taper quelqu’un dans la figure, c’est digne des hommes de Néandertal. Il ne faut surtout pas faire ça. En plus, c’est criminel.

Sauf… quand la violence est dirigée contre des enfants. Là on peut y aller à cœur joie. Serrer les ouïes ou les bras, voila une saine façon de discipliner un jeune.

C’est du moins ce qu’affirment Dominic Maurais et ses sbires en compagnie d’un nouveau chroniqueur: l’ex-dragon François Lambert.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

CHOI: vivement un retour du serrage des ouïes (00:13:24)

19 avril 2016, Maurais live avec Dominic Maurais, Francois Lambert, Jean-Christophe Ouellet et Laurent Gaulin

8h26 : « FL- Le problème c’est qu’on ne peut plus rien dire, on ne peut plus serrer quelqu’un. On ne peut pas prendre quelqu’un par le bras et dire  »écoute bien mon petit, viens ici (…) Je pense que serrer les ouïes à quelqu’un une fois de temps en temps, écoute c’est assez » (…)

DM- Je suis pas en désaccord avec ce que tu dis, des fois je serre les ouïes de mes gars, m’a te dire st’assez, là (…) Un serrage d’ouïes, c’est quoi dans ton langage?

F- C’est de le prendre par le bras et de serrer un peu fort (…) C’est ça la politesse aussi (…)

DM- C’est où les ouïes?

JC- C’est en arrière des oreilles (…)

LG- C’est dans le haut du cou (…)

DM- Vivement un retour du serrage des ouïes (…)

JC- Prendre quelqu’un fermement par le bras, quelqu’un étant mes enfants, euh juste pour saisir là, tu laisses pas de marque, là. Puis là, on fait pas l’éloge de frapper les enfants.

DM- Si ça laisse des marques pendant 10 secondes, c’est correct (…) Les fois où j’ai eu une claque, je l’avais méritée. Puis quand tu l’as méritée ta claque, t’as pas envie d’appeler à la DPJ. »

Maurais-live_2016-04-19-Disciplineinfantile.ogg

Plus les enfants reçoivent de fessées, plus ils sont susceptibles de tenir tête à leurs parents, de présenter des comportements antisociaux et agressifs, ou de souffrir de problèmes de santé mentale ou cognitifs, selon une nouvelle étude américaine.

La fessée est inefficace et dangereuse, selon une étude américaine