Discussion de taverne: Les femmes en politique ne sont jamais assez bonnes, selon François Lambert

Chrystia Freeland est nommée ministre des finances et quelle bonne occasion pour se lancer dans une grande envolée masculiniste comme à l’époque des tavernes d’autrefois. Ça s’est passé le 17 août à Maurais live.

La discussion dérape rapidement et englobe d’autres femmes en politique: Pauline Marois, Sarah Palin et Valérie Plante. Toutes des femmes. Toutes jugées incompétentes.

Mais l’essentiel de la discussion de nos mononcles François Lambert et Dominic Maurais vise à mépriser, insulter et rabaisser Chrystia Freeland.

Maurais et Lambert lui préfèrent, comme par hasard, un homme.

D’abord en remettant en cause ses études et son expérience. Maurais méprise ses études en littérature. Pourtant, elle est diplômée d’Harvard

Niveau expérience, Freeland est ex-ministre du Commerce international et ministre des Affaires étrangères. Elle est aussi classée au 37e rang des plus grands leaders mondiaux, dans le palmarès annuel du magazine Forbes.

Ils ajoutent qu’elle est là pour se faire « contrôler » par Trudeau et lui « faire faire ses commissions ». Qu’elle ne comprendrait pas les chiffres, qu’elle est même incapable de lire des graphiques. Qu’elle est juste bonne qu’à les « colorier ». Qu’elle va isoler le Canada au niveau international à cause, tenez-vous bien, qu’elle a déjà critiqué la Chine et la Russie!

Et tout ça en rejetant préventivement, sans conviction et en toute lâcheté, les accusations de machisme « Ça pourrait être un homme ou une femme », s’empressent-ils d’ajouter.

La discrimination basée sur le genre est interdite par le code de déontologie. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ. Vous pouvez aussi écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: Les maudites femmes en politique

17 août 2020, Maurais live, avec Dominic Maurais et François Lambert

DM- « Elle, elle a été chroniqueuse, journaliste. Elle a étudié en études slaves, elle connait la Russie sur le bout de ses doigts. Elle a lu Dostoievsky et Soljenitsyne (…) »

FL- « Je sais pas si elle est comme Sarah Palin (…) Écoute, t’as Mike Cartney, qui a été président de la Banque du Canada (…) Ça, là, c’est un gars disponible sur le marché. Euh, ça se trouve rarement. Il est disponible. C’est un non-élu, ça ne serait pas la première fois qu’on nommerait un non-élu comme ministre des finances pour le faire élire par la suite (…) »

DM- « Il était dans le cabinet de Harper. C’est un sénateur! (…) »

FL- « J’avais rencontré 2-3 fois Bill Morneau avant les élections de 2015. Il était comme envoyé spécial pour essayer de me convaincre de me joindre pour être ministre de l’économie (…) »

FL- « Trudeau veut quelqu’un qu’il est capable de contrôler. »

DM- « On dit pas que c’est une tarte (#not), on dit juste qu’il veut lui faire faire ses commissions (…) »

FL- « Il va chercher quelqu’un qui a du charisme. Mais c’est pas ça qu’on a besoin. On a besoin de quelqu’un qui comprend les rouages financiers. Jamais cette personne-là aurait un poste dans une grande entreprise comme CFO, comme chef des finances. Jamais, jamais, jamais (…) »

DM- « (Chrystia Freeland) Comment elle va se regarder le soir. Hey, le syndrome de Peter (…) Ça monte ta tête au niveau de l’incompétence. Elle va recevoir des documents du ministère. Elle ne comprendra pas ni du cul, ni de la tête. Il va y avoir des graphiques, elle ne comprendra pas. Ça va lui prendre une madame ou un monsieur à côté (…) Elle va les colorier peut-être? (…) »

FL- « Trudeau veut faire faire ses commissions (…) »

DM- « On dit pas que c’est une nouille (…) Elle n’est pas à sa place (…) »

FL- « Une première femme dans l’histoire du Canada ministre des finances »

DM- « Voilà! Ça va être la une des journaux! (…) »

FL- « Alors qu’on aurait dû dire quoi? J’ai trouvé le meilleur homme sur la planète que ce soit un homme ou une femme (…) » (LOL)

DM- « C’est un move de nouille au plan international », parce que Freeland n’est pas fine avec la Chine et la Russie (mais quand Trump est pas fin ça c’est correct). « Si on veut isoler le Canada d’avantage, tu nommes Freeland, tu es en business (…) »

FL- « La première femme ministre des finances (…) On l’a annoncé aussi Pauline Marois première femme à gérer le Québec. Combien de temps elle a duré? Elle était pas qualifiée, Pauline Marois »

DM- « Pantoute, c’est une travailleuse sociale! »

FL- « (…) Elle avait pas les qualités pour gérer le Québec »

DM- « La première femme ministre des finances (…) C’est un peu dépassé! Tsé, Margaret Thatcher a été élue, quoi, en 1978? Autour de ça (…) On est en 2020 et on fait encore des nouvelles avec ça. Homme ou femme, c’est la compétence qui règne (…) »

FL- « J’entends encore Pauline Marois (…) tu n’avais pas les compétences (…) »

Puis les deux disent que Freeland serait incapable de représenter le G7 et de discuter avec des grosses pointures en finance.

DM- « C’est Passe-Carreau. Chrystian Freeland, c’est Passe-Carreau dans un grand Passe-Partout. »

FL- « Tu fais comme Valérie Plante, tu te mets à rire et faire de la diversion. Quand t’as pas les compétences tu changes de sujet« 

rx-2020.08.17-05-11h30-lambert-freeland-mascu.mp3