Duhaime veut lancer un Réseau Liberté-Québec (RLQ) 2.0

Image may contain: text that says 'Maxime Laforte Vas-y Duhaime! Éric Duhaime à la chefferie du Parti conservateur du Québec 6m· Dimanche soir via Facebook et Youtube à 19h... Eric Duhaime va faire son annonce via les réseau sociaux... mais à l'entendre je ne suis pas certains que c'est un saut en politique mais plus un mouvement citoyens.... mais de quel façon ca va se faire.... Un peu déçu... À suivre... 2 commentaires'

L’agitateur politique Éric Duhaime fait durer le suspens alors qu’il est en réflexion pour devenir chef d’un parti moribond, le Parti conservateur du Québec (PCQ).

Duhaime fera connaitre le fruit de sa réflexion (qu’on imagine profonde) dimanche en Facebook live.

Mais à Radio X aujourd’hui avec Jeff Fillion, Duhaime a laissé entendre qu’il s’intéresse plutôt à lancer un mouvement « citoyen »… comme le RLQ qu’il avait co-fondé.

Lancé en grande pompe, le RLQ s’était éteint après quelques mois dans l’indifférence générale.

Fondé en 2010 le RLQ comptait Ian Sénéchal, Joanne Marcotte, Ian Sénéchal, Maxime Bernier et Ezra Levant dans ses rangs.

En 2020, le RLQ 2.0 pourrait être lancé avec Alexis Cossette-Trudel, Lucie Laurier, Ken Pereira, Stéphane Blais et Josée Turmel.

Contrairement à la première version du RLQ qui se disait libertarien, de droite économique et obsédé par la dette, le RLQ 2.0 s’intéressera au pédo-satanisme et aux vedettes d’Hollywood cannibales.

La filiation idéologique est nette. lol.

Au fait…

Les populistes caricaturent toujours la gauche comme étant des crypto-staliniens, des autoritaires en culottes courtes.

On a pourtant ici un excellent contre-exemple.

Aujourd’hui Fillion a invité Benoit Girouard pour venir chialer contre le gouvernement.

Girouard est propriétaire d’un gym.

Il a lancé un mouvement, les Entrepreneurs en Action du Québec.
Benoit est aussi ex-président de l’Union paysanne.

C’est un gauchiste.

Sa première action: louer une salle pour faire une assemblée de fondation.
Au même moment on a Éric Duhaime.

Chialant contre le gouvernement pour réouvrir les restaurants et les gyms.
Lorsqu’il propose de lancer un mouvement citoyen, ses disciples se rebiffent: pas question!

Les populistes préfèrent chialer devant leur écran et voter chaque 4 ans.

Donc.

D’un côté on a un gauchiste, Benoit, qui sait que pour lancer un mouvement, il faut une assemblée générale, l’expression démocratique par excellence.

De l’autre on a un populiste, Duhaime, qui sait que pour faire du trouble, il faut des trolls sur les réseaux sociaux.

C’est qui le crypto-stalinien?