Écologisme: Maurais, Pouliot et le grand complot juif

La discussion de cette émission du 6 décembre commence au sujet de la déclaration du ministre Pierre Fitzgibbon sur les économies d’électricité à faire. Ça dérape par contre très vite dans une conversation où on retrouve toutes les obsessions traditionnelles de l’extrême-droite complotiste: le juif tirant les ficelles allié avec la gauche, le deep state, la privation de liberté et les confinements au nom de l’écologisme satanique.

C’est probablement le discours le plus antisémite entendu depuis 10 ans à Radio X.

Dans sa chronique décousue, Adrien Pouliot parle d’une expérience dans la ville d’Oxford. Le comté d’Oxfordshire, dans lequel Oxford se trouve, est reconnu comme un centre de recherche et de développement. L’expérience consiste à instaurer une Zone à mission zéro (ZEZ) à Oxford, en supprimant les voitures à essence.

Pouliot y fantasme plutôt un grand plan machiavélique de contrôle et de surveillance par caméras, servant de tremplin à une domination mondiale des « globalistes ».

D’abord, il faut reconnaitre le talent imaginatif de Pouliot montant en épingle un projet-pilote écologique pour fantasmer une grande expérience totalitaire de surveillance.

En fait, quand on regarde ça de plus près, l’expérience d’Oxford est loin, très loin, de représenter le cauchemar autoritaire d’Adrien Pouliot.

Mais, comme ils le disent si bien eux-mêmes, le but est de susciter la peur, même contre des menaces imaginaires, et de souhaiter qu’elle percole suffisamment pour faire élire des gouvernements d’extrême-droite. C’est d’ailleurs la conclusion de la discussion entre Maurais et Pouliot.

Ce qui est vraiment troublant, c’est l’amalgame de tous les thèmes classiques de l’extrême-droite.

D’abord « globalisme » et « mondialisme » sont des mots inventés par l’extrême-droite anti-juive.

Ensuite l’implication de Georges Soros, qui est juif, dans une organisation pointée du doigt par Pouliot, le C40, excite beaucoup nos populistes. La figure du juif tirant les ficelles en cachette est vraiment une image classique des complots d’extrême-droite. Maurais utilise plusieurs expressions du glossaire de l’extrême-droite: « concocter une expérience », « il y a des forces qui poussent », « global agenda », « global green new deal », « deep state », « great reset », « globalistes à la Georges Soros qui manipulent un organisme » etc. Ça fait beaucoup de points d’extrême-droite ça.

Caricature antisémite nazie des années 30.

Pourtant, s’il y a bien quelque chose de très évident, transparent et clair c’est qu’Adrien Pouliot, ex-chef du PCQ, a les mains bien attachées avec ses ami-e-s de Québec FIER qui sont financés par les pétrolières. Alors c’est difficile de dissocier sa haine de l’écologisme de ses propres intérêts personnels.

Maintenant, les boss de RNC Media, propriétaire de Radio X, Raynald Brière, Pierre Brosseau, Fernand Bélisle, Jean-Yves Gourd et Robert Ranger, vous cautionnez ça. Vous êtes responsable.

Notons qu’en 2019, toujours à l’antenne de Maurais live, Ken Pereira avait affirmé que les écolos veulent « l’extinction de l’humain ». En 2018, Jeff Fillion avait dit à Radio X que Georges Soros payait des Honduriens pour traverser la frontière étasunienne.

Puisque c’est un tissu de mensonges antisémites, vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ.

CHOI: Le grand complot juif

6 décembre 2022, Maurais live avec Dominic Maurais et Adrien Pouliot

AP: « On a commencé pendant le confinement à parler de sobriété énergétique et de confinement climatique (…) Ils le font en Angleterre (Oxfordshire), le but c’est de sauver la planète, alors on va surveiller combien de fois tu quittes le quartier et tu n’auras pas le droit de sortir plus de 100 fois de ton quartier. Si tu veux sortir plus que ça, tu vas devoir demander l’autorisation du conseil (…)

Comment les gens font pour accepter ça? C’est un peu comme la covid ; au début, on nous a mis une frousse incroyable (…) Maintenant, les gens n’ont plus peur de la covid, tout le monde l’a attrapée et finalement, c’est juste une mauvaise grippe (…) On a alimenté la peur sur la covid et là, on alimente la peur sur le climat! (…) Quand le peuple craint l’État, c’est la tyrannie ! (…)

Qui est en arrière de cette affaire-là ? C’est une organisation qui s’appelle le C40. C’est un réseau de maires d’une centaine de villes à travers le monde pour faire face à la crise climatique (…) Je suis allé voir le site web et qui est-ce que je vois comme membre sur le comité d’organisation ? La mairesse de Montréal, Valérie Plante! (…) Quand t’entends parler de rendre la circulation plus difficile, quand t’entends parler de transport collectif, d’achat local, tout ça là, tsé, ça semble un peu ridicule de suggérer un confinement pour le climat, mais là, ils mettent la table (…) Ils voulaient nous faire connaitre les joies du confinement. Tsé, le docteur Arruda nous parlait de cuisiner des tartelettes (…)

DM: « Qui finance ça ? Là, je regarde, il y a entre autres l’Open Society Foundations, ce projet de confinement climatique, dont fait partie la mairesse Valérie Plante, et c’est qui ? Georges Soros. Georges Soros finance cet organisme-là qui est codirigé par Valérie Plante à l’origine d’une expérience pilote de confinement climatique. Ce n’est pas de l’invention, on est dans le réel »

AP: « Faut relier les points qui sont un peu éparpillés. Il y a des forces politiques, économiques, bureaucratiques (…)

DM: « Influencing the global agenda! (…) C’est sur le site (…) Le global green new deal! »

AP: « C’est tous les sujets wokes à la mode qui sont sur le site »

DM: « C’est le Great reset! »

(…)

AP: « Il y a une déclaration sur l’équité raciale ! (…) »

DM: « C’est l’enfer ! »

AP: « Moi je ne suis pas un maniaque du Forum économique mondial, mais il y a des gens certainement qui veulent faire avancer cet agenda-là. Il faut résister à ça (…)

DM: « Comment résister aux globalistes ? »

AP: « Ça commence à la tête! »

DM: « J’aime beaucoup ton discours à matin. Comment résister aux globalistes à la Georges Soros qui manipulent un organisme dans lequel Plante est là, pour concocter une expérience qui existe, une expérience pilote, c’est pas appliqué demain matin, à une ville en Angleterre, une expérience de confinement climatique ? »

(…)

AP: « Ça prend une solution politique (…) Quand Trump disait : drain the swamp… »

DM: « Il avait raison! »

AP: « Moi je comprenais pas, de quoi il parle, mais tu finis par réaliser qu’il y a un ensemble de forces, de gens, qui poussent dans une direction. »

DM: « Les lobbys! Bien entendu. Ce qui est appelé le deep state. C’est à dire les mandarins de l’État, qui couchent avec les lobbys pour se graisser et pour orienter les grandes visions gouvernementales. »

Puis Adrien Pouliot poursuit sur les Twitter files. Twitter complotant avec les démocrates pour nuire au Parti républicain :

AP: « Je suis pas un complotiste, mais il faut avoir les yeux ouverts! »

DM: « C’est réel! (…) On parle d’un agenda complètement détraqué! (…) Vers une utopie écologiste! »

Puis Maurais enchaine avec la Suisse qui a réglementé l’usage des voitures électriques :

DM: « On va complètement contrôler l’humain et sa liberté après lui avoir imposé des virages électriques (…) C’est un canton en Suisse. Ça commence petit (…) On en est là, les amis, on en est là ! On en est là ! »

(…)

AP: « Il faut que tu aies à la tête du pays quelqu’un qui croit que l’État doit être limité (les ultra conservateurs). Pas un État tentaculaire qui veut changer la façon qu’on vit (…) Quand Éric Duhaime a sorti son idée de liberté et de maîtres chez nous, c’était super bon! »

maurais-6-dec-2022-pouliot-confinement-climatique.mp3