Fautes déontologiques: le Dr Lacroix est «allé trop loin»

Le conseil de discipline du Collège des médecins a déclaré le propriétaire des cliniques médicales Lacroix, le Dr Marc Lacroix, coupable de deux fautes déontologiques, estimant qu’il était allé «trop loin» en critiquant l’OMS et la Santé publique du Québec, nuisant ainsi à la réputation de la profession de médecin.

(…)

Le conseil poursuit en disant qu’il ne pouvait faire comme s’il avait une discussion «entre amis» avec l’animateur qui était d’ailleurs son porte-parole publicitaire. «Le Dr Lacroix était plus soucieux d’adopter une position qui le rendrait populaire […] que de se préoccuper des conséquences de la COVID-19», est-il écrit.

lejournaldequebec.com