Fillion apprécie se faire battre comme un chien par son père et ses profs

La vidéo suivante est une discussion sur le dressage des chiens. Alors que Gerry parle de les mettre en cage ou de les frapper, Jeff Fillion déclare que les profs qui « l’ont le plus dressé » sont ceux qui lui ont donné des « coups de genoux dans le côté, pis des coups de coude, pis des claques sur la gueule ».

C’est grave, parce que non seulement Fillion dit ce qu’il a subit, mais il dit que ça lui a fait du bien. Indirectement, il encourage ses moutons d’auditeurs à adopter la violence envers les enfants.

Juste avant, Fillion affirme avoir déjà « mangé une osti de claque dans le côté » pour avoir « défié son père ».

la maltraitance des enfants peut avoir plus tard dans la vie de lourdes conséquences à l’origine de troubles de santé mentale, tels que dépression, anxiété, consommation excessive d’alcool et de drogues, problèmes de jeu, idées suicidaires et tentatives de suicide (…)

les personnes maltraitées durant leur enfance sont plus susceptibles de devenir sans-abri, d’avoir une piètre qualité de vie liée à la santé, et de subir de la violence dans leurs relations une fois adultes.

cihr-irsc.gc.ca, Des conséquences pour la vie : les mauvais traitements peuvent compromettre l’avenir d’un enfant, Instituts de recherche en santé du Canada

Au sujet de sa mère, Fillion a déjà dit qu’elle était « autoritaire et elle voulait pas qu’on écoute la télé de peur que ça nous ramollisse le cerveau ».

Le père de Fillion, Gilbert Fillion, était prof, député du Bloc Québécois, conseiller municipal, commissaire de la Commission municipale et directeur d’un groupe de cadets. En grande partie il représente tout ce contre quoi Fillion s’acharne depuis ses débuts en radio.

Le vidéo nous aide beaucoup à comprendre d’où viennent les pulsions violentes de Fillion.

Radio Pirate avec Jean-François Fillion, Gerry et un troisième homme

?- « Moi j’ai toujours eu des danois. C’est comme un enfant d’âge mental »

JF: « Ça a 2 ans d’âge mental »

?- « As-tu déjà défié ton père toi un peu?

JF: « Oui »

?- « Moi pareil. As-tu mangé une volée? »

JF: « J’ai mangé une osti de claque dans le côté »

?- « Moi pareil. Ben mon chien ça a été pareil. »

Gerry : « Là tu frappes le chien, mais tu veux pas le mettre dans une cage… Frapper le chien, c’pas grave, mais y faire passer six heures dans une cage… »

JF : « Ouain, c’est 6 heures, tandis que des claques su’a gueule j’en ai eu là, c’pas grave. J’en ai eu des claques s’u à gueule en masse, ça dure 3 secondes. Le feeling, la demi-seconde, plus deux secondes, han!, pis après ça, c’est l’orgueil qu’est touché… »

?: « Tu y penses après, le chien y pense aussi après… Quand t’as un poing su’le bord de la tête »

JF : « Les profs qui m’ont le plus dressé, c’est ceux qui m’ont donné des coups de genoux dans le côté, pis des coups de coude, pis des claques sur la gueule »