Fusillade au Connecticut: la radio-poubelle dérape

Avec toute la subtilité qu’on lui connait, la radio-poubelle commente la tuerie du Connecticut.

La cohérence du discours, leur uniformité, à CHOI (Montréal, Québec, Saguenay) et au 93.3 est troublante.

Il se résume ainsi

  • De nouveaux règlements ne changeront rien donc le registre des armes à feu est inutile (argument approuvé par le Parti Conservateur)
  • C’est juste un fou
  • Les armes c’est mal (tout de même)
  • La passion des armes est justifiée par l’histoire des États-Unis (argument approuvé par la NRA et démonté en deux secondes par Michael Moore dans son documentaire Bowling for columbine)
  • La ville ou il y a le plus de tueries en Amérique, c’est Montréal (discours énoncé par Sylvain Bouchard et Jeff Plante notamment).
  • La méchante gauche utilise l’évènement pour imposer son agenda anti-arme et anti-américain.

Au sujet de ce dernier point, la droite poubelle interprète que la gauche (et le PQ) devrait rester silencieuse sur le sujet par respect « en attendant que les morts soient enterrés ». Le corollaire de cette idée est de laisser l’exclusivité des commentaires à la radio-poubelle, imposant leur propre agenda anti-règlementation. L’exemple emblématique d’Éric Duhaime a été décortiqué sur AmériQuebec.

Et l’argument disant que Montréal est la ville ou il y a eu le plus de tuerie en Amérique est évidemment archi-faux. Cette liste non-exhaustive des tueries dénombre 7 tueries juste à New York. D’autres listes démontrent une surreprésentation sans équivoque des crimes violents aux États-Unis.

Mais même en disant des bêtises, l’argument porte. La radio-poubelle sait que leurs auditeurs avaleront la couleuvre. À quoi bon dire la vérité?

Pour écouter un résumé de leur discours, voir Jeff Plante à KYK FM sur le droit d’avoir une arme sur Radioego.