Jacques Brassard propose de trier les migrants selon leur religion

Jacques Brassard

Jacques Brassard, ex-ministre du PQ, n’y va pas par quatre chemins. Selon lui, il faut sélectionner les réfugiés selon leur religion. Tu es chrétien? Tu peux entrer. Tu es musulman? Fiche le camp.

Trier les bons et les méchants selon leurs croyances religieuses, ça évoque les pires épisodes de l’histoire de l’humanité. C’est une revendication des hurluberlus d’extrême-droite.

Imaginez un peu l’agent des douanes « Ceux qui veulent entrer doivent nous réciter le Je vous salue Marie« .

Et Jacques Brassard en remet dans cette longue tirade islamophobe.

Vous trouvez ça inacceptable? Contactez les annonceurs.

CHOI : sélectionner en fonction de la religion (00:12:35)
14 septembre 2015, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jacques Brassard
8h55 : « On pense que tous ces migrants ce sont des pauvres (…) Les pauvres ne peuvent pas migrer (…) Ceux qui migrent, c’est la classe moyenne (…) Moi je ferais un tri en privilégiant les migrants chrétiens (…) Y a un maire français qui l’a dit et le premier ministre hongrois l’a dit. C’est un discours qu’il faut respecter. C’est un discours qui vient de politiciens qui sont branchés sur leur réalité (…) Si vous accueillez des chrétiens, c’est clair que leur intégration va se faire plus facilement (…) Je pense que l’Europe est menacée (…) Est-ce que c’est une invasion passive? Oui (…) Parmi ces migrants-là, il y a des djihadistes. C’est documenté. »

Maurais_live_14_09_2015_8h51-JacquesBrassardRefugiesSelectionSelonReligion.mp3

Le maire français dont il est question ici, est Yves Nicolin.

Il a indiqué que c’était à l’État d’enquêter pour vérifier la confession des réfugiés. « Il suffit de leur poser deux ou trois questions sur le christianisme pour vérifier ».
Le Monde

Pour la question des djihadistes infiltrés parmi les réfugiés…

«À ce stade, nous n’avons aucune indication que des djihadistes se mélangent aux réfugiés», assure à l’AFP un haut responsable français de la lutte antiterroriste, qui demande à ne pas être identifié.
Journal de Montréal

Et selon le premier ministre hongrois,

Les « musulmans dans leur majorité », constituent une menace pour l’identité chrétienne de l’Europe.
Le Monde