Jaggi Singh, un « parasite » selon Duhaime

Jaggi Singh est pris pour cible par la police et le maire de Québec, suite à une manifestation de l’extrême-droite. Après ça, les commentateurs lui font porter le chapeau de bouc-émissaire. Ils l’accusent d’être un casseur, un chef anarchiste et un fauteur de troubles.

Sauf que Jaggi s’avère un adversaire coriace et le voilà en train de ridiculiser la police de Québec lors de son procès.

Éric Duhaime, le libertarien-sans-liberté, tenant de la ligne dure de la police et de la répression, fait sa crise du bacon et insulte Jaggi.

Duhaime qui n’a jamais que du miel à la bouche pour parler des vrais parasites: les politiciens, banquiers, chefs d’entreprises et commentateurs comme lui. Duhaime, toujours prêt à protéger les riches contre les pauvres.

Ses insultes ont même une certaine connotation raciste.

Ces propos sont inacceptables. Porte plainte au CCNR ou au CPQ, et écrit une lettre aux annonceurs.

FM93: Jaggi Singh, un « parasite »

2 mars 2018, Duhaime-Ségal, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal (00:05:18)

11h: ED- « Je te dis que si Jaggi Singh prenait son talent, son talent et son énergie, à faire de quoi de positif dans la société… C’est un brasseux de marde. C’est son job à temps plein. Mais c’est pas un gars dépourvu d’intelligence. Et s’il pouvait utiliser cette intelligence-là positivement pour la société québécoise, plutôt que de faire chier tout le monde, de vandaliser le bien public, et d’aller devant les tribunaux congestionner le système, je te dis qu’il serait mauditement utile. Il pourrait être aussi utile qu’il est inutile, qu’il est dommageable présentement en tant que parasite. »

fm93_2_mars_2018_11h-jaggi-singh-parasite.mp3

Image may contain: one or more people

Duhaime s’est-il inspiré du groupe néo-nazi Atalante?