Jeff Fillion et la violence banalisée

Ça ne sert à rien de traiter Jeff Fillion de cave. Il faut que les gens refusent ce discours, que la radio n’ait plus de raisons de le garder en ondes – vu que le CRTC a depuis un moment abandonné son rôle de surveillance des ondes.

Mais on ne peut pas juste chicaner ou punir tous ces chichuahuas qui jappent. Faut trouver une manière de les rassurer et que leur peur parte. Leur redonner confiance en l’autre, en eux, en la vie.

Voir.ca