La pétition anti-tramway fait patate

Comme tout le monde avec un peu de jugeote l’avait prévu, la pétition anti-tramway du bon docteur Lacroix est presque stallée en cette période des fêtes.

L’objectif de 50,000 signatures est loin d’être atteint et ça fait une semaine qu’on est autour de 32,000 signatures.

Pour vous donner une idée, les sondages Numéris attribuent 25 700 auditeurs chaque 15 minutes à Jeff Fillion, le midi. Maurais fait 21 400 et Bouchard en parle au FM93, 22 000 le matin.

Ils parviennent à peine à faire signer leurs propres auditeurs.

La ville de Québec compte 540 000 habitants et la communauté métropolitaine, 810 000 environ.

Il n’y a donc que 4% de la population de la communauté métropolitaine qui aurait signé la pétition, si bien sûr on croit que ce sont tous des humains qui ont voté. Notez qu’on peut signer cette pétition peu importe où on se trouve dans le monde.

Jeff Fillion lui-même a affirmé que les signataires faisaient signer leurs chiens alors ça vous donne une idée du niveau de crédibilité.

Tant de bruit et de tapage pour ça.

On peut classer ça tout de suite dans la section échec, pour eux, et victoire, pour nous.

C’est légèrement plus que la pétition que Québec 21 avait lancé il y a quelques mois (22,000).

C’est maintenant clair que les anti-tramway vivent dans un dôme s’entretenant lui-même et que, même s’ils parviennent à crier très fort, ils sont incapables de mobiliser des personnes en dehors de leur petit cercle.

C’est aussi maintenant clair que la population de Québec est massivement derrière son projet de tramway.