La solution à la pénurie de main-d’œuvre: forcer les « BS » à travailler

Maurais fait une petite ligne ouverte pro-PCQ et quand le camionneur Keven appelle, la campagne électorale prend soudain une teinte bien brune.

Keven propose une solution toute simple à la pénurie de main-d’œuvre: forcer les prestataires de l’aide sociale à travailler. Et Maurais est bien d’accord avec ça.

Forcer les gens à travailler ça porte un nom: esclavage.

CHOI: Forcer les « BS » à travailler

29 août 2022, Maurais live, avec Dominic Maurais, Dany Gravel et Keven le camionneur

8h55- K: « Ça nous coute cher ce monde là, les assistés sociaux (…) Mais le BS que c’est générationnel de père en fils et de mère en fille, comment ça se fait qu’on les force pas à travailler et qu’on réduit pas au strict minimum ce qu’on leur donne? Ça réglerait la pénurie »

DM: « Très bon! »

(…)

DM: « Moi je suis d’accord qu’il y ait une coercition pour ceux qui peuvent travailler »

(…)

DM: « Quand tu forces quelqu’un à travailler, à gagner son pain, il y en a au moins 1 sur 5 qui est dégourdi, Dan je peux pas croire »

DG: « S’il avait le gout de travailler, il le ferait, là! »

DM: « Non, il est payé à rien faire! »

DG: « Oui mais pas assez, là, 700$ par mois… »

DM: « Fraudé sur le side! »

rx-2022-08-29-8h55-forcer-bs-travail.mp3