« Le Mexique, c’est sûr qu’il faut faire attention, il y a de la rapace, là », selon Fillion

Jeff Fillion

Fillion, encore et toujours obsédé par l’idée de faire annexer le Québec par les États-Unis. Le voici copiant-collant ses préjugés racistes sur les Mexicains des États-Unis pour les transposer au Québec.

Qui dit Mexicain dit mafia, dit rapace, affirme-t-il. Parce qu’ils sont accusés, entre autres par Donald Trump, d’apporter la drogue aux États-Unis.

Et qui consomme cette fameuse drogue? « Malgré une législation répressive, les Américains sont les plus gros consommateurs de cannabis et de cocaïne au monde », selon un article de l’Obs.

Pourtant jamais Fillion n’a dit « qui dit citoyen des États-Unis dit drogué dit rapace ».

Et un immigrant, c’est bien plus qu’un travailleur faisant la sale job que les Canadiens ne veulent pas faire. C’est un être humain, avec une famille et de nobles aspirations.

Mais ça, ça dépasse largement la comprenure de Fillion.

Vous pouvez écrire une lettre aux annonceurs.

Radio X: Il y a de la rapace chez les Mexicains

24 mai 2018, Fillion avec Jean-François Fillion

14h11: JF- « Allez chercher des immigrants pour des jobs d’entrepôts. Les Mexicains, les gars de l’Amérique centrale. C’est des travaillants (…) Allez les chercher, ils ont pas peur de l’ouvrage. Mais ça va prendre un maudit bout avant qu’ils parlent français. Ils vont parler espagnol quasiment toute leur vie, ils vous écœureront pas avec des syndicats. Laissez les portes ouvertes. Le Mexique c’est sûr qu’il faut faire attention, il y a de la rapace, là. Mais, j’veux dire, la majorité sont une bonne main-d’œuvre (…) Faut juste s’assurer qu’ils ont pas les deux mains proches de la mafia. Pour le reste, ils sont pas pires. »

fillion_2018-05-24-14h10-mexicains-rapaces.mp3