Le Parti Conservateur déçu de ne pas avoir l’appui de la radio-poubelle

Le chef du Parti Conservateur du Québec Luc Harvey quitte son poste dans l’amertume. Il est déçu de ne pas avoir eu l’appui de la radio-poubelle pendant les élections.

Luc Harvey a également déploré que ceux qu’il considère comme les «alliés naturels» du Parti conservateur n’aient pas été là. «Ces médias qui penchent généralement à droite ont presque toujours dit qu’on n’existait à peu près pas. Et je crois que si on avait reçu l’appui du Réseau Liberté Québec, ça aurait peut-être aussi changé la donne», résume-t-il.
Le Parti conservateur du Québec n’a plus de chef

Les animateurs de CHOI ont souligné que M. Harvey ne devait l’échec du PCQ qu’à lui-même. « Ça se peux-tu que le manque de jugement ne soit pas juste à gauche » a affirmé Jérôme Landry ce matin. L’échec du PCQ est la « responsabilité individuelle » du chef, donc.

Le PCQ a rendu public des affiches fort dégradantes pour les gens sur l’aide sociale. Elles réflètent un point de vue dans la droite ligne du message matraqué par la radio-poubelle. Tellement qu’on croirait des scènes décrivant des passages de l’émission de Sylvain Bouchard.

Cette anectode démontre une fois de plus les liens ténus qu’entretiennent la radio avec des idéologues de droite politique. Sans cesse la question mérite d’être soulevée: la radio-poubelle, information et/ou propagande?