Les animateurs sont des paresseux qui ne travaillent pas

S’il y a bien un point commun chez tous les animateurs de radio, c’est cette propension à dire que les Québécois ne travaillent pas assez et qu’on doit repousser l’âge de la retraite. Que les profs ont de trop longues vacances. Que les gens prestataires de l’aide sociale sont des paresseux qui ne veulent pas travailler, etc.

Pourtant, une observation attentive des congés des animateurs, entre août 2017 et août 2018, nous apprend qu’ils ne travaillent vraiment pas beaucoup eux-mêmes.

Vous êtes à même de faire les constats suivants:

  • En période de sondage Numéris, tout le monde travaille!
  • Hors période de Numéris, tout le monde est en vacances.

Si on prend seulement Jeff Fillion, on parle de 14 semaines de vacances (presque 4 mois!) sur 52. Fillion est en vacance 27% de l’année! Pour un gars qui a été engagé à Radio X en 2016, c’est quand même pas mal!

Tu parles d’un « maudit paresseux qui ne travaille pas ».

Cette démonstration ne fait que confirmer que Numéris est une façon désuète de faire des sondages et que les annonceurs se font royalement fourrer avec des chiffres gonflés. C’est parce que les semaines sont connues d’avance. Si l’audience était calculée en temps réel, toute l’année, les sondages seraient beaucoup plus fiables et honnêtes. Et bye bye les #TrèsLonguesVacances!

Ce sont des estimations basées sur une observation attentive de la radio.

Pour poursuivre votre réflexion, nous vous proposons notre article intitulé Radio-poubelle: Et si les chiffres d’audience étaient gonflés?