Les antiracistes sont les vrais racistes, selon des racistes

Peut-on, à la fois, tenir des propos racistes et, au même moment, dire que les antiracistes sont les vrais racistes? Blâmer les antiracistes de colporter la notion de « race » tout en utilisant le terme soi-même?

Grâce à la radio-poubelle, Jérôme Blanchet-Gravel et Dominic Maurais, on peut enfin dire que oui, ça se peut.

Le sujet de la chronique hebdomadaire de Jérôme Blanchet-Gravel cette semaines est le nouveau programme fédéral pour aider les entrepreneurs noirs.

Blanchet-Gravel et Maurais s’embarquent alors dans un long charabia confus pour tenter de rendre compliqué quelque chose de très simple.

Ils affirment que

  • Le programme serait raciste (parce qu’il exclurait les blancs #RacismeAntiBlanc)
  • Il faudrait faire des « tests de sang » ou consulter la généalogie pour déterminer si les gens sont de « vrais noirs »
  • Des personnes noires adoptées par des blancs pourraient ne pas être admissibles
  • Ce sont les noirs qui sont privilégiés après tout
  • Les antiracistes utilisent le concept de « race », ce qui les rendrait « racistes »

Ironiquement, c’est Blanchet-Gravel lui-même qui est le seul à évoquer les concepts de « pureté raciale » et de « sang noir » dans le cadre de la discussion. Qui parle de ça dans l’espace public, hormis des fascistes pur jus?

Et au sujet du postulat que les antiracistes seraient racistes, ça s’appelle le « racialisme »:

la doctrine du racialisme, qui ne se distingue au départ que très superficiellement du racisme, a resurgi dans les dernières années sous la plume d’intellectuels bien souvent issus des rangs de la droite identitaire et de l’extrême droite pour vilipender les luttes contre les iniquités fondées sur le profil racial ou l’origine ethnique

[…]

Être « non raciste » signifierait le fait de ne pas être raciste et en même temps de ne pas être résolument opposé au racisme. Or nous sommes racistes ou nous sommes activement antiracistes. Être les deux à la fois est une absurdité.

ledevoir.com

La discrimination positive est un concept existant et utilisé autant par le gouvernement provincial que fédéral. Il existe des programmes d’égalité à l’emploi pour les femmes, les autochtones, les minorités visibles et ainsi de suite.

Les conservateurs de Stephen Harper ont tenté de les abolir en 2010, c’est dire que ces programmes existent depuis longtemps.

Le principe est d’utiliser une forme de discrimination – positive – pour en corriger une autre plus grande, qui est négative. Le résultat est une augmentation totale de la liberté et de l’équité.

Parce qu’un plus grand taux de chômage pour les personnes noires c’est une injustice qu’il faut corriger.

On rappelle que Jérôme travaille pour Sputnik news, un média de désinformation russe visant à polariser la population canadienne, entre autres.

CHOI: Blanchet-Gravel parle de racisme

10 septembre 2020, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jérôme Blanchet-Gravel

DM- « Justin Trudeau lance un programme d’investissement (…) uniquement pour les entrepreneurs noirs, black only. Qu’est-ce que tu en dis? »

JBB- « Bien, qui sont les Noirs? (…) »

DM- « Il y a les Prismacolor, mais le noir existe (…) »

JBB- « Est-ce que ce sont les bronzés? Qui est noir? Si tu as un parent noir est-ce que tu vas avoir 50% de la subvention? Est-ce qu’on parle des Noirs issus de l’immigration récente? Est-ce qu’on parle des Noirs de deuxième génération? Est-ce qu’on parle des entrepreneurs noirs qui ont été adoptés par des parents blancs? (…) Est-ce que ce sont les enfants de la fameuse mère ordinaire? (…) »

JBB- « Ce que fait Trudeau avec son programme de ségrégation économique, c’est finalement inverser la logique du racisme et d’une ancienne extrême-droite (…) »

JBB- « Parce qu’on sait aussi que dans les pays arabes, au Maghreb en particulier, en dessous c’est l’Afrique noire, alors il y a beaucoup de mélanges aussi. On sait qu’il y a des Arabes qui ont du sang noir« 

JBB- « Est-ce qu’on va devoir faire des tests de sang? Est-ce qu’on va retomber dans un concept de pureté raciale? Votre CV c’est plus vos compétences, c’est plus vos expériences de travail, c’est votre arbre généalogique. C’est extrêmement dangereux (…) »

JBB- « Là, les critères ont pas encore été annoncés par Justin Trudeau pour établir qui est noir (…) La race… c’est drôle, parce qu’il y a quelques années la gauche disait que la race n’existait pas. Et finalement elle ne parle que de race. Que de race. Que de race. La race est partout (…) »

JBB- « Faut être cohérent. Est-ce que la race existe ou elle n’existe pas? C’est complètement fou et c’est extrêmement dangereux (…) Je ne me suis jamais considéré raciste (sans blague) (…) »

JBB- « Le mouvement antiraciste est en train de recréer des schémas racistes. »

DM- « Ce sont les nouveaux racistes, les antiracistes (…) »

JBB- « Est-ce qu’on peut s’autodéfinir? Il y a une mode à gauche (…)

JBB- « On parle de privilège blanc, mais on est en train de créer un privilège noir, dans un certain sens (…) »

rx-2020.09.10-maurais-jbb-racisme.mp3