Les féminazies veulent interdire les enfants, selon Maurais

Pour la Journée internationale des droits des femmes, quoi de mieux que de dénigrer les féministes. Et c’est ce que fait avec beaucoup de haine et de mauvaise foi Dominic Maurais dans l’audio suivant.

Nous avons souvent démontré à quel point Maurais méprise les féministes, même les survivantes de viol, alors qu’il a lui même raconté avoir été agressé sexuellement dans son enfance. Cette fois-ci Maurais s’attaque à #MeToo et aux inégalités salariales.

Maurais voit dans les revendications pour l’égalité ni plus ni moins qu’un agenda caché des féministes pour… abolir les enfants.

Rappelons que nous sommes en période de sondage Numéris et que tout scandale est bon à prendre.

Ça justifie une plainte. Maurais fait porter de faux arguments aux féministes et aussi pour les insultes. Porte plainte au CCNR ou au CPQ, et écrit une lettre aux annonceurs.

Radio X : les féminazies contre les enfants

9 mars 2018Maurais live, avec Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet (00:08:17)

8h: DM- « C’est rendu totalement débile. Tout ce mouvement là. #MeToo. Ouais, là, je suis une victime parce que j’ai couché avec mon boss, puis j’ai eu un gros chèque, puis un moment donné ça a mal viré. Ah, puis moi aussi je suis victime, moi aussi je veux être dans la photo! »

(…)

DM- « Tout ça c’est tout en train de délirer de manière monumentale. Et là hier, une autre dérape à Rad-canne, bien oui les femmes sont moins payées. Moi j’ai jamais vu ça. »

Puis, Maurais prend exemple sur des boites syndiquées, ce qui est assez ironique, compte tenu de l’antisyndicalisme du monsieur.

DM- « J’ai pas vécu ça moi. C’est-à-dire, pour la même même job payée 25,000$ de plus, c’était comme ça avant, mais aujourd’hui sincèrement là. Fait le tour. Allez à RDS, allez à News world, allez à TVA dans les salles de nouvelles. Les femmes peuvent tout faire. »

(…)

DM- « Et l’autre affaire aussi c’est que les  »ah ouais les femmes un moment donné dans leur vie ils font moins d’argent parce qu’ils font des enfants ». Yark. Il y a une twist dans le mouvement féministe, c’est ça (…) Une femme c’est elle qui porte les enfants (…) »

JCO – « Qu’est-ce qu’on attend pour interdire les enfants? »

DM- « On en est là! Toute cette gang là, les ultraféministes, ce que j’appelle les féminazis et les gauchistes verdoyants, on n’ose pas le dire parce que ça se dit pas encore, mais l’enfant est très problématique là. »

JCO – « Tu viens d’ouvrir une belle porte là. Parce que les enfants, ça pollue beaucoup là. »

maurais-live_2018-03-09-8h-antifeminisme.mp3