Les minables prétentions historiques de Sylvain Bouchard

Saviez-vous que Sylvain Bouchard a des prétentions de connaitre « l’Histoire »?

Ce matin Bouchard a parlé d’une reconstitution du débarquement de Normandie qui aura lieu en fin de semaine à Lévis. En introduction il a affirmé qu' »Il faut connaître la Deuxième Guerre mondiale pour ne pas répéter les erreurs du passé »

C’est assez curieux parce que s’il y en a un qui démontre le plus souvent son ignorance des horreurs du nazisme, c’est bien lui.

En juin 2019, Bouchard défend le propriétaire d’un bar ayant permis à un groupe d’extrême-droite, Légitime Violence, de jouer. Il rejette les racistes et les antiracistes dans un même sac.

« Les gens s’en prennent au propriétaire de la salle… est-ce que lorsqu’un client vient prendre une bière il doit lui faire passer un test des valeurs? (…) Moi, j’ai rien contre ces groupes-là qui contestent et qui font la lutte, que ce soit extrême-gauche ou extrême-droite, tout ça, ok, mais là, vous en êtes rendus à condamner un bar (…) »

sortonslespoubelles.com/bouchard-defend-le-bar-accueillant-des-nazis/

En 2014, le leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois lance un livre. En réaction, Sylvain Bouchard propose, le plus sérieusement du monde, de faire un autodafe, une crémation collective du livre de GND.

Les autodafés étaient une spécialité des nazis des années 30.

En 2012, Bouchard défend le même groupe, Légitime Violence, ayant subi des pressions pour ne pas jouer à Envol & Macadam.

Même si le groupe fait hommage au gaz des chambres d’extermination nazies et qu’une chanson parle de « poignarder les gauchistes efféminés », Bouchard assure que c’est de la bonne liberté d’expression.

Par contre le groupe d’extrême-gauche Mise en demeure ça non par exemple, ça doit être interdit.

Élément fondateur de la Coalition sortons les radios-poubelles, en 2012, Bernard Guay, fasciste autoproclamé, propose aux carrés verts de confronter les carrés rouges « comme dans les années 30 ».

Bouchard trouve que ça fait beaucoup de sens et soutien M. Guay.

Dans son texte haineux, Bernard Guay prend pour modèle « certaines radios populaires de la région de Québec ».

On a trouvé plusieurs autres événements démontrant que Sylvain Bouchard préfère l’extrême-droite à l’extrême-gauche.

Les fascistes des années 30 sont arrivés au pouvoir en luttant contre les communistes. Ce sont des politiciens de droite qui, épeurés par le communisme, ont donné des pouvoirs de dictateur à Hitler.

Dans son livre, Dominique Payette rappelle que la loi sur la radiodiffusion (celle qui est censée assurer une grande pluralité d’opinion et de la diversité à la radio) a été adopté pour lutter contre le genre de propagande que les nazis employaient pendant la Deuxième Guerre.

Respecter les leçons de la Deuxième Guerre c’est soutenir les acquis qui y ont été chèrement conquis. La déclaration des droits de l’humain par exemple. Le droit de vote des femmes au Québec aussi.

C’est tout sauf soutenir les rejetons bâtards du nazisme.