Les radios de Québec se liguent contre le tramway

Questionné par les journalistes à ce sujet, Régis Labeaume a répondu lundi soir « qu’on vit en démocratie » et que « tout le monde peut créer des pétitions ». Quant à savoir si ça « fragilisait l’acceptabilité sociale » du projet, il a répondu : « On est à Québec. Il y a un environnement spécial avec du monde spécial. […] Ils font ce qu’ils veulent. »

ledevoir.com