Maurais a failli tuer le rap de Limoilou

En 2002 c’est l’Opération Scorpion. Un réseau de proxénètes est démantelé.

Dominic Maurais jette un guet-apens aux rappeurs de Limoilou. Pendant son émission, un rappeur va chanter « Je suis un soldat qui a comme mission de faire sauter le poste Victoria ». Il sera arrêté aussitôt après et tous les rappeurs passeront à la moulinette.

Grâce, en partie, à Dominic Maurais, les rappeurs seront entachés par toute l’Opération Scorpion.

Dominic Maurais a passé a deux doigts de tuer le rap de la basse-ville.

« Ça a été fucked up pendant une décennie facile » -Webster

Tout ça est raconté dans cette émission de Radio-Canada intitulé D’où je viens: le rap d’ici.

A écouter ici: radio-canada.ca, à partir de 30 minutes.