Maurais propose une limite de 3 ans à l’aide financière de dernier recours

S’il y a bien une catégorie de personnes sur lesquelles on peut taper tant qu’on veut, sans subir aucun risque, c’est bien les pauvres.

Dans l’extrait suivant, Maurais propose de mettre une limite de temps à l’aide financière de dernier recours pour les personnes dites « aptes au travail ». Ça, ce sont ceux que Maurais aime caricaturer en les présentant comme des « profiteurs du système ».

Pourtant, le nombre de personnes assistées sociales diminue continuellement même si la population elle, augmente. Ça reste un sujet récurrent à la radio-poubelle, basé sur de la désinformation, de la polarisation, et de l’indignation mal placée.

Concrètement, couper encore l’aide aux personnes démunies aurait comme résultat de se retrouver dans la situation de la plupart des pays du tiers monde avec des femmes, des enfants et des vieillards quêtant dans la rue pour survivre. Dans un des pays les plus prospères au monde, ce serait honteux.

Ça serait même contraire aux Chartes des droits, puisqu’elles garantissent le droit à la vie. Le droit à la vie n’est pas « le droit de ne pas être tué ». C’est le droit d’avoir le minimum nécessaire pour une vie épanouie.

Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu’à la sûreté, à l’intégrité et à la liberté de sa personne.

Charte des droits et libertés de la personne, legisquebec.gouv.qc.ca

Radio X : une limite de 3 ans

31 mai 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais et Dany Gravel (00:04:37)

7h30- DM: »Ça prend une réforme totale de l’aide sociale. Ça prend un timer, pour ceux qui sont dans le besoin (…)

Il t’arrive une bad luck dans la vie. Disons t’as 36 mois de capital aide. T’sais, quand tu es Québécois apte au travail (…) L’histoire d’avoir de l’aide sociale à vie là? Apte au travail, c’est no no. C’est fini, là. Donc, un méga ménage. Il y a encore plus de 100 000 aptes au travail, ce matin, qui ont un chèque, est-ce normal? Surtout dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre? C’est pas normal. Ça prend une réforme complète où tu coupes le chèque. C’est final bâton. Tu es apte au travail. »

maurais-live_2019-05-31-7h30-couper-le-bs.mp3