Offrir la charité aux pauvres qu’on méprise

Photo de Sortons les radio-poubelles.
Le bon Vincent Cauchon, chroniqueur sportif de Radio X, a l’Archidon

Savez-vous comment un populiste fait pour dénigrer les pauvres à l’année longue tout en s’assurant de pouvoir se regarder dans le miroir sans vomir?

Il fait preuve de générosité à Noël.

La radio-poubelle participe a toutes les guignolées, les encans, les récoltes de dons. Cette année plus que les autres.

Tant que ça reste de la charité. Tant qu’on laisse intactes les causes de cette pauvreté. Tant qu’on s’assure qu’il reste assez de pauvres pour pouvoir encore donner l’année prochaine.

Mais pas n’importe comment. De façon ostentatoire, bien entendu.

C’est tellement hypocrite. La radio-poubelle est en guerre permanente contre les pauvres à l’année longue.

Les animateurs méprisent les pauvres et, comme par miracle, l’amour surgirait comme une étincelle magique à Noël?

Ils continuent à les haïr, plutôt.

Regardez comment Vincent Cauchon, chroniqueur sportif à Radio X, a commenté son expérience à l’Archidon hier:

« Quelqu’un a dit: ‘le jambon est sec’. Bien là, c’est un repas servi sur le bras… Tu peux pas répliquer à un client, encore moins une personne dans le besoin (…) Il met son cellulaire sur la table. C’est un IPhone 10. Moi c’est un 6 (…) Ça sent la clope à grandeur. Même s’ils fument des indiennes. C’est cher des clopes »

Tant de mépris mal dissimulé envers des gens à qui il faisait de beaux sourires…

Remarquez que ce n’est pas parce que vous faites la charité quelques fois dans l’année que ça vous donne le droit de dénigrer les pauvres, les gais, les femmes et les musulmans le reste du temps.

La toune d’Achigan résume bien le tout

Photo de Sortons les radio-poubelles.
L’équipe du FM93 au Souper de l’encan de la guignolée
Photo de Sortons les radio-poubelles.
L’équipe de Maurais Live, récolte de dons pour le CHU
Photo de Sortons les radio-poubelles.
L’équipe de Gravel dans le retour récoltant des dons pour le CHU
Photo de Sortons les radio-poubelles.
Photo de Sortons les radio-poubelles.
Le bon Jérôme Landry a l’Archidon