France et Québec: la répression versus l’impunité

Le 17 septembre 2019, la Cour de cassation en France refuse une demande d’appel du polémiste Éric Zemmour. Il est condamné pour un discours islamophobe prononcé en 2016. Le juge soutient que ses propos « visaient les musulmans dans leur globalité et constituaient une exhortation implicite à la discrimination ».

En France, on condamne des gens à verser des milliers de dollars pour avoir proféré des discours haineux. L’ex-chef du parti d’extrême-droite Jean-Marie Le Pen a déjà été condamné 18 fois. L’ex-actrice Brigitte Bardot, l’humoriste Dieudonné et Éric Zemmour cumulent aussi les condamnations.

Nous avons sorti les verbatims de citations qui ont valu des condamnations à leurs auteurs en France. Et nous les avons comparés avec des citations de populistes québécois.

Le TLDR est le suivant: La France condamne en justice les auteurs de propos dont l’équivalent au Québec suscite rarement l’indignation et encore moins de condamnation judiciaire. Les propos de nos populistes locaux sont pourtant 10 fois pires que ce qu’on peut entendre en France.

Plusieurs défenseurs de la liberté d’expression libérale croient que la loi doit fixer les limites de l’acceptable. Mais chaque pays a ses propre lois. La limite serait ainsi modulable selon les frontières du pays dans lequel on se trouve? Pourquoi tel propos, jugés inacceptables en France, pays des droits de l’homme, deviendraient soudainement acceptables au Québec?

Propos condamné en France

Les juifs «C’est des gens qui ont une certaine compétence dans le dressage de nègres; le commerce des esclaves, c’était une spécialité juive au départ»

Dieudonné, 2014

Versus impunité québécoise

« Je redis constamment que si tous les musulmans ne sont pas terroristes, à l’heure actuelle tous les terroristes sont musulmans. »

Jacques Brassard, 2015

Propos condamné en France

« Vous avez quelques soucis, paraît-il, avec quelques centaines de Roms qui ont dans la ville une présence urticante et disons odorante »

Jean-Marie Le Pen, 2013

Versus impunité québécoise

« Il y a un problème avec les Roms en France. (…) Ces gens-là arrivent massivement (…) Ces gens-là passent leur temps à ériger des campements. C’est insalubre. Et ils ne travaillent pas. Ils passent leur temps à quêter avec leurs enfants, ils envoient pas leurs enfants à l’école (…) Les gens ordinaires, ils se sentent plus chez eux. Ils ont peut-être raison aussi. (…) Un moment donné, quand y a rien que le Front National qui parle de ce que tu veux entendre, bien tu votes Front National »

Richard Martineau, 2013

« j’ai une hantise pour les Arabes, la culture arabique maghrébine. Pour moi, ce sont des peuples profondément tarés, l’Asie Mineure, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord. Culture porteuse de profondes tares. »

Pierre « Doc » Mailloux, 2012

Propos condamné en France

Les musulmans « ont leur code civil, c’est le Coran »

Éric Zemmour, 2014

Versus impunité québécoise

« Est-ce que le Coran est un livre d’amour fraternel? Pas du tout. La religion de l’Islam est fondée sur la terreur et la violence (…) Le Coran, c’est un livre vraiment infect. C’est un livre qui devrait être défendu tellement c’est violent (…) Cette émigration… c’est une invasion! »

Claude Simard avec Dominic Maurais, 2015

Propos condamné en France

Il faut donner aux musulmans « le choix entre l’islam et la France ». La France vit « depuis trente ans une invasion » et que « dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire », « un djihad »

Éric Zemmour, 2016

Versus impunité québécoise

Les musulmans, «leur technique est de s’intégrer pis de vivre comme nous, pis de se rapprocher de nous, pis à un moment opportun, de frapper»

Jeff Fillion, 2017

« Est-ce qu’ils vont renverser le régime et que ce sera une république islamiste, pas à court terme (…) Les islamistes intègrent lentement le système politique (…) Mais c’est juste pour vous dire à quel point ces gens-là sont en train d’utiliser notre système politique. »

Maurais, 2018

« On accepte les illégaux. Et on demande où va la facture. Mais ça les achale pas qu’il va y avoir 1 million d’illégaux d’ici peu (…) on peut pas se faire envahir. »

Ken Pereira avec Dominic Maurais, 2018

« L’Islam n’est pas compatible avec les valeurs occidentales, c’est ça la réalité. Même l’Islam qui n’est pas terroriste, même un musulman qui n’est pas terroriste, s’il applique la charia, il est incompatible avec les valeurs occidentales (…) Les musulmans qui s’intègrent, ils ont cessé d’être musulmans. »

Jacques Brassard, 2016

Propos condamné en France

C’est un « danger mortel », « l’hégémonie tenant à l’explosion démographique du tiers-monde, et en particulier du monde islamo-arabe, qui actuellement pénètre notre pays »

Jean-Marie Le Pen, 1984

Versus impunité québécoise

« Héma Québec est-ce qu’ils vont identifier le sang qui provient d’un musulman, parce que moi (…) je suis pas intéressé à recevoir leur sang, considérant leur façon de penser à eux. »

un auditeur du FM93, 2012

Propos condamné en France

Dans une lettre condamnant l’égorgement rituel des moutons lors de la fête de l’Aïd al-Adha par les musulmans « il y en a marre d’être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes. »

Brigitte Bardot, 2006

Versus impunité québécoise

« si une religion ou une doctrine dit à ses adeptes qu’il faut exterminer les autres personnes qui ne veulent pas adhérer à cette doctrine, comme c’est le cas de l’Islam, là j’ai un problème (…) Il n’y a pas d’Islam radical, il n’y a pas d’Islam modéré, il y a un seul Islam qui ordonne, pas permet, à tous les musulmans d’exterminer, par égorgement de préférence, tous ceux qui ne veulent pas adhérer à la doctrine de l’Islam. »

Reynald Du Berger, 2017

« Tu leur as-tu demandé, à l’intérieur de cette belle réunion avec un mouton qui meurt tranquillement au bout de son sang, est-ce qu’on leur a demandé ce qu’ils pensaient des homosexuels? (…) Je l’ai déjà dit et je vais le dire encore: on n’est pas fait pour vivre ensemble. C’est-tu assez clair? (…) On n’a pas les mêmes valeurs, on n’a pas les mêmes buts, on voit pas les choses de la même manière, ça se peut tu qu’on n’est pas fait pour aller ensemble? »

Jeff Fillion, 2016

L’Islam n’est pas compatible avec nos valeurs (…) L’Islam est incompatible avec la démocratie, l’Islam est incompatible avec la liberté de presse, l’Islam est incompatible avec l’égalité de la femme, avec la diversité sexuelle, ça fait beaucoup là. On est des mécréants! »

Dominic Maurais, 2016

Propos condamné en France

« Voilà que mon pays, la France, ma patrie, ma terre, est de nouveau envahie, avec la bénédiction de nos gouvernements successifs, par une surpopulation étrangère, notamment musulmane, à laquelle nous faisons allégeance. De ce débordement islamique, nous devons subir à nos corps défendant, toutes les traditions. D’année en année, nous voyons fleurir les mosquées un peu partout en France alors que nos clochers d’églises se taisent, faute de curés […] Serai-je obligée de fuir mon pays devenu terre sanglante pour m’expatrier ? »

Brigitte Bardot, 1996

Versus impunité québécoise

« Nous, les mous canadiens-français, on va se faire dicter comment se comporter, comment respecter notre culture, par une personne venant de l’Algérie, qu’on sait même pas prononcer son nom » (…) ils sont en train de gruger tranquillement avec un beau langage »

Jean Tremblay, 2012

« À Montréal je subis quotidiennement des conséquences directe de notre submersion. C’est l’État québécois qui paie pour ces immigrants-là (…) On va vous noyer dans l’immigration. Là, ils se sont mis à multiplier les manœuvres pour nous tasser dans notre propre province. »

Carl Brochu et Éric Duhaime, 2018

« l’Islam dans son ensemble est incompatible avec l’Occident, la démocratie, les valeurs occidentales, les droits fondamentaux, les droits de l’homme. C’est incompatible avec l’Islam et pas juste l’Islam radical. »

Jacques Brassard, 2016

« Et vous êtes conscients que, s’il faut abolir le mot Noël, j’espère qu’on va abolir le mot halal de tout ce qu’on mange? J’espère qu’on va abolir le mot Ramadan aussi dans l’espace public? »

Éric Duhaime, 2017

Propos condamné en France

« Ce que je réprouve profondément, c’est que soi-disant pour une religion, pour un culte, pour un rituel, on en arrive à faire souffrir des animaux dans de telles conditions. C’est ce qui est à la base de tous les procès de racismes que l’on me fait à cause du fait que je m’attaque à une religion »

Brigitte Bardot, 2003

Versus impunité québécoise

« L’agenda islamiste est en train, les amis, d’entrer et d’entrer et d’entrer, comme le couteau dans le cou d’une brebis. Tranquillement, tranquillement, tranquillement. »

Dominic Maurais, 2007

Propos condamné en France

« […] D’autant que, quand je dis qu’avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français raseront les murs, des gens dans la salle me disent non sans raison : « Mais Monsieur Le Pen, c’est déjà le cas maintenant. »

Jean-Marie Le Pen, 2004

Versus impunité québécoise

« On a choisi de mettre la langue comme premier critère. Ce qui fait en sorte que le bassin d’immigration c’est le Maghreb, le Liban, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie. C’est de là que viennent la majorité de nos immigrants. »

Éric Duhaime, 2016

« Donc, on a sorti notre religion et nos symboles [le crucifix] (…) On a sorti ces symboles-là des garderies de nos enfants et on a rentré la bouffe halal. »

Éric Duhaime, 2019

« La gang qui est ouvertement en guerre contre les occidentaux et nos valeurs, c’est les musulmans (…) On veut pas des quartiers comme à Paris où personne va (…) La police y va plus là, parce que c’est la guerre. »

Jeff Fillion, 2015

Propos condamné en France

En parlant de l’homosexualité d’un policier tué dans un attentat djihadiste sur les Champs-Élysées: « Je pense que cette particularité familiale doit être tenue à l’écart de ce genre de cérémonie, qui gagnerait d’ailleurs à plus de discrétion. »

Jean-Marie Le Pen, 2017

Versus impunité québécoise

En s’adressant à la communauté musulmane endeuillée du CCIQ: « Je sais pas combien les amis vous vous sentez victimes, mais moi je vous voyais pas comme des victimes et je ne vous considère pas comme des victimes. »

André Arthur, 2017

Propos condamné en France

Les employeurs « ont le droit de refuser des Arabes ou des Noirs ».

Eric Zemmour, 2010

Versus impunité québécoise

«Ça prend plus d’Asiatiques et moins d’Arabes», estime Claude Roy, qui voit dans les immigrants des pays d’Asie, un peuple «qui a le travail à cœur.»

Claude Roy, 2012

« On devrait reconfigurer les quotas, en fonction de la capacité d’intégration. Plus d’immigration latine! (…) Les extrémistes puis les crinqués… Là, on les fait rentrer avec leur culture. Les gens arrivent du Maroc et de l’Algérie. »

Dominic Maurais, 2012

Propos condamné en France

La Shoah est de la « pornographie mémorielle ».

Dieudonné, 2005

Versus impunité québécoise

Sur ce sujet, il n’y a pas vraiment d’équivalent. L’Holocauste est rarement abordé à la radio-poubelle, donc on peut estimer que l’antisémitisme y est moins virulent qu’en France.

Le modèle de société fasciste de Jeff Fillion

Jeff Fillion

L’histoire de départ concerne une bagarre qui s’est mal terminée à l’école secondaire Charles-Gravel, lundi le 7 octobre. Un jeune de 14 ans s’est fait attaquer par un autre jeune. Résultat: une entorse cervicale et une possible commotion cérébrale.

C’est la même école où Jeff Fillion a étudié et où son père a enseigné il y a plusieurs années. Rappelons que Fillion y était aussi battu par son père et les profs.

Sans exprimer beaucoup de sympathie pour la victime, Fillion ne trouve rien de mieux que d’utiliser l’épisode pour… se valoriser lui-même: « J’ai étudié à cette école, elle a fait de moi presqu’un Superman, un homme tough« , dit-il en résumé.

LOL. Être victime d’intimidation n’a jamais rendu personne tough mais plutôt anxieuse et dépressive.

C’est suivi d’un long sermon sur son expérience à la polyvalente Charles-Gravel de Chicoutimi-Nord. Expérience qu’il a appréciée, ajoutant que ça aurait été « marquant » et l’aurait « défini comme personne », rien de moins.

Il y raconte un monde dans lequel des bandes de gars, des petits truands violents, dominent l’école en protégeant les faibles, filles et « geeks », dans l’espoir qu’ils leur soient utiles un jour. Des petits flics sans uniformes assurant une sorte de cohésion dans cette société droguée et ultraviolente. Une école où les employés et la direction ignorent ce qui se passe, car ils sont trop préoccupés par des peccadilles comme « le climat ».

Une société hiérarchisée, macho, divisée en castes et dont tous les problèmes se règlent par des coups de poing.

On s’entend que ce monde n’a jamais existé pour vrai, mais c’est quand même le fantasme interprété par la petite tête de Fillion. Il est tentant d’y voir une allégorie de son modèle de société.

Une société ressemblant à l’Allemagne sous le régime nazi.

Un régime dans lequel deux gouvernements agissaient en parallèle: le gouvernement traditionnel (la direction de l’école) et le gouvernement du parti fasciste (les « leaders »), composé de brutes et de criminels.

Au sujet de l’intimidation à l’école, dont Fillion se fait à la fois promoteur et exemple, l’IRIS a publié un billet sur le sujet, indiquant qu’il s’agit d’une question de pouvoir:

les gestes d’intimidation seraient en partie motivés par le désir d’un statut supérieur et d’une position de pouvoir à l’intérieur du groupe de pairs. L’intimidation serait donc un phénomène de groupe à l’intérieur duquel l’attitude des spectateurs et spectatrices aurait un effet considérable sur l’agent intimidateur et sa victime. En effet, en assistant et en encourageant l’initiateur ou l’initiatrice de gestes d’intimidation, les spectateurs et spectatrices permettent l’accès à la position de pouvoir recherchée, alors qu’en défendant la victime, ils rendent la stratégie de l’intimidation inefficace pour atteindre un statut supérieur au sein du groupe.

iris-recherche.qc.ca

Par ses paroles, Fillion glorifie les intimidateurs et se fait le champion d’une répartition inégale du pouvoir à l’école.

CHOI: le modèle fasciste

9 octobre 2019, Fillion, avec Jean-François Fillion, Dominic Dumas et Laurence Gagnon

JF: « C’est une des polyvalentes les plus dures au Québec. C’était une des toughs. Puis moi, ça m’a formé. Il y a des gens qui disent :  »me semble, Jeff, t’es tough. T’es capable d’en prendre. T’es capable d’endurer. » Pas tant que ça. J’suis pas Superman. Dans ce temps-là, tu prenais ton trou et t’étais low profile ou t’étais dans les leaders alphas qui menaient la place pas mal. »

G: « T’es allé à la guerre. »

JF: « Oui oui (…) »

JF: « Tsé, les meilleurs en mathématique savaient calculer combien de mescalines ils vendaient dans une journée. Dans mon casier où j’étais, j’étais entouré de vendeurs de drogue. Des amis (…) »

JF: « Je veux saluer mon chum André Castonguay (…) S’il y avait pas eu André, probablement que je serais mort. Le gros me surveillait parce qu’il savait que je partais des bagarres partout et c’est lui qui venait ramasser les pots cassés (…) « 

LG: « Toi, tu étais le fatiguant à la grand gueule qui partait la bagarre mais qui se battait pas. »

JF: « Non, non, je me battais (…) »

(LOL)

JF: « Y avait de l’intimidation. Ça fait partie de l’adolescence. »

JF: « Jamais les leaders de la place n’auraient toléré que quelqu’un se fasse intimider jusqu’à ce que ça finisse avec des claques s’a gueule comme ça a fini hier. Dans cette jungle-là, il y avait des lois non écrites quelque part. La plupart du temps, c’est des gangs qui s’affrontaient. Des toughs contre des toughs. Mais jamais quelqu’un, un geek, un gars gêné, un plus gros (…)

Les leaders des écoles (…) les brasseux. Les plus forts de la gang. La société est faite de même. Je sais que la gogauche aimerait que tout le monde soit pareil. Dans la vraie vie, ça n’existe pas. Il y a une hiérarchie. Il y a des castes. Et c’est comme ça. Tu as le leader, t’a pas loin du leader, ça descend c’est comme ça. C’est un nid de fourmis, la vie (…) Mais moi, dans mon temps, ces leaders-là jouaient à la police et ils ne toléraient pas que personne en bas de la pyramide se fasse écœurer de même. Jamais, jamais. Moi j’ai jamais vu ça. »

Et les leaders (…) vous êtes un peu la police de la place. Et les salauds qui font ça, vous devez vous en rejeter, vous devez vous en occuper vous autres personnellement (…) Les vrais de vrais leaders c’est là aussi pour protéger les faibles. »

DD: « Adam nous dit: quand j’étais en secondaire 3, j’ai claqué un gars qui avait sacré un coup de poing s’a gueule à une fille (…) »

JF: « Yeah, good job! (…) Parfait, voilà (…) Bravo Adam. C’est exactement ce qu’il faut faire. C’est ça, protégez les filles. Protégez les geeks. Protégez les faibles (…) Les faibles, ils vont finir en haut de nous autres. Ils vont finir mieux placés et ils vont gagner 250,000 par année. C’est cette période-là qu’ils ont besoin d’être protégés. C’est peut-être un futur médecin, il va te sauver la vie de ton cancer 30 ans plus tard. »

JF: « Les directions scolaire sont aux fraises. Ils s’occupent du climat. Toutes des maudites niaiseries (…) »

JF: « Surtout les gars: Protégez les filles, protégez les plus faibles. »

JF: « J’ai tellement de moments que tout est clair dans ma tête dans ces années-là (…) Ces moments-là m’ont marqué et ça m’a défini comme personne (…) »

JF: « C’est un bon bout de radio. Un très bon bout de radio. Ouais, mes détracteurs ne le garderont jamais. »

DD: « Oui, ils vont pogner des affaires là-dedans »

radio-x-2019.10.09-61-Nos%20%C3%A9coles%20forment%20des%20leaders%20ou%20des%20losers.mp3

Pas de hausse du niveau de la mer, selon Du Berger

Dans sa chronique hebdomadaire cette semaine, Reynald Du Berger raconte que la hausse du niveau de la mer serait une fable et qu’il n’y a pas de réchauffement climatique.

Du Berger raconte que d’ici 2100, la Terre risque de se réchauffer d’un degré.

En fait les milliers de scientifiques du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prédisent plutôt une hausse de 4 à 7 degrés.

C’est spécial parce que le GIEC calcule que la Terre s’est déjà réchauffée d’environ 1 degré depuis 1901.

Échouer à prédire quelque chose qui s’est déjà passé, c’est assez spectaculaire.

Et au sujet de la hausse des eaux, il est vrai que les sources varient sur son ampleur mais tous s’accordent à dire qu’il y a bel et bien une hausse.

« la NASA estime qu’en 20 ans, de 1990 à 2011, la mer a monté en moyenne de 3,2 mm/an »

Wikipedia.com

Du Berger dit que: « Aux îles Fidji, la hausse des océans, c’est zéro millimètre par année ».

Mais selon un article de Reuters, les îles Fidji ont déjà déplacé 3 villages et s’apprêtent à en déplacer 43 autres en raison de la hausse des eaux.

Il y a quelques semaines, Du Berger s’est félicité pour sa responsabilité dans la popularité du climatoscepticisme dans la région de Québec. En effet, toute la radio-poubelle est climatosceptique. C’est la dictature d’une seule opinion sur l’environnement.

En effet, c’est impressionnant de voir quelqu’un s’entêter autant contre le consensus scientifique. Pour un gars qui dit que le mouvement écologique ressemble à une religion, nier la science pour ne se fier qu’à ses propres préjugés et dogmes, c’est quelque chose qui ressemble beaucoup à de la ferveur religieuse.

Puisqu’il s’agit de fausse information, vous pouvez porter plainte au CCNR, au CPQ, et/ou écrire un courriel aux annonceurs.

CHOI: Pas de hausse du niveau des océans

30 septembre 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais et Reynald Du Berger (00:12:16)

9h00 – RD: « Cette marche pour le climat (…) cette cause est devenue une religion. Ça l’a un aspect religieux profond. Nous, on disait: sauvez-vos âmes, demandons pardon à dieu maintenant, c’est demandons pardon à Gaïa, sauvons la planète (…) »

DM: « Pourtant on avait eu la nouvelle inverse, il y a quelques mois, concernant l’eau des océans. Qu’il n’y avait pas de hausse faramineuse. Là, le GIEC est sorti pour faire peur au monde en disant: l’eau monte (…) c’est bien épouvantable (…) »

RD: « Il y a des endroits où la mer monte, il y a des endroits où la mer descend par rapport au niveau du continent (…) »

RD: « La dernière COP qu’il y a eu en Allemagne aurait dû avoir lieu aux îles Fidji mais c’était trop petit pour accueillir tous ces gens-là. Pourquoi on avait choisi Fidji? Parce qu’on pensait aux réfugiés du climat qu’on pense qui ont déjà les orteils dans l’eau. Ils n’ont pas les orteils dans l’eau. Aux îles Fidji, la hausse des océans, c’est zéro millimètre par année à l’heure actuelle (…) »

RD: « C’est pas 7 degrés, 5 degrés, c’est même pas 3 degrés, c’est à peine un degré de plus qu’on aura en 2100, si on continue, si la tendance se maintient, donc il n’y a pas lieu de s’alarmer (…) »

reynald-du-berger-eduque-un-climato-anxieuxet-se-fait-bloquer-par-radio-canada_2019-09-30.mp3

Liberté d’expression à deux vitesses: oui pour l’extrême-droite, non pour l’extrême-gauche

Liberté à deux vitesses

Ce vidéo est la plus éloquente preuve de l'hypocrisie de la radio-poubelle et de leur discours sur la "liberté d'expression".D'un côté un groupe de musique d'extrême-gauche dont les animateurs réclament l'expulsion d'un festival, de l'autre un groupe d'extrême-droite louangé par les animateurs.Pour l'extrême-droite, les animateurs se gargarisant de liberté d'expression avec toute une panoplie de beaux arguments. Pour l'extrême-gauche, les mêmes arguments ne tiennent plus, les animateurs réclamant plutôt la censure.En 2012, le groupe d'extrême-gauche Mise en demeure est invité au festival de musique Envol et Macadam. Le groupe d'humour acidulé s'en prend aux policiers et aux vitrines de commerces de luxe. Le jugement de la radio-poubelle est sans appel: ils doivent être bannis du festival.Pourtant, quelques semaines avant, en 2011, le groupe d'extrême-droite violent Légitime Violence est booké au même festival. Le groupe fait des blagues sur les camps de concentration nazi. Une de leur chanson parle de "poignarder des gauchistes efféminés", ce qui fait référence à un vrai événement ou l'un des membres du groupe a poignardé 6 personnes au Bar-Coop l’AgitéE en 2007. Ce groupe reprend aussi des chansons d'un groupe néo-nazi. Plusieurs des membres du groupe ont un lourd dossier criminel (agression, menaces, trafic de stupéfiants etc).Depuis, les membres de Légitime Violence ont fondé Atalante qui s'est fait connaitre entre autre en intimidant les journalistes du média Vice.Écoutez maintenant ce vidéo. Les animateurs vont très loin dans leurs appréciation du groupe en multipliant les encouragements et les félicitations. Les animateurs vont juste qu'à défendre les paroles de la chanson vantant l'épisode ou un bonehead a poignardé de sang froid 6 personnes désarmées. C'est à glacer le sang.La logique de la radio-poubelle est donc la suivante: qu'un groupe d'extrême-gauche fantasme de poignarder des policiers, c'est inacceptable et doit être condamné. Mais qu'un groupe d'extrême-droite se vante d'avoir déjà poignardé des personnes innocentes, ça, c'est correct.Ce vidéo est la preuve que la radio-poubelle ne peut plus jamais revendiquer l'étendard de la liberté d'expression. Ils en brandissent l'étendard de façon ostentatoire quand ça fait leur affaire pour se torcher avec 5 minutes après. Ils ne sont pas crédibles.Dehors les radios-poubelles.

Julkaissut Sortons les radio-poubelles Keskiviikkona 2. lokakuuta 2019

Ce vidéo est la plus éloquente preuve de l’hypocrisie de la radio-poubelle et de leur discours sur la « liberté d’expression ».

D’un côté un groupe de musique d’extrême-gauche dont les animateurs réclament l’expulsion d’un festival, de l’autre un groupe d’extrême-droite louangé par les animateurs.

Pour l’extrême-droite, les animateurs se gargarisant de liberté d’expression avec toute une panoplie de beaux arguments. Pour l’extrême-gauche, les mêmes arguments ne tiennent plus, les animateurs réclamant plutôt la censure.

En 2012, le groupe d’extrême-gauche Mise en demeure est invité au festival de musique Envol et Macadam. Le groupe d’humour acidulé s’en prend aux policiers et aux vitrines de commerces de luxe. Le jugement de la radio-poubelle est sans appel: ils doivent être bannis du festival.

Pourtant, quelques semaines avant, en 2011, le groupe d’extrême-droite violent Légitime Violence est booké au même festival. Le groupe fait des blagues sur les camps de concentration nazi. Une de leur chanson parle de « poignarder des gauchistes efféminés », ce qui fait référence à un vrai événement ou l’un des membres du groupe a poignardé 6 personnes au Bar-Coop l’AgitéE en 2007. Ce groupe reprend aussi des chansons d’un groupe néo-nazi. Plusieurs des membres du groupe ont un lourd dossier criminel (agression, menaces, trafic de stupéfiants etc).

Depuis, les membres de Légitime Violence ont fondé Atalante qui s’est fait connaitre entre autre en intimidant les journalistes du média Vice.

Écoutez maintenant ce vidéo. Les animateurs vont très loin dans leurs appréciation du groupe en multipliant les encouragements et les félicitations. Les animateurs vont juste qu’à défendre les paroles de la chanson vantant l’épisode ou un bonehead a poignardé de sang froid 6 personnes désarmées. C’est à glacer le sang.

La logique de la radio-poubelle est donc la suivante: qu’un groupe d’extrême-gauche fantasme de poignarder des policiers, c’est inacceptable et doit être condamné. Mais qu’un groupe d’extrême-droite se vante d’avoir déjà poignardé des personnes innocentes, ça, c’est correct.

Ce vidéo est la preuve que la radio-poubelle ne peut plus jamais revendiquer l’étendard de la liberté d’expression. Ils en brandissent l’étendard de façon ostentatoire quand ça fait leur affaire pour se torcher avec 5 minutes après. Ils ne sont pas crédibles.

Dehors les radios-poubelles.

Un geste futile pour l’environnement

En marge de la manif pour le climat de 25,000 personnes aujourd’hui à Québec, la radio-poubelle organisait sa propre réplique: une scéance de collecte d’ordures dans Lebourgneuf.

C’était organisé par le FM93 Cogeco.

Jeff Gosselin, chef de l’opposition officielle à Québec et Patrick Paquet, conseiller municipal dans Neufchatel ont promis de participer.

Gosselin a déja affirmé qu’il était climatosceptique.

Les animateurs Myriam Ségal et Sylvain Bouchard, d’autres négationnistes du climat, ont aussi dit qu’ils allaient venir.

L’événement Facebook affichait 19 participants, le FM93 prétend qu’il y avait 50 personnes… Une dizaine de personnes apparaissent sur les photos.

C’est tout à fait correct de faire une collecte d’ordure. Mais lorsqu’on appelle son événement « Un geste UTILE pour l’environnement » en martelant son dégout et son mépris pour les protestataires écolos pendant des jours, il ne faut pas se méprendre.

Le but est d’insulter les écolos et de normaliser les climatosceptiques.

En prétendant nettoyer un coin de la ville, ils contribuent à pourrir le climat social.

MAJ: Le chef de l’opposition à la ville, le climatosceptique Jeff Gosselin, était bel et bien sur place