Stéphan Dupont: la voix du peuple

Dans cet article il est question d’un important virage dans la radio de Québec vers un ton moins polémiste.

Mais surtout il est question d’une révolution chez les sondages Numéris. Le public n’est pas trop au courant de ça mais ce sont les Numéris qui déterminent la vie et la mort d’une radio. C’est comme le moteur.

Numéris fait désormais des sondages en continu! Résultat? Moins de vacances pour les animateurs!

Ils avaient tous 4 mois, maintenant auront-ils, comme à Montréal, plus que 2 mois?

lesoleil.com

Blocage des trains: Duhaime chauffe les racistes dans une ligne ouverte

Comme à chaque période de tumultes sociaux, la radio-poubelle se lance avec enthousiasme au service des riches et puissants en luttant pour maintenir le statu quo. L’actuelle campagne de blocages de voies ferrées par des autochtones et leurs sympathisants n’échappe pas à cette règle.

Ici, on a Éric Duhaime qui chauffe ses auditeurs et qui les incite à téléphoner pour dire tout ce qu’ils ont sur le cœur, c’est-à-dire tous les propos racistes qu’il n’ose pas dire lui-même. Un schéma connu.

Sur 10 appels, plusieurs proposent de bloquer la réserve de Wet’suwet’en. D’autres suggérent d’envoyer la police, voire l’armée. Il y a même une auditrice qui réclame l’aide de… la mafia!

Vous remarquerez que pour quelqu’un qui se dit libertarien, l’appel à l’État ne le dérange pas du tout, dans de telles circonstances; pour un gars qui s’autoproclame pro-liberté, Éric Duhaime aime beaucoup, beaucoup la répression, la police et l’armée. Et pas trop les négociations.

Mais pour ceux qui sont intéressés à connaitre les motifs desdits blocages, le Journal de Montréal a fait un joli résumé.

Ces propos sont inacceptables. Nous vous invitons à écrire un courriel aux annonceurs.

FM93: Duhaime fait une ligne ouverte raciste

14 février 2020, Duhaime le midi, avec Éric Duhaime

Appel #1: Il propose de bloquer la réserve autochtone, empêchant toutes les entrées et sorties.

Appel #2: « Quand on donne de l’argent aux autochtones, c’est les gros qui se graissent et les pauvres crèvent de faim (…) c’est un gouffre sans fin. »

Appel #3: « À Kaniwaki, combien de gens parlent français dans cette réserve-là? (…) On vous donne une semaine, sinon on vous coupe le courant. »

« C’est des espèces de terroristes, là! » -Duhaime

Appel #4: « On devrait employer la ligne dure. C’est une minorité (…) Ils devraient arrêter tout ce monde là. That’s it. »

Appel #5: « On coupe les vivres, tout l’argent qu’on leur donne »

L’auditeur veut que les « Indiens, eux autres même, se nettoient, là. Parce qu’on a affaire à une gang de racistes. Ils rient de nous autres, là (…) On abolit les réserves »

Appel #6: « C’est le gouvernement qui n’a pas de couilles (…)

Duhaime: « On négocie pas avec du monde qui agissent illégalement! »

Appel #7: « Pourquoi le gouvernement ne fait rien? (…) Des gros bras. Tsé, y a bien des gens qui prennent des gens de la mafia. Bien, ôtez-les de d’là!« 

Appel #8: [Un auditeur affirmant être autochtone à 25%]: « On va vous bloquer à votre sortie de réserve, vous n’avez plus le droit de venir chez nous (…) Quand on est arrivé icitte, les blancs, oui on a dérangé les Indiens, mais on leur a montré à vivre. Parce qu’ils vivaient dans des tentes, ils se saoulaient la gueule, puis ils savaient pas quoi faire de leur dix doigts. » [NDLR: Il n’y avait pas d’alcool avant l’arrivée des colons]

Appel #9: « Trudeau, il veut un siège à l’ONU, il veut un état transnational! »

Appel #10: L’auditeur nuancé (ouf!) « La loi sur les Indiens, les droits traditionnels (…) Les femmes autochtones qui se font tuer, les stérilisations forcées, au Manitoba, les autochtones qui se font adopter par des familles de blancs, de force (…) C’est sûr que ces gens-là deviennent écœurés »

Ça se termine par un « débat » sur la démocratie (conseils de bande imposés par la Loi sur les Indiens vs les leaders traditionnels)

duhaime14fev2020-ligne-ouverte-trains.mp3

Qui se cache derrière No way tramway / Tramway non merci?

Un nouveau « groupe citoyen » vient d’apparaitre pour contester le projet de tramway. Ils ont déjà planifié une manifestation au mois de mars.

Composé de six personnes, seulement quatre d’entre elles étaient présentes à leur lancement: Marc Roussin, Robert Lavoie, Nathalie Breton Lachance et Stéphane Lachance. La moitié n’habite pas à Québec.

Marc Roussin, Robert Lavoie et Nathalie Breton Lachance lors du lancement

Celui qu’on entend le plus, Stéphane Lachance, est le directeur d’une entreprise active dans l’événementiel, Concert plus.

Mais qui sont les deux personnes manquantes? C’est un mystère qu’on va tenter d’élucider.

Ce groupe ne se trouve en fait qu’à être composé… des membres de la même famille proche d’idées et de groupes d’extrême-droite et de partis libertariens marginaux.

Le lancement du groupe a eu un tel impact que plusieurs politiciens, dont certains du gouvernement provincial, se sont vus forcés de réagir, réitérant leur appui au tramway et allongeant 2,5 millions de $ pour le promouvoir.

Voyons voir qui sont ces moineaux.

Nathalie Breton Lachance

Celle-ci est présentée comme « Membre fondatrice de No way tramway ».

C’est aussi l’organisatrice d’une manif de 50 personnes en faveur du troisième lien en juin 2018.

On pouvait reconnaitre dans les rangs de cette micro-manif des logos de Storm Alliance et de l’Équipe Autonomiste. Équipe Autonomiste est un parti aux mêmes idées que le Parti conservateur du Québec, soi-disant libertarien, mais voulant que l’État paie pour un pont de 8 milliards sans péage.

Nathalie est une islamophobe virulente

Image
alterinfo.ch

Et aussi promotrice de la théorie du complot du deuxième tireur à la mosquée de Québec.

Image

Elle est aussi co-administratrice du groupe d’extrême-droite Independance day.

Photo de Xavier Camus.

Marco désigne Julie, à gauche, comme membre de sa famille sur son compte Facebook.

Marco Breton

Marco Breton est le fondateur et chef d’Independance Day, un groupe d’extrême-droite ayant participé aux fameuses manifestations dans des parkings du groupe La Meute à Québec et ailleurs.

Il était absent au lancement de No way tramway, mais c’est l’administrateur du groupe Facebook. Il a aussi été nommé par Stéphane Lachance lors d’une entrevue à Radio X. On a notre 5e membre.

Image

Sur cette photo, on peut reconnaitre Marco au centre, Nathalie et Julie à gauche… et Michel Larocque ex leader du KKK de Montréal dans les années 90’, avec la cravate.

z3f leur mariage
Nathalie et Julie à gauche, Marco au centre.

Marco BRETON est fort probablement le mari de Nathalie BRETON Lachance puisqu’ils partagent le même nom de famille. D’ailleurs…

Marco est un islamophobe virulent…

Image

Et un fan de Trump bien entendu.

Image

Stéphane Lachance

Ayant fait une entrevue le jour précédent le lancement à Radio X, Stéphane Lachance a comparé la démocratie au Québec avec celle de Cuba et du Vénézuela, qu’il déteste.

« Labeaume est de plus en plus déconnecté (…) Il l’a dit lui-même, il prend des décisions de façon totalitaire. On vit dans une démocratie, moi j’ai pas décidé de vivre au Vénézuela ou à Cuba, là »

Stéphane Lachance, Radio X, 11 février 2020

Dominic Maurais de Radio X l’a qualifié d’auditeur régulier de Radio X.

« Je sais que Stéphane c’est un auditeur, parce qu’on voit le nom Stéphane Lachance quand il commente de temps à autre. Je suis content de lui avoir parlé »

Dominic Maurais, Radio X, 11 février 2020

Pendant son entrevue, Stéphane a salué le travail du docteur Marc Lacroix avec sa pétition contre le tramway.

Ce n’est pas par hasard si c’est lui que le groupe met de l’avant, parce que c’est aussi lui qui a l’air le plus respectable, avec son statut de directeur général de Concert plus.

Stéphane LACHANCE est peut être le frère de Nathalie Breton LACHANCE puisqu’ils partagent le même nom de famille.

A noter qu’à l’époque de la manif des Cols rouge, l’organisateur qui était de mèche avec le FM93 était aussi un organisateur d’événements publics.

Marc Roussin

Marc est militant du Parti Conservateur du Québec, un parti se prétendant libertarien.

Image

Le chef du PCQ a une chronique hebdomadaire avec Jeff Fillion, à Radio X.

Robert Lavoie

Pas de détails sur Robert.

Le sixième membre du groupe est peut-être Julie, apparentée avec Marco et Nathalie.

Au sujet du nom du groupe, c’est ironique. L’inventeur de l’expression « No way tramway » est le politicien conservateur Gérard Deltell quand il était avec la CAQ en politique provinciale. Il s’était opposé au projet de tramway parce qu’il passait seulement en haute ville:

«S’il n’y a pas d’amélioration dans les banlieues, je ne vois pas comment on pourrait être partie prenante à ça»

lesoleil.com

Sauf que le tracé du tramway de 23 kilomètres, est prévu pour se rendre en banlieue: Beauport, Charlesbourg, Sainte-Foy. Et qu’un métro pour le même prix, de 5 kilomètres, ne pourrait se faire qu’en haute-ville.

Suivant cette logique, No way tramway s’opposant au tramway, mais pas à une autre forme de réseau structurant, l’alternative ne pourrait pas être le métro. Alors, vous proposez quoi?

A noter que lors des élections partielles dans Jean-Talon, le PCQ avait fait campagne contre le tramway. Est-ce que No way tramway ne serait qu’un paravent pour le Parti conservateur du Québec? Est-ce que le PCQ compte se servir de ce groupe aux prochaines élections?

Si c’est le cas, No way tramway se qualifie pour l’épithète d’astroturf, un groupe se présentant comme citoyen mais dont les ficelles sont en réalité tirées par des intérêts bien (ou mal) cachés.

En résumé, sur 6 membres, 3 n’habitent pas Québec. Quatre font partie de la même famille proche, famille s’étant fièrement fait prendre en photo avec un membre violent du KKK à Montréal; famille toujours active dans des groupuscules d’extrême-droite. Et l’un des 6 membres est militant du Parti Conservateur du Québec, un parti ultra marginal.

Tout sauf « Monsieur et Madame tout le monde ».

Filles de Fillion: La Coalition présente ses excuses

Le 4 février dernier, la Coalition a partagé sur Twitter une photo d’une des deux filles de Jeff Fillion.

Le tweet visait à démontrer l’incohérence entre, d’un côté, dénigrer le spectacle de la mi-temps au Super Bowl parce que JLo et Shakira se « shakaient le cul », dixit Vincent Cauchon et Jeff Fillion, et de l’autre côté, avoir des filles pratiquant le cheerleading.

Nous souhaitons nous excuser auprès des filles de Fillion et de nos abonnés.

Les filles de Fillion n’ont pas à être les victimes collatérales du masculinisme toxique de leur père.

Même si ce dernier a partagé lui-même la photo publiquement.

Même s’il jette ses filles dans l’arène du cirque.

La Coalition n’utilisera plus les photos des filles de Fillion.

Et le cheerleading est un sport féminin exigeant.

La Coalition respecte les principes du féminisme et nous souhaitons être exemplaire à cet égard.

Radio X lance « No way tramway »

Image may contain: 1 person

Demain le groupe astroturf de Radio X, « No way tramway » fait une conférence de presse pour son lancement. Il prévoit déjà une manifestation en mars.

Après l’échec de la pétition de Québec 21, de la levée de fonds et de la pétition du docteur Marc Lacroix, et après maintes autres tentatives foireuses, voici la dernière initiative anti-troisième lien de nos populistes locaux.

Le porte-parole Stéphane Lachance est directeur de Concert plus, une entreprise qui organise des événements (mariages, bal de finissants etc).

Lachance est bien entendu un auditeur de Radio X. Ce matin, en entrevue avec Maurais à Radio X, il a comparé la démocratie de la Ville de Québec au Vénézuela et à Cuba.

Le groupe se dit « POUR un système de transport structurant moderne efficace performant et logique » mais contre le tramway. Est-ce à dire qu’ils préfèrent un métro de 5 km pour la haute-ville seulement?

Fun fact: Lors de la marche des Cols rouges en 2010, le FM93 avait aussi demandé l’aide d’un organisateur d’événement pour leur manifestation.

PS: D’habitude les entreprises spécialisées en promotion peuvent faire de mieux que ça en terme d’infographie.

Image may contain: text