Radio X s’en prend à la coalition «Sortons les radios-poubelles»

Les accusations du propriétaire de Radio X sont « frivoles » et « dénuées de fondement » répliquent-ils, également par voie écrite. Aux accusations d’« usurpation d’identité », de « communications harcelantes » et de « dénigrement public », les membres du collectif rétorquent qu’ils sont « anonymes », qu’ils ne cherchent qu’à « sensibiliser les commanditaires sans aucun harcèlement » et qu’ils n’ont fait que publier « les propos qui se disent sur les ondes ».

ledevoir.com