Registre des armes à feu: Morin et Duhaime ridiculisent les survivantes de Polytechnique

Insulter les survivantes d’une tuerie sexiste, en faisant la promotion des armes à feu tout en prétendant vouloir protéger la population? C’est l’exploit que parvient à réaliser Éric Duhaime en compagnie du porte-parole d’un lobby pro-armes et candidat du Parti Conservateur du Québec, Guy Morin, dans une entrevue cette semaine au FM93.

D’emblée, il faut préciser qu’Éric Duhaime est lobbyiste lui-même contre le registre des armes à feu. Il a déjà participé à des manifestations pro-armes. Une entrevue d’un lobbyiste pro-armes avec un autre lobbyiste pro-armes, c’est un moyen conflit d’intérêts ça. Évidemment, Cogeco ferme les yeux.

Morin avance que le registre des armes à feu n’améliorera pas la sécurité de la population. Mais ironiquement dans l’entrevue, Morin propose d’ajouter un cours obligatoire lorsqu’on veut posséder une arme restreinte. Un cours qui permettrait de détecter les personnes ayant des problèmes de santé mentale autour de soi.

Sauf que les tueurs de masse vivent généralement isolés. Leurs propres parents, qui forment souvent leur seul réseau social, avouent toujours, après la catastrophe, n’avoir rien vu venir.

Donc, au niveau des propositions visant à améliorer la sécurité, c’est un gros zéro pour Morin.

Le débat sur la pertinence d’un registre des armes à feu est tout à fait légitime. Mais il a besoin d’autres porte-paroles que Duhaime et Morin. Ce n’est pas en insultant et en dénigrant les survivantes d’une tuerie sexiste horrible, la plus meurtrière au pays, que le débat va aller dans le bon sens.

Et ce, quelques jours avant la commémoration de la tuerie à la mosquée de Québec.

Notons que Duhaime, contrairement à Sylvain Bouchard, n’a pas invité une porte-parole de Polysesouvient pour donner la réplique à Guy Morin.

Toute notre solidarité aux survivantes de Polytechnique. On n’oublie rien.

93.3: Morin et Duhaime ridiculisent les survivantes de Polytechnique

7 janvier 2019, Le retour d’Éric Duhaime, avec Guy Morin, Éric Duhaime et Marc Boilard (00:16:22)

GM- « C’est un combat de Montréal contre les régions (…) C’est Montréal contre le reste de la planète(…) Polytechnique, c’est un événement qui a traumatisé beaucoup de gens. »

ED- « Bien là, ça fait 30 ans, là. »

GM- « Bien, c’est ça. Un bon coup, faut passer à autre chose (…) T’sais la tuerie de masse. On va dire: c’est une de trop. Mais t’sais, c’est une aux 10 ans. Est-ce qu’on va mettre autant d’argent que ça, autant d’énergie là-dessus, pour une solution qui, peut-être, pourrait fonctionner et ça fonctionnera peut-être pas? (…) »

GM- « Moi, je rajouterais un cours sur la santé mentale. Détecter une personne proche de toi qui a besoin d’aide (…) »

ED- « Vous avez beau amener des arguments rationnels, face à vous autres, vous avez des arguments émotifs, vous avez des filles qui braillent devant Polytechnique, puis veut, veut pas, le cœur est contre la tête, c’est bien rare que le cerveau l’emporte (…) »

GM- « Bien, c’est exactement ça (…) »

7jan18-fm93-guy_morin-duhaime-armes-a-feu.mp3