Rétrospective 2020: La radio-poubelle mange la claque

Merci à Antagoniste

L’année 2020 aura été marquante pour tout le monde. La plupart des gens la considèrent comme une année perdue, porteuse de profonds malheurs. 

Mais si on ne regarde que la radio-poubelle, on peut dire que c’est une très bonne année. Une excellente, même. Jamais la radio-poubelle n’aura reçu une claque aussi magistrale. Un coup qui pourrait même lui être fatal. 

En 2020, la covid prend beaucoup de place, mais aussi la campagne anti-tramway, le bon docteur Marc Lacroix, les bouleversements à Radio X, l’assainissement du FM93 et les nouvelles ambitions d’Éric Duhaime.

Janvier

Décès de Marylène Lévesque: la victime-coupable

Merci Alex Fatta

L’année débute avec le meurtre sordide d’une jeune femme de 22 ans, Marylène Lévesque, dans un hôtel. Le tueur lui avait proposé 2000$ en échange de services sexuels.

Comment réagit Jeff Fillion? En blâmant la victime.

«Il y a un salaud qui n’aurait pas dû être en liberté mais il y a une victime qui n’a pas été prudente», dit-il, le 24 janvier.

La victime est un peu coupable, en somme, selon cet animateur misogyne.

Attentat contre la Grande mosquée de Québec: la radio-poubelle pointée du doigt

Et lors de la troisième commémoration de l’attentat contre la Grande mosquée de Québec, le rôle de la radio-poubelle est à nouveau souligné dans le documentaire La Mosquée: une communauté menacée

« l’émergence de groupes d’extrême droite, encouragée par les propos xénophobes des animateurs de radio poubelle, n’a rien pour rassurer »

Quebec hebdo

Faut dire que le nationaliste blanc qui a perpétré la tuerie partageait plusieurs atomes crochus avec la radio-poubelle.

Février

Le projet de tramway va bon train et Radio X décide de mettre du sable dans l’engrenage en lançant un nouveau groupe de combat. C’est l’apparition de No way tramway, tramway non merci, dont le nom est inspiré d’une citation du député conservateur Gérard Deltell.

Elle est formée d’une joyeuse bande de coucous: des disciples de Radio X, un candidat du Parti conservateur du Québec et même deux fondateurs d’un groupe d’extrême-droite, faisant copains copains avec un membre du Klu Klux Klan! Fiou! Plusieurs d’entre eux ne résident pas à Québec mais ont une opinion bien arrêtée sur son transport en commun.

L’opposition au tramway occupera toute la place en ondes jusqu’à l’arrivée de la pandémie.

Le principal porte-parole de ce mouvement, Stéphane Lachance de Concert plus, se convertira plus tard en opposant aux mesures sanitaires. Hier contre l’Islam, aujourd’hui contre le tramway et bientôt contre le port du masque.

En résumé: Des gens avec beaucoup de temps libre à la recherche d’une cause pour nuire au bien commun.

Wet’suwet’en

C’est le même mois où il y a des blocages ferroviaires partout au Canada en solidarité avec la communauté Wet’suwet’en. Éric Duhaime utilise alors une technique éprouvée entre autres lors de la crise des demandeurs d’asile: faire des lignes ouvertes donnant la parole aux racistes.

Un changement des sondages Numéris veut dire moins de vacances

Et, changement majeur, Numéris annonce faire désormais des sondages sur les cotes d’écoute des radios en continu, toute l’année.

«L’horaire de travail des animateurs risque d’être différent. Les longues périodes d’absence des ondes, particulièrement en été, se feront plus rares»

lesoleil.com

Les animateurs passaient en moyenne 4 mois en vacances par an. Ce temps-là est révolu. #win

Mars

Radio X commence à mettre de l’avant des idées sur le coronavirus teintées par le conspirationnisme: il n’y aurait pas de pandémie, ce serait un complot pour imposer un gros gouvernement mondial, c’est juste une grippe, la mort fait partie de la vie, la population a déjà été infectée dès janvier, il faut une immunité de groupe, la chloroquine est un remède miracle, c’est à cause des boomers qui n’écoutent pas, etc. 

Oui oui, tout ça dès le mois de mars. Où ça ? À Radio X ! 

Et le bon docteur Marc Lacroix se met à intervenir chaque jour dans l’émission de Jeff Fillion. C’est en même temps un client de Radio X. Le conflit d’intérêt est béant. 

Pour son discours sur la covid, la radio-poubelle s’oriente sur la ligne de Jason Kenney en Alberta, mais surtout sur celle de Donald Trump aux États-Unis. Ils proposent par exemple de couper dans les fonctionnaires pour mieux subventionner les restaurants. Une voie tracée par Jason Kenney (1) (2).

Radio X devient donc très vite une radio désinformant chaque jour l’auditoire et minant les consignes sanitaires. Ça devient leur raison d’exister.

Les coquerelles de Wet’suwet’en

Un gars dont on n’entend jamais parler, le prof du CRTQ Yannick Marceau, traite les alliés des Wet’suwet’en de coquerelles et propose de… demander une injonction contre Legault pour le forcer à réprimer les protestataires.

À chaque problème, une solution: la répression policière.

Doc Mailloux perd sa job

Grande nouvelle: Pierre «Doc» Mailloux perd son émission au FM93. Deux mois plus tard, il est congédié d’une autre propriété de Cogeco, le 107,7 Estrie. Il y a proféré des propos racistes envers la docteure Theresa Tam, administratrice en chef de la Santé publique du Canada. 

«Tsé, c’est une Chinoise de Hong Kong qui vient diriger la Santé publique au Canada. Elle est complètement perdue (…) Cette femme n’a rien à voir avec notre culture. Elle ne comprend rien à notre culture»

lesoleil.com

C’est au moins la deuxième fois que Doc Mailloux est congédié pour des propos racistes.

Action végane au Ashton

Une poignée de végans entrent scander des slogans contre la viande dans un restaurant Ashton. Une opération de 10 minutes. Malgré tout, l’événement prend des proportions gigantesques alors que la radio-poubelle les qualifie de… terroristes.

«Ce sont des terroristes! Leur but est de semer la terreur, la zizanie, et faire parler d’eux»

Maurais, 10 mars

Le maire de Louiseville et chroniqueur dans l’émission de Maurais, Yvon Deshaies, plaide pour que la police distribue des contraventions de 2000$ à chaque activiste.

Denis Gravel viendra y mettre aussi son grain de sel.

«Ça m’insulte. Du monde qui se comporte comme des goujats. Comme des colons, comme des crottes de nez, ça m’insulte»

Le club des mal cités
La résistance héroique de Gravel

Ashton est bien entendu un client de Radio X.

Notons que la radio-poubelle a fait preuve de plus de mansuétude envers le tueur de la mosquée de Québec qu’envers quelques jeunes activistes. Et ce n’est pas une blague.

Tuons les pédos

Maurais propose une idée originale pour lutter contre les pédophiles: laisser les policiers les abattre sur-le-champ.

Encore un mystère Québec

Finalement, la publication d’une étude sur la confiance envers les médias démontre à nouveau la persistance du «mystère Québec». En effet, la confiance à l’endroit des médias et l’appui aux subventions pour ceux-ci est plus basse dans notre région que partout ailleurs.

Avril

Radio X entretient le discours suivant: la covid c’est comme une grippe, les décès c’est juste des vieux, la PCU ça fait que les gens ne veulent plus travailler, le gouvernement nous cache les vrais chiffres et la chloroquine est un remède miracle.

C’est un discours minant les efforts de la santé publique, baissant la garde de l’auditoire et galvanisant les complotistes. Ainsi, Radio X fait courir un immense danger à toute la population.

Jeff Fillion devient un ardent défenseur de la Suède et de sa stratégie de l’immunité collective: «laissons le virus circuler chez les jeunes et isolons les personnes âgées». Une méthode qui lui causera 10 fois plus de morts que chez ses voisins, la Finlande et la Norvège.

Maurais fait un vidéo dans lequel il se touche avec le drapeau de la Suède

Mais Éric Duhaime au FM93 est sur le point de rattraper Radio X dans la désinformation. Il reçoit la complotiste Lucie Laurier pour une longue diatribe anti vaccin.

Puis, il considère que la valeur d’une personne décline avec l’âge. «Pour moi, c’est une évidence mathématique», dit-il.

Ça tombe bien parce que le virus qui circule s’en prend plus durement aux personnes âgées. Pourquoi tenter de s’en prémunir puisqu’au contraire, il nous aiderait à faire le ménage?

Et pour finir le mois en beauté, Duhaime va défendre la proposition du président des États-Unis, Donald Trump, comme quoi un bon antidote consiste à s’injecter du désinfectant.

Des balles pour la chroniqueuse Mylène Moisan

Dominic Maurais s’en prend à la chroniqueuse Mylène Moisan du quotidien Le Soleil. Cette dernière affirme qu’elle voit d’un bon œil le fait que les gens se tournent en masse vers des sources d’information fiables, comme le journal le Soleil, pour s’informer pendant la pandémie. 

Mais Maurais interprète ça de façon complètement tordue. Dans son esprit, Mme Moisan se réjouirait de la pandémie! Ajoutant que s’il avait dit une telle chose, 

«J’aurais mérité de me faire tirer une balle de fusil dans les deux rotules»

Maurais, 8 avril 2020

Mai 

Fillion et Duhaime qualifient les profs de déserteurs. Duhaime propose de congédier ceux qui ne veulent pas travailler, alors que Fillion préfère les forcer à travailler. 

De grands démocrates amants de la liberté.

Fillion apparaît dans un documentaire sur l’intimidation, la Loi du plus fort, dans son propre rôle.

Radio X diffuse une autopromotion affirmant son soutien aux commis d’épiceries, aux préposés et autres travailleurs précaires… alors que tous ses animateurs ont toujours milité contre la hausse du salaire minimum à 15$.

Le chroniqueur économique Pierre Couture quitte Québecor pour rejoindre Radio X. Lors d’une chronique avec Jeff Fillion, Couture fait des remarques déplacées sur les «Indiens qui vivent avec des singes dans leur maison et qui développent des anticorps en fouillant dans les poubelles

Éric Duhaime prétend que ce sont les demandeurs d’asile qui ont apporté la covid au Québec. Ça ne l’empêchera pas de prendre la défense des touristes québécois en voyage dans le Sud plus tard en décembre.

L’histoire de Sophie Chiasson

La Coalition publie un long article sur Sophie Chiasson, la femme qui a tenu tête à Jeff Fillion au tribunal, mais qui s’en est tirée plus amochée que lui. Une tragédie éprouvante qui la conduira au bord du suicide. 

C’est une histoire gagnant à être connue, allant bien au-delà du souvenir médiatisé qu’on peut avoir de l’affaire, et basée sur les deux biographies de Mme Chiasson.

Les brutes et la punaise remporte les honneurs

Les brutes et la punaise, le livre de Dominique Payette sur la radio-poubelle, devient lauréat du Prix des libraires 2020, section essais.

«Son analyse (…) nous force à ouvrir les yeux sur un phénomène qui nuit gravement au climat social»

Geneviève Caron, Librairie Renaud-Bray à Montréal

Spotted Marc Lacroix

Fin mai, la Coalition publie un long article démontrant la désinformation flagrante du bon docteur Marc Lacroix, intitulé Les mauvais remèdes du bon docteur Marc Lacroix

Patrice Demers pris la main dans le plat de bonbons

On apprend que Patrice Demers, l’ex boss de Radio X, doit payer 330,000$ au gouvernement pour avoir tenté de frauder le système avec une équipe de hockey du nom de Radio X.

L’honnêteté et la rigueur sont des valeurs que Radio X exige des politiciens mais refuse d’appliquer pour elle-même.

Juin 

C’est le mois du racisme et du mouvement Black Lives Matter. Des manifestations monstres ont lieu aux États-Unis pendant des semaines suite au meurtre de Georges Floyd. Le mouvement antiraciste s’étend à travers le monde et gagne Québec.

Comme d’habitude, la radio-poubelle rejoint le mauvais camp. 

Elle se lance dans une défense acharnée des statues de généraux confédérés racistes qui sont déboulonnées un peu partout. Denis Gravel considère que les protestataires sont des idiots. Éric Duhaime critique les manifestants «qui ne font pas de distanciation» (lol) et qui veulent «effacer l’histoire». Frédérick Têtu, Sylvain Bouchard et Ian Sénéchal adoptent aussi cette ligne.

Mais, sans surprise, c’est Jeff Fillion qui beurre le plus épais:

«Le racisme? On peut tu attendre? on est au milieu d’une crise majeure. Il y en avait hier, il y en aura encore dans 100 ans!»

Fillion affirme qu’il n’y a pas de racisme systémique aux États-Unis, qu’il n’y a que quelques cas isolés dans la police. Ce serait la communauté noire, elle-même, qui devrait faire des efforts, puisqu’ils sont «responsables de la majorité des crimes durs». Il ajoute que Black Lives Matter serait composé de 90% de «voyous, de pilleurs et de casseurs».

Avec Fillion, la victime est toujours un peu coupable.

Rappelons que le Conseil de presse a déjà blâmé Fillion pour des propos discriminatoires envers les Mexicains, les musulmans et les Autochtones.

Lui qui voulait réduire de moitié le budget de la police suite à une contravention de 100$ pour vitesse en 2018, le voilà redevenu, avec Black Lives Matter, un ardent défenseur de la police. 

C’est le 17 juin que Jeff Fillion reçoit le gourou complotiste Alexis Cossette-Trudel pour la première fois.

Lâcheur un jour, lâcheur toujours

Un gars dont on n’avait pas entendu parlé depuis longtemps, Laurent Proulx, refait surface. Désormais à la tête du restaurant familial à Drummondville (après avoir quitté son poste de conseiller municipal, après avoir quitté ses études d’avocat, après avoir quitté son poste de porte-parole étudiant), il décide de défier le gouvernement en ouvrant sa terrasse malgré les mesures sanitaires. 

Déchirant sa chemise sur toutes les tribunes, Proulx finit quand même par… rentrer dans le rang et ne rien faire tout en prétendant avoir été utile.

Laurent Proulx conserve donc intact son titre de lâcheur en série. 

Guerre civile dans la droite

L’animateur Jérôme Landry rejette Donald Trump, qu’il qualifie d’homme «sans intelligence». Landry est mis à pied peu après, alors qu’ÉNERGIE cesse le combat pour se tailler une place dans la radio parlée et revient vers le créneau musical.

Parallèlement, le gars des sports, Vincent Cauchon, s’enrôle chez ÉNERGIE après avoir été congédié de Radio X. Il blâme la covid pour les pertes des revenus publicitaires de la station, une affirmation à prendre avec des pincettes.

La droite se déchire de plus en plus entre les pour et les anti mesures sanitaires. Mario Dumont et Richard Martineau rejoignent le camp des pour et Radio X, celui des antis. Les affrontements entre les deux camps sont féroces. Une telle division chez les populistes ne s’était pas vue depuis des années.

Par exemple, Jeff Fillion vouait un culte à Mario Dumont depuis l’époque de l’ADQ, ça fait longtemps. Mais Fillion s’est mis à l’insulter: «Mario Dumont a peur (de la covid), ce n’est pas un alpha», et dit qu’on devrait l’expatrier sur une île

Malgré tout, Jérôme Blanchet-Gravel soutient, lui, qu’il existerait plutôt une «guerre civile dans la gauche». Allo!

Rafael Jacob délire

Être à l’antenne de Radio X fait ressortir le pire chez les individus. En 2015, en période de contestation étudiante, le Québec découvre le penchant autoritaire du ministre libéral pourtant sans goût et sans saveur, François Blais. Avec Dominic Maurais, celui-ci proposait d’expulser les étudiants pour en faire un exemple.

L’air de Radio X est toxique, faut croire.

C’est peut-être l’inhalation de ce gaz qui a perturbé l’analyste de la politique étasunienne Rafael Jacob. Ce dernier, en compagnie de Maurais, soutient que la démocratie américaine serait en danger, non pas en vertu des penchants anti-démocratiques du président Donald Trump, mais bien parce que le parti démocrate vient d’élire Joe Biden comme chef! 

En guise de «preuve», Jacob soulève des liens, purement hypothétiques et vaseux, entre le parti démocrate et «Antifa». Jacob ajoute que le parti démocrate «a des inclinaisons antidémocratiques» à cause du vandalisme des statues de leaders racistes… qui n’ont absolument pas besoin de ce parti pour se produire.

Rafael Jacob quitte Radio X peu après pour rejoindre l’équipe du FM93.

Mailloux poursuit le Collège des médecins

Le Doc Mailloux poursuit le Collège des médecins pour 10 millions de dollars. Pourtant, 5 minutes d’écoute de son émission suffit pour comprendre qu’il est une fraude ambulante. Ça fait longtemps que le Collège devrait l’avoir radié.

Juillet 

Le 2 juillet, une bande de commerçants, de complotistes et de réfractaires se réunissent sans distanciation ni masque au Conti Caffé, voisin du Château Frontenac, pour faire le party. Dan Marino du Mega Fitness Gym est là. L’ex-cheffe d’antenne de TQS, Josée Turmel, filme le tout et le publie sur Facebook : «la COVID est finie! » C’est de la pure provocation. 

Les conspirationnistes s’organisent et prennent de plus en plus de place dans l’espace public. Et Radio X sera là pour leur offrir beaucoup de temps d’antenne. 

Parallèlement, la conscience du problème de la radio-poubelle va croissante. Une tempête parfaite est en train de se lever contre elle.

Anti-tramway et conspirationnistes: Tout s’amalgame

Le 5 juillet, No way tramway rassemble une manifestation de 200 personnes avec de belles pancartes propres, rappelant les parodies de «manifs de droite» organisées par les étudiants en 2012. Sans distanciation ni masque, bien entendu.

ÇA, c’est pas une manif de pauvres du FRAPRU!

Une des membres du noyau dirigeant de No way tramway, Nathalie Breton Lachance, réclame un «bourreau en chef» et moins «d’étrangers».

Son mari  Marco Breton, aussi membre du même groupe No way tramway, soutient les gourous conspirationnistes Stéphane Blais et Alexis Cossette-Trudel.

#TropDeTempsLibre

Tout s’amalgame. Radio X, No way tramway, la Fondation des libertés du peuple et ainsi de suite. 

Le 26 juillet, une journaliste de TVA est agressée par deux dudes lors d’une manifestation contre les mesures sanitaires. L’un d’entre eux, Guillaume Lagacé, est un fier pirate, adepte de Jeff Fillion et de sa radio web.

Un médecin anti-masque

Un article intitulé «Un médecin anti masques» portant sur Marc Lacroix est publié au Journal de Québec. De plus en plus de gens réalisent que ça ne tourne pas rond à Radio X. 

Encore un mystère Québec bis

CROP publie un sondage révélant que l’endroit le plus réfractaire aux mesures sanitaires est la région de Québec.

Duhaime invente une histoire de déni de service dans une station service

Alors qu’il est arrêté à une station-service avec sa voiture, Éric Duhaime prétend que sa pompe à essence a été bloquée parce qu’il ne portait pas de masque.

L’histoire est toutefois démontée par la préposée elle-même.

Duhaime quitte la radio: la radio-poubelle prend un sacré recul

Bonne nouvelle: Éric Duhaime quitte son poste d’animateur le 3 juillet. Avec le départ de Pierre “Doc” Mailloux, on peut dire que c’en est fini de la radio-poubelle au FM93. Jérôme Landry et Jonathan Trudeau sont engagés pour le remplacer.

C’est comme si Cogeco avait utilisé le prétexte de la pandémie pour enfin se débarrasser de ses animateurs gênants. Ou peut-être que la désinformation est devenue plus intolérable en contexte de crise sanitaire? Allez savoir, surtout que la station ne s’alignait pas pour ça.

Tout à coup, la radio-poubelle revient à l’état qu’elle était il y a 20 ans. Elle se concentre désormais dans une seule radio: Radio X.

C’est la meilleure nouvelle de 2020.

Août

C’est le mois du début d’une prise de conscience mainstream du problème de la radio-poubelle.

Radio X engage Jérôme Blanchet-Gravel

Jérôme Blanchet-Gravel arrive à Radio X. Son CV est bien garni, étant une source d’inspiration du tueur de la mosquée de Sainte-Foy en 2017. Il collabore avec les médias d’extrême-droite Radio-Courtoisie et Boulevard Voltaire mais surtout avec des médias pantins du gouvernement russe Sputnik news et RT France, des plateformes visant à polariser la population pour la faire s’entre-déchirer. 

L’intention est d’ailleurs manifeste dans sa première chronique, alors qu’il invite les médias traditionnels à faire plus de place aux complotistes.

Fin de récré pour Marc Lacroix

Le bon docteur Marc Lacroix, qui désinforme depuis mars chaque jour en compagnie de Jeff Fillion à Radio X, signe un engagement avec le syndic du Collège des médecins. Il ne doit plus intervenir dans aucun média ni réseaux sociaux sur le sujet de la pandémie. En effet, son code de déontologie exige que l’information transmise soit toujours véridique, alors que les sources de M. Lacroix sont, au mieux, douteuses. 

Des personnes ayant porté plainte deviennent la cible d’une campagne de harcèlement violente.

Lacroix est aussi l’objet d’une plainte privée du citoyen Olivier Bolduc. Jeff Fillion le diffamera plus tard en ondes.

On n’entendra plus beaucoup parler de chloroquine à Radio X après le repli du Dr Lacroix. #win 

Les jeunes quittent Radio X

Martin Busuttil, Laurence Gagnon et Alexandre Leblond annoncent qu’ils quittent Radio X. Leblond en juin, Martin et Laurence en juillet. C’est un peu la jeunesse porteuse d’espoirs qui s’envole. Leur départ est un électrochoc faisant sortir Denis Gravel de sa réserve, blâmant (poliment) Jeff Fillion et Dominic Maurais et leur façon très militante de faire de la radio. 

Les colonnes du temple vacillent. Une chose est certaine, les jeunes n’ont pas quitté pour rejoindre une autre station, ce qui est très inhabituel. 

BAPE sur le tramway: La Coalition dépose un mémoire

Le militant Sébastien Bouchard présente au BAPE un mémoire co-écrit par la Coalition Sortons les radio-poubelles de Québec soulignant l’impact important de la propagande de la radio-poubelle sur l’acceptabilité du projet.

Zizanie chez les complotistes

Le complotiste Ken Pereira provoque le trouble dans la Fondation des libertés du peuple en remettant en question ses dépenses dans une chronique à Radio X.

Sortie du film sur le FLQ: Les Rose

On entend les voix de Gravel et de Maurais au début de la bande annonce et dans le film portant sur un collectif révolutionnaire nationaliste et socialiste, le Front de libération du Québec.

Karine Gagnon dénonce le complotisme à la radio-poubelle

Karine Gagnon du Journal de Québec publie une chronique sur les discours complotistes de la radio-poubelle. Elle utilise même le fameux mot, «radio-poubelle». 

Cet article lui méritera des menaces de représailles judiciaires par Éric Duhaime qui est à la recherche d’une cause à défaut d’un emploi. Celui-ci en est réduit à faire des vidéos dans sa cuisine. À la fin du mois, il organise une manifestation anti-masques avec Josée Turmel.

Radio Q

Jeff Fillion reçoit l’actrice et complotiste Lucie Laurier en entrevue. Radio X fait beaucoup de place au mouvement conspirationniste, invitant Ken Pereira, Maxime Bernier, Le gars du Colin show, Josée Turmel, Stéphane Blais, Olivier de Senailhac, Alexis Cossette-Trudel x2, Marie-Chantal Toupin, Lucie Mandeville et d’autres.

Maurais et Lambert dénigrent les femmes en politique

Le millionnaire en chest François Lambert et Dominic Maurais ont une discussion de taverne au sujet des femmes en politique. En gros, Chrystia Freeland, Pauline Marois, Sarah Palin et Valérie Plante sont toutes également jugées incompétentes. Chrystia Freeland vient d’être nommée ministre des finances.

Le duo macho convient qu’elle est là pour se faire « contrôler » par Trudeau et lui « faire faire ses commissions ». Qu’elle ne comprendrait pas les chiffres, qu’elle est même incapable de lire des graphiques et tout juste bonne à les « colorier ». Ouf!

Avec un peu de recul on réalise que les «femmes pas bonnes en politique» est un thème récurrent à Radio X. Allez, au foyer mesdames!

L’une des premières éclosion de covid vise le golf de Jeff Fillion

Une éclosion de covid19 vise le golf de luxe la Tempête, dont Jeff Fillion est co-fondateur et actionnaire.

« On a vraiment été malchanceux, c’est un cas de rencontre sociale »

le directeur général de la Tempête

Septembre

Ça, c’est le mois où le monde de Radio X commence à s’effondrer.

Éric Duhaime débute une nouvelle chronique régulière à Radio X. Il y fera ce qu’il sait faire de mieux et qui constitue son métier depuis toujours, de la désinformation. 

Par exemple, le 9 septembre il propage une théorie de la conspiration poussée par Donald Trump et la secte QAnon qu’il n’y aurait qu’une fraction des décès attribués à la covid qui seraient véridiques. C’est la fable du 6%.

Patrick Lagacé critique les anti-masques en les traitant d’idiots. Il reproche à Éric Duhaime, qu’il qualifie de «loin d’être un imbécile», de vouloir devenir le «leader d’imbéciles». Habile, Duhaime réplique en 48 heures.

Source

Le FM93 prend le camp des pro mesures sanitaires

Au FM93, Jérôme Landry et Jonathan Trudeau s’attaquent frontalement à ceux qui banalisent la covid à Radio X.

«Tsé, le discours: ceux qui ont des problèmes de santé déjà ils crèveront. Moi je suis tanné (…) J’ai pas envie que les écoles ferment (…) Mais si ça arrive je vais savoir ça va être de la faute de qui (…)

Je suis contre la censure. Je suis pour la liberté d’expression.Mais la désinformation… pour moi ça dépasse une limite. Désinformation constante, à temps plein, quasiment 24/24, 7 jours sur 7. Sur les réseaux sociaux et en ondes»

Jérôme Landry, 16 septembre

On va s’en rappeler.

Le sol de Radio X se fissure

Le 16 septembre, Jeff Fillion fait une deuxième entrevue complaisante avec le gourou des complotistes, Alexis Cossette-Trudel. Les médias s’acharneraient sur le gouvernement pour propager la peur de la «fausse pandémie», prétend le duo. 

La Capitale-nationale passe en zone orange et la tension monte d’un cran.

Dans le point de presse du lendemain, le 21 septembre, le maire de Québec, Régis Labeaume, vise à mots couverts les propriétaires de la radio. Il appelle les gens à ne pas écouter…

…«ces nouveaux gourous de pacotille, ces nano-Trump, car ils ne connaissent rien. Il faut écouter la science, la raison, elle est là (…) Disons qu’il y a des médias qui sont bien intéressés par ça. Mais qu’est-ce que tu veux? Il y a des propriétaires qui font de l’argent avec ça. Ça n’a pas l’air de les déranger. C’est la vie. On appelle ça le capitalisme ou l’économie libérale»

Journal de Québec

Karine Gagnon en rajoute le 22 dans une chronique intitulée «Les complotistes de Québec». Elle écrit :

 «CHOI FM se fait la courroie de transmission par excellence des complotistes (…) On peut y entendre leurs porte-parole plus souvent qu’à leur tour, certains comme Éric Duhaime y étant même devenus chroniqueurs réguliers.»

Journal de Québec

Le chroniqueur Claude Villeneuve rejoint la mêlée dans Radio épicentre le 23, un texte écrit après s’être tapé 3 semaines de Radio X (bravo):

« Beaucoup de gens se demandent comment Québec a pu devenir l’épicentre de l’épidémie de COVID-19 (…) une chose qu’il y a ici qu’il n’y a pas ailleurs, c’est une radio qui ouvre les ondes publiques aux conspirationnistes »

Le 24, la Coalition interpelle un annonceur, la pharmacie Uniprix. 

Québec est sur le point de basculer en zone rouge.

Le 25, le gouvernement du Québec veut diffuser des publicités pro-mesures sanitaires faites sur mesure pour Radio X, ce qui est une primeur (vous savez, le fameux mystère Québec). Les deux narrateurs des pubs, Stéphane Gasse et Marie Saint-Laurent, sont des anciens de la station. 

Mais Radio X refuse de les diffuser. Le directeur, Philippe Lefebvre, se justifie en disant que la pub lie la station au mouvement conspirationniste, ce qu’il refuse de faire (lol). 

En rétrospective, on peut conclure qu’il s’agit peut-être de la pire décision de toute l’histoire de Radio X.

Face au torrent de critiques, la station se met en mode «contrôle des dommages» et retire plusieurs extraits incriminants de son site web.

Le 27, la Coalition interpelle la pharmacie Jean Coutu. «Alors, assumez-vous votre CHOI?»

Puis, le 28, la Ville de Québec annonce publiquement qu’elle retire toutes ses publicités de Radio X. La Ville… 

…«estime que le comportement des propriétaires de cette station de radio constitue un danger pour la santé publique et le bien-être des citoyens de Québec, car CHOI fait la promotion de l’opposition aux mesures sanitaires durant cette période de grave pandémie».

Le même jour, le député de Jean-Lesage, Sol Zanetti, demande au gouvernement de faire de même.

Même le chef de l’opposition municipale, une pure créature de Radio X, se range derrière la santé publique :

« Il faut faire la guerre au virus. C’est le moment d’être solidaires et de suivre les recommandations de la Santé publique. Personne ne veut être responsable d’une détérioration de la situation »

Jean-François Gosselin

Et c’est là que tout le beau château de cartes s’effondre. Rien ne va plus.

Dans les heures qui suivent, plusieurs clients affirment leur intention de ne plus annoncer à Radio X. Des gros clients comme Hydro-Québec, Industrielle Alliance, Bell, la CNESST, Desjardins, Uniprix, La Capitale Assurance. Mais aussi des plus petits comme Pizza Royale, Qualinet, Restos plaisirs, Mercedez-Benz Québec, Groupe Paquet et d’autres.

Même le gouvernement du Québec retire sa publicité. Il ne reste plus que le gouvernement canadien.

Les animateurs ont beau agiter leurs petits bras et vociférer à pleins poumons qu’ils ont «mis au monde» la CAQ qui, désormais, leur tourne le dos, plus rien ne tient. Radio X se retrouve plus isolée qu’elle ne l’a jamais été. 

Ils ont aussi beau dire que la Ville a lancé un mouvement de boycott, c’est faux. Québec n’a invité personne à suivre son exemple. Les entreprises sont capables de prendre des décisions autonomes, n’est-ce pas ça qu’on appelle le libre-marché?

La débandade est totale. 

La situation économique de Radio X était déjà sous tension. Mais là, un vide sidéral apparaît dans le budget. Tous les voyants du tableau de bord de Philippe Lefebvre clignotent rouge.

C’est comme si tout ce que la Coalition dit depuis 2012 était soudainement jugé crédible en raison de la pandémie. C’est fou.

Radio X entre dans l’œil du cyclone d’une nouvelle tempête parfaite alors que la région entre en zone rouge.

Soudain, une personne dont on n’entend jamais parler, Robert Ranger, président de RNC Média, publie un communiqué défendant sans nuance les animateurs. Il affirme que rien ne permet de les lier au mouvement conspirationniste.

Plus déconnecté que ça, tu meurs. Avec une attitude comme ça, pas de danger que Radio X retrouve une odeur de sainteté de sitôt.

Le lendemain, le 29, le maire Régis Labeaume porte plainte à la police pour des menaces de mort reçues par Messenger. Le 9 décembre, le maire porte plainte à nouveau après qu’un individu ait menacé sa famille dans un message le 2 décembre.

Le mois s’achève alors que la Coalition continue d’interpeller des commerçants, comme BMR, qui continuent à faire de la publicité à Radio X.

via GIPHY

C’est peut-être, enfin, le début de la fin?

Octobre 

La page Facebook de la Coalition dépasse les 9000 abonnés. Plusieurs d’entre vous interagissent, partagent des publications, commentent et interpellent des commanditaires. Bravo! 

La campagne «Alors, assumez-vous votre CHOI?» continue en interpellant les annonceurs restants: Trevi, Ameublements Tanguay, Restaurant Normandin, St-Hubert, Pharmaprix, Chez Ashton, Rôtisseries Fusée, etc.

La Coalition publie une sélection des meilleurs extraits audio des entrevues d’Alexis Cossette-Trudel à Radio X dans des petites capsules vidéos.

Le débat va enflammer toutes les tribunes. François Bourque du Soleil blâme le maire de faire de la politique contre CHOI; dans Le Devoir, Odile Tremblay prend position pour le droit de la Ville de placer ses publicités où elle l’entend. Jean-François Nadeau, du Devoir, se demande pourquoi les commanditaires n’avaient pas cru bon de s’interroger avant sur leurs publicités dans une telle station. Mickaël Bergeron, de Ricochet, aborde le sujet sous l’angle de la liberté d’expression. Pierre Trudel du Devoir désapprouve l’action de la Ville de Québec contre Radio X mais convient qu’elle est forcée d’agir ainsi à cause de l’inaction du CRTC depuis 20 ans.

RNC met en demeure la ville

Le 2 octobre, RNC Media, propriétaire de CHOI Radio X, met en demeure Régis Labeaume et la Ville de Québec, les tenant «responsables de tous les dommages qu’elle a subis». Mais où sont passés ses beaux discours sur l’imputabilité et la responsabilité?

Deux jours plus tard, Régis Labeaume en remet une couche à l’émission Tout le monde en parle, rappelant le danger que cette radio «toxique» fait courir à tout le monde.

Radio X continue sa purge: Disparition des audios d’Alexis Cossette-Trudel sur son site web, suppression des tweets du compte Twitter de Jeff Fillion et de Radio Pirate et congédiement du chroniqueur complotiste Ken Pereira. #win

Radio X gangréné par le conspirationnisme

Radio X clame ne jamais s’être opposée aux consignes sanitaires. Elle continuera pourtant à désinformer, miner la confiance du public et à galvaniser les opposants à la santé publique comme elle le fait depuis le début de la pandémie, en mars.

Dan Marino, proprio du Mega fitness gym, récalcitrant aux consignes de santé publique (présent au party-covid du Conti Caffé en juillet) et invité régulier de Maurais à Radio X, partage sur son Facebook les instructions pour suivre le gourou conspirationniste Alexis Cossette-Trudel. 

La Coalition découvre que le directeur de Radio X, Philippe Lefebvre, partage des vidéos du conspirationniste Stu Pitt. 

François Gariépy, le nouveau journaliste de Radio X, est photographié par le Journal de Québec comme participant à une manif de conspirationnistes.

Une éclosion à l’école de Jeff Fillion

La polyvalente Charles-Gravel de Chicoutimi, où Jeff Fillion a fait ses études et où son père enseignait, est aux prises avec une éclosion de Covid. En septembre, Fillion avait encouragé les jeunes à désobéir aux consignes sanitaires.

L’IEDM soutien Radio X

Le think thank libertarien Institut Économique de Montréal (IEDM) qui, depuis le début de la pandémie, a pris une tangente conspirationniste, achète de la pub à Radio X en signe de soutien. Ricochet publie un article sur ce partenariat. 

Monsieur Radio X

En point de presse, le premier ministre François Legault s’impatiente envers François Gariépy, le journaliste de Radio X, l’appelant «Monsieur Radio X» et ajoutant:

«Moi, j’invite Radio X à demander à ses auditeurs de respecter les consignes»

Journal de Québec

Le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale se demande s’il n’y aurait pas à Québec plus de citoyens réfractaires aux messages de prévention. Manon Massé de Québec Solidaire affirme que la radio doit prendre une part du blâme

source

Duhaime veut juger le premier ministre au criminel

Éric Duhaime affirme que le premier ministre François Legault et que l’ancienne ministre de la santé, Danielle McCann, méritent d’être jugés au criminel pour leur gestion de la pandémie. Ce faisant, Duhaime appuie à fond sur les boutons qui plaisent aux conspirationnistes. Plusieurs commentent la suggestion en faisant des menaces de mort.

Novembre

Radio X prend la tête d’un mouvement de contestation des mesures sanitaires par l’entremise des gyms qui deviennent, tout à coup, aux yeux des démagogues, des services essentiels. La station offre ses ondes à un paquet d’entrepreneurs menaçant d’ouvrir leur commerce malgré les consignes, ce que certains feront.

Éric Duhaime poursuit la chroniqueuse Karine Gagnon et Québecor pour 125,000$ suite à la chronique «Les complotistes de Québec».

Le compteur des morts de la covid surchauffe. Malgré tout, Jeff Fillion continue de promouvoir la stratégie mortifère de l’immunité collective. 

Fillion, Maurais et Duhaime propagent le discours des complotistes sur le «grand reset».

«Il y a des sangsues qui utilisent la crise actuelle pour mettre en place un agenda de gauche radicale»

Duhaime, 19 novembre

Labeaume tape sur le clou aux Francs-Tireurs

Le 4 novembre, Régis Labeaume donne une entrevue à l’émission les Francs-Tireurs : 

«Je sais pas si les propriétaires de CHOI font un petit examen de conscience. (…) Les propriétaires de CHOI ne sont pas là pour la suite du monde et le bien-être collectif. Sont là pour le cash. Alors faut les traiter comme ça.»

Éric Duhaime brigue la tête d’un parti marginal

Après être déménagé dans la région de Montréal, le millionnaire Éric Duhaime décide de faire le saut en politique en briguant l’investiture d’un parti ultra marginal et très apprécié de Radio X, le Parti conservateur du Québec.

Le chef précédent était Adrien Pouliot, un invité hebdomadaire de l’émission de Jeff Fillion.

Hausse des crimes haineux à Québec

Encore un autre mystère Québec. Selon Statistique Canada, parmi les 35 plus grandes villes canadiennes, Québec se hisse parmi celles qui signalent le plus de crimes haineux par 100 000 habitants.

La Ligue des droits et libertés pointe du doigt la « radio d’opinion passablement réactionnaire» qui «finit par avoir une influence sur la population locale».

Comme pour lui donner raison, André Arthur, le père de la radio-poubelle, s’en prend sur Twitter à un dirigeant du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), la mosquée visée par un attentat terroriste en 2017.

Martineau taquine Fillion

Richard Martineau commence à s’attaquer à Jeff Fillion sur Twitter et à QUB. Il est vraiment temps que l’année s’achève.

L’affaire Monsef Derraji

Un député libéral, Monsef Derraji, décide de copiner avec Jeff Fillion et Radio X, en pleine relance de la pandémie. C’est le porte-parole du parti pour les petites entreprises. Il s’acoquine aussi avec Entrepreneurs en Action du Québec (EAQ), un lobby louche. 

L’affaire sera le sujet de discussions houleuses à l’Assemblée nationale. Une ministre caquiste, Marie-Ève Proulx, reproche à M. Derraji une entrevue trop épicée avec le toxique Jeff Fillion. Dans la foulée, Fillion va aller jusqu’à menacer la ministre Marie-Ève Proulx.

Nous invitons monsieur le député Derraji, de même que son parti qui l’a défendu bec et ongles, à lire ce bilan 2020 attentivement afin de mesurer l’impact que peut avoir de donner en pleine pandémie son appui politique à une telle radio.

Décembre

source

En marge de l’inauguration d’une œuvre d’art rendant hommage aux victimes de la tuerie de la grande mosquée de Québec, le maire Régis Labeaume dénonce un fond de haine : 

« À Québec, il y a un fond de haine qui est entretenu. Il y a des gens qui vont chercher ce qu’il y a de plus mauvais dans l’estomac de l’humain. Et il y en a qui font de l’argent avec ça, a-t-il déploré (…) tu mêles avec ça le complotisme puis les propriétaires de radios qui font de l’argent avec ça, ça donne un magma qui s’appelle le racisme systémique »

Labeaume a l’air d’un gars au volant du camion de 10 tonnes dans un derby de démolition dans lequel Radio X conduit la petite Micra.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault qualifie Radio X de «tribune douteuse» à l’Assemblée nationale.

On dirait que Radio X est tombé pile au milieu du collimateur de la mitraillette de nombreux politiciens qui pourtant, il y a peu, soutenaient la station.

Trudeau dénonce Duhaime

Le 10 décembre, Jonathan Trudeau du FM93 dénonce Éric Duhaime dans un touchant statut sur Facebook au sujet de la santé publique. L’épouse de Trudeau est surchargée de travail en raison de la maudite covid. Duhaime ne répond pas, mais Jérôme Blanchet-Gravel, toujours là pour les mauvais plans, le fait à sa place, accomplissant parfaitement son rôle polarisateur. #Russie

Fillion prépare sa sortie?

Vue du château floridien du populiste lépreux

Alors qu’il est en vacances en Floride, Jeff Fillion tente… d’expliquer, sur Twitter, la covid à un prof de microbiologie de l’UdeM responsable de la Prévention et du Contrôle des Infections.

On remarque un nouveau bouton pour faire des dons Paypal sur le site de Radiopirate.com. Fillion est-il en train de préparer sa sortie?

Une alliée de Radio X en voyage au Mexique

Mel Guillemette, une agente de voyage chouchou de Radio X, fait une vidéo pour très mal expliquer en quoi les voyages dans le sud c’est pas pire que d’aller magasiner au Costco.

Avec une ligne toute prémâchée par Radio X, Mel dénonce les méchants médias qui diabolisent les touristes tout en disant que c’est pas vrai qu’il y a tant de tourisme dans le sud. Elle dit ça live d’un resort au Mexique!

La stratégie minable de Duhaime

Le nouveau candidat à la chefferie d’un parti moribond et sans avenir, Éric Duhaime, semble déterminé à attirer l’attention en créant des petites polémiques sur les réseaux sociaux. Une stratégie minable qui rappelle celle d’Adrien Pouliot n’ayant jamais réussi qu’à conduire le parti ailleurs que dans un cul-de-sac.

Moins une façon de devenir un vrai parti politique qu’un moyen pour entretenir une clique de trolls fâchés sur Facebook. 

Éric Duhaime dénonce le gaspillage de fonds public du gouvernement dans une campagne de publicité pour soutenir les mesures sanitaires. En bon populiste, il blâme la gourmandise des artistes. Sauf que l’artiste Koriass lui répond en affirmant qu’il aurait fait plus d’argent s’il s’était mis sur la PCU. #Fail. Et Duhaime de renchérir sans s’excuser. Pathétique.

Le petit manège reprend avec une chroniqueuse de Québecor, Geneviève Pettersen. Éric Duhaime la traite de donneuse de leçons en remettant en doute son intégrité.

Pettersen répond

“Ce genre de post me lève le cœur parce que le but, au fond, c’est que je me fasse intimider”

Clique du plateau

Par la suite, celle-ci se plaint d’être victime de menaces et d’intimidation de la part des trolls à Duhaime. En réaction, elle publie les menaces reçues.

Bien entendu Duhaime ne s’excuse d’aucune façon et sa publication est toujours disponible.

Avec une stratégie comme ça, pas de danger que le Parti conservateur du Québec sorte de l’ombre un jour.

Conclusion

L’année 2020 a provoqué de formidables soubresauts à la radio-poubelle. Celle-ci s’était beaucoup étendue ces dernières années, gagnant ÉNERGIE et BLVD. Cette année marque un repli salutaire vers une seule station, Radio X. Le FM93, propriété de Cogeco, crée la surprise en s’assainissant.

La pandémie a eu toutes sortes d’impacts indésirables. Mais elle a aussi mis en lumière, d’une façon inespérée, la toxicité de la radio-poubelle. 

De nombreux populistes ont aussi quitté les ondes publiques. Éric Duhaime, Pierre “Doc” Mailloux, Vincent Cauchon, Alex Leblond, Vincent Busuttil, Laurence Gagnon, Ken Pereira. Ces départs feront beaucoup de bien au climat social et pour la salubrité de l’espace public.

Mais ce serait une erreur de donner Radio X pour morte trop vite. D’ailleurs, les sondages Numéris risquent d’être très bons pour eux.

Pour finir, félicitations à Radio X qui s’est retrouvée dans les déplorables de la chanson du Bye bye 2020. C’est la consécration.

Merci à nos précieux alliés: Xavier Camus, Antagoniste, Le Club des mal cités et tous les éboueurs anonymes sur les réseaux sociaux.

Nous vous invitons à lire la rétrospective 2019. Et, pourquoi pas toutes les autres (2018, 2017, 2016, 2015)?

La Coalition est apparue en 2012 et poursuit son observation de la haine ordinaire, du sexisme, du racisme, de l’islamophobie, de l’homophobie et de la transphobie.

Merci de nous avoir lu! Bonne année !