Archives du mot-clé 3eLien

Le troisième lien, cette dystopie du présent

« Le troisième lien a été le hochet avec lequel on s’est divertis pour oublier à quel point la vie est devenue pourrie dans le turbo-capitalisme »

(…)

« Ç’a été exemplaire, cette manière qu’ont les radios d’opinion d’interférer dans le monde politique », explique au téléphone l’écrivain et professeur de littérature, en rappelant que le fondateur de Québec 21, Frédérick Têtu, bénéficiait d’une tribune régulière sur les ondes de CHOI Radio X. « Le programme de Québec 21 était basé sur les campagnes de promotion de ces radios-là. Cette idée d’être contre le SRB et pour le troisième lien, c’était le programme des radios auparavant. »

ledevoir.com

Un non au Bloc

Un bloquiste exaspéré de la position du Bloc sur le 3e lien

Monsieur Blanchet, vous osez parler écologie et environnement dans votre plateforme électorale. Mais dans les faits, ici dans la région de Québec-Lévis, vous rêvez comme nos dinosaures (radio-poubelle et petits politiciens racoleurs). Il n’est jamais trop tard pour corriger le tir. Pour penser au futur proche, éviter le piège électoraliste d’une promesse de la CAQ, éviter d’appuyer les lubies de la radio poubelle et des politiciens sans envergure de la région de Québec.

ledevoir.com

Pour l’amour de Québec

Les radios privées de Québec parlent du « vrai monde », ce par quoi on entend les automobilistes de la couronne nord et sud, auditeurs captifs durant les longues minutes quotidiennes où ils s’impatientent dans le trafic sur ses fameuses autoroutes, à l’heure de pointe.

Les animateurs comprennent la frustration d’un gars pris dans son char et qui se fait dépasser par des autobus et parfois même quelques cyclistes une fois rendus en ville. Des années durant, ils lui ont fait la promotion de l’idée d’un troisième lien, d’une autre voie routière qui allégerait la congestion routière. On a oublié de lui avouer que, fondamentalement, cette radio n’est rien sans son auditeur frustré d’être dans le trafic — on a bien vu, avec la crise sanitaire, comment le télétravail menaçait tout son modèle d’affaires. La radio, à force de répéter qu’un troisième lien amènerait bonheur et liberté, finit par avoir plus de poids que toute l’expertise scientifique qui énonce sans l’ombre d’un doute que seule la fin de l’auto solo peut véritablement réduire la congestion. On en arrive ainsi à créer un engouement politique pour un projet dont la nécessité n’a jamais été démontrée, qui pourrait nous coûter entre 8 et 10 milliards — si tout va bien. Si on prend le temps d’imaginer ce qu’on pourrait faire d’autre, avec 10 milliards, on attrape rapidement le vertige.

LeDevoir.com

Ce qui les dérange c’est qu’il y a encore des opposants qui respirent

Revenons deux minutes sur la sortie de Gilles Lehouillier cette semaine sur le 3e lien.

Gilles Lehouillier est maire de Lévis. C’était jadis un homme calme et d’allure respectable en public. En privé, c’était un tyran qui lance des objets en criant dans son bureau mais ça, c’est une autre histoire.

Lire la suite