Archives du mot-clé Adrien Pouliot

En résumé: Marois minable et QS un parti d’hippies

pauline-marois-nazi

Voici en résumé quelques extraits résumant la position politique matraquée ces derniers jours.

CHOI: Pauline Marois une minable (00:04:25)
21 mars 2014, le show du matin avec Denis Gravel et Jérôme Landry
6h15: « Il est ou l’arbre à cash de Québec Solidaire? (…) [Pauline Marois], sa performance d’hier ça a été minable. Est pas capable de débattre. (…) Il parle de ton bricolage dans le Devoir. »

Le_show_du_matin_21_03_2014-PqQsBashingReactionDevoir.mp3

CHOI: la position de la radio-poubelle résumée en 3 minutes (00:03:23)
20 mars 2014, le Show du matin avec Denis Gravel et Jérôme Landry
6h17: « Adrien Pouliot je pense que le nom est brulé (…) Adrien Pouliot c’est pas des clowneries. Québec Solidaire c’est un parti de clown (…) D’après moi, au débat Pauline est pas de taille. Celui qui risque d’être le meilleur ce soir c’est François Legault (…) Je trouve Philippe Couillard dans une forme redoutable depuis quelques jours ».

Le_show_du_matin_20_03_2014-6h17-CouillardVaGagnerLeDebat.mp3

CHOI: QS un parti de hippies (00:05:34)
20 mars 2014, le show du matin avec Denis Gravel et Jérôme Landry
6h50: Sur QS « Des hippies et des pelleteux de nuages ça a pas d’affaire la. (…) Mon poulain c’est Legault (…) Philippe Couillard est en shape cette semaine. »

Le_show_du_matin_20_03_2014-6h50-QsUnPartiDeHippies.mp3

CHOI: QS bashing (00:02:07)
18 mars 2014, le Show du matin avec Denis Gravel et Jérôme Landry
6h45: « Francoise David elle vend beaucoup mieux QS qu’un radical dangereux comme Amir Khadir. »

Le_show_du_matin_18_03_2014-6h45-KhadirUnRadicalDangereux.mp3

« Radical dangereux » étant une insulte souvent exprimée pour qualifier Amir Khadir. Récemment les animateurs l’avaient aussi comparé à Staline.

Bilan de 2 semaines de campagnes

Nous avons analysé le traitement de chaque parti politique depuis le début officiel de la campagne, le 6 mars, jusqu’au 21 mars 2014. Ce sont les 2 premières semaines de la campagne.

Traitement des partis provinciaux à la radio-poubelle entre le 6 et le 21 mars 2014

Parti Nombre de discussion Pourcentage Pointage
CAQ 26 18,31% 22
PQ 77 54,23% -22
PLQ 28 19,72% 29
QS 11 7,75% -3
Total 142

Source: écoute active et site web des radio-poubelles. Coalition sortons les radios-poubelles.

On constate que le PQ est le parti le plus souvent mentionné en onde. Il compte pour plus de la moitié de toutes les discussions. C’est aussi celui avec le plus mauvais pointage. De leur côté, le PLQ et la CAQ se partagent a peu près également le nombre de discussion, avec une légère avance au PLQ. Comme nous l’avions prévu, le PLQ récolte le meilleur pointage. Le PLQ est donc le parti favori des radios-poubelles.

Comptabilisation des entrevues avec les chefs

Chefs Nombre d’entrevues
Philippe Couillard 4
Pauline Marois 0
Francois Legault 2
Adrien Pouliot 2
Amir Khadir 2
Sol Zanetti 0

Source: écoute active et site web des radio-poubelles. Coalition sortons les radios-poubelles.

On constate que le chef du Parti Libéral, Philippe Couillard du PLQ a obtenu 4 entrevues alors que Pauline Marois du PQ, aucune. Les animateurs prétendent souvent que la porte est grande ouverte pour Pauline Marois. Peut-être qu’elle ne souhaite pas participer en regard au mauvais traitement quotidien envers son parti? Dans ce cas, la radio-poubelle n’aurait personne d’autre à blamer qu’eux-mêmes.

En parallèle on constate qu’Adrien Pouliot, chef du Parti conservateur, bénéficie d’un traitement VIP, alors qu’il se mérite autant d’entrevue que Francois Legault.

On remarque aussi que la tendance est similaire à celle observée dans les récents sondages réalisés dans la région de Québec. L’influence de la radio-poubelle sur ses auditeurs lors des élections a déjà été étudié et confirmé. Il serait toutefois intéressant de voir l’effet du matraquage de la radio-poubelle sur plusieurs années.

Offrir un traitement inéquitable aux partis politique contrevient au code de déontologie du CPQ, aux normes du CCNR et à la loi sur la radiodiffusion gérée par le CRTC. Pour porter plainte, c’est par ici.

Lire la suite

Quand les radios font campagne

radio

Distribution de drapeaux du Canada, bricolages anti-PQ… Cette fois encore, les vedettes de la radio de Québec ne s’embarrassent pas de soucis de neutralité en campagne électorale.

On pourrait ajouter « Fabrication d’un t-shirt signé « République de nananes » » initié par Maurais live. Disant critiquer tous les partis, il ne faut pas être grand clerc pour deviner la cible réelle.

Mercredi matin au 93.3, l’animateur Sylvain Bouchard proposait à ses auditeurs de ramasser des drapeaux du Canada pour répliquer aux souverainistes. Il leur demandait aussi de l’appeler pour lui suggérer qui devrait jouer le rôle de « Capitaine Canada » dans l’éventualité d’un référendum. « Elle va utiliser les fonds publics pour mousser l’indépendance », disait-il en parlant de Pauline Marois. « Elle va provoquer des chicanes avec Ottawa, elle va tout faire pour mettre en place le panier à homards. »

À Radio X, l’animateur Denis Gravel proposait quant à lui, la semaine dernière, aux parents qui l’écoutent de faire un bricolage anti-péquiste avec leurs enfants. L’idée était de transformer la publicité péquiste imprimée au slogan « Déterminée » en « terminée ».

À NRJ le midi, Jeff Fillion n’est guère plus subtil sur ses préférences qu’il a affichées aussi sur Twitter le 13 mars. « Les gens doivent voter PLQ à Québec… même le nez bouché », écrivait-il. «… Il faut sacrifier la CAQ, sinon c’est la fin my friend ».
Quand les radios font campagne sur ledevoir.com.

En complément, voici une liste non exhaustive de politiciens qui travaillent ou ont déjà travaillé comme chroniqueur à la radio-poubelle

  • Michel Guimont (PQ et Bloc) *
  • Jacques Brassard (PQ)
  • Martin Coiteux (PLQ) *
  • Adrien Pouliot (Chef du PCQ) *
  • Éric Caire (ADQ et CAQ) *
  • Jean-Nicolas Gagné (ADQ)
  • Éric Duhaime (ADQ)
  • Mario Dumont (ADQ)
  • Sébastien Proulx (ADQ)
  • Régis Labeaume
  • André Arthur (Indépendant)

* Actuellement candidat.

Portrait préélectoral: à bas le PQ

Les élections viennent de commencer et il y a au moins un mois que Radio X est à l’oeuvre pour mettre en valeur des partis politiques chouchous. Voici notre analyse du traitement des partis entre le 10 février et le 6 mars, date de l’annonce officielle du déclenchement des élections.

Le Parti Québécois est le parti ayant bénéficié du traitement le plus mauvais. Ce qui s’explique par le fait que ce soit le parti au pouvoir, mais aussi par l’engagement des animateurs envers des partis adverses. Les animateurs n’ont pas cessé insulter Sylvain Gaudreault, ministre des transports, dans l’histoire de l’élargissement d’Henri IV à cause de leur parti pris pro-automobile et anti-transport en commun.

Traitement des partis provinciaux à la radio-poubelle entre le 10 février 2014 et le 6 mars 2014

 Partis % sujet Nombre de discussions pointage
PQ 56,32% 49 -54
CAQ 21,84% 19 19
PLQ 11,49% 10 10
PCQ 8,05% 7 8
QS 2,30% 2 -5

Source: écoute active et site web des radio-poubelles. Coalition sortons les radios-poubelles.

On constate que le PQ est le parti le plus souvent abordé dans les discussions politiques. C’est aussi celui qui obtient le pointage le plus bas. On constate que les partis obtenant une note positive (PLQ, CAQ, PCQ) sont plus éparpillés. La haine de la radio-poubelle envers le PQ semble plus grand que l’affinité qu’ils portent envers les autres partis.

On remarque aussi le poids disproportionné du Parti Conservateur du Québec par rapport à son existence dans la sphère publique. Les animateurs ont presqu’autant parlé du PCQ que du PLQ! Cela s’explique par les affinités entre les idées du parti et celles des radios-poubelles.

Presque deux fois plus de discussions ont portés sur la CAQ que sur le PLQ. Il s’agit d’un traitement disproportionné et biaisé.

La situation a évolué ces derniers jours. Selon nos observations, si la tendance se maintient, c’est vers le PLQ que se tournera les espoirs de la radio-poubelle.

Nos observations n’ont pas de valeur scientifique.

Relations très mauvaises avec le PQ

Suite à une série d’accrochages, les tensions ont atteint un point culminant entre le PQ et Radio X. Tellement que le 6 mars, après avoir ridiculisé Dominic Payette en studio, Agnès Maltais à annulée son entrevue à la dernière minute. Dominic Maurais, furieux, à fait l’entrevue quand même en répondant à la place de Maltais! Avec tout le dénigrement et les insultes habituels.

Ce qui serait intéressant de voir, c’est si le PQ refuse toutes les entrevues de Radio X. Les animateurs ne pourront pas respecter leurs « cotas ». Ils ne peuvent pas tout simplement enfiler les entrevues avec le PLQ. Ils ont une obligation légale d’offrir une tribune équitable a chaque parti (ce qu’ils ne font pas). Mais les quelques entrevues de Michel Guimont du PQ ces derniers jours laisse entendre qu’ils ne boycotteront pas Radio X.

Au sujet de la règlementation, le CRTC stipule que…

« Au cours d’une période électorale, le titulaire doit répartir équitablement entre les différents partis politiques »

Ce qui n’a pas été respecté à la dernière élection selon nos propres observations. Radio X n’a pas la réputation de respecter les règles (ce qui ne les empêchent pas de critiquer « ceux qui n’ont pas de respect pour l’autorité »).

Les données brutes sont ci-bas. Le pointage est une note de -3 (très défavorable) a 3 (très favorable). Il s’agit d’une appréciation subjective et arbitraire du traitement des partis.

Lire la suite

Élections: Tout pour la CAQ et quelques graines pour le PCQ

À l’approche des élections provinciales, la radio-poubelle dévoile une de ses facettes: être une machine électorale au service de son parti chouchou. Un bon truc, c’est qu’avant le début officiel des élections, ils ne sont pas soumis aux mêmes règles que pendant. Ce qui leur permet d’offrir une tribune disproportionnée pour des partis alliés. Comme la CAQ et le PCQ.

Voici le plan de la radio-poubelle pour les élections :

  • En une phrase: Tout pour la CAQ et le Parti Conservateur dans le comté de Montmorency. Y aurait-il un lien à faire entre le comté choisi par le PCQ et la région du chef de l’Alliance De Québec (ADQ), Daniel Beaulieu, un parti municipal? Avouez que c’est tout de même bizarre, eux qui insistaient autant sur Vanier, ils miseront finalement plutôt sur Beauport.
  • Sylvain Bouchard appelle sa stratégie « Anybody but Pauline »: voter pour le parti ayant le plus de chance de déloger le candidat péquiste (y compris voter pour le PLQ).
  • Les entrevues avec Adrien Pouliot, chef du PCQ, se succèdent à Radio X et au 93.3. On ne l’avait pas entendu depuis… les dernières rumeurs d’élections. On parle d’un parti inexistant dans les sondages et ne comptant aucun élu.

La radio-poubelle reste donc dans la même tengeante qu’à l’élection précédente.