Archives du mot-clé autoritarisme

Fillion mettrait les journalistes qui pensent différemment en prison

« Libarté, je crie ton nom »?

Bullshit. Pure bullshit.

CHOI: Les journalistes en prison

15 octobre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion

13h15: JF- « Les journalistes qui disent qu’il y a eu austérité au Québec devraient être mis en prison. C’est des gens qui désinforment. Il n’y a rien de pire que désinformer. Il n’y a rien de pire que mentir. Ces gens-là devraient être en prison. Manipuler le monde de même, c’est incroyable. C’est jamais arrivé, il n’y a jamais eu d’austérité. »

fillion_2018-10-15-13h12-journalistes-en-prison-austerite.mp3

« Chaque fois, ça finit dans le sang »: la radio-poubelle parle de Québec Solidaire

redscare

Si vous n’avez pas vécu la chasse au communisme des années 50, vous pouvez en avoir un aperçu en ce moment à la radio-poubelle. On peut y entendre des discours complètement insensés sur le thème de la peur du rouge.

C’est ainsi que plusieurs démagogues ont vu dans la légère montée de Québec Solidaire ni plus ni moins que le retour en force du communisme. On en a sorti deux échantillons qu’on partage plus bas

Jeff Fillion affirme que les gens qui optent pour Québec Solidaire sont des « cruches » qui ne devraient pas voter. L’ex-ministre péquiste Jacques Brassard craint qu’un Québec dirigé par les solidaires ne devienne le Venezuela du nord. Luc Lavoie traite le parti de « bouffon ». Un article du Journal de Québec a d’ailleurs été rédigé sur le sujet, soulevant de judicieuses questions sur le rôle des médias comme instrument de propagande en période électorale.

Remarquez que ces animateurs sont tellement inquiets de l’extrémisme qu’ils font ami-ami avec l’extrême-droite (1, 2, 3). Qu’ils admirent des pays anti-démocratiques, même la Chine communiste (1, 2, 3, 4, 5). Qu’ils veulent supprimer votre droit de vote (1, 2, 3). Qu’ils veulent que les policiers soient plus violents (1, 2, 3). Qu’ils critiquent les Chartes des droits et libertés à la moindre occasion (1, 2). Qu’ils veulent des entraves au droit de manifester. Qu’ils applaudissent aux coups de fouets contre Raïf Badawi. Qu’ils revendiquent la peine de mort,  justifient la torture, le bombardement des Palestiniens, etc.

Encore plus, qu’ils veulent « tirer une balle entre les deux yeux » à ceux qui revendiquent des droits.

C’est Sylvain Bouchard lui-même qui, reprenant l’idée du fasciste Bernard Guay, invitait les carrés verts, en 2012, à agir comme les chemises brunes des années 30. Cet épisode a même provoqué la création de la Coalition sortons les radios-poubelles.

Donc, pour en ce qui concerne la défense des droits et libertés, les animateurs de radio-poubelle ne peuvent duper personne. Ce sont les pires autoritaires et ça leur ferait plaisir de les piétiner.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs.

93.3: QS, ça va finir dans le sang

28 septembre 2018, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard et Pierre Vézina

6h55 : SB- « Dans le programme de QS, il n’y a rien sur un État policier et de la violence (…) Vous avez en partie raison. Il n’y a pas de goulag avec Manon Massé (…) Ceci étant dit, on va parler d’histoire à long terme (…) Quand l’extrême-gauche a pris le pouvoir, à moyen et à long terme, il y a toujours eu un État policier violent. Tout le temps (…) Castro l’a fait (…) Chaque fois, ça finit dans le sang (…) Pourquoi ça termine toujours en violence? Parce qu’il y a derrière les mouvements d’extrême-gauche, une frustration (…) et quand ils prennent le pouvoir, ils se vengent (…) »

SB- « Au départ, Mao, c’était plein de bonnes intentions. Quand il a pris le pouvoir, il est devenu un monstre sanguinaire (…) Ils ont fait le grand bond en avant et des millions de mort (…) »

SB- « Tous les gouvernements pro-soviétiques de l’Europe de l’est ont été élus au départ »

fm93-28sept2018-bouchard-6h55-redscare.mp3

CHOI: Avec Québec Solidaire, tout va être détruit

26 septembre 2018Fillion, avec Jean-François Fillion et Ian Sénéchal

12h30: IS- « Une des raisons pourquoi je vais voter c’est… écoute, je suis pas communiste (…) Si Québec Solidaire prend le pouvoir, c’est simple, je déménage. C’est pas vrai que je vais faire vivre à mes enfants un système d’éducation à la soviet (…) »

« C’est pas cool, voter Québec Solidaire. Tu es en train de détruire l’entreprenariat, t’es en train de détruire l’innovation, t’es en train de détruire des belles jobs dans le futur (…) »

« Tout va être détruit. C’est du communisme. C’est du markisme (sic) (…) »

« Fait juste Google. Tu vas voir rapidement c’est quoi. Le communisme, c’est quoi? C’est une place où il fait pas si bon que ça vivre. Les essais ont été faits, là, Cuba, Corée du Nord (…) »

« Moi, je veux qu’on ramène Québec Solidaire à 10%. C’est des clowns, c’est là qu’ils méritent d’être (…) Moi j’ai donné mon vote à la CAQ. »

ian-senechal-fillion-communisme_2018-09-26-12h30.mp3

Maurais propose de mettre les manifestants en prison

Après Jeff Fillion proposant de leur mettre « une balle dans la tête », voici Maurais proposant sa solution anti-manifestants: mettre tout le monde en prison.

Dans quels pays approuve-t-on de telles pratiques? Ça ne serait pas dans « des pays de cul », par hasard?

Et la libârté d’expression?

Dégouté? Pourquoi ne pas écrire une lettre aux annonceurs pour vous défouler.

CHOI: Des peines de prison pour les manifestants

5 juin 2018, Maurais avec Dominic Maurais, Dany Gravel et Jean-Christophe Ouellet

6h50: DM- « On fait tout ça pour se protéger d’une bande de connards. Si on augmentait les peines de prison, si on mettait ça un peu plus salé dans le code criminel, j’haïrais pas ça, moi. Un petit extra, là. Manif illégale, tu fais 2 ans de prison. On comprend très bien qu’ils feront pas 2 ans de prison, là. T’es là, la police call la manif illégale pour la troisième fois, tu t’en vas en-dedans, casier judiciaire, 2 ans de prison. Il y en aurait peut-être moins. »

JC- « Moi juste le casier… moi j’irais avec des amendes, plus. »

DM- « Waf. C’est papa qui va payer (…) Je veux que ce soit plus musclé. C’est ça mon point. »

JC- « Tu pimpes les amendes à 10,000$ (…) »

maurais-live_2018-06-05-6h50.mp3

Martineau propose d’arrêter « avec les chartes des droits et libertés »

Suite aux attentats de Londres, Martineau s’interroge: Puisque nous sommes en guerre, devrions-nous appliquer les mesures de guerre? Suspendre les droits et libertés? Arrêter qui on veut arbitrairement, sans procès? Comme lors de la Crise d’octobre 1970?

Voilà qui a le mérite d’être clair. Martineau veut faire résonner le bruit des bottes dans nos rues. Et où est-ce que les militaires patrouilleraient selon vous? À Outremont? lol.

Ainsi, l’extrême-droite morale ou économique, et l’extrême-droite religieuse se rencontrent dans une sainte alliance: celle de terroriser la population pour piétiner ses libertés. C’est l’objectif des islamistes, partagé par notre extrême-droite-de-souche.

L’entente est éclatante. Brillante comme le soleil. Tellement qu’elle crève les yeux si on la regarde en face. Daesh, Hamas, Le Pen, Hollande, Obama, Finkielkraut : tous s’entendent à merveille. S’il y a la terreur, c’est pour défendre l’Islam. S’il y a la guerre, c’est pour défendre l’Occident.

Ricochet.media.fr, Chaos, terreur et bonne entente

Denise Bombardier, Gilles Proulx, Sylvain Bouchard et Jeff Fillion ont déjà tenu des propos similaires.

Martineau ne va pas aussi loin dans la version écrite.

Radio X : peut-on suspendre les chartes des droits?

6 juin 2017, Martineau-Trudeau avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau (00:04:50)

RM: « Un pays en guerre peut utiliser des dispositions légales qu’un pays en paix ne peut pas utiliser. Par exemple, tu peux emprisonner des gens qui te paraissent suspects [sans procès]. En temps de paix, tu peux pas faire ça. »

JT: « Crise d’octobre, je pense qu’au Québec la référence qu’on a, c’est la crise d’octobre. »

RM: « En temps de guerre, tu peux mettre des droits et libertés en veilleuse (…) On est en guerre. Pourquoi on utilise pas les dispositions légales que la guerre nous permet d’utiliser? (…) En tant qu’occidentaux (…) Arrêtons avec les chartes des droits et libertés, et les libertés individuelles, un moment donné (…)  »

martineau-trudeau_2017-06-06-13h16-suspendre-les-droits-et-libertes.mp3

Éric Duhaime veut supprimer votre droit de vote

Dans l’extrait suivant, Éric Duhaime réclame que le droit de vote soit attribué en proportion du montant d’argent versé à l’impôt. Plus tu paies d’impôt, plus tu as de votes. Donner le pouvoir aux riches, en somme. Ce type de gouvernement s’appelle une ploutocratie, et ça n’a rien d’innovant.

Et vu que les écarts de richesse sont importants au Québec (20% de la population en détient 70%), ça revient à dire que le vote de la majorité de la population ne vaudrait plus rien.

Étrangement, la discussion s’amorce alors que le duo Drainville-Duhaime aborde les votes des actionnaires de Bombardier. Pourtant, s’il y a bien une preuve que les riches dirigent déjà le Québec, c’est bien les milliards d’argent public versés à la famille Bombardier.

Duhaime n’est pas le premier animateur à revendiquer d’abolir le droit de vote des gens sur l’aide sociale. Déjà, André Arthur l’avait proposé en septembre 2015 et Sylvain Bouchard en janvier 2014.

Et comme Drainville le fait remarquer à Duhaime, tout le monde paie des taxes, même les plus pauvres. Monsieur Éric-je-connais-ça-moi-les-chiffres-Duhaime réplique que les taxes représentent une fraction « marginale » des revenus de l’État. Ça en représente quand même 21%!

Et Duhaime de poursuivre en disant que la démocratie, la santé et l’éducation ne sont « pas des droits ». Pourtant, tout ça est bien consigné dans les deux Chartes des droits et libertés. Donc, non seulement ce sont des droits, mais ils sont parmi les plus importants et les plus protégés au Canada.

Éric Duhaime affirme que les pauvres ne peuvent pas bien voter parce qu’ils sont en conflit d’intérêt… C’est rassurant de voir que Duhaime se préoccupe des conflits d’intérêt, lui qui empoche l’argent des concessionnaires automobiles tout en revendiquant un troisième lien, des élargissements d’autoroute et la suppression des voies réservées aux autobus.

La quantité de balivernes dans cet extrait dépasse largement les limites. Vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ et écrire une lettre aux annonceurs.

93.3: retirer le droit de vote à ceux qui ne paient pas d’impot

9 mai 2017, Drainville-Duhaime avec Éric Duhaime et Bernard Drainville (00:12:24)

11h20 : ED- « La démocratie avec l’argent, là. C’est-à-dire: une piastre, un vote. C’est pas de la démocratie, tout le monde est égal à tout le monde (…) On devrait faire ça en démocratie. Chaque dollar que tu mets à l’impôt, ça te donne un droit de vote. Si tu paies pas une cenne et tu ne fais que recevoir, bien tu fermes ta gueule, et tu n’as pas le droit de vote. Ça serait pas pire (…) Tu paies 10,000$ en impôt, t’as 10,000 droits de vote (…)

BD- Ça, ça veut dire que les 10 familles les plus riches du Québec pourraient probablement contrôler le gouvernement.

ED- Bien, c’est déjà mieux que le monde qui paie pas une maudite cenne d’impôt, puis qui décide qui va être élu au gouvernement, alors qu’ils ont même pas contribué. Ça va bien, voter pour un gouvernement qui dit: hé va dépenser ici, va dépenser là, quand c’est pas toi qui paie, t’es en conflit d’intérêt. Voyons donc!

BD- T’es en train de dire que les gens qui sont sur l’aide sociale, c’est pas des vrais citoyens.

ED- Ils devraient remercier le monde de leur donner de l’argent. Mais ils ne devraient pas dire donnez-moi en plus, je vais voter pour vous autres. Parce qu’en quelque part, c’est quasiment un hold-up sur ceux qui paient des taxes et des impôts (…)

ED- Parce que les taxes, on s’entend que c’est marginal en terme de revenus pour le gouvernement, par rapport aux impôts (…)

BD- L’éducation, les hôpitaux… « Là, tu vas commencer par le droit de vote, et après ça va être d’autres droits »

ED- « Premièrement, c’est pas un droit. C’est écrit où ça? L’éducation, c’est un privilège. Tous ces services là [hôpitaux], c’est un privilège. Il y a plein de monde sur la planète qui ont pas ça! C’est pas un droit pour tous les êtres humains du monde (…) »

ED- « Moi, j’ai-tu le droit d’arrêter de payer de l’impôt? Ah non, ça, ça existe pas ce droit-là. C’est juste les droits définis par les gauchistes (…) »

2017.05.09-11.20-933-dictature-des-riches.mp3