Archives du mot-clé Dominic Maurais

Radio X défend Atalante

Partage Facebook d’Alan Kovak, membre d’Atalante, appréciant les tatouages nazis

Nous avons souvent parlé de la façon suspecte dont la radio-poubelle défend l’extrême-droite, même sa frange la plus violente. Nous avons ici un bel exemple audio.

Le groupe néonazi Atalante tenait cette semaine un événement public au parc Maizerets. Ça  soulève au moins une question: Est-ce légitime d’utiliser des salles appartenant à la Ville pour entraîner des groupes haineux et violents?

Radio X réagit à la nouvelle: Atalante n’est pas un groupe criminel, alors il n’y a pas de problème.

Les membres d’Atalante sont pourtant des criminels notoires, comme le révèle un article de la Presse.

Les groupes d’extrême droite Atalante Québec et La Bannière noire comptent parmi leurs militants des individus qui ont été impliqués dans de sanglantes attaques racistes à coups de couteau dans le passé, a appris La Presse.

Radio X : Atalante a l’doua de louer des salles

21 février 2018, Maurais live, avec Dominic Maurais, Dany Gravel et Jean-Christophe Ouellet (00:01:50)

7h15: DM- « C’est tu des criminels? Est-ce qu’ils ont fait de quoi de croche? Non? Je m’en fous. »

DM- « Atalante, je les trouve weird. Mais ont-ils fait de quoi de criminel? non. Ont-ils commis de quoi de criminel? non. Alors : who cares? »

DM- « C’est une chasse aux sorcières des médias. »

maurais-live_2018-02-21-7h15-atalante-a-gogo.mp3

La radio-poubelle fait du: deux poids, deux mesures, avec l’extrême-gauche et l’extrême-droite. Voir ce vidéo pour en avoir la démonstration.

L’extrême-droite n’existe pas et la gauche est violente, selon Fillion

Jeff Fillion

Fillion a beau se déclarer d’extrême-droite, il n’aime pas la Meute. Trop nationaliste, pas assez économique à son gout.

Pourtant Fillion leur donne quand même un bon coup de pouce. Premièrement, il soutient que l’extrême-droite n’existe pas. Deuxièmement, il ajoute que le danger vient de la gauche, qu’elle est violente, et que la police doit utiliser la plus sévère brutalité à son endroit.

Fillion dit se baser sur le témoignage d’un policier présent à la manif de la Meute du 20 août. Il affirme qu’il aurait reçu de l’urine et des boules de billard, ce qui n’est corroboré par aucune autre source.

Historiquement, le fascisme a toujours été une force en opposition à la gauche. Bien avant d’être des antisémites ou des homophobes, les fascistes italiens avaient comme premières cibles les communistes.

Il s’agit donc d’incitation à la violence et de désinformation. Vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

Radio X: l’extrême-droite n’existe pas

25 aout 2017, Maurais live, avec Jean-François Fillion et Dominic Maurais (00:09:13)

8h20 : DM- « L’une des histoires cette semaine ça a été qu’il y a un club de boxe d’extrême-droite (…) arrêtez, joualvert, c’est 3-4 personnes qui font du shadow boxing dans un sous-sol (…) »

JF – « On exagère tout ce qu’on touche (…) »

DM- « MSNBC et CNN disent qu’il y a des nazis à la maison blanche et personne n’est là pour les contredire! (…) »

JF- « La gauche est folle. La gauche est remplie de haine (…) Lisez le programme du Front National, c’est gauche gauche gauche! (…) La Meute, tu vas leur parler, tu as affaire à des bons gauchistes nationalistes (…) »

maurais-live_2017-08-25-8h20-extreme-droite-existe-pas.mp3

Radio X: la face sur l’asphalte

22 aout 2017, Fillion, avec Jean-François Fillion (00:03:16)

12h15 : Fillion chiale que la police ne peut pas intervenir

JF- « La prochaine gang de mongols qui arrivent de Montréal, on fonce dans le tas. On leur frotte la face sur l’asphalte (…) il faut que tu fonces dans le tas (…) L’extrême-droite n’existe pas au Québec, come on. »

fillion_2017-08-22-12h15-tete-sur-asphalte.mp3

Pub raciste: Saint-Hubert prend « les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise plus »

Pub de Saint-Hubert : Maurais propose de laisser la tête de porc aux « étrangers »

Comme dit Mathieu Charlebois‏ sur Twitter.

«Dominic Maurais a choisi de verser son cachet à Pegida Québec.»

En rappel, les propos d’Éric Duhaime sur la menace en forme de tête de porc déposé au Centre culturel islamique qui est, selon lui, une « bonne blague ».

La radio-poubelle unie contre le SRB

À l’initiative de Gilles Parent du FM93, la radio-poubelle s’unit dans une campagne contre le SRB.

Première chose à vérifier chaque fois que la radio-poubelle lance une nouvelle campagne politique: les sondages Numéris. Nous sommes encore en période de sondage. Elle se termine le 23 avril.

La radio-poubelle cherche à faire dérailler le projet de transport en commun. Elle sait où se trouve son intérêt. La majorité de ses revenus provient de tout ce qui tourne autour de l’industrie automobile.

Malgré que la candidate à la mairie Anne Guérette ait adopté la ligne anti-SRB de la radio-poubelle hier, les animateurs ne sont toujours pas prêts à l’appuyer. Officieusement, c’est une femme. Officiellement, son opposition manquerait de conviction. Quelle ingratitude envers une politicienne qui a mis autant d’efforts à racoler le vote de la radio-poubelle.

Maurais fonde ses espoirs sur un nouveau candidat qui serait dévoilé prochainement. L’élection municipale a lieu dans 7 mois. L’idée est loufoque, mais la radio prend tout ce qui passe pour bloquer le projet.

Les critiques envers le SRB ne datent pas d’hier. Elles dénoncent le tracé prévu, entre autres. (1)

The Rebel vient de lancer une pétition sur . Éric Duhaime est l’auteur de cette pétition.

Les campagnes de la radio-poubelle ne sont pas toujours couronnées de succès. Rappelons-nous le candidat col rouge Claude Roy, ou les échecs répétés du Parti Conservateur du Québec. Mais parfois, ça fonctionne.

En 2010, 10 000 personnes prennent part à la marche des Cols rouges, en brandissant des balais, à l’initiative du FM93. En pleine période de sondage.

Une alliée naturelle de la radio-poubelle, la Chambre de commerce, appuie pourtant le SRB.

La Coalition sortons les radio-poubelles pense que les médias doivent servir à éclairer les enjeux pour que ses auditeurs puissent se faire leur propre idée. Un média devrait être au service du public. Il ne devrait pas faire de propagande, ni embrigader ses auditeurs dans des aventures pour en retirer des avantages personnels. Ce n’est pas son rôle. La loi sur la radiodiffusion le stipule clairement.