Archives du mot-clé Éric Duhaime

Alexandre Bissonnette était tout sauf raciste, disent-ils

L’enregistrement de l’appel au 911 du tueur de la mosquée a été rendu public cette semaine. Pour interpréter les motivations du tueur, la radio-poubelle a commenté cet enregistrement en long et en large, jeudi et vendredi.

Les populistes refusent de parler de racisme ou d’islamophobie. Dans les extraits audio qui suivent, vous les entendrez proposer des alternatives simplistes pour expliquer l’attentat.

  • C’est la maladie mentale
  • C’est les médicaments
  • C’est les armes à feu
  • On nous cache des choses

Tout, sauf le racisme.

On peut être à la fois malade et raciste. Il n’y a aucune contradiction là-dedans.

Les populistes font ça parce qu’ils sont des racistes eux-mêmes et qu’ils partagent plusieurs atomes crochus avec le tireur de Québec. Mais puisqu’ils refusent d’admettre leur part de responsabilité, après avoir distillé la haine islamophobe pendant des années, ceux-ci préfèrent faire ce qu’ils ont l’habitude de faire: camoufler le racisme.

Le racisme est comme l’éléphant dans la pièce, mais les populistes vous lèveront un écran de fumée si grand que vous ne le verrez plus.

Les populistes  sont des racistes mais ne peuvent pas accepter le tueur comme l’un des leurs à cause de l’ampleur du crime. Le tueur est à la fois semblable et infréquentable.

Mais il aura quand même un petit traitement de faveur: Il est malade. Il a besoin d’aide. Il ne fera jamais 150 ans de prison. Il est blanc après tout.

La plupart des extraits suivants précèdent la divulgation de la vidéo de l’interrogatoire de Bissonnette. Dans cette vidéo, celui-ci révèle très clairement sa peur panique des musulmans, des demandeurs d’asile et l’influence causé sur lui par les médias.

Pourtant quelques jours après l’attaque à la mosquée, la presse internationale indiquait:

Bissonnette affichait « des idées d’extrême droite à l’université comme sur les réseaux sociaux, tout en ayant été sympathisant du Parti québécois »

LeMonde.fr

Bissonnette est décrit par ses camarades comme un nationaliste et un « introverti impopulaire », admirateur de Marine Le Pen et de Donald Trump, connu pour ses propos xénophobes et antiféministes.

Yahoo.com

Comment peut-on être plus clairement islamophobe, tout en partageant les mêmes idées que la radio-poubelle, que ça?

93.3: le tueur a besoin d’aide

14 avril 2018, Duhaime-Ségal, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal (00:11:31)

AA1- « Il y a quelque chose qu’on nous cache on dirait (…) »

MS- « Les gens qui ont vu le vidéo parlent d’un tueur déterminé, calme (…) c’est très contradictoire avec ce qu’on vient d’entendre (…) »

AA2- « C’est un très grand malade, c’est pas un terroriste, c’est pas quelqu’un qui faisait ça pour faire du mal comme tel, c’est la maladie.  »

ED- « Le problème de santé mentale, c’est assez évident  »

AA3- « Ce jeune la a besoin d’aide, il est malade (…) Le Doc Mailloux, à matin, il en a parlé mais les gens osent pas en parler. Il y a anguille sous roche (…) Il y a de quoi, en dessous de ça, qui est caché. Il a besoin d’aide. Doc Mailloux, c’est pas un fou [lol], et il le sait. »

(…)

Puis deux personnes appellent pour dire que c’est à cause des médicaments.

ED- « Dans l’extrait avec le répartiteur du 911, il n’y a aucun propos islamophobe là-dedans. »

fm93-duhaime-segal_13_avril-2018-ligne-ouverte-bissonnette.mp3

Radio X: le tueur, un pauvre faible dérangé

13 avril 2018, Martineau-Trudeau, avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau (00:08:14)

RM- « Pourquoi il a pas plaidé l’aliénation mentale? »

(…)

RM- « Il a l’air d’un gars troublé, pas bien dans sa peau (…) Des attentats, il y en a eu. Prends le Bataclan. Ils étaient contents d’avoir tué et ils assumaient leur geste. Lui, c’est pas ça, c’est: j’espère j’ai pas tué personne (…)  »

JT- « L’appel au 911 nous permet de voir non pas un mastermind démoniaque, mais un pauvre faible dérangé. Pas de fantasme de puissance relié à ça. »

Puis Martineau blâme les médicaments et les armes à feu.

rx-martineau-trudeau_2018-04-13-9h45-bissonnette1.mp3

93.3: le tueur n’est pas un terroriste

13 avril 2018, Mailloux et Josey, avec Pierre Mailloux et Josey Arsenault (00:10:25)

PM- « Il est mêlé, il est pas cohérent, il est ambivalent, il est perdu (…) Il n’y aura plus de discussion, ce n’est pas un terroriste (…) C’est un perdu. »

JA- « À qui ça a servi de laisser croire aux gens que c’est un terroriste? »

(…)

JA- « C’est plus du tout la même histoire. »

PM- « La même motivation. On a supputé allégrement que c’était un petit maudit raciste qui a alimenté son racisme dans son sous-sol en regardant des vidéos. »

JA- « Moi, il me reste plein de questions. Qu’on ne connaitra surement plus les réponses. Et ça me fait de plus en plus croire aux théories du complot. Fait que, je pense qu’on se fait manipuler de quelqu’un, d’un groupe, d’une organisation, d’un gouvernement. En tout cas, on se fait manipuler je pense. »

docmailloux-fm93-13-avril-2018-bissonnette-pas-terroriste.mp3

Radio X: le tueur n’avait pas de haine

13 avril 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion

11h35: JF- « [Bissonnette] pour moi, un gars qui a un problème avec l’Islam… pour moi, il se serait échappé (…) Il n’y a rien (…) On ne sent pas une once de haine. »

Audio à venir

Jaggi Singh, un « parasite » selon Duhaime

Jaggi Singh est pris pour cible par la police et le maire de Québec, suite à une manifestation de l’extrême-droite. Après ça, les commentateurs lui font porter le chapeau de bouc-émissaire. Ils l’accusent d’être un casseur, un chef anarchiste et un fauteur de troubles.

Sauf que Jaggi s’avère un adversaire coriace et le voilà en train de ridiculiser la police de Québec lors de son procès.

Éric Duhaime, le libertarien-sans-liberté, tenant de la ligne dure de la police et de la répression, fait sa crise du bacon et insulte Jaggi.

Duhaime qui n’a jamais que du miel à la bouche pour parler des vrais parasites: les politiciens, banquiers, chefs d’entreprises et commentateurs comme lui. Duhaime, toujours prêt à protéger les riches contre les pauvres.

Ses insultes ont même une certaine connotation raciste.

Ces propos sont inacceptables. Porte plainte au CCNR ou au CPQ, et écrit une lettre aux annonceurs.

FM93: Jaggi Singh, un « parasite »

2 mars 2018, Duhaime-Ségal, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal (00:05:18)

11h: ED- « Je te dis que si Jaggi Singh prenait son talent, son talent et son énergie, à faire de quoi de positif dans la société… C’est un brasseux de marde. C’est son job à temps plein. Mais c’est pas un gars dépourvu d’intelligence. Et s’il pouvait utiliser cette intelligence-là positivement pour la société québécoise, plutôt que de faire chier tout le monde, de vandaliser le bien public, et d’aller devant les tribunaux congestionner le système, je te dis qu’il serait mauditement utile. Il pourrait être aussi utile qu’il est inutile, qu’il est dommageable présentement en tant que parasite. »

fm93_2_mars_2018_11h-jaggi-singh-parasite.mp3

Image may contain: one or more people

Duhaime s’est-il inspiré du groupe néo-nazi Atalante?

Éric Duhaime et La Meute

Xavier Camus s’intéresse aux amitiés entre le duo Duhaime-Ségal et la Meute.

Si Duhaime et Ségal infiltrent La Meute depuis sa fondation, tels de véritables agents 007, ils auraient peut-être pu remarquer qu’à part paranoïer en gang, le groupe n’a jamais pu identifier ni stopper un seul « musulman radical » au Québec. La vaste majorité des publications ne servent qu’à alimenter l’islamophobie des participants.es.

xaviercamus.com

Une Journée nationale contre l’islamisme? Ça existe déjà!

Éric Duhaime est contre la proposition de faire une Journée nationale contre l’islamophobie. C’est sans surprise puisque nous avons souvent démontré que Duhaime est un islamophobe de haut vol.

Ainsi, Duhaime ne peut pas être plus heureux de pouvoir brandir l’appui d’une victime du terrorisme islamiste, Camille Carrier, dont des membres de la famille sont morts suite à un attentat à Ouagadougou.

Madame Carrier conclue en revendiquant plutôt une « journée pour commémorer l’ensemble des victimes de l’islamisme ».

Le hic c’est que ça existe déjà…

Le 20 octobre 2016, l’Assemblée nationale désignait officiellement le 15 janvier en tant que Journée nationale du vivre-ensemble afin notamment de commémorer les victimes d’attentats, comme ceux qui avaient eu lieu à Saint-Jean-sur-Richelieu, à Ottawa, à Jakarta et à Ouagadougou, et de souligner l’importance de travailler ensemble à lutter contre la radicalisation menant à la violence. Cette journée vise donc à susciter la création de conditions propices à une plus grande acceptation de la différence et de la diversité, au Québec comme à l’étranger, dans un esprit d’ouverture à l’autre.

newswire.ca, 15 janvier 2017.

En résumé, il s’agit encore d’une fake news visant à attiser l’islamophobie ambiante. Duhaime instrumentalise plus ou moins habilement une vraie victime du terrorisme islamiste pour justifier son agenda islamophobe.

C’est encore plus odieux sachant que Duhaime sort cette histoire bidon lors d’une entrevue particulièrement hargneuse avec le porte-parole de la grande mosquée, Boufeldja Benabdallah.

Dans le contexte de la commémoration de l’attentat contre la communauté musulmane le 29 janvier, c’est encore plus dégueulasse.

Ce sont des propos erronnés, des fake news. Ne restons pas indifférent. Portons plainte au CCNR ou au CPQ, et écrivons une lettre aux annonceurs.

En ce temps des fêtes, quoi de mieux qu’haïr son prochain

Encore une belle ligne ouverte bien haineuse de Duhaime en ce temps des fêtes.

Duhaime chauffe bien comme il faut son auditoire en disant que les gens sur l’aide sociale en ont trop et qu’il aimerait qu’on les coupe davantage. Les auditeurs font le reste.

FM93: les BS, c’est une gang de pourris

11 décembre 2017, Duhaime-Ségal le midi, avec Éric Duhaime (00:18:00)

11h30 : AA- « Ils sont payés à rien faire ils sont trop lâches pour aller travailler. Je suis quasiment enragé. »

ED- « Vous êtes à la retraite? Les gens sur la retraite, ils font moins que les assistés sociaux (…) »

ED- « Après un an ou deux, si tu veux pas t’aider, bien nous. on t’aide plus là. »

AA- « Cette gang-là, c’est une gang de pourris! »

ED- « Vous avez raison, merci Denis! »

11-12-2017-fm93-11h30-ligne-ouverte-contre-pauvres.mp3