Archives du mot-clé Éric Duhaime

Registre des armes à feu: Morin et Duhaime ridiculisent les survivantes de Polytechnique

Insulter les survivantes d’une tuerie sexiste, en faisant la promotion des armes à feu tout en prétendant vouloir protéger la population? C’est l’exploit que parvient à réaliser Éric Duhaime en compagnie du porte-parole d’un lobby pro-armes et candidat du Parti Conservateur du Québec, Guy Morin, dans une entrevue cette semaine au FM93.

D’emblée, il faut préciser qu’Éric Duhaime est lobbyiste lui-même contre le registre des armes à feu. Il a déjà participé à des manifestations pro-armes. Une entrevue d’un lobbyiste pro-armes avec un autre lobbyiste pro-armes, c’est un moyen conflit d’intérêts ça. Évidemment, Cogeco ferme les yeux.

Morin avance que le registre des armes à feu n’améliorera pas la sécurité de la population. Mais ironiquement dans l’entrevue, Morin propose d’ajouter un cours obligatoire lorsqu’on veut posséder une arme restreinte. Un cours qui permettrait de détecter les personnes ayant des problèmes de santé mentale autour de soi.

Sauf que les tueurs de masse vivent généralement isolés. Leurs propres parents, qui forment souvent leur seul réseau social, avouent toujours, après la catastrophe, n’avoir rien vu venir.

Donc, au niveau des propositions visant à améliorer la sécurité, c’est un gros zéro pour Morin.

Le débat sur la pertinence d’un registre des armes à feu est tout à fait légitime. Mais il a besoin d’autres porte-paroles que Duhaime et Morin. Ce n’est pas en insultant et en dénigrant les survivantes d’une tuerie sexiste horrible, la plus meurtrière au pays, que le débat va aller dans le bon sens.

Et ce, quelques jours avant la commémoration de la tuerie à la mosquée de Québec.

Notons que Duhaime, contrairement à Sylvain Bouchard, n’a pas invité une porte-parole de Polysesouvient pour donner la réplique à Guy Morin.

Toute notre solidarité aux survivantes de Polytechnique. On n’oublie rien.

93.3: Morin et Duhaime ridiculisent les survivantes de Polytechnique

7 janvier 2018, Le retour d’Éric Duhaime, avec Guy Morin, Éric Duhaime et Marc Boilard (00:16:22)

GM- « C’est un combat de Montréal contre les régions (…) C’est Montréal contre le reste de la planète(…) Polytechnique, c’est un événement qui a traumatisé beaucoup de gens. »

ED- « Bien là, ça fait 30 ans, là. »

GM- « Bien, c’est ça. Un bon coup, faut passer à autre chose (…) T’sais la tuerie de masse. On va dire: c’est une de trop. Mais t’sais, c’est une aux 10 ans. Est-ce qu’on va mettre autant d’argent que ça, autant d’énergie là-dessus, pour une solution qui, peut-être, pourrait fonctionner et ça fonctionnera peut-être pas? (…) »

GM- « Moi, je rajouterais un cours sur la santé mentale. Détecter une personne proche de toi qui a besoin d’aide (…) »

ED- « Vous avez beau amener des arguments rationnels, face à vous autres, vous avez des arguments émotifs, vous avez des filles qui braillent devant Polytechnique, puis veut, veut pas, le cœur est contre la tête, c’est bien rare que le cerveau l’emporte (…) »

GM- « Bien, c’est exactement ça (…) »

7jan18-fm93-guy_morin-duhaime-armes-a-feu.mp3

Rétrospective 2018: les amis de l’extrême-droite, des violeurs et du tueur de la mosquée

Sauce beige, par Alex Fatta

Toujours aussi haineuse, raciste, sexiste et homophobe, la radio-poubelle vient de passer une nouvelle année riche en rebondissements. En voici un résumé décliné mois par mois.

Chaque exemple est accompagné d’hyperliens conduisant vers les fichiers audios.

Janvier – Condamné pour menaces de mort, était-il inspiré par Jeff Fillion?

Un fan de Métallica faisant des menaces de mort à la chroniqueuse du Journal de Québec, Karine Gagnon, et au maire Régis Labeaume, est déclaré coupable.

Comme par hasard, Jeff Fillion de Radio X s’attaquait aux mêmes personnalités à la radio, au même moment. Personne n’a relevé la « coincidence ».

Pourtant ce n’est pas la première fois que ce genre de choses arrive. Lorsque Jeff Fillion s’en prenait à Pierre Jobin de TVA, entre 2003 et 2007, des auditeurs téléphonaient à Jobin pour le menacer et l’intimider. De purs inconnus l’apostrophaient dans des lieux publics avec les mêmes propos de Fillion.

À part notre Coalition, personne n’a révélé les similitudes entre les deux situations.

Le 29 janvier, André Arthur perd son emploi chez BLVD.

Février – Radio X sous la loupe du CRTC pour sa propagande en faveur de Québec 21

Le CRTC s’intéresse à l’ingérence de Radio X dans la campagne électorale municipale. En effet, un parti municipal, Québec 21, a été créé par Radio X de A à Z. Sans surprise, la radio lui a offert un traitement largement favorable, au point où Québec 21 est devenu l’opposition officielle. Nous avons rédigé une étude très détaillée sur le sujet.

Le CRTC doit faire respecter la loi et le règlement de 1986 sur la radio stipulant que:

« Au cours d’une période électorale, le titulaire doit répartir équitablement entre les différents partis politiques accrédités et les candidats rivaux représentés à l’élection ou au référendum le temps consacré à la radiodiffusion d’émissions, d’annonces ou d’avis qui exposent la politique d’un parti ».

Après analyse, le CRTC est arrivé à la conclusion que tout était correct. Le CRTC, gangréné par des bureaucrates placés par le Parti Conservateur du Canada, ne semble plus intéressé à faire respecter son mandat.

Peu après, Radio X lance une nouvelle campagne de lobbying pour le 3e lien.

Mars – Une ado féministe plante une ex-vice première ministre en débat

Constance et Célestine Uhde, porte-parole des carrés jaunes

Martin Everell se révèle un macho de calibre olympique en déclarant qu’une ado sans soutien-gorge est une « guidoune ».

Everell et l’ancienne vice-première ministre déchue, Nathalie Normandeau, s’en prennent à Célestine Uhde, la porte-parole des carrés jaunes, une adolescente de 15 ans critiquant le code vestimentaire sexiste de son école.

Dans un argumentaire totalement inepte, le duo qualifie l’adolescente de frivole, insensée, gauchiste, féministe et plus encore.

Oui, oui, deux adultes gagnant des salaires dans les 6 chiffres insultent, diffament et intimident une ado de 15 ans dans une radio populaire, parce qu’elle pense différemment d’eux.

La bonne nouvelle c’est que ce sont les carrés jaunes qui ont gagné, au final.

Avril – À la défense du tueur de la mosquée

Ce sont les procédures entourant la divulgation de la preuve contre le tueur de la mosquée de Sainte-Foy. La radio-poubelle défend le tueur tout en continuant de propager le racisme et l’islamophobie.

Maurais utilise un parti politique municipal insignifiant en Belgique, ISLAM, pour tenter de démontrer que les islamistes « utilisent notre démocratie » pour nous « miner de l’intérieur« . Le lendemain, un nouveau chroniqueur, le syndicaliste conspirationniste Ken Pereira, fils d’immigrants, déclare que la vague de demandeurs d’asile est une « invasion ».

Puis, la radio-poubelle se met à défendre le tueur de la mosquée suite à la publication de l’enregistrement de son appel téléphonique au 911.

Éric Duhaime ouvre une ligne à plein d’auditeurs compatissants, tout en soulignant qu’il n’a entendu « aucuns propos islamophobes ». Richard Martineau et Jonathan Trudeau poursuivent dans le même sens et Trudeau qualifie le tueur de « pauvre faible dérangé ». De son côté, Pierre « Doc » Mailloux est catégorique: non seulement ce n’est pas un terroriste mais en plus il n’était pas raciste! Et finalement l’antipathique Fillion analyse que les propos du tueur ne contenaient « pas une once de haine« .

Rappelons que le tueur était un ultranationaliste d’extrême-droite raciste, terrorisé par l’immigration. Quelqu’un partageant de nombreux atomes crochus avec la radio-poubelle.

Mai – Intimidation de journalistes: l’extrême-droite a le droit d’exprimer sa liberté d’expression selon un faire-valoir de Jeff Fillion

Les brutes du groupe d’extrême-droite violent Atalante débarquent dans les bureaux d’un média montréalais, Vice, et intimident les journalistes présents. Comment réagit la radio-poubelle, selon vous?

Merci à Antagoniste.net pour les captures d’écran

Dominique Dumas, le faire-valoir de Jeff Fillion, affirme sur Twitter qu’Atalante a « usé de sa liberté d’expression », que ce n’est pas un groupe extrémiste et que le média Vice le méritait.

Dans une discussion sur le sujet, Myriam Ségal et Éric Duhaime réservent leurs critiques les plus dures pour l’extrême-gauche et… les journalistes!

Gardez ça en tête la prochaine fois qu’un animateur va prétendre se porter à la défense de la liberté d’expression.

C’est aussi en mai que Fillion affirme qu’on devrait « mettre une balle dans la tête » des protestataires anti-G7.

Juin – Doc Mailloux postule que certaines « races » sont supérieures à d’autres

Pierre « Doc » Mailloux affirme qu’il y a des « races » qui sont meilleures que d’autres génétiquement. Il ajoute que parmi les dites « races », certaines peuvent être dangereuses et radicales.

C’est du racisme scientifique, tel qu’il s’en pratiquait avant la Deuxième Guerre mondiale. Le monde a évolué depuis et il y a un consensus sur l’inexistence des races. Mais Mailloux, dont les connaissances proviennent de penseurs du 19e siècle, n’en a cure.

En 2017, Louis Audet, président de Cogeco, l’entreprise propriétaire du FM93 où travaille Mailloux, soulignait sa crainte du populisme. Coudonc, Cogeco, qu’est-ce que vous foutez?

Juillet – Radio X trompe ses auditeurs avec une publicité dissimulée en entrevue

Dominic Maurais fait une publicité déguisée en offrant une entrevue au docteur Marc Lacroix, un ami et client de longue date de Radio X. Lacroix est un pionnier des cliniques de santé privées.

C’est un évident conflit d’intérêt. Niveau respect de principes éthiques de base, c’est pas très bon pour Maurais et encore moins pour Lacroix. On souhaite que les médecins respectent les plus hauts standards déontologiques, non?

Notons qu’une partenaire de Lacroix avait déjà dénoncé l’entreprise, notamment sa «publicité trompeuse», en 2014.

C’est beau la santé privée!

Août – Mailloux accuse Pauline Marois de « génocide culturel »

Pierre « Doc » Mailloux accuse Pauline Marois d’être responsable d’un « génocide culturel ». Oui, oui, génocide culturel comme les congrégations religieuses gérant les pensionnats autochtones, responsables d’au moins 3200 morts. Mailloux blâme Marois pour avoir fondé les CPE.

Selon Mailloux, les CPE vont créer des problèmes sociaux d’envergure: drogue, délinquance, criminalité etc. Et Marois l’aurait fait en toute connaissance de cause, dans l’objectif machiavélique de nuire au « lien maternel mère-bébé ».

Septembre – Agressions sexuelles: la victime est aussi coupable, selon Mailloux

Un grand débat a lieu aux États-Unis autour de la candidature de Brett Kavanaugh, comme juge à la Cour suprême. Christine Blasey Ford l’accuse d’être un agresseur sexuel.

Pierre « Doc » Mailloux fait sa ligne ouverte sur ce thème et il est formel: chaque camp a ses torts. La victime et l’agresseur. On ne commencera pas à éduquer les hommes à respecter les femmes, il n’en est pas question, dit-il.

Le même mois, Mailloux révèle une de ses sources, un gourou sectaire, défenseur de l’Église de Scientologie, ami des islamistes, obsédé par les pédophiles et antisémite.

Aussi, le FM93 manœuvre pour réhabiliter le harceleur sexuel Gilles Parent, qui prépare son retour.

Octobre – Le tueur de la mosquée est un prisonnier politique, selon Duhaime

Dans un long monologue confus, Éric Duhaime déclare que le tueur de la moquée de Québec est un « prisonnier politique ». Oui oui, comme Nelson Mandela, Gandhi et Martin Luther King.

Ironiquement, quelques jours avant, son collègue Sylvain Bouchard déclarait qu’il était « mérité » de congédier quelqu’un disant une chose pareille.

Louis Audet devrait en prendre bonne note.

Novembre – Fillion se dit intimidé par Jérémy Gabriel et le menace en retour!

Après un tweet climatosceptique banal de Fillion, le chanteur Jeremy Gabriel réplique par le hashtag #FillionRoiDesCaves.

La brute hypersensible Jeff Fillion, pourtant condamné 3 fois pour avoir diffamé, harcelé et insulté des personnalités publiques, se plaint d’être intimidé et menace Gabriel de le poursuivre en justice pour 42,000$.

Si le ridicule tuait, les ondes seraient bien débarrassées depuis longtemps.

Peu après, un temple dédié à la gloire de Jeff Fillion, Codeboxx, présente sa première cohorte.

Décembre – L’islamophobe au jambon cite ses inspirateurs

Lors d’une entrevue à Radio X, le militant islamophobe pro-Trump, Richard Majeau, nomme ceux qui l’ont inspiré à mettre du bacon dans un comptoir halal: Éric Duhaime, Mario Dumont, Marc Lebuis, Djemila Benhabib, Nadia El-Mabrouk et André Sirois.

En mars, Maurais déplorait déjà sur Facebook la présence d’un comptoir halal dans un Costco avec le hashtag #unpasalafois. Maurais croit que les islamistes « utilisent notre démocratie pour nous miner de l’intérieur ».

Ce qui démontre que ceux qui prétendent défendre la démocratie en sont souvent les plus farouches adversaires. Car une des valeurs démocratiques importantes est celle de l’ouverture à la différence.

C’est à peu près ce qu’affirmait Philippe Couillard en quittant ses fonctions de premier ministre:

C’est aussi en décembre que Fillion affirme que les personnes gaies et transgenres annoncent la chute de la civilisation et que c’est important de se revendiquer homophobe.

*****

La Coalition est apparue en 2012 et poursuit son observation de la haine ordinaire, du sexisme, du racisme, de l’islamophobie, de l’homophobie et de la transphobie.

On vous invite à (re)lire la rétrospective de 2017 débutant en force avec l’attentat à la mosquée de Québec, dans laquelle la radio-poubelle a tenu un rôle central.

Vous vous souvenez des propos du maire Régis Labeaume, suite à l’attentat, affirmant : «Il y a des choses qui ne pourront plus être dites»? Ce n’est pas arrivé. Comme beaucoup de paroles de politiciens autour de ces tristes événements, c’est du pur blabla.

Pour vous remercier d’avoir lu jusqu’ici, voici une photo d’Éric Duhaime en sapin-de-Noêl-mais-surtout-pas-des-fêtes

Action islamophobe au Maxi: Duhaime, Dumont et Benhabib nommés par le responsable!

Comment d’authentiques islamophobes peuvent-ils dénoncer l’islamophobie? C’est le grand écart que réalise une fois de plus Radio X dans cette entrevue avec Richard Majeau. Majeau, c’est le type qui a fait une vidéo de lui-même allant mettre du bacon dans le comptoir halal d’un Maxi. Les islamophobes croient vraiment que des musulmans vont se sentir attaqués par un paquet de viande de porc dans un étalage.

Tous les islamophobes de Radio X ont dénigré la vidéo: « C’est juste un boomer raciste qui a voté oui », a dit Fillion. En effet, Fillion dit que la Meute c’est le PQ, que ce sont les nationalistes qui sont les vrais racistes. C’est une stratégie pour s’exclure de cette gang tout en camouflant son propre racisme virulent. Notez que Fillion est tout aussi nationaliste ethnique, mais pas du même pays (lui c’est les USA).

Pourtant, Majeau dit exactement ce que Radio X a toujours dit. Sur ses publications, on le voit même applaudir Donald Trump.

Ça devient caricatural. En mars dernier, Maurais faisait justement une publication Facebook qu’on peut interpréter comme une invitation à cibler les comptoirs halal.

Dans son entrevue à Radio X, Majeau cite même ses inspirations: Éric Duhaime, Mario Dumont, Marc Lebuis, Djemila Benhabib, Nadia El-Mabrouk et André Sirois. Tous des gens gravitant autour de la radio-poubelle.

Vous avez besoin d’une preuve de type « smoking gun » pour faire le lien de causalité entre le discours médiatique islamophobe et les actions des islamophobes? En voici une. Cette action de Majeau au Maxi démontre que les médias encouragent directement des militants anti-musulmans à passer à l’action.

C’est incriminant pour Duhaime, Dumont, Maurais et les autres, mais bien entendu ils ne seront jamais inquiétés par qui que ce soit et ils continueront à répandre la haine et la division en toute impunité. Parce que trop de gens ont encore une vision naïve, superficielle et libérale de la liberté d’expression.

Jusqu’au prochain bain de sang.

CHOI: entrevue avec l’islamophobe au jambon

19 décembre 2018, Le MID avec Vincent Cauchon, Laurence Gagnon et Richard Majeau

9h45: Majeau commence en parlant d’une entrevue qu’il a réalisée avec André Sirois, l’islamophobe qui « a travaillé à l’ONU ».

RM- « L’immigration c’est une invasion que subit l’Occident présentement (…) Vous connaissez Éric Duhaime? C’est tu un raciste? »

VC- « Je peux pas me prononcer là-dessus, je le connais pas assez. »

RM- « Je vais vous citer un article qu’Éric Duhaime avait écrit sur le halal en 2012 dans le Journal de Montréal (…) Financer le terrorisme en achetant halal. Follow the money (…) Le site d’éducation sur la menace de l’islamisme Point de bascule découvre aussi que des abattoirs québécois paient une agence de certification halal finançant les Frères musulmans (…) Ça c’est Monsieur Duhaime qui l’a dit. Majeau, il dit la même affaire dans un Maxi (…) »

RM- « Aussi Mario Dumont! Il y a une vidéo sur Youtube avec Marc Lebuis c’est une vidéo qui date de mai 2012 (…) C’est la même chose qu’il dit (…) Pourquoi vous n’invitez pas à votre émission Djemila Benhabib et Nadia El-Mabrouk? Elles vont pouvoir vous en parler du halal, c’est quoi vraiment (…) De dire que je m’en prends aux musulmans… je m’en prends aux radicaux, c’est différent (…) Djemila Benhabib, j’ai déjà fait sa sécurité pendant une de ses conférences (…) »

entrevue-surreelle-avec-le-boomer-anti-halal-de-sorelil-se-defend_2018-12-19.mp3

Le libertarien Duhaime vous offre une subvention

Éric Duhaime vous offre une subvention pour acheter une voiture électrique. Un concessionnaire automobile vendant des hybrides a engagé Duhaime comme porte-parole.

C’est de la prostitution mais bien plus vulgaire que celle des femmes de la rue. Le millionnaire Éric Duhaime ne peut pas évoquer le prétexte de la nécessité. C’est de la prostitution de l’esprit. C’est vendre ses idées au plus offrant.

Duhaime n’est qu’un mercenaire de l’opinion.

Mais quand même, faire dire au fondateur de Québec FIER, un lobby financé par les pétrolières, qu’il aime les voitures électriques, c’est quand même pas mal drôle.

Éric Duhaime se dit libertarien depuis très longtemps. Il prétend souhaiter un État minimum qui fermerait les CPE, la SAQ, le Conseil du statut de la femme et la Fédération des femmes du Québec.

Sauf qu’en réalité Duhaime aime beaucoup l’État. Pour subventionner des chars électriques, construire des clôtures à la frontière, enlever votre droit de vote, construire des pipelines, réprimer les mouvements sociaux et ainsi de suite.

Duhaime n’est pas contre l’État. Il est contre l’État social, celui qui agit en faveur des plus mal pris de la société pour qui le FM93 organise de belles œuvres de charité pendant le temps des fêtes. Et Éric Duhaime est pour l’État autoritaire.

Duhaime n’est pas vraiment un libertarien. C’est un agitateur politique qui polarise l’opinion et soulève la haine pour ses intérêts personnels.

Cette publicité de char hybride révèle que les animateurs peuvent avoir l’air de soutenir des idéaux avec beaucoup d’énergie, mais du moment que vous y mettez le prix, ils diront exactement l’inverse.

93.3: Duhaime vous offre une subvention

23 novembre 2018, Publicité avec Éric Duhaime

10h02: « Je fais mon deuxième coming out. Je conduis un véhicule hybride. Un Outlander PHEV de Sainte-Foy Mitsubishi (…) Moi, Éric Duhaime, je vous offre une subvention pour conduire électrique. Ça coute déjà pas cher d’essence, je vous donne 2500$ (de l’argent des CONtribuables) pour payer votre électricité. »

duhaime-offre-une-sub-pour-conduire-electrique.mp3

Le tueur de la mosquée est un « prisonnier politique », selon Éric Duhaime

Le tueur de la Grande mosquée de Québec, est-il un prisonnier politique? C’est ce qu’affirme Éric Duhaime hier dans une longue explication étrange et confuse. C’est, en d’autres mots, ce qu’il avait déjà dit le 25 octobre.

Éric Duhaime est un communicateur habile. Il fait un long réquisitoire qui n’a rien à voir avec le sujet principal en espérant que sa logorrhée finisse par embrouiller complètement son auditoire. Écoutez l’extrait ci-joint et prenez des notes. Ceci est un cas d’école.

C’est la défense Chewbacca.

Éclaircissons les choses. Qu’est-ce qu’un prisonnier politique?

Si on en juge par le livre Les prisonniers politiques au Québec, de Jean-Philippe Warren, il s’agit de membres du FLQ en 1970, des Patriotes de 1837, des Métis de Louis Riel en 1885 et des anticonscriptionnistes en 1917.

Si on va a l’international et qu’on regarde la définition suggérée par Wikipédia,  »un prisonnier politique est une personne emprisonnée pour des motifs politiques, c’est-à-dire pour s’être opposé par des actions au pouvoir en place de son pays ». Amnistie internationale considère que les prisonniers d’opinion font partie des prisonniers politiques.

Si on regarde la liste des gens dans la catégorie prisonniers politiques sur Wikipédia, on trouve beaucoup de militants pour les droits humains, comme Jordi Sànchez, militant indépendantiste catalan. Ou Bassel Khartabil, développeur open-source palestinio-syrien.

Et si on jette un œil sur la Top 10 Political Prisoners du Times, on retrouve Nelson Mandela, Gandhi et Martin Luther King.

Voyez-vous la similitude entre ces prisonniers politiques et Alexandre Bissonnette le tueur de la mosquée de Sainte-Foy? Non?

C’est probablement parce qu’il n’y en a pas et qu’Éric Duhaime est un démagogue islamophobe fanatique, cherchant en réalité à glorifier une figure de la droite radicale pour faire plaisir à sa gang d’extrême-droite.

Éric Duhaime est un agitateur politique dangereux en mission pour des intérêts non-avoués. Il s’amuse à miner le climat social et à polariser la population. Il doit quitter les ondes.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs.

FM93: Alexandre Bissonnette est un prisonnier politique

31 octobre 2018, Le retour d’Éric Duhaime, avec Éric Duhaime (00:04:24)

14h50 ED- « (L’enseignante congédiée) au niveau de la terminologie avait raison (…) Bissonnette pour moi, même s’il a agi seul, c’est un attentat terroriste (…) Un prisonnier politique, c’est quelqu’un qui veut et qui a commis des crimes (…) En 94, au Canada, le ministre Allan Rock a adopté une législation contre les crimes haineux qui ciblaient des groupes minoritaires (…) pour dire que ça a un caractère encore pire parce que c’est pas juste la victime que tu tues, c’est toute une communauté que tu cibles, et tu as des motivations politiques ou religieuses quand tu fais ça »

(…)

« S’il y a des gens qui pensent que parce que j’ai dit ça je défendais Alexandre Bissonnette, faudrait que vous révisiez comment ça fonctionne au niveau judiciaire, parce que la définition même de ce que j’ai dit, c’est pas ça. Et pour avoir déjà travaillé dans des organisations internationales, c’est au secrétariat d’État américain que j’ai appris l’utilisation du mot prisonnier politique et la nuance entre prisonnier politique et prisonnier d’opinion. »

fm93-31oct2018-14h52-bissonnnette-prisonnier-politique.mp3