Archives du mot-clé Gilles Proulx

Les trous noirs dans l’histoire de Gilles Proulx

On parle histoire, racisme, colonialisme et esclavage, cette fois avec le polémiste et sommité poussiéreuse du monde des médias, Gilles Proulx.

Dans cette chronique avec Dominic Maurais le 16 juin, Proulx démontre, soit une ignorance abyssale, soit une mauvaise foi gigantesque soit une vision périmée de l’histoire. Tout ça épicé de masculinisme et de nationalisme crasse.

Allons-y dans l’ordre. Il est d’abord question, dans la foulée des manifestations de Black Lives Matter, des destructions de statues de Churchill et de Christophe Colomb. Proulx trouve que ces derniers étaient des petits poulets sans défense et qu’on a tort de les critiquer.

Il est ensuite question d’esclavage. Proulx semble dire qu’on exagère l’importance de ce sujet.

Et ça finit avec la mairesse de Montréal qu’il qualifie de « conasse ».

Affirmation 1: Churchill admirait Mussolini à cause de la gymnastique obligatoire

Proulx affirme, de façon simpliste, qu’alors qu’il était ministre de l’économie britannique, Winston Churchill, admirait Mussolini parce qu’il « redressait son peuple puis il l’amenait vers la fierté et la gymnastique obligatoire ».

C’est ironique parce que c’est une version teintée par le fascisme. Comment ça « redresser son peuple? » Ça veut dire quoi concrètement? C’est de la pure foutaise inventée par la propagande fasciste!

La réalité est que Churchill l’appréciait parce qu’il partageait des affinités avec lui. Son amour de l’autorité. Son plan économique. Et son anticommunisme.

Affirmation 2: Christophe Colomb était un ange

Proulx semble affirmer que Christophe Colomb n’a commis aucun crime contre les autochtones des Amériques. Il dit que ce sont plutôt ces derniers qui l’ont maltraité!

Encore une fois, de la bouillie pour les chats. Dès sa première expédition en 1492, Colomb est obsédé par l’or. À Hispaniola (Haïti et République dominicaine), il fit de nombreux prisonniers chez les Arawaks parce que ceux-ci possédaient des petits bijoux en or. Lors de leur retour en Espagne, tous les captifs décédèrent. Il fit un rapport délirant au roi, ajoutant qu’il lui rapporterait « autant d’or qu’ils en auront besoin (…) Et autant d’esclaves qu’ils en exigeront ».

Lors de sa seconde expédition, il enferma 1500 Arawaks et en sélectionna 500 pour les ramener en Espagne. 200 moururent en chemin.

Et ainsi de suite. Chaque expédition de Colomb laisse quantité de morts, de pillages, destructions et viols dans son sillage. Il y en eu 4 de ces expéditions.

Le roi d’Espagne était tellement indigné par la violence de Colomb à Hispaniola qu’il l’a condamné à la prison en 1500.

Affirmation 3: on exagère avec l’esclavage

Ce que Proulx dit est tellement confus qu’il est difficile d’en tirer quelque chose. Grosso-modo il semble dire qu’on a tort d’insister sur l’esclavage au Canada.

Pourtant ce n’est pas un sujet très connu ni discuté.

L’historien Webster vient de faire paraitre un petit livret sur le sujet intitulé L’esclavage au Canada. C’est disponible gratuitement ici.

En gros il y eu des milliers d’esclaves au Canada, même Gilles Proulx le reconnait. Les 2/3 étaient autochtones et le 1/3 restant était composé de personnes africaines ou afro-descendantes.

Puisque Proulx propage beaucoup de faussetés, vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ. Vous pouvez aussi écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI : Christophe Colomb n’a rien à se reprocher selon Gilles Proulx

16 juin 2020, Maurais live, avec Dominic Maurais et Gilles Proulx

Au sujet du déboulonnement de statues de racistes

9h07: DM- « Oui on doit questionner l’histoire mais doit-on éradiquer des pans complets de l’histoire? (…) Il y a une offensive très agressive des talibans de l’extrême-gauche qui veulent démolir à coup de masse des statues… quelle est ta réaction toi qui est un amoureux de l’histoire? »

GP- « Churchill avait une admiration pour Mussolini. Parce que, bon, il redressait son peuple puis il l’amenait vers la fierté et la gymnastique obligatoire, il a eu des relents d’admiration. Ça a duré le temps que ça a pu (…) »

GP- « J’en ai marre qu’on dise que Christophe Colomb était un raciste (…) Est-ce que c’est de sa faute parce que ses anticorps étaient plus forts que ceux qui l’accueillaient. Qui l’accueillaient pas tellement tant que ça parce que les Caraïbes étaient des Autochtones très durs. Donc plusieurs vont finir dans la bouilloire avec ses explorateurs. Alors est-ce que c’était de sa faute? »

Au sujet de l’esclavage (?)

GP- « Plus tard, c’est sûr, l’Espagne va profiter de la découverte pour encourager l’expédition de noirs (?) (…) La France va y aller aussi dans les villes… mais pas au Canada, quelques milliers près, des boys, des servantes, alors on a exagéré encore une fois! La France était ici 200 ans de temps, c’est grâce à ses alliances avec ses Indiens. Donc, il n’y a pas de racisme là-dedans! (…) Est-ce qu’on doit blâmer tout ça, Christophe Colomb, l’origine de la première arrivée en Amérique du Nord? Non (…) »

GP- « La solution à ce maudit problème-là, parce que là, c’est la minorité qui vont mener la majorité, mais la solution, c’est simplement la connaissance de l’autre #RegardeQuiParle. Si on avait plus de culture et d’éducation dans l’enseignement (…) »

GP- « La gauche a noyauté tous les groupes ethniques (…) »

DM- « Valérie Plante, elle s’excuse beaucoup (…) À la prochaine séance du conseil municipal, elle va mettre son genou à terre (…)

GP- « C’est une connasse! (…) Elle est manipulée… d’abord, de donner un nom de rue aux Iroquois (…) Pourquoi honorer un Iroquois? Elle aurait pu honorer un Algonquin, c’était nos alliés, un Huron, Membemtou (…) Elle préfère faire croire aux Mohawks, il y a un vote anglais là-dedans très fort, que Montréal a été volé, que ça leur appartenait alors qu’on sait qu’ils n’étaient pas ici entre Jacques Cartier et Champlain, ils avaient été chassés (…)

GP- « Elle continue à japper ses maudites âneries. Le problème c’est que ce qu’elle dit, c’est une femme, puis c’est bien, c’est l’affirmation d’une femme frêle, qui représente enfin une force montante puis nous autres, les blancs, les conquistadors, les durs de durs, des racistes, des Africains du sud (?) on doit se taire (…) »

À propos de Defund the police, un mouvement pour réduire les budgets ou abolir la police:

GP- « On est à l’avant-gardisme de la bêtise quand il y a un mouvement bête et stupide et facile, pourquoi pas désarmer la police. Sauf que là, on l’a déjà fait, mais on a été obligé de se réarmer (?) devant la montée de la multitude de ces anciennes colonies, avec des cultures et des agressivités différentes (…) C’est la victoire du sud qui monte vers le nord, mais ne s’adapte pas au continent nord et qui exige au nord de se conformer à la mentalité du sud.

rx-2020.06.16-maurais-live-gilles-proulx-debloque-colonialisme.mp3

Le Pen: le succès dont personne ne parle

marine

En France, la visite de Le Pen au Québec est considérée comme un échec. Traitée comme une paria, Marine n’a pas pu rencontrer la moindre personnalité politique.

Au Québec, le bilan du voyage de Marine est tout autre. Jamais on aura autant entendu parler du programme du parti d’extrême-droite Front National. À l’antenne de plusieurs médias, Marine s’est retrouvée entre amis.

Parmi les plus ardents enthousiastes, on retrouve les suspects habituels. Faisons un petit résumé.

21 mars

Ce jour-là, Marine Le Pen est saluée par toute la radio-poubelle.

À NRJ, Jeff Fillion la qualifie d' »intéressante », « audacieuse », et « spectaculaire ». Il dénigre les anti-fascistes venus la rencontrer avec les mêmes termes que Le Pen : « Quand t’as une gang de trous de cul à la porte, tu leur dis: hey les trous de cul, allez prendre une douche et allez vous coucher ».

Pendant ce temps à Radio X, Martineau déclare que le FN « C’est quasiment l’extrême-gauche » et pour être certain qu’on comprenne bien, il ajoute que « c’est pas l’extrême-droite ». Le candidat col rouge déchu pour ses propos racistes, Claude Roy, mêle halal et islamisme, et répand la fable que la Belgique sera un pays musulman dans 14 ans, et fait même l’amalgame anti-raciste = raciste. Vous aurez compris qu’il n’a que de bons mots pour Le Pen. Maurais fait une entrevue complaisante à souhait avec elle.

À l’antenne du 93.3, Duhaime ouvre les lignes. Tous les auditeurs couvrent Le Pen de louanges. Sylvain Bouchard fustige les politiciens, les artistes et les protestataires refusant d’entendre Le Pen.

Ironiquement, Bouchard dit que les artistes « devraient être pour la liberté d’expression » puis, quelques secondes plus tard, déplore qu’on vit dans une « artistocratie » où les artistes peuvent prendre position sur des enjeux lors des galas. Bouchard offre une entrevue de 38 minutes aussi complaisante que d’habitude avec Marine Le Pen.

C’est le même jour que l’entrevue avec Anne-Marie Dussault à Radio-Canada.

Puis, un alignement d’astres exceptionnel permet à Marine Le Pen de commenter les attentats de Bruxelles à TVA. Comme une experte neutre. Les propos de Le Pen sont largement repris dans les médias d’ici.

«On nous traitait d’islamophobes chaque fois qu’on voulait combattre le fondamentalisme islamique. Encore une fois, voilà la conséquence: nous sommes tous en danger, nous sommes tous dans la crainte de voir ces attentats se répéter partout, en n’importe quel moment et en n’importe quel lieu.»

22 mars

Gilles Proulx propose une bonne dictature pour le Québec, tout en invitant les policiers à fusiller les présumés terroristes avant qu’ils soient jugés. Denise Bombardier éprouve aussi des doutes, la démocratie serait-elle une entrave à notre sécurité? Ils réagissent aux attentats de Bruxelles.

Sylvain Bouchard et Éric Duhaime fournissent des informations fausses sur l’immigration, laissant entendre que la majorité de celle-ci est musulmane (ce qui est faux). Sylvain Bouchard salue le « courage » et la « fermeté » de Le Pen.

Au même moment, Jeff Fillion sombre lui aussi dans le confusionnisme en déclarant que le FN est un parti « très à gauche », tout en disant ne pas être « dérangé » d’avoir l’étiquette d’extrême-droite. Il déplore le « lavage de cerveau » pro-immigration de RDI et de LCN.

23 mars et +

Le 23 mars, Nicolas Lacroix, écrit un texte dans le Journal de Québec défendant la liberté de Le Pen de répandre la haine. Il ne s’est pourtant pas indigné quand un de ses collègue du 93,3 proposait de bruler le livre de Gabriel Nadeau-Dubois. Comme quoi, on est Charlie juste quand c’est pour défendre ceux qu’on aime.

Le 25 mars, démontrant qu’il est vraiment préoccupé à bien informer son lectorat, le Huffington Post publie un article au sujet du compte Twitter de Sophie Durocher « piraté » par son fils. Gros dossier.

Le 27 mars, Gilles Proulx se fend d’un article pro-FN qu’on pourrait résumer par « les Québécois sont des caves car ils n’ont pas écouté Marine », Fumée bleu Marine. Québecor a encore frappé.

Le 30 mars, Sophie Durocher prend la défense de Le Pen et cite des extraits de l’entrevue à Radio-Canada où Marine aurait servi de cinglantes répliques à Anne-Marie Dussault.

Comme l’a si bien fait remarquer l’humoriste Olivier Niquet, celle qui se plaint d’être muselée s’est exprimée à l’antenne de Radio-Canada, RDI, le 98.5 à Montréal, 93.3, NRJ, Radio X, TVA et Télé-Québec.

Ce qu’il faut retenir

L’harmonie des idées entre les animateurs, toutes stations confondues, est frappante. Tous les animateurs rejettent le protectionnisme économique du FN. Tous appuient ses mesures anti-immigration, anti-réfugiés et anti-Islam « extrémiste ».

Ce sont d’ailleurs les mêmes caractéristiques décrivant la relation entre la radio-poubelle et le PQ.

D’autres similitudes abondent: discours victimaire, sentiment d’être muselé, peur hystérique, critique des élites. Même le discours de Le Pen sur les libéraux « Bisounours » semble une métaphore empruntée au caricaturiste Ygreck.

Ce qui est nouveau c’est que, quoi qu’on en dise, jamais la radio-poubelle ne s’était jamais collée avec autant de netteté et de désinvolture aux valeurs de l’extrême-droite. Autoritarisme, goût d’un leader et d’un État fort, armée puissante, suppression des libertés, resserrement des frontières, stigmatisation d’une partie de la population transformée en bouc-émissaire. Le programme du parti, jamais autant connu. L’extrême-droite jamais autant banalisée.

Si Le Pen s’est bien couverte de ridicule en France, elle a pu développer des liens d’amitiés et nouer des alliances avec les médias et l’extrême-droite d’ici.

Il est frappant de constater que c’est la Fédération des Québécois de Souche, une organisation d’extrême-droite, qui décrit peut-être le mieux le passage de Le Pen, dans un article du 23 mars sur leur site web,

Pourtant nous ne sommes pas dupe, la forte majorité des entrevues radiophoniques et des commentaires des citoyens sur les articles de journaux publiés sur Internet et sur les réseaux sociaux furent favorables ou dans l’incapacité de s’opposer et démontre l’ampleur du clivage qui existe entre les élites d’idéologie libérale et le peuple.

Peu de médias traditionnels l’ont évoqué. C’est pourtant vrai. Le discours du FN, bien que contesté, a trouvé sa place dans le cœur d’une partie de la population bien dressée depuis le psychodrame monté en épingle des accommodements raisonnables, suivi de celui de la charte des valeurs.

Les médias et leur modèle économique, carburant aux scandales et au nombre de clics, ont leur responsabilité à porter.

La visite de Le Pen aura-t-elle un impact durable? Impossible de le dire. Mais on ne peut pas parler d’échec. Du moins pas du point de vue du Québec.

La démocratie est une entrave à notre sécurité, selon Proulx et Bombardier

Gilles Proulx

C’est fantastique, la peur. Ça permet de faire plein de choses. Par exemple, justifier des entraves à nos droits et libertés. À imposer la loi et l’ordre. Le bruit des bottes.

Suite aux attentats en Belgique, Gilles Proulx et Denise Bombardier ont suggéré que les droits et libertés pouvaient être une entrave à la sécurité. Qu’il faudrait supprimer des droits pour mieux nous protéger des méchants.

Gilles Proulx va même jusqu’à prendre comme modèle la dictature cubaine.

C’est quelque chose que nous rappelons souvent: la radio-poubelle défendant la liberté d’expression est un mythe entretenu par ces radios et quelques idiots utiles. Dans les faits, elle fait la promotion de l’autoritarisme et piétine les droits et libertés.

Voici Gilles Proulx, faisant 11 minutes de chialage féroce contre les chartes des droits et libertés.

CHOI: faudrait une dictature comme à Cuba (00:11:43)

22 mars 2016, Moreault en jase, avec Roby Moreault et Gilles Proulx

« La sévérité prévient plus de fautes qu’elle n’en réprime (…) On devrait revenir aux frontières, et les chartes qu’on ne ressert pas qui donnent une liberté dans laquelle on surnage (…) Donnez-moi donc un exemple des pays où on n’a pas de chartes. Je t’en donne, as-tu remarqué  l’Amérique latine, as-tu remarqué Cuba? Bon c’est une dictature vous allez me dire. D’accord (…) [On paie des avocats pour défendre des malfrats] alors quand la police les abats pas, on traine ça ces voyous-là ils se font une publicité lors de leur procès (…) [Les terroristes] ils se font briefer. Si tu vas dans tels pays, les lois sont tellement laxistes. Tu vas même être défendu (…) Avec les maudites chartes et les droits donnés aux avocats, finalement, c’est le commun des mortels qui est puni. C’est un petit innocent, c’est un pays neutre, la Belgique. C’est un pays de flancs mous (…) [Les terroristes] tu fais pas de procès à des morveux de même, tu les amènes au mur exemplaire et tu les mitrailles, crisse, j’ai pas de procès à te faire, morveux, tu viens de blesser des centaines de personnes (…) Moi, je passe pour un fasciste, je m’en sacre! »

moreault-22-mars-2016-gilles-proulx-attentats.mp3

Denise Bombardier y va aussi d’un prêche virulent suite aux attentats.

CHOI: abolir les libertés (00:15:23)

23 mars 2016, Maurais live, Denise Bombardier

8h15 : « Ça ne va pas s’arrêter, au contraire (…) ils gagnent contre nous. Est-ce que la démocratie nous permet de combattre ce type d’attaque ? (…) [À l’époque de la Deuxième Guerre mondiale], il y avait l’abolition d’un certain nombre de libertés que l’on a actuellement, qui sont utilisées par ces fondamentalistes islamistes, il faut bien le dire! C’est pas des catholiques qui attaquent (…), ce sont des islamistes (…) Il y a deux approches, y a un groupe qui dit: c’est nos liberté civiles, on touche pas à ça, et y a ceux qui disent: il faut abolir nos libertés (…) Ce n’est pas parce que madame Le Pen identifie des choses qu’elle a tort (…) La démocratie nous rend impuissants. » Et Bombardier de suggérer que ça prend un leader fort: « [La crise des réfugiés], ce serait une invasion, mais nous ouvrons nos frontières! ».

dr-bombardier-pas-de-remede-contre-le-terrorisme_2016-03-23.mp3

Pour la Journée internationale des femmes, écoutons les machos piétiner les femmes

Gilles Proulx

Voici quelques extraits de ce qui a été entendu à la radio-poubelle pendant la Journée internationale des femmes.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

Pour la Journée Internationale des femmes, quoi de mieux qu’un des pires machos virulents encore vivant au Québec, Gilles Proulx, pour venir parler des femmes. Avec un soupçon d’homophobie en prime.

CHOI : femmes-masculines et hommes-féminins (00:06:53)

8 mars 2016, Moreault en jase, avec Gilles Proulx et Roby Moreault

« Le rattrapage c’est fait, je pense que les femmes ont déjà gagné (…) Au nombre d’hommes qui portent le nom de leur bonne-femme au bout de leur nom, si c’est pas des gains terribles, au point de féminiser l’homme (…) Nos féministes aux voix d’hommes ont déjà gagné; la preuve : l’homme se féminise de plus en plus (…) 728, c’est un bel exemple de féminisé, ça (…) Les Bazzo, les Françoise David, les Lise Ravary, les Manon Massé et cie, elles peuvent aller manger du foin dans le champ quand il va pousser (…) Je les vois pas à lever des poutres ou encore marcher sur des poutrelles au 18e étage. Ça demande une habileté particulière (…) Il y a ça à retenir, la dénaturalisation de la femme, selon le métier qu’elle décide de choisir, selon sa tendance à elle, selon qu’elle est lesbienne ou je ne sais pas (…)  »

2016-03-08-ch-gilles-proulx-journee-de-la-femme.mp3

 

Entrevue de CBS avec Justin Trudeau. Trudeau affirme qu’il est préférable d’être accueillant que d’avoir une attitude belliqueuse avec les réfugiés. André Arthur trouve que « ça fait femelle », avec une note de mépris assez nette.

CHOI : Trudeau a un comportement femelle (00:02:29)

8 mars 2016, Moreault en jase, avec André Arthur et Roby Moreault

11h30 :  « C’est très féminin comme attitude. Tu peux pas me faire ça, j’ai été fin avec. C’est très très femelle ça, comme attitude. C’est pathétique de voir un premier ministre qui fait ça. »

arthur-le-midi_2016-03-08-trudeau-femelle.mp3

 

Alors pour la Journée internationale des femmes, Martineau, grand spécialiste masculiniste et féministe auto-proclamé, va vous expliquer ce que les femmes devraient faire.

Ce discours porte même un nom, le mansplaining défini comme étant  « l’explication d’un homme à une femme de façon condescendante et paternaliste ».

CHOI : le combat des femmes au Québec est terminé, qu’elles aillent voir ailleurs (00:03:33)

8 mars 2016, Martineau le midi, avec Richard Martineau

12h45 : « Il faut que les féministes québécoises se lâchent le nombril et qu’elles s’intéressent un peu à ce qui se passe dans ces pays-lâ. Elles ne le font pas. Le gros des problèmes a été réglé au Québec, il en reste encore, mais le gros de la job, ça doit être dans d’autres pays (…) Elles préfèrent s’occuper de problèmes qui sont beaucoup moins graves et beaucoup moins urgents. »

Martineau_2016-03-08-12h15-feministe-mainsplanning.mp3