Archives du mot-clé Ian Sénéchal

Covid19: Fillion est prêt à ce que vous mouriez pour sauver l’économie

Jeff Fillion

Cette semaine, Radio X adopte à fond la ligne de Donald Trump sur le coronavirus qu’on résume ainsi: pour sauver «l’économie», laissons faire les mesures de distanciation sociale, embrassons le coronavirus et assumons les décès que ça va causer.

Une économie faisant abstraction des humains qu’elle est censée servir, seul un esprit inepte et corrompu peut arriver à faire ça.

Cette pratique s’appelle du « néolibéralisme épidémiologique ». Un rapport de l’Imperial College de Londres a évalué qu’elle pourrait causer 250,000 morts en Angleterre, ce qui a causé son abandon par le gouvernement populiste de Boris Johnson.

La semaine dernière, nombre d’animateurs de Radio X insultaient les boomers refusant de respecter les consignes de distanciation. Cette semaine, les mêmes réclament la fin des consignes de distanciation parce que la Covid19 «c’est juste une grippe».

C’est aussi fascinant de constater la rapidité et la docilité avec lesquelles ils adoptent et reproduisent le discours de Donald Trump. Un virage si prévisible qu’on l’avait annoncé dès lundi.

Dans l’extrait ci-joint, Fillion fait intervenir deux de ses disciples qui répètent les mots de leur gourou: Le docteur Marc Lacroix, patron des cliniques de santé privées du même nom, et Ian Sénéchal, conseiller financier.

Ah oui, un dernier point avant l’écoute: ces animateurs ont sans doute des parents âgés. La propre mère de Fillion a plus de 70 ans et reste confinée chez elle à Chicoutimi. Est-ce que ça veut dire qu’il est prêt à sacrifier la vie de sa mère en échange du bien-être de l’économie?

Probablement pas celle de sa mère. Mais celle de la VÔTRE, oui.

Notons que les animateurs Fillion, Gravel et Maurais ont tous adopté cette position politique.

Ça, c’est la radio qui se la joue «chaine d’information en continue sérieuse et crédible sur la Covid19», en ce moment. Les mêmes qui empochent les revenus des pubs du gouvernement invitant les gens à rester confinés.

CHOI: mourir pour l’économie

25 mars 2020, Fillion, avec Jean-François Fillion, Marc Lacroix et Ian Sénéchal

11h30: JF- « Dans certains pays en Europe, ils sont en train de se rendre compte que la moitié de la population a eu le coronavirus et que la moitié du temps, il n’y a aucun feeling pour les gens qui l’ont. Et déjà, les anticorps sont installés (…) »

JF- « On va suivre de près les gens des Pays-bas, les gens de la Suède qui ont décidé de ne pas faire ce que nous faisons » [Ces deux pays sont en train de changer d’orientation ]

JF- « De se cacher, au niveau statistique on se donne une chance, mais un jour ou l’autre on devra sortir dehors et il va être là. Est-ce que de l’affronter et de laisser notre corps faire son travail. De temps en temps, il va lui arriver une bonne grippe. De temps en temps, il y a des gens plus âgés, avec des conditions un peu plus difficiles, qui risquent d’être hospitalisés et est-ce qu’il y en a qui risquent de mourir? Sans doute (…) »

JF- « On ne pourra pas rester cachés dans nos maisons plus que 2 ou 3 semaines, sinon on ne pourra jamais se relever de ça (…) Il faut que Legault nous prépare ça. Moi, je commencerais par enlever la madame de la santé [misogynie] (…) En conférence de presse, c’est toujours la boring de la gang (…) Je la tasserais et j’amènerais monsieur [Christian] Dubé (…) »

JF- « Plus on retarde, et plus il y aura des drames (…) Plus on retarde, et moins on donne espoir aux créateurs d’emploi et plus ces gens-là vont s’écrouler (…) C’est le cri du cœur d’une tonne de personnes qui ont des entreprises qui m’écrivent [#VraiMonde]. Je le sais, vous en voulez à ces gens-là. Ils ont un plus beau char que vous autres. Ils ont un chalet. Ils ont peut-être un condo quelque part en Arizona. Je sais que vous avez toujours eu l’impression que c’était des privilégiés (…) »

11h48: Entrevue avec le bon docteur Marc Lacroix

ML: « A propos de l’étude qui est sortie hier… en tout cas la théorie des gens de l’Université d’Oxford selon laquelle plus de la moitié de la population en Angleterre aurait déjà été infectée par le coronavirus et que la grande majorité de ces gens-là n’auraient eu aucun, sinon pas de symptômes (…) Si la théorie se démontre (…) Ça voudrait dire que c’est juste une version 2020 d’une bonne vieille grippe (…) » [La théorie du « herd immunity » a été réfutée dans le rapport cité plus haut, le 16 mars, soit lundi de la semaine dernière. Pour les comparaisons avec la grippe, voir cet article de la Presse]

JF: « Le remède pour sauver le cheval va tuer le cheval (…) »

ML: « Je veux pas dire qu’il faut mettre des gens à risque… euh… puis l’économie est plus importante que la vie humaine, mais peut-être qu’en ce moment on regarde le télescope, mais par le mauvais bout. »

11h54: Entrevue avec Ian Sénéchal

JF: « Les États-Unis… le Canada ont des très bons chiffres. Enlève New-York (…) quand tu regardes les États-Unis, c’est du 1% (…)  » [1% de la population des États-Unis, ça fait 3 272 000 cas. Mais faut avoir des connaissances de base en maths pour comprendre ça.]

IS: « Il y a de décisions importantes qui vont se prendre. Les gens qui vont prendre la décision… Le premier dans toute la gang, je pense que ça va être Donald Trump (…) et les gouverneurs (…) Donc eux, ils vont être confrontés… bon est-ce qu’on ouvre les valves de l’économie (…) en sachant que ça va occasionner des décès? Parce que, veut, veut pas, la journée que tu ouvres les valves, plus il va y avoir des gens qui vont être contaminés et ça va amener des décès chez les 70 ans et plus, bien évidemment (…) Merci à la science, le data va s’améliorer, et ça va être plus facile de faire des décisions intelligentes en balançant l’économie et la santé. »

rx-2020.03.25-Fillion-covid19-juste-une-grippe.mp3

« Chaque fois, ça finit dans le sang »: la radio-poubelle parle de Québec Solidaire

redscare

Si vous n’avez pas vécu la chasse au communisme des années 50, vous pouvez en avoir un aperçu en ce moment à la radio-poubelle. On peut y entendre des discours complètement insensés sur le thème de la peur du rouge.

C’est ainsi que plusieurs démagogues ont vu dans la légère montée de Québec Solidaire ni plus ni moins que le retour en force du communisme. On en a sorti deux échantillons qu’on partage plus bas

Jeff Fillion affirme que les gens qui optent pour Québec Solidaire sont des « cruches » qui ne devraient pas voter. L’ex-ministre péquiste Jacques Brassard craint qu’un Québec dirigé par les solidaires ne devienne le Venezuela du nord. Luc Lavoie traite le parti de « bouffon ». Un article du Journal de Québec a d’ailleurs été rédigé sur le sujet, soulevant de judicieuses questions sur le rôle des médias comme instrument de propagande en période électorale.

Remarquez que ces animateurs sont tellement inquiets de l’extrémisme qu’ils font ami-ami avec l’extrême-droite (1, 2, 3). Qu’ils admirent des pays anti-démocratiques, même la Chine communiste (1, 2, 3, 4, 5). Qu’ils veulent supprimer votre droit de vote (1, 2, 3). Qu’ils veulent que les policiers soient plus violents (1, 2, 3). Qu’ils critiquent les Chartes des droits et libertés à la moindre occasion (1, 2). Qu’ils veulent des entraves au droit de manifester. Qu’ils applaudissent aux coups de fouets contre Raïf Badawi. Qu’ils revendiquent la peine de mort,  justifient la torture, le bombardement des Palestiniens, etc.

Encore plus, qu’ils veulent « tirer une balle entre les deux yeux » à ceux qui revendiquent des droits.

C’est Sylvain Bouchard lui-même qui, reprenant l’idée du fasciste Bernard Guay, invitait les carrés verts, en 2012, à agir comme les chemises brunes des années 30. Cet épisode a même provoqué la création de la Coalition sortons les radios-poubelles.

Donc, pour en ce qui concerne la défense des droits et libertés, les animateurs de radio-poubelle ne peuvent duper personne. Ce sont les pires autoritaires et ça leur ferait plaisir de les piétiner.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs.

93.3: QS, ça va finir dans le sang

28 septembre 2018, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard et Pierre Vézina

6h55 : SB- « Dans le programme de QS, il n’y a rien sur un État policier et de la violence (…) Vous avez en partie raison. Il n’y a pas de goulag avec Manon Massé (…) Ceci étant dit, on va parler d’histoire à long terme (…) Quand l’extrême-gauche a pris le pouvoir, à moyen et à long terme, il y a toujours eu un État policier violent. Tout le temps (…) Castro l’a fait (…) Chaque fois, ça finit dans le sang (…) Pourquoi ça termine toujours en violence? Parce qu’il y a derrière les mouvements d’extrême-gauche, une frustration (…) et quand ils prennent le pouvoir, ils se vengent (…) »

SB- « Au départ, Mao, c’était plein de bonnes intentions. Quand il a pris le pouvoir, il est devenu un monstre sanguinaire (…) Ils ont fait le grand bond en avant et des millions de mort (…) »

SB- « Tous les gouvernements pro-soviétiques de l’Europe de l’est ont été élus au départ »

fm93-28sept2018-bouchard-6h55-redscare.mp3

CHOI: Avec Québec Solidaire, tout va être détruit

26 septembre 2018Fillion, avec Jean-François Fillion et Ian Sénéchal

12h30: IS- « Une des raisons pourquoi je vais voter c’est… écoute, je suis pas communiste (…) Si Québec Solidaire prend le pouvoir, c’est simple, je déménage. C’est pas vrai que je vais faire vivre à mes enfants un système d’éducation à la soviet (…) »

« C’est pas cool, voter Québec Solidaire. Tu es en train de détruire l’entreprenariat, t’es en train de détruire l’innovation, t’es en train de détruire des belles jobs dans le futur (…) »

« Tout va être détruit. C’est du communisme. C’est du markisme (sic) (…) »

« Fait juste Google. Tu vas voir rapidement c’est quoi. Le communisme, c’est quoi? C’est une place où il fait pas si bon que ça vivre. Les essais ont été faits, là, Cuba, Corée du Nord (…) »

« Moi, je veux qu’on ramène Québec Solidaire à 10%. C’est des clowns, c’est là qu’ils méritent d’être (…) Moi j’ai donné mon vote à la CAQ. »

ian-senechal-fillion-communisme_2018-09-26-12h30.mp3