Archives du mot-clé Jérôme Landry

L’espoir de la droite s’écrase dans Chauveau

Malgré l’appui unanime et enthousiaste de la radio-poubelle. Malgré des chroniques régulières à Maurais live. Malgré les nombreuses entrevues. Malgré de grosses déclarations d’amour de Jeff Fillion, Dominic Maurais, Denis Gravel et Éric Duhaime… le Parti Conservateur du Québec d’Adrien Pouliot s’écrase dans Chauveau. Il n’a connu qu’une très légère hausse.

En contrepartie, Québec Solidaire n’a été invité à aucun débat de la radio-poubelle de l’aveu même d’Éric Duhaime.

  • Résultats du 7 avril 2014 avec Julie Plamondon, une nobody du PCQ: 455 votes et 1,05 % des voix (electionsquebec.qc.ca)
  • Résultats du 8 juin 2015 avec Adrien Pouliot, le chef du PCQ: 1239 votes et 4,96 % des voix (resultats.dgeq.org)

Donc, la combinaison chef du parti + appui de la radio-poubelle + sécurité de l’élection partielle (le PLQ reste majoritaire de toute façon) = 784 votes de plus

Encore une fois il est difficile de mesurer la part de l’influence de la radio-poubelle dans ces nouveaux votes. Mais on s’entend que ça n’a eu un impact très significatif, comme nous avions remarqué lors de l’élection partielle de Lévis.

Du côté de Jean-Talon, ça fait un autre ministre issu de la radio-poubelle: Sébastien Proulx, qui était chroniqueur à Maurais live. Il rejoint donc son chum Martin Coiteux, ex-chroniqueur lui aussi.

CHOI: entrevue avec Adrien Pouliot du PCQ (00:17:37)
29 mai 2015, le Show du matin avec Denis Gravel et Jérôme Landry
8h : « Comment ça va la campagne à Chauveau? Est-ce que les gens commencent à vous reconnaitre un peu? C’est sûr que ma présence à la radio, à Radio X dans l’émission de Dominic Maurais, m’aide beaucoup. Y a un facteur de reconnaissance (…) À Québec, le message devrait bien passer. Récemment il y a eu un sondage sur les climatosceptiques. À Québec entre autres les radios ont un grand rôle à jouer là-dedans. »

Le_show_du_matin_29_05_2015-8h-AdrienPouliotRadioXAideBeaucoup.mp3

Ça parle trop d’homosexualité à l’école, selon Jérôme Landry

On est en 2015 et Jérôme pense que l’argument : « j’ai un ami gay alors je ne peux pas être homophobe », ça peut encore marcher.

Vous trouvez ça inacceptable? Contactez les annonceurs.

CHOI: ça parle trop d’homosexualité à l’école (00:12:36)
5 mai 2015, le Show du matin avec Jérôme Landry, Véronique Bergeron et Yannick Tremblay
7h20 : « 3e année, des cours sur l’homosexualité, là, honnêtement je suis pas certain (…) C’est de la gestion d’exceptions. Je suis pas homophobe, moi j’ai un ami homosexuel qui, des fois, vient manger chez nous (…) La masturbation, on doit-tu vraiment parler de ça au primaire? (…) Belle perte de temps à l’école de parler d’homosexualité à des 3e année. »

Le_show_du_matin_05_05_2015_7h20-HomosexualiteALecole.mp3

Occupation à Garneau: « vous pourriez sortir la hose puis ramasser les vidanges »

Les jeunes représentent un danger pour les vieux cons réactionnaires. Ils représentent le changement. Le changement fait peur aux vieux cons réactionnaires. Quand, en plus, ces jeunes manifestent et réclament des droits, là, c’est le boutte.

Et comment réagissent les vieux cons réactionnaires? De la seule façon qu’ils connaissent: des insultes et des menaces de violence.

CHOI: mépris d’Occupons Garneau (00:21:39)
30 avril 2015, Monette avec Carl Monette et Martin Busutil
12h34 : « Naomie-Nutella est dans gang » Monette et Busutil font des jokes sur Naomie. Les étudiants de Garneau accueillent Busutil comme des chefs « S’il y a des pompiers qui se cherchent un endroit pour aller se pratiquer, si on veut les tasser de là, vous pourriez sortir la hose puis ramasser les vidanges« . C’est suivi d’une entrevue avec Félix Antoine-Belleville, un étudiant carré vert. Ça finit avec quelques jokes de Nutella. « Je pense que je vais aller leur acheter une caisse de Nutella ».

Monette_30_04_2015-12h34-OccupGarneauEtNutella.mp3

 

CHOI: mépris des étudiants de Garneau (00:01:33)
1 mai 2015, le Show du matin avec Jérôme Landry
8h53 : « À Garneau aujourd’hui, papa et maman sont venus chercher en Audi et en Lexus leurs enfants qui venaient de faire du camping depuis 2 jours. Avec leur tente atmosphère à 2000$. (…) On est dans une société d’enfants gâtés. »

Le_show_du_matin_01_05_2015-8h53-MeprisEtudiantsGarneau.mp3

 

93.3 : les carrés rouges, des petits bébés (00:07:45)
6 mai 2015, Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard
8h20 : « C’est des enfants, les carrés rouges, c’est des petits bébés. On va leur parler comme à des bébés »

2015.05.06-08.20-933-LesCarresRougesDesPetitsBebes.mp3

 

CHOI: les anarchistes, des déchets (00:00:36)
28 avril 2015, Monette avec Carl Monette
12h02 : « Un message spécial à tous les parents et pères d’enfants anarchos, de petits morons, de déchets de notre société qui se croient tout permis. »

Monette_28_04_2015-12h02-AnarchosDechetsDeSociete.mp3

Rôles traditionnels des femmes: « La nature l’a ainsi faite »

macho

La radio-poubelle trouve que les femmes ont atteint l’égalité avec les hommes. Peu importe si leur salaire est plus bas. Peu importe si les sièges des conseils d’administration et des paliers de gouvernement sont en majorité occupés par des hommes.

De plus, les inégalités existeront toujours et il faut les accepter telles quelles. Elles sont « naturelles », des fruits de l’évolution. Les femmes sont meilleures à la maison et les hommes, au travail. Ainsi est la nature.

Certains vont jusqu’à dire que les femmes ont même « dépassé » les hommes.

CHOI: les rôles traditionnels pour les hommes et les femmes (00:06:53)
8 mai 2015, le Show du matin avec Jérôme Landry et Denis Gravel
9h : « Le congé paternel c’est une joke monumentale (…) La job du père c’est d’aller travailler pour s’organiser que les comptes soient payés, s’assurer que le frigidaire soit plein pendant que la mère s’occupe de l’enfant (…) L’avis de la FFQ où on nous dit qu’il faudrait que ce soit partagé 50/50 les congés parentaux entre les mères et les pères. Pouvez-vous vous rouler ça très serré dans le derrière? Vous êtes complètement dans le champ ».

Le_show_du_matin_08_05_2015-9h-LesRolesTraditionnelsPourLesHommesEtLaFemme.mp3

 

93.3 : des tâches pour les hommes et d’autres pour les femmes (00:05:58)
7 mai 2015, Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard
8h14 : « On peut-tu être égal et pas pareil? (…) Ça se peut-tu que la nature a fait les hommes et les femmes différents? » Bouchard revient avec ses arguments usés à la corde sur la sélection naturelle depuis la préhistoire.

2015.05.07-08.14-933-HommesEtFemmesPareilsMaisDifferents.mp3

 

CHOI: l’égalité homme-femme atteinte (00:02:13)
28 avril 2015, Monette avec Carl Monette et Richard Décarie
13h13 : « L’égalité on peut-tu régler ça? On s’entend qu’on l’a pas mal atteint au Québec. (…) Les femmes nous ont dépassés. »

Monette_28_04_2015-13h13-EgaliteAtteinte.mp3

La liberté est trop précieuse pour la laisser se faire piétiner

Une autre Journée de la liberté de la presse, une autre occasion ratée d’aborder des enjeux controversés.

À ce sujet, Patrick Lagacé signe un texte le 5 mai intitulé « Je suis Jérôme ». Il y parle de sa chicane avec Jérôme Landry de Radio X. Dans une vieille chronique, Lagacé avait demandé au boss de Radio X, Raynald Brière, de punir Jérôme. Et Patrick de s’excuser.

C’est larmoyant. Deux ennemis se réconciliant. Deux mâles blancs privilégiés, la confrérie des fabricants du prêt-à-penser, se serrant la main. Tout le monde est beau, tout le monde est gentil.

Mais une question nous taraude: Comment peut-on sincèrement croire qu’en défendant Radio X on aide la liberté de presse?

D’ailleurs, qui s’y oppose? Nous sommes tous Charlie! On l’a compris lors de la marche républicaine en France, où les pires ennemis de la liberté d’expression ont scandé en chœur « Je suis Charlie », prouvant cette importante leçon: la liberté est une valeur si incontestable que même ses pires ennemis s’en réclament.

Oui, la liberté de presse est un droit fondamental, surtout lorsqu’elle heurte nos propres opinions. La Coalition ne remet pas ça en question. Ça n’a même jamais fait partie du débat.

La Coalition s’intéresse au sexisme, au racisme, à l’islamophobie, à la haine et à la désinformation. Pas aux opinions contraires aux nôtres, quoiqu’en dise Jérôme Landry, champion du sophisme de l’homme de paille, inventant les arguments de ses adversaires pour pouvoir les démolir aussitôt.

Les ennemis de la liberté

En terme de liberté d’expression, la radio-poubelle est un bien mauvais disciple, bafouant tous les postulats de base:

  • Accepter d’être contredit: Radio X a poursuivi Jean-François Jacob et Éric Beaudry, accusés d’avoir lancé des pages Facebook les critiquant. Jacob a perdu son emploi et a dû quitter la ville de Québec.
  • Respecter les opinions contraires: Gabriel Nadeau-Dubois affirme que le mouvement étudiant est victime de brutalité médiatique? C’est un « enfant-roi », un « enfant gâté », qui « lave le cerveau » des étudiants sur qui on devrait « basher« . Aussi, Dominic Maurais applaudit le maire de Trois-Pistoles qui souhaite empêcher GND de prendre la parole lors d’un festival. Sylvain Bouchard propose de bruler le livre de Gabriel Nadeau-Dubois.
  • Encourager les débats: La période de questions à l’hôtel de Ville? Landry et Gravel trouvent ça inutile. Les éducatrices en CPE veulent discuter de leur emploi? Duhaime leur propose de se taire.
  • Protéger les réputations: Amir Khadir propose une réflexion collective sur la radio-poubelle? Il est aussitôt comparé au tyran sanguinaire Staline.

La démocratie? Les animateurs admirent la Chine, la Jordanie et souhaitent une dictature pour Haïti. La liberté de circuler? Pourquoi pas « Honk a cyclist« ? La liberté de confession? La religion catholique est meilleure que les autres et « il n’y a pas de bon musulman ». La liberté de l’art? Les animateurs ont invité un festival à annuler le spectacle du groupe Mise en demeure.

Et le journalisme? La dernière fois que le plus anti-journalistique des premiers ministres du Canada, Stephen Harper, est allé à la radio-poubelle, c’était pour dénigrer Radio-Canada. La radiopou a applaudi à tout rompre. Elle adore les gens qui pensent comme eux.

Comment peut-on défendre la radio-poubelle au nom de la liberté alors que celle-ci en piétine chaque jour les bases mêmes?

Tous ces exemples le démontrent, la radiopou s’oppose à la liberté et au journalisme. Lutter contre elle, c’est défendre cette noble profession. C’est aussi comprendre que la liberté est trop précieuse pour être bafouée en son nom.

Chers journalistes

Journalistes, voulez-vous faire œuvre utile? La prochaine fois que vous écrivez sur la radio-poubelle, allez donc rencontrer des familles sur l’aide sociale, des musulmans pratiquants ou des étudiants. Demandez-leur donc si leur liberté d’expression est respectée quand on les traite de voleurs, de parasites et de terroristes à l’antenne des radios les plus écoutées de la Capitale. Possible que votre définition de la liberté d’expression, ils se la mettent au cul profond.

Commencez déjà par reconnaitre le phénomène anti-journalistique qu’est la radio-poubelle. Vous serez peut-être plus crédibles la prochaine fois que vous défendrez la valeur de votre travail. Nier le problème vous rend complice de la radio-poubelle. En les défendant sans nuances, de façon dogmatique, vous faites d’eux un média comme les autres.

S’il y a une question, une seule, sur laquelle vous devez vous concentrer est celle-ci: Doit-on laisser s’exprimer un discours macho, raciste et haineux chaque jour dans un large public?

Là est la question jamais posée.

La radiopou, plus que de la simple diffamation

En entrevue avec Landry, Lagacé explique ce qu’est selon lui la radio-poubelle: « Ce sont les attaques sur les personnes ». De la diffamation.

Si ce n’était que ça, il n’y aurait même pas de Coalition. La radiopou s’est beaucoup calmée depuis l’épisode Sophie Chiasson. N’empêche, GND et Khadir sont encore souvent insultés et dénigrés.

Qu’est-ce que la radio-poubelle selon la Coalition? Très simple. C’est de l’anti-journalisme: Lisez le code de la déontologie et faites tout à l’envers. Ajoutez-y du racisme, du sexisme, de la haine et de la désinformation. C’est un discours qui enferme plutôt qu’émancipe. Qui obscurcit plutôt qu’il éclaire.

Pour être diffamé, il faut déjà être « fameux », c’est-à-dire avoir une réputation à protéger. Appartenir à une élite.

Ce que nous défendons, ce sont ceux qui n’ont rien d’autre que leur dignité d’être humain. C’est pour les déshérités que nous luttons contre la radio-poubelle. Les immigrants, les pauvres, les LGBT et les femmes.